Chronique Livresque·nouvelle·suspense

La Dame Du Deuxième par Nora Samir

Quelques informations…

Auto-édition – 37 pages – ebook – Littérature / Nouvelle

Un résumé ?

La vie semble soudainement sourire à Mélissandre. Une place in extremis aux Beaux-Arts et un appart luxueux dans un immeuble haussmannien à Paris. Son bonheur est troublé par une voisine au comportement étrange. Au fil du temps, percer le mystère de cette énigmatique « Dame du 2ème » va devenir une véritable obsession pour la jeune femme. Va-t-elle réussir à la croiser un jour, à lui parler, et peut être à découvrir son secret ?

arbre

Mon avis :

Je remercie l’auteure, Nora Samir, de m’avoir permis de lire cette nouvelle en service presse via le site Simplement.Pro.

Mélissandre est une jeune femme solitaire à qui la vie semble enfin sourire : un bel appartement prêté, une place aux Beaux-Arts.. Une nouvelle vie semble s’offrir à elle ! Sauf, que sa curiosité est attisée par cette voisine aussi invisible qu’énigmatique et percer ce mystère va vite devenir une obsession pour Mélissandre.

Le format nouvelle me plaît de plus en plus même si c’est un exercice difficile pour les auteurs. En effet, il faut réussir à rendre une histoire complète et des personnages travaillés en quelques dizaines de pages ce qui n’est pas évident.

« La dame du deuxième » n’échappe pas à la règle et à la difficulté. Nora Samir a trouvé un très bon sujet qui débouche sur une histoire bien pensée. En effet, la jeune Mélissandre a peu d’amis, pas de famille; seule elle est en quête du bonheur. Elle va effleurer ce but dans son nouvel immeuble, faire des rencontres qui la marqueront. A cela s’ajoute une touche de mystère autour de cette voisine, une pointe de suspense et des personnages plutôt attachants.

Mais malheureusement, le format court n’était peut-être pas la solution… Je pense que l’idée aurait méritée d’être plus exploitée et développée car, du coup, certains faits arrivent de façon un peu rapide voir même comme un cheveu sur la soupe. Ce qui est vraiment dommage même si au final l’histoire se tient.

Mais, à mon sens, le gros point noir de cette nouvelle est la correction. En effet, de nombreuses fautes d’orthographes, de concordances des temps ou des maladresses de langage m’ont gâché le plaisir de la lecture. Et c’est vraiment regrettable ! Je pense qu’il serait judicieux que Nora Samir retravaille un peu cette nouvelle, quitte à en faire un court roman pour que le lecteur apprécie vraiment son idée et qu’elle puisse l’exploiter à fond.

Par contre, je dois dire que j’ai vraiment apprécié le personnage de Mélissandre. En effet, la jeune femme est douce et attachante. Elle m’a touchée et fait penser à une petite souris qui chercherait du réconfort. Un personnage qui, encore une fois, mérite une vitrine bien plus large.

lames-de-livre-d-automne-6469026

Une idée qui mériterait d’être plus développée car « La dame du deuxième » recèle suspense et secrets, de quoi plaire aux lecteurs.

Ma note : 5.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

 

Publicités
Chronique Livresque·Science fiction·steampunk

L’architecte du temps par Chris Red

 

Quelques informations…

Auto-édition – 386 pages – ebook ou broché – Steampunk / Science-fiction

Un résumé ?

Londres. 1851.Edgar Stone est un inventeur aussi renommé que décrié. Une humiliation publique lui a valu d’être la risée des journalistes, et notamment de Charles McCartigan, l’employeur de Rose Cunningham, sa compagne. Déterminé à laver son nom souillé et à prouver sa valeur, il a défié les lois du temps pour présenter ses futures créations lors de la première Exposition Universelle de l’ère moderne. Devant la reine Victoria, la souveraine de l’Empire britannique, et accompagné de son fidèle assistant, Richard Morris, il compte prouver à tous son talent et son ingéniosité. Mais surtout, il rêve de rendre le monde meilleur et d’accélérer la croissance industrielle de sa nation. Tout semble se dérouler à merveille…… Jusqu’à l’apparition de l’inspecteur Samuel Grant, haut gradé au sein de la division temporelle de Scotland Yard qui va le conduire en 1999 dans un Londres futuriste où l’attend son procès. Inclus : La nouvelle Voyage hors du Temps qui a donné vie au personnage de L’Architecte.

steampunk

Mon avis…

Je remercie tout d’abord l’auteur, Chris Red de m’avoir offert de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro et pour sa confiance renouvelée. J’avais, en effet, lu l’année dernière « Les fils du Destin » et j’avais beaucoup aimé ce premier roman dans le genre science-fiction. 

Vous me connaissez depuis suffisamment longtemps pour imaginer ce qui m’a de suite plu dans ce livre.. non ? Allez un indice ! Elle est magnifique… La couverture bien sûr ! Elle est à l’image de tout ce que j’aime dans le genre Steampunk et je ne pouvais que craquer. Puis la lecture du résumé a finit de me convaincre et j’ai plongé avec délectation dans cette histoire..

Après un énorme fiasco, Edgar Stone, inventeur de son état,  participe à la première Exposition Universelle de 1851 sous le regard de la Reine Victoria. Il est bien décidé à faire oublier le passé et la présentation manquée qui a fait de lui la risée du tout-Londres. Sauf qu’un inspecteur de Scotland, Samuel Grant, vient l’arrêter pendant ce grand évènement sous le regard de sa compagne, Rose Cunningham. Cet inspecteur va emmener Edgar dans un voyage un peu particulier.. un voyage dont la destination est l’année 1999..

Chris Red, une fois encore, nous entraîne dans un roman de science-fiction et d’aventure. Ici pas de planètes à visiter mais des époques avec des voyages dans le temps et surtout (pour mon plus grand plaisir !) du Steampunk.. On retrouve plusieurs codes de ce genre littéraire dans ce roman avec tout d’abord l’époque (l’ère Victorienne), des inventions.. certains m’ont un peu manqué comme par exemple les descriptions du dress-code mais c’est sans conséquence sur l’histoire. Edgar Stone va devoir assumer les conséquences de ses actes et affronter l’Architecte du temps pour avoir mis en péril l’humanité toute entière.

Ce roman donne à réfléchir et pose la question du « tout-technologique » et de ses conséquences. A travers le personnage d’Edgar Stone et de ses inventions, c’est une critique de notre société et de nos choix que nous pouvons décrypter sans que cela soit moralisateur puisque l’histoire est bien menée et reste dans la science-fiction. L’idée est intéressante et j’ai beaucoup aimé les différentes réalités qui se mettent en place au fur et à mesure de la lecture. L’action est très présente et on ne s’ennui pas un instant au fil des pages. Des personnages hauts en couleurs viennent pimenter l’histoire et ajouter du suspense, je pense notamment à Archimède, le droïde, que j’ai trouvé vraiment attachant.

Les personnages sont intéressants et plutôt bien construits. J’ai beaucoup aimé les personnages principaux que sont Edgar et Rose mais j’avoue avoir eu un faible pour l’Architecte et ses compagnons. Encore une fois, grâce à ce personnage loufoque et hors du commun Chris Red nous démontre l’étendue de son imagination. Le personnage de Rose est également très intéressant d’autant que c’est une femme de caractère, ce que j’apprécie chez les héroïnes. Elle va faire tout son possible pour aider son compagnon quitte à se mettre en danger.  

J’ai apprécié me retrouver plongée de nouveau dans un univers créé par Chris Red, son imagination est débordante et l’action y est omniprésente. Son écriture est toujours aussi agréable même si j’aurai aimé parfois un peu plus de légèreté. L’Architecte du temps m’a fait passé un excellent moment de lecture et le joli petit bonus est une nouvelle à la fin de ce roman grâce à laquelle on découvre la première apparition de ce personnage.

Lecture-hiver

Une lecture agréable et distrayante où l’action et le suspense sont omniprésents. Un univers intéressant et un Architecte du temps loufoque qui m’ont tenu en haleine tout au long de ce roman.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature

Ouais… mais non ! par Luna Joice

 

Quelques informations…

Auto-édition – 584 pages – ebook ou broché – Littérature sentimentale

Un résumé ?

Je savais bien qu’on n’aurait jamais dû s’inscrire sur ce site de rencontre. C’était l’idée de laquelle ça encore ? Moi ! Bah bravo ! Nous voilà bien dans de beaux draps là, on va faire comment maintenant pour se sortir de ce merdier ? Aucune idée. C’est évident qu’on n’a pas vu venir tout ça… Et si on laissait tomber ? Ça ne va pas ! Je veux savoir ce qu’il cache ! Hors de question de ne pas lever le voile sur cet homme… Et vous, trouverez-vous ce que cache M. Mystère ?

arbre

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Luna Joice, pour l’envoi de son roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Tout m’a intriguée lorsque j’ai vu ce livre : le résumé (nous inscrire ? laquelle ? On ?…), le titre (plutôt pas trop explicite !) et la couverture que j’ai trouvé géniale par la simplicité qu’elle dégage. J’avais donc hâte de le commencer…

Au départ, le lecteur fait la connaissance d’Emma, une jeune femme de 22 ans qui connaît quelques déboires. Elle vient de rompre avec son copain, déménage pour retourner chez sa mère et commence un nouvel emploi.. que de changements ! Sa sœur Eva lui conseille de s’inscrire sur un site de rencontres, elle ne doit pas se morfondre et rester seule trop longtemps. Emma va donc se laisser convaincre et tenter l’aventure.. Elle tombe sur le profil d’Hugo dont la photo l’hypnotise, des yeux pareils… Les deux jeunes gens vont entamer un échanges de messages pour apprendre à se connaître.. iront-ils jusqu’à la rencontre ?

Les premières pages mettent tout de suite dans l’ambiance de qui est Emma… Elle folle ? Non…. Elle a juste 12 facettes à sa personnalité et ce sont elles qui gèrent sa vie (Mme Colère, Mme Bêtise, Mme Curieuse, etc…). Elle a très souvent des conversations avec Les Douze puisqu’elle leur demande régulièrement leur avis, fait des sondages.. Ces discussions ou réactions des Douze m’ont souvent beaucoup amusée et j’ai trouvé que l’idée était bien trouvée, originale et bien intégrée à l’histoire.

Puis au fil des pages, on en apprend plus sur la jeune femme jusqu’à ce que son chemin virtuel rencontre celui d’Hugo. Leurs échanges, leurs discussions m’ont fait rire et sourire. Ils apprennent à se connaître avec parfois des questions légèrement farfelues.. Luna Joice a donné une présentation à ces échanges vraiment sympathique en retranscrivant les mails et SMS qu’ils s’ échangent (ce qui explique le pavé de plus de 500 pages !). L’histoire est parfois redondante mais elle est vraiment agréable à suivre d’autant qu’un mystère plane autour d’Hugo et que la Madame Curieuse d’Emma en frétille d’avidité.

Les personnages autres qu’Emma sont finalement peu développés leurs rôles étant vraiment secondaires. Ce premier tome est centrée sur la jeune femme et on n’apprend d’Hugo que ce qu’il veut bien dévoiler à travers leurs échanges. Emma est une jeune personne attachante et drôle. Elle semble fragile tout en ayant des centres d’intérêts qui disent le contraire, elle est tout en contradiction ce que j’ai vraiment aimé. 

L’histoire est légère, fluide on tourne les pages en espérant percer ce mystère et comprendre ce que cache Hugo. Je l’ai lu très rapidement malgré l’épaisseur tant je me suis prise au jeu. La plume de l’auteure est agréable, actuelle et donne un bon rythme au récit. J’ai passé un très bon moment avec ce roman feel-good qui donne le sourire.

Luna Joice intègre à son histoire des noms de groupes musicaux ce qui m’a poussé à faire une petite recherche.. Et là, une très belle surprise ! J’ai découvert le groupe « Bullet for my Valentine », du métal comme je l’aime.. Voilà le lien d’une de leurs chansons pour les petits curieux qui voudraient en savoir plus « Forever and Always par Bullet for my Valentine«  pour ma part je les écoute en boucle depuis quelques jours !

livre et rose

En conclusion, j’ai passé un moment de lecture amusant rafraîchissant et sympathique en compagnie d’Emma et des Douze.. Et avec un fin comme celle que l’auteure a écrit je n’ai qu’un conseil.. Ayez le tome 2 à portée de main !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature

Un + Un = Cinq… Et plus encore ! par Gwenaelle Delange

Quelques informations…

Autoédition – 341 pages – ebook ou broché – Littérature

Un résumé ?

Sophie, pétillante trentenaire à qui la vie sourit, voit son avenir bouleversé le jour où elle comprend que son désir de maternité ne deviendra jamais réalité. De la lumière, elle glisse dans la noirceur malgré son métier de professeur de français et l’amour de son mari Éric. Ses certitudes deviennent des doutes. Sa joie de vivre s’éteint. Et ses rêves meurent avant même d’avoir vécu. Alors, que faire quand Éric la bouscule avec son projet un peu fou d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie au cœur d’un petit village auvergnat à l’agonie ? Et comment réagira-t-elle lorsque sa route croisera celle d’Alexandre, Matis et Ariane, trois enfants écorchés par la vie ? On n’est jamais à l’abri de rencontrer le bonheur… surtout quand il s’additionne !

Lecture-hiver

Mon avis…

Avant tout, je tiens à remercier chaleureusement l’auteure Gwenaelle Delange de m’avoir proposé de lire son roman en service presse et surtout pour sa gentillesse.

Sophie et Eric sont un couple au bord de la rupture. Ils ne peuvent avoir d’enfants et cela mine leurs vies surtout celle de Sophie qui est en pleine dépression. Jusqu’au jour où ils décident de reprendre une petite boulangerie-pâtisserie dans un village auvergnat. Un projet fou, un pari sur l’avenir.. mais leur avenir risque d’être non seulement bousculé par ce nouveau départ mais également par l’arrivée d’Alexandre, Matis et Ariane dans leurs vies.

Je suis tout d’abord tombée amoureuse de la couverture avant même d’ouvrir le livre.. Je l’ai trouvée non seulement douce et belle mais également symbolique au vu du résumé. Et effectivement au fil de ma lecture, chaque détail prenait son importance.

Puis j’ai fait connaissance de Sophie, une femme en souffrance suite à son impossibilité de tomber enceinte. Une femme détruite par ce désir de maternité si fort que rien ne vient combler malgré l’amour et le soutien d’Eric, son mari. Le couple va, grâce à ce nouveau départ, tenter de se reconstruire une vie à 2 et mettre de côté ce désir d’enfant. Jusqu’au jour où vont débarquer dans leurs vies Alexandre, Matis et Ariane, 3 enfants que la vie n’a pas épargnés. Ils vont bousculer le quotidien de Sophie et Eric parfois avec des câlins d’autres fois avec des bêtises mais une chose est sûre c’est que plus rien ne sera jamais comme avant pour tous les 5.

Gwenaelle Delange nous livre ici un roman d’une sensibilité rare et aux thèmes abordés difficiles. J’ai de suite été touchée par Sophie et ses souffrances, par Eric et sa détresse face à la tristesse de son épouse mais également par l’histoire des 3 enfants Alexandre, Matis et Ariane. A chacun d’eux il manquait quelque chose et ce quelque chose était peut-être pas si loin, peut-être leur suffisait-il d’ouvrir leur cœur ou de tendre la main pour le trouver.

L’auteure réussit à nous décrire de façon profonde et vraie les sentiments des personnages sans trop en faire. Ils sonnent tous juste que ce soit Alexandre et sa colère, Ariane et son besoin d’amour ou Georges et son amitié.. Chacun d’entre eux est une pierre apportée à l’histoire, j’ai ressenti de l’empathie et de l’attachement pour chacun. Le personnage de Sophie est touchant et émouvant, on ne peut que ressentir de l’affection pour la jeune femme.

Au delà de l’histoire que j’ai beaucoup aimée et des personnages qui m’ont émue, j’ai également beaucoup apprécié l’écriture de ce roman. Gwenaelle Delange possède une plume fine et fluide qui font de ce récit une lecture vraiment agréable, mis à part quelques petites maladresses. L’auteure à fait le choix d’alterner les points de vue, technique que j’apprécie tout particulièrement. Cela rend le récit vivant et permet au lecteur d’appréhender les pensées des différents narrateurs, de mieux les comprendre.

papillon

J’ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Sophie et de sa petite tribu, une lecture où malgré de nombreuses difficultés l’auteure nous donne une belle dose d’optimisme et de positivité.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

 

Chronique Livresque·Thriller

Ève par Le Prof de l’être

Quelques informations…

IS Edition – 122 pages – ebook ou broché – Thriller

Un résumé ?

Ève, jeune romancière en devenir, est assassinée exactement comme l’héroïne de son manuscrit. Daniel Merton, son ancien enseignant de collège, décide de se lancer à la recherche du coupable et interroge tour à tour les proches d’Ève.

Mais qui était-elle vraiment ? Faut-il se fier aux versions de ceux qui la connaissaient ? Le professeur va vite s’apercevoir qu’il est difficile de reconstituer ce puzzle.

Entre fiction policière et réflexion sur la célébrité, Ève se jouera de vous et vous apprendra qu’il ne faut se fier à personne dans ce roman.

livre et papillons

Mon avis…

Je remercie vivement IS Editions pour cette nouvelle lecture et leur confiance toujours renouvelée. C’est toujours un régal que de découvrir un roman tiré du catalogue de cette maison d’éditions qui est parmi mes préférées.

Eve était une jeune romancière à l’avenir prometteur.. Etait ? Etait ! Car elle est retrouvée assassinée et étrangement dans les mêmes circonstances que l’héroïne de son livre à paraître.. Daniel Merton, son ancien professeur, va questionner son entourage afin de découvrir le coupable.. Mais à qui va-t-il pouvoir se fier ? Et surtout connaissait-il Eve aussi bien qu’il le pensait ?

Dès le début de ce court roman, j’ai été prise au jeu du « pourquoi ».. Pourquoi Eve a-t-elle été tuée ? Pourquoi le meurtrier s’est-il inspiré de son roman pour ce meurtre ? Mais aussi.. Pourquoi Daniel Merton enquête-t-il ? Et de nombreuses autres questions qui me sont venues au fur et à mesure de ma lecture !

Une lecture que j’ai trouvée vraiment prenante dès le début pour plusieurs raisons.. Déjà, l’histoire captivante qui fait de ce roman un « page-turner ». En effet, je l’ai lu etrès rapidementtant j’ai été prise du désir de connaître le dénouement, j’ai peiné à le lâcher. La construction du roman y est aussi pour beaucoup ! L’auteur découpe son livre en chapitres, chacun dédié à l’un des personnages (suspects ?) que sont par exemple le père d’Eve, sa mère, son frère, sa meilleure amie ou son nouveau professeur de lettres. On y découvre leurs pensées intimes et leurs rencontres avec Daniel Merton, on en apprend plus sur chacun d’entre eux, leurs relations avec Eve..

Côté personnages, malheureusement, je n’ai pas vraiment réussi à m’y attacher, il m’a manqué du détail sur chacun d’eux pour vraiment les visualiser, les appréhender mis à part Daniel Merton qui est central. Malgré tout, je pense que cela découle d’une volonté de l’auteur au vu de la très surprenante fin. Par contre, j’ai adoré le personnage d’Eve alors qu’elle est finalement la seule à ne pas prendre part activement au récit. Elle m’a fait pensé à une anguille, glissante, changeante selon les points de vue.

Pour un premier roman, Prof de l’être m’a vraiment conquise. Les quelques défauts et maladresses que j’avais noté au cours de ma lecture ont été soufflés par l’histoire étonnante et bien ficelée. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Daniel Merton !   

conclusion-gif-9

Une lecture captivante et surprenante, bien que très courte, qui tient toutes ses promesses et permet de passer un très bon moment de lecture.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Thriller

Blind par Joseph Kochmann

Quelques informations…

Auto-édition – 495 pages – ebook – thriller fantastique

Un résumé :

Suite à l’horrible massacre de six adolescents, Johan, jeune Orshenois de 16 ans, se réveille dans un étrange tribunal dirigé d’une main de fer par Blind, monstrueux aveugle à la peau brûlée.
Le voici à présent obligé de résoudre tous les mystères d’Orshen :
une fille aux cheveux bleus battue puis tuée, un tatou bipède géant meurtrier, un amoureux transi suivi par de sombres nuages…
Johan parviendra-t-il à faire justice dans cette ville où la neige semble ne jamais s’arrêter ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Avant tout, je tiens à remercier l’auteur Joseph Kochmann de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa confiance renouvelée.

J’ai découvert la plume de Joseph grâce à Mute le premier opus de cette trilogie. Blind en est le second (en réalité c’est le préquel de Mute) mais chacun peut être lu indépendamment de l’autre.

Orshen est une ville où visiblement la neige tombe en permanence.. Mais les orshenois ont d’autres soucis que les intempéries, 6 adolescents ont été sauvagement assassinés. C’est suite à ce massacre que le jeune Johan se retrouve projeté dans une sorte de tribunal dirigé par Blind, un homme au physique plutôt effrayant et qui n’a visiblement qu’un but : que Justice soit faite !

Dans Mute, j’avais apprécié l’ambiance que l’auteur avait réussi à créer et j’étais ravie de m’apercevoir que cela perdurait dans Blind. Dès le début du roman, j’ai retrouvé ce style gore, sanglant, décalé et original que j’avais tant aimé. En effet, tout y est ici un peu étrange et il faut garder l’esprit ouvert pour plonger dans cette histoire. Le roman se divise en 3 parties, reliées les unes aux autres par un fil conducteur et dans chacune d’elles les jurés vont devoir trouver le coupable d’un crime en suivant les règles édictées par Blind.

De nouveau, je me suis laissée entraîner par la plume de Joseph Kochmann et sa facilité à nous embarquer dans son monde. Je dois même avouer que j’ai une préférence pour ce second tome peut-être parce que j’avais déjà assimilé les codes que l’auteur utilise. Je n’ai pas été dérangée par la violence et les morts (un conseil, ne vous attachez à personne !) au contraire j’attendais de savoir qui serait le suivant et pourquoi.

Blind et Johan sont les 2 personnages « principaux » mais en réalité tous les personnages le sont à leur façon. Ils sont nombreux et malgré cela chacun est unique, original. Qu’il soit vivant ou mort, chacun a un rôle à jouer qui fait tourner la roue, avancer l’histoire. Il faut être attentif aux détails et bien saisir la psychologie de chaque protagoniste ce qui, vue le nombre, est le plus difficile à mon sens mais une fois l’histoire lancée chacun prend sa place. Le personnage de Blind est vraiment intéressant même s’il est souvent effrayant..

Cette fois encore l’auteur aborde à travers sa fiction des thèmes importants et sérieux comme la Justice, l’Amitié. Concernant la Justice, ce roman donne à réfléchir.. Qu’est-ce que la Justice ? Comment est-elle appréhendée par un groupe d’individus devant la rendre ? Les implications et les conséquences ? Ces thèmes sont traités en profondeur sans que cela soit moralisateur. 

Comme je le disais j’ai été ravie de retrouver l’écriture de Joseph Kochmann, sa fluidité et son originalité. Le mélange des genres est toujours présent et toujours aussi addictif ce qui rend cette lecture vraiment prenante. La fin est totalement inattendue et j’avoue être curieuse de découvrir ce que nous prépare l’auteur pour le 3ème et dernier tome..

0002333

Un second tome tout aussi savoureux que le premier, voir plus. Du sang, des morts, une histoire atypique et un roman captivant de quoi passer un excellent moment de lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Essai·Non classé

La véritable histoire des contes de fées. Ce que Walt ne nous a jamais dit. Par Julie Grêde

Quelques informations…

Editions La boite à Pandore – 251 pages – Poche – Essai

Un résumé ?

Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales… Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ?
Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles.
Saviez-vous que…
– Chez Andersen, la petite sirène n’épouse pas le prince Éric ? Délaissée, elle devient écume plutôt que de sacrifier celui qu’elle aime.
– La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et que si sa belle-mère désire ses poumons, et non son cœur, c’est pour s’en goinfrer ?
– La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil ? De cette « union » naîtront des jumeaux…que sa belle-mère cannibale tentera de dévorer.
– Les belles-sœurs de Cendrillon n’hésitent pas à se mutiler les pieds à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire entrer dans la pantoufle de vair ?
– Pinocchio est loin d’être un gentil petit garçon ? Il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance et écrabouille Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…
Et non, désolé, ils ne vécurent pas heureux jusqu’à la fin des temps !

arbre

Mon avis…

Je remercie chaleureusement les Editions Pixl pour ce service presse envoyé via le site Simplement.Pro.

Ce livre n’est pas, contrairement à ce que je vous présente d’habitude, un roman mais plutôt un essai. En effet, Walt Disney lui-même, est une sorte de maître de conférence au Paradis et enseigne à une poignée d’élus (tous trépassés..) tout ce qu’il faut savoir sur sa vie, son œuvre, son inspiration.

J’avais déjà lu quelques contes en version originale et j’y avais bien sur vu les différences notables avec les versions Disney mais j’ai vraiment trouvé que ce livre était original, bien pensé et bien écrit. On y découvre la vie de Walt Disney, chose qui m’était plutôt inconnue mais également de très bonnes réflexions sur les différents contes étudiés.

Chaque chapitre est dédié à l’un de ces contes (voir 2 chapitres s’il y a beaucoup à en dire..), le cours commence par une présentation de l’œuvre originale puis le sujet est décortiqué entre le professeur Walt et ses élèves. J’ai beaucoup aimé le concept, les questions / réponses et l’humour que l’auteure intègre à son texte (les noms des élèves sont très drôles parfois !). Le travail de recherche effectué est énorme et très bien réalisé, le texte est vraiment très complet et intéressant et le tout mené d’une main de maître (sous la surveillance de Miss Lili, assistante de Walt Disney au Paradis). La présentation est très ludique ce qui rend ce livre encore plus attrayant.

Je me suis rendue compte grâce à ce livre de l’évolution réalisée par le groupe Disney depuis un départ où l’argent manquait à de nos jours où juste le nom de Disney fait déplacer des foules. Le Walt, personnage de ce livre, est très drôle, dynamique et insuffle un très bon rythme au tout. On croisera sur le banc des élèves des personnes connues comme Robin Williams qui interviendra pendant le cours sur Aladdin (il avait doublé la voix du Génie).

Mais les versions Disney sont très différentes des versions originales des frères Grimm ou de Perrault (entre autres..) et c’est surtout cela que nous montre Julie Grêde. En effet, chaque histoire est expliquée puis Walt Disney nous explique pourquoi il a changé les fins ou retiré des passages. En lisant ce livre vous en apprendrez plus sur Blanche Neige et la vérité sur son réveil, sur la gentillesse de Pinocchio ou sur la charmante famille de la Belle au Bois Dormant.. Il est certain que les dessins animés sont plus attrayants sans cannibalisme ou mutilation ! Mais j’ai trouvé intéressant de comprendre le pourquoi de ces histoires, leurs fondements, leurs morales.

c472ea14

L’auteure m’a donc bluffée avec ce livre et j’ai beaucoup aimé suivre les cours du Sieur Walt, j’étais même plutôt triste de le quitter à la fin. Julie Grêde écrit ici un livre qui devrait plaire à tous les fans du monde merveilleux de Disney.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·Thriller

Gandhara par Richard Canal

Quelques informations….

Séma Editions – 410 pages – ebook ou broché – Thriller

Un résumé ?

Daniel Kissling, détective privé sans ambition, vit comme il peut de petits contrats jusqu’au jour où un riche collectionneur lui demande de retrouver une statue extrêmement rare qu’il vient d’acheter et qui n’est jamais arrivée à destination. Daniel, étonné par les moyens que le magnat met à sa disposition, se lance sur les traces du marchand d’art qui devait livrer la statue. De Nice à Londres, de Bangkok à Bali, jusqu’aux plus hauts sommets de l’Hindou-Kouch, les pistes se multiplient, plus étranges les unes que les autres. Pourquoi le marchand d’art laisse-t-il derrière lui des énigmes à son attention ? Pourquoi une Chinoise irrésistible s’attache-t-elle à lui au point de l’accompagner au cœur de l’enfer ? L’ombre de Joseph Conrad plane sur Gandhara. Ceci est l’histoire d’un homme qui apprend à vaincre la peur dans un monde en proie au terrorisme, à trouver la paix alors que la mort peut frapper à tout moment.

ob_15cc9e_f64ed5a1

Mon avis :

C’est toujours avec un grand plaisir que je plonge dans un livre tiré du catalogue de Séma Editions ! Je les remercie d’ailleurs pour leur confiance renouvelée.

Daniel Kissling est un détective privé sans envergure, il retrouve les chats perdus et espionne les maris infidèles. Jusqu’au jour où un riche collectionneur va lui demander de retrouver une statue qu’un marchand d’art peu scrupuleux ne lui a pas livré. A partir de là Dany va plonger dans un monde dont il ne maîtrise pas totalement les règles…

Lorsque le lecteur fait connaissance avec Daniel Kissling il découvre un homme dont la vie semble sans attrait: un travail sans aucun intérêt, une femme alcoolique et surtout une peur du monde et du terrorisme ancrée en lui. Une première mission proposée par Maryse Taylor puis celle par Sarkis Bedrossian vont lui montrer une autre facette de ce monde tant redouté et l’obliger à affronter ses craintes et ses fantômes.

Richard Canal nous entraîne à la suite de son héros à la recherche d’une œuvre d’art, une sorte de chasse au trésor qu’il parsème d’embûches. On voyage de Londres à Bangkok, on passe par Bali ou Kaboul afin de mettre la main sur le marchand d’art indélicat qui a eu l’outrecuidance d’arnaquer le riche Sarkis Bedrossian. J’ai aimé suivre Dany au fil de ses recherches car l’auteur insuffle, grâce à son style, un rythme vraiment agréable à cette quête. Malgré quelques longueurs, j’ai aimé la façon dont Richard Canal décrit les lieux, les personnes et surtout les œuvres d’art. Les nombreuses références artistiques du roman m’ont donné envie d’en savoir plus et j’ai donc fait quelques recherches..

Voici quelques images qui n’ont rien à voir avec le roman mais qui m’ont plu au fil de mes clics..

Mais, au delà de l’histoire en elle-même, ce j’ai le plus apprécié dans ce roman c’est le héros Daniel Kissling lui-même. En effet, outre la résolution de l’enquête, c’est une sorte de quête intérieure qu’entame le détective privé. Il va devoir utiliser ses connaissances artistiques bien que cela le « rapproche » de son père et donc lui déplaise, mais également faire du vide dans son existence et accepter de laisser derrière lui ce qui le retiens dans une vie qu’il n’accepte plus. Son évolution est vraiment intéressante à suivre et le personnage est attachant ce qui rend la lecture toujours plus plaisante.

Concernant les autres personnages, j’ai également apprécié celui de Fang Yin, la jeune femme qui va suivre Daniel dans ses recherches, est bien construite et intéressante. Certains personnages secondaires rencontrés de-ci de-là m’ont également interpellée comme Léonard ou Ariane par exemple.

J’ai découvert la plume de Richard Canal grâce à « Gandhara » et je dois dire que c’est une magnifique surprise. Elle est fluide, actuelle et parfaitement adaptée. La narration se fait sans accroc et les dialogues sonnent justes (ce qui est généralement le plus difficile..). J’ai donc fait quelques recherches et découvert avec joie qu’il est l’auteur de très nombreux romans que je me note pour l’avenir.

0002333

Une lecture captivante autant pour son histoire que pour son personnage principal.. Un détective privé qui mène à la fois une enquête pour son client mais aussi une quête intérieure qui l’amènera peut-être à se libérer de ses chaines.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

The Big History Show – L’Emission par Jeanne Bocquenet-Carle 

Quelques informations…

Marathon Editions – 311 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Un résumé ?

Qui ne connait pas encore The Big History Show ?
Suivez avec nous les aventures de Coline, Chris, Jean et des autres candidats dans ce jeu de télé-réalité hors normes, qui envoie ses participants s’affronter dans les couloirs du temps !

Coline a vingt-quatre ans et vient de se faire plaquer par son petit ami. Sa sœur lui fait la surprise de l’inscrire à The Big History Show. Ensemble, elles vont plonger dans des époques lointaines et dangereuses au péril de leur vie.
Chris a subi une agression et ses blessures cicatrisent à peine. Est-ce bien raisonnable pour lui de se lancer dans une aventure aussi incertaine ?
Jean est guide de haute montagne et il pensait avoir conquis les sommets. Il va devoir se débattre dans cette émission qui bouleversera son existence à jamais. On ne revient pas le même d’un voyage dans le temps.

Et vous ? Êtes-vous prêt pour The Big History Show ? Êtes-vous prêt à faire face à un programme

c472ea14

Mon avis…

Avant tout, je remercie Marathon Editions de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Et si l’être humain avait la possibilité de voyager dans le temps ? S’offriraient à lui tant de possibilités que ça en donne le vertige non ? Et bien, dans le roman de Jeanne Bocquenet-Carle il choisit d’en faire.. un jeu télévisé ! En effet, des groupes de candidats soigneusement triés s’affrontent pour remporter une coquette somme en accomplissant des épreuves alors qu’ils sont propulsés dans l’Histoire. Tout un programme !  

J’avoue avoir été conquise dès la lecture du résumé, je trouvais l’idée vraiment originale. J’avais hâte de découvrir comment l’auteure allait amener son histoire, lui faire tenir la route. En effet, comment justifier une utilisation aussi « futile » d’une capacité aussi importante ? Eh bien tout colle ! Et Jeanne Bocquenet-Carle m’a complétement captivée par son récit !

Les premiers chapitres sont consacrés aux futurs candidats potentiels, l’histoire se met en place avec, tout d’abord, Coline et sa sœur Lana. Cette dernière les a inscrites à The Big History Show et malgré ses réticences, l’aînée va se laisser convaincre pour faire plaisir à sa cadette. On fera également la connaissance de Chris, Jean, Mathilde et Adem entre autres. La palette de personnages est diversifiée, parfois un peu stéréotypée mais peut-être est-ce que ce que souhaite le producteur ? Et une fois les candidats choisis et validés ils sont lancés dans le grand bain et vont traverser le temps et les époques.

Comme je le disais, j’ai été vraiment conquise par ce roman. On sent que l’auteure a fait un travail de recherche important concernant les époques choisies (je ne vous dirais pas lesquelles sont visitées pour ne rien vous gâcher de la lecture..) mais j’ai aimé les petits détails donnés, l’intrusion faite dans le quotidien. Quelques indices sont glissés sur la très belle couverture, alors.. avez-vous une idée d’où vont atterrir les protagonistes ? Je ne suis pourtant pas fan de jeu de télé-réalité dans la « vraie vie » mais là j’ai tourné les pages avec l’envie de voir certains gagner ou d’autres être éliminés. Jeanne Bocquenet-Carle réussit à intégrer du suspense et des rebondissements qui font que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, bien au contraire. Il y a peu de moment de calme dans le récit et on en profite pour souffler un peu…

Le lecteur suit non seulement les candidats mais également tout le côté production puisque l’auteure s’attarde sur certains personnages comme la directrice des castings par exemple. On y découvre un peu la face cachée de l’émission, les exigences des décisionnaires, les scrupules de certains et le manque d’empathie d’autres.

La plume de l’auteure m’a également beaucoup plu, sa fluidité rend la lecture vraiment agréable. Elle est aussi très imagée, les descriptions sont justes sans êtres pesantes. Tout ce que j’aime ! C’est ici un tome 1 et j’ai non seulement hâte de connaître la suite mais je suis également curieuse car pour moi ce tome 1 finit vraiment l’histoire donc je ne sais pas du tout vers quoi va nous entraîner Jeanne Bocquet-Carle avec un second tome. En tout cas, une chose est sûre, je vais le guetter et garder à l’œil cette auteure vraiment talentueuse !

lames-de-livre-d-automne-6469026

Une idée originale et bien menée qui fait de ce roman une excellente lecture où se mêlent action, aventure et où l’on ne s’ennui pas un instant. A lire !!

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

aventure·Chronique Livresque·fantastique

Entre vous et moi, Tome 1 : Le cabinet des confidences inattendues par Mandy Fabret

Quelques informations…

Bookelis – 322 pages – ebook ou broché – Aventure

Un résumé ?

Samantha, thérapeute à l’imagination débordante, vous raconte ses jeunes années passées à écouter une patientèle farfelue. De la princesse mal mariée au pirate narcissique en passant par un fantôme sans gêne et un immortel dépressif, elle revient sur des confidences totalement inattendues. Mêlant aventure, amour, histoire et surtout humour, les récits s’entrelacent et s’enchaînent à vive allure. Vertige et curiosité assurés.

gif livre pieuvre

Mon avis…

Lorsque Samantha, tout jeune thérapeute, rachète un cabinet à un confrère elle ne s’attend pas à tomber sur la patientèle la plus étrange qui soit. En effet, non seulement leur façon d’arriver mais également leurs histoires en font des patients atypiques. Et Samantha nous livre ici leurs aventures…

J’avoue avoir été intriguée par le résumé qui laissaient entrevoir des histoires sortant de l’ordinaire. Et ce roman tient toutes ses promesses de ce côté là !

Lorsque Samantha découvre la patientèle dont elle a « hérité » en achetant ce cabinet, elle est quelque peu déstabilisée. En effet, les patients sont loin des cas ordinaires rencontrés par les thérapeutes : une princesse, un pirate, un immortel entre autres ! Chacun d’entre eux a de bien étranges et passionnantes histoires à raconter à la jeune femme qui au fil des séances va en apprendre plus sur leurs vies. J’ai trouvé chacun de ces personnages vraiment attachants et tous très différents les uns des autres. Mandy Fabret a su créer un cabinet de thérapie fantastique où l’ennui n’a pas sa place !

Le lecteur découvrira à chaque changement de chapitre une nouvelle partie de l’histoire de chacun des protagonistes. De cette façon, l’auteure nous tient en haleine et varie les aventures. J’ai fini chaque chapitre frustrée mais ravie, étrange comme sensation.. Frustrée parce que je ne voulais pas quitter le patient en cours mais ravie de retrouver l’un ou l’autre pour continuer à découvrir leurs aventures. J’ai beaucoup aimé suivre chacun des personnages mais j’avoue avoir eu un petit faible pour Marcus, l’immortel dépressif. Il y en a pour tous les goûts entre Simon le fantôme, Jade la Princesse mal mariée et Samuel le pirate en quête d’un trésor..

L’auteure mêle aussi bien les histoires que les sentiments. En effet, j’ai frissonné, eu de la peine ou de la joie, j’ai ri avec chacun d’entre eux. Mandy Fabret écrit vraiment très bien, avec un vocabulaire riche et varié qui permet de passer par toute une palette riche en émotion avec des héros riches en couleurs. 

L’auteure fait le choix d’utiliser un style narratif où Samantha retranscrit aux lecteurs le contenu de l’histoire de son patient du jour. Cela donne des récits plaisants mais où il y a peu de dialogues.  Mandy Fabret ayant une plume vraiment agréable et fluide la lecture se fait aisément. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir cette jeune auteure vraiment prometteuse et comme ce n’est qu’un tome 1 je me dis que les aventures continueront sans doute bientôt, pas forcément avec les mêmes patients mais avec la même originalité.

0002333

Une lecture très agréable où la vie de chaque patient est une aventure ! Une thérapeute drôle et attachante qui vous entraînera dans son cabinet aux confidences vraiment inattendues.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici