Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse

La Légende des 4, tome 1 : Le clan des Loups par Cassandra O’Donnell

Fiche technique :

Flammarion Jeunesse – 352 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie chaleureusement les Editions Flammarion Jeunesse de m’avoir permis de lire ce roman en service presse et pour leur confiance.

Cassandra O’Donnell est une auteure qui est bien connue chez moi, en effet, mon grand est fan de sa série Malenfer. Alors lorsque j’ai vu qu’elle se lançait dans une nouvelle série jeunesse, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir sa plume.

Le monde n’est plus du tout tel que nous le connaissons.. L’être humain a détruit son environnement à force d’en vouloir toujours plus et ce sont les Yokaïs qui ont prit l’ascendant et règnent sur les territoires. Les Yokaïs sont composés de 4 clans : les Lupaïs, les Taïgans, les Rapaïs et les Serpaïs qui sont ennemis au point qu’il leur est interdit de communiquer entre eux. Maya est la princesse héritière des Lupaïs et Bregan celui des Taïgans, ils vont être amenés à collaborer et cela ne se fera pas sans dommages..

Cassandra O’Donnell créé ici un monde très riche en fantastique avec une touche de post-apocalyptique (le chariot pour aller à l’école en témoigne..). L’idée de ces êtres à la fois humains et animaux qui dirigent le monde est intéressante et le fait qu’ils ne s’entendent pas entre eux va corser la situation. Les jeunes Yokaïs fréquentant la même école, il semble difficile d’espérer qu’il n’y ait aucune interaction entre eux. Malgré tout, leurs traditions et surtout leur haine des autres clans sont tellement ancrés en eux que chaque situation peut dégénérer rapidement. Bien que ce roman soit classé « jeunesse » j’avoue qu’il m’a embarquée et que j’en ai vraiment apprécié la lecture. L’histoire démarre rapidement avec l’assassinat d’un Lupaï et très vite Maya et Bregan vont tout faire afin d’éviter qu’une guerre éclate.

Les personnages sont vraiment très bien réussis et je ne saurais en choisir un favori. J’ai aimé le caractère donné à chacun des héritiers : Maya est courageuse et a du répondant, Bregan est sensé et fort voir dangereux, Wan, héritier Serpaï, est d’une arrogance et s’une suffisance rare et je l’ai adoré pour ça, quant à Nel, héritière du clan des Rapaïs, elle est d’une ambiguïté extraordinaire entre gentillesse et dangerosité. A ces 4 héros s’ajoutent bien entendu les autres membres de leurs clans, et tout particulièrement Mika, petit frère de Bregan, qui est d’une candeur et d’une naïveté attendrissantes.

Cassandra O’Donnell a réussi à vraiment créer un monde très complet et à nous en expliquer les règles sans que le texte ne soit lourd. Elle nous livre à travers son récit une analyse intéressante de notre société. En effet, des clans qui se livrent la guerre, le manque d’écoute et de compréhension de part et d’autre, l’intransigeance face à l’autre.. tout cela m’a semblé familier. Je découvre ici son écriture qui est vraiment légère et bien adaptée à des adolescents. Ces derniers aimeront sans aucun doute les scènes de bagarres mais aussi la romance naissante et les dialogues à la fois drôles et piquants. Mon seul bémol concerne un manque de descriptions, j’aurais aimé plus de détails sur l’environnement ou les habitations alors que j’ai trouvé que les personnages étaient bien décrits.

Conclusion

Un premier tome captivant et bien mené qui promet une suite palpitante que je lirais avec beaucoup de plaisir. Si vous cherchez une idée de lecture pour vos ados n’hésitez pas un instant à leur faire faire connaissance avec Maya, Bregan et leurs compagnons d’aventure !

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici.   

Publicités
Chronique Livresque·fantastique·steampunk

Esprits de Corps : I. Napoca par Tim Kesseler

Fiche technique : 

Editions Demdel – 386 pages – broché – Fantastique / Aventure

Résumé : 

Guerre et diplomatie, essor industriel et misère rampante, monde réel et monde spectral, Mydgar sait cultiver ses antagonismes. La plus grande ville du continent vit à l’heure de la machine à vapeur et des césures sociales, mais elle est aussi le siège du vénérable Congrès des Nations. Dans l’anonymat de la vie citadine, elle réunit Will et Ruben, le jeune diplomate et le fugitif. Des salons feutrés du Congrès aux bas-fonds de la ville, de Mydgar au périple en Zeppelin vers Napoca, ils seront ballottés dans les tourments d’une crise qui menace la fragile paix aux frontières. Personne ne se doute de l’invasion silencieuse de la sphère spectrale. Le sort du continent dépend de deux mondes.

steampunk

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement l’auteur, Tim Kesseler, de m’avoir permis de découvrir son roman en service presse via le site Simplement.pro et pour sa confiance. 

L’auteur nous entraîne dans un monde qui ressemble singulièrement au notre au premier abord : une fédération de pays regroupés, Mydgar la grande capitale détentrice de tous les pouvoirs, le « petit peuple » mécontent.. Ruben est un fugitif, il a quitté sa terre d’origine après un drame et essaye de survivre; William est fils de bonne famille venant à Mydgar afin d’y faire une carrière d’attaché-diplomatique au Congrès. Ces deux personnages que rien ne devaient réunir vont malgré tout se retrouver pris dans une crise qui risque de détruire leur monde tel qu’ils le connaissent.. 

Dès les premières pages, Tim Kesseler nous entraîne dans un monde très riche : des inventions, de la vapeur.. le côté Steampunk est en place à ma grande joie. Puis, les choses sérieuses se mettent en place avec une première interaction entre les deux héros et on devine que ce ne sera pas la seule. En attendant que le destin les réunissent, ils vont, chacun de leur coté, essayer de se faire une place dans cette immense cité. Ruben en tant que travailleur et fugitif va connaître quelques mésaventures quant à Will malgré son statut d’attaché-diplomatique sa vie ne sera pas des plus sereine. En effet, Mydgar est comme un immense panier de crabes où règne les faux-semblants, l’opportunisme et l’égoïsme. Et une fois l’histoire installée et nos héros en place, l’aventure commence… 

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman qui est très riche et développé. L’histoire est prenante et captivante, de la politique, de la diplomatie, de la trahison, tous les ingrédients sont présents pour que le lecteur passe un très bon moment. L’histoire est bien menée et liée sans être indigeste, on comprend parfaitement les rôles de chacun, l’évolution du récit. J’avoue ne pas être une grande fan des romans où il est question de politique (au sens large) mais ici tout est vraiment bien expliqué : négociations, trahisons, alliances font de ce roman une sorte de grand échiquier où chacun tente de placer son pion. L’ajout de fantastique à cette histoire grâce à la religion est non seulement une très bonne idée mais est aussi très bien réalisé. J’ai vraiment apprécié cette part de l’histoire qui amène de la magie (attention pas de magie avec sorts et potions..) au récit. 

Les personnages sont très bien faits avec une mention spéciale pour William. En effet, j’ai vraiment aimé l’évolution de ce personnage au fil des pages. Son rôle s’étoffe et il prend une ampleur exceptionnelle. Le personnage de Ruben est, quant à lui, attachant car on sent sa fêlure et la culpabilité qu’il traîne derrière lui est un boulet dont il ne peut se défaire. Il m’a beaucoup émue. 

Tim Kesseler nous livre ici un premier tome non seulement bien mené mais également bien écrit malgré quelques répétitions. Il utilise un langage adapté aux situations et aux personnages ce qui est appréciable car on évite de cette façon les dialogues ampoulés ou décalés. Une lecture vraiment agréable et intéressante ! 

livre et rose

Un premier roman vraiment réussi avec une intrigue captivante et des héros touchants. Une touche de fantastique, un peu de Steampunk, de la politique et surtout de l’aventure font de ce premier tome une très bonne lecture ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici.. 

Chronique Livresque·fantastique·Horreur

Mute par Joseph Kochmann

Fiche technique :

Editions Boz’Dodor – 373 pages – ebook – Fantastique

Résumé :

Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l’incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards.

Au même moment, quatre adolescents : Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l’amoureuse et Jonathan l’immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves…

Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l’horizon ?

livre magie

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteur Joseph Kochmann de m’avoir permis de lire son livre en service presse via le site Simplement. 

J’avoue avoir été intriguée par le résumé, ça avait l’air un peu étrange comme histoire : créatures mutantes, désert, cow boy aux cheveux rouges (why not ?!) .. et les premières pages m’ont confortée dans cette idée. On suit une poignée d’élèves dont Jonathan, Marianne, Antoine et Josie qui vont tenter de comprendre ce qu’il se passe dans leur établissement : le lycée Vile, et ce n’est pas toujours très joli joli !

J’ai très vite été prise dans cette histoire où l’auteur fait preuve de beaucoup d’imagination et même d’une pointe de folie tant cela part loin. Dès le début le ton est décalé parfois drôle parfois gore, on navigue entre fantaisie et horreur et Mute, le cow-boy aux cheveux rouges est une sorte de phare qui nous entraîne à sa suite (enfin pour autant qu’il s’en souvienne..). Les lycéens vont aller de découvertes en révélations en essayant de comprendre ce qu’abrite réellement le lycée Vile. Un lycée où le proviseur crée des sortes de guépard-robots tueurs d’élèves enfreignant le règlement par exemple, charmant non ? Mais c’est aussi un endroit où l’on trouve des monstres vraiment hideux.. 

L’histoire est vraiment originale et comme je le disais surfe sur plusieurs styles avec beaucoup de réussite. Il faut parfois avoir le cœur bien accroché pour certaines scènes mais ce que j’ai particulièrement aimé c’est la facilité avec laquelle on passe d’une scène drôle ou cocasse à une scène violente ou gore sans aucun problème. Les thèmes abordés dans ce livre sont vraiment intéressants et variés comme l’amour, l’amitié mais également le pouvoir. C’est paradoxalement une lecture légère mais abordant des thèmes plutôt graves.. 

Le très gros point fort de ce roman sont ses personnages. J’ai une préférence pour Josie qui m’a semblé tellement réaliste mais j’ai également beaucoup aimé Tom, Antoine, Jonathan et Marianne. Ils sont tous très bien travaillés et réalisés. Chacun a son caractère, sa façon d’être et de penser sans être caricatural. Le personnage qui est, bien sur, exceptionnel reste Mute non seulement de par sa façon d’être mais par cette sorte d’aura d’innocence qu’il dégage. Il est touchant, drôle, décalé.. 

Je découvre grâce à Mute son auteur, Joseph Kochmann, et j’avoue que c’est une excellente surprise. Sa plume est légère et sûre, on sent qu’il sait où il nous emmène (même si c’est un peu flippant de le suivre du coup) et il a réussit à me surprendre jusqu’à la toute fin. Son imagination est débordante, il maîtrise son histoire et ses personnages et nous livre un récit rythmé où l’on ne s’ennuie jamais. Je le suivrais avec beaucoup de plaisir à partir de maintenant !

ZOMBIES 

Un roman décalé, drôle, gore et bien mené qui m’a fait passé un très bon moment, bonbon moment.. mais QUI M’A DONNE FAIM… SI FAIM… 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici .. 

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Anthea – Livre 1 : Les Mastels par Tia Wolff

Fiche technique :

Autoédition – 289 pages – ebook ou broché – Fantasy / Young Adult

Résumé :

16 ans… Le printemps de la vie ! Pour Cassandra et Max, cette phrase va dépasser les limites qu’on lui pose habituellement. Au départ, une amitié ancestrale remontant sur plusieurs générations, des amis, des cours ennuyeux, des coeurs prêts à s’emballer et des matchs de basket à gagner. Le vent léger de l’adolescence. Mais c’était sans compter sur les secrets de famille, sur les squelettes qui dorment dans les placards, sur les légendes qui sont parfois bien plus que ça. Un bruissement infime dans la forêt, il y a de cela de nombreuses années. Un autre siècle. Une autre époque… En apparence anodin mais véritable tempête à venir. Un battement d’aile de papillon en dormance. Il suffira de rien, ou presque. D’un bracelet offert, pas du tout par hasard, pour chambouler leur vie. Comment réagit-on quand on vous apprend soudainement que le monde dans lequel on évolue n’est que mensonge ? Comment assimiler l’incompréhensible ? Comment, surtout, continuer d’être un adolescent lambda avec son quotidien de tracas insignifiants ? Entre doutes, magie, grimoires, secrets et inquiétudes, ils devront se frayer leur propre chemin.

livre magie

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Tia Wolff, de m’avoir proposé son roman en service presse via le site Simplement et pour sa confiance. 

Dès le prologue le lecteur est mis dans l’ambiance :  deux femmes, un rituel, leur sacrifice. Puis, un grand bond en avant nous emmène directement plus de 300 ans plus tard à la rencontre de Cassandra et Max. Les deux jeunes gens sont amis depuis l’enfance, leurs familles sont très proches et ils partagent tout. Ils vont avoir 16 ans, ont des amis, vont au lycée bref mènent une vie banale d’adolescents jusqu’au jour où un bracelet va tout changer et les faire basculer dans un monde inconnu empli de légendes et de croyances. Ils vont devoir accepter que la magie fait partie de ce monde..  

J’ai de suite été attirée par ce roman non seulement pour sa couverture que je trouve magnifique (et que l’on comprend au fur et à mesure de la lecture) mais également pour son résumé. J’adore ce genre d’histoire où des ados vont sortir du lot et découvrir leur potentiel. Ici les choses se font plutôt lentement et comme c’est un premier tome, j’ai trouvé que c’était vraiment bien amené. On n’est pas noyé sous la masse d’information, l’auteure nous laisse digérer et bien comprendre au fur et à mesure.  

L’histoire tourne autour du duo Casey / Max mais pas seulement, ils ont un groupe d’amis de lycée qui prend un peu de place et qui donne une ambiance non seulement sympathique mais également vraisemblable. En effet, on ne tombe pas dans le cliché des deux ados coupés des autres qui ne vivent que l’un pour l’autre bien au contraire ! Ils ont des amis, des petits amis, sortent, font la fête, sont punis, bref une vrai vie de jeunes de 16 ans. L’auteure réussit à rendre le côté lycéen non seulement présent mais crédible. A cela s’ajoute la découverte de la légende des Mastels, ils vont devoir accepter que leurs vies ne sont pas ce qu’elles semblent être et que d’autres soucis que leurs examens ou leurs matchs de basket vont leur tomber dessus. Pareil pour cette partie de l’histoire, j’ai apprécié que tout ne leur tombe pas tout cuit dans la bouche mais également que leur acceptation ne soit pas immédiate. Ils vont devoir comprendre leurs rôles, celui de l’Energie. Cette histoire est originale car elle touche à la nature et pas uniquement à la magie pure. 

L’histoire se déroule donc plutôt lentement mais de façon continue entre révélations, découvertes, chamailleries et réconciliations. Les personnages de Cassandra et Max sont très attachants car ils sonnent justes et sont plutôt raccords avec leurs âges. J’ai particulièrement aimé Cassandra et son caractère.. si impétueux. Les deux héros prennent beaucoup de place alors les autres personnages sont moins travaillés et j’aurais aimé en savoir plus sur certains comme leurs mères par exemple. Mais c’est un tome 1 et il y a encore beaucoup de révélations à venir.. 

Tia Wolff a une écriture vraiment agréable, légère et fluide qui colle parfaitement à son histoire et à ses personnages. Elle a également une imagination fertile pour avoir inventé ce monde et ces légendes même si j’ai pu deviner certaines choses avant l’heure. C’est un premier tome très sympathique qui m’a fait passé un moment de lecture distrayant. 

Conclusion

Un monde où la magie existe et où deux adolescents vont devoir comprendre leurs rôles dans cet univers. C’est léger mais prenant, c’est agréable et ça se lit rapidement.. Un tome un qui ne donne qu’une envie.. Lire le tome 2 ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique

Le choix de la gargouille par Dana B. Chalys

Fiche technique :

Autoédition – 350 pages – ebook ou broché – Fantasy

Résumé :

Nous sommes tous uniques à notre manière, pourtant certaines personnes le deviennent plus que les autres. C’est ce qui m’est arrivé au crépuscule de mes 17 ans, un jour à Paris, ville que je visitais pour la première fois avec ma meilleure amie.

Au pied de Notre Dame, j’ai plongé la tête la première dans un univers surnaturel où anges et démons côtoient vampires et sorcières. Un monde dans lequel couve une guerre dont je semble être un pion indispensable placé dans la partie par le Créateur lui-même. Sans savoir s’Il gardera la main ou non. Et s’il la perd, qu’adviendra-t-il de toutes ces vies lorsque’Il ne sera plus le seul à décider ?

Mes seuls choix suffiront-ils à les sauver ? Ou faudra-t-il pour cela la force d’amours incommensurables capables d’effondrer les lois divines ?

Je suis la Gargouille.

Et je ferai plier Dieu.

livre et papillons

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Dana B. Chalys de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse. C’est ce que je préfère avec le fait de chroniquer des livres : découvrir de nouveaux auteurs, les suivre et pouvoir échanger avec eux.

J’ai eu l’occasion de découvrir la plume de Dana et son imagination grâce à sa série des « Chroniques du Saint Exorciste ». Je vous avais parlé du Tome 1 et du Tome 2 et j’attends le 3 de pied ferme tant j’ai aimé les 2 premiers, j’ai hâte de retrouver Nathan et ses compagnons.

Casey est une jeune fille pas vraiment banale : look gothique, bagarreuse… Fraîchement bachelière, elle part en vacances quelques jours avec son amie Dakota pour visiter Paris. Ce voyage va plonger la jeune fille dans un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence et où une guerre se prépare. Sorcières, Vampires, Anges et Démons, Casey va apprendre à ses dépends que tous ces être mythiques existent.. tout comme Dieu !

Encore une fois, Dana B. Chalys a su me plonger au cœur d’un monde étonnant même si la plupart des noms nous sont familiers. Elle réunit ici la plupart des êtres légendaires autour d’une figure que l’on a pas l’habitude de croiser dans les romans : la Gargouille. Celle-ci va devoir faire des choix, va enquêter pour comprendre ce qu’il se trame et surtout savoir si sa mission est juste ou pas. C’est dans cet univers peuplé d’êtres surnaturels que Casey et Dakota sont précipitées et elles devront y prendre des décisions qui influenceront le reste de leur existence et qui pourraient les mener à la mort.

J’ai été ravie de retrouver non seulement la plume de Dana B. Chalys mais également son humour et son côté un peu mystique. On retrouve dans ce roman tout ce que j’avais aimé dans la série des Chroniques avec bien sur quelques différences. Tout d’abord, l’histoire… Elle se tient parfaitement malgré le nombre important d’explications. Il n’y a ni temps-mort ni ennui et les scènes d’actions sont bien menées. Dana nous fait visiter aussi bien les Enfers que le Paradis et j’ai trouvé ces moments particulièrement savoureux. On y apprend de nombreuses anecdotes sur les anges, les déchus ou les démons, on rencontre Satan, Lucifer, Belzébuth, Lilith mais également Gabriel, Raphaël.. entre autres !  Le fait qu’il y ait d’autres sortes d’êtres comme les vampires ou les sorcières est un grand plus pour l’histoire car leurs rôles y sont déterminants. 

Les personnages sont vraiment excellents ! Casey, l’héroïne, est terrible entre son sacré caractère, son langage fleuri lorsqu’elle est en colère et sa loyauté envers ses amis. Elle m’a fait rire dans sa façon de s’exprimer et certains de ses dialogues avec les « Êtres » les plus influents sont exceptionnels ! Il lui faut beaucoup de courage et de détermination pour faire face à son destin. Son amie Dakota est touchante et courageuse aussi. J’ai été émue par son histoire, sa façon d’être, ses sentiments. Le seul bémol que j’ai par rapport à ces deux personnages est que je les trouve trop jeune par rapport à leurs réactions, je les aurais imaginé avec quelques années de plus. Nick m’a également beaucoup plu même si j’aurais aimé en savoir encore plus sur lui tant son histoire est touchante.

J’ai adoré côtoyer d’aussi près des Êtres comme Satan, Lilith ou même Dieu.. L’auteure nous montre ici sa grande maîtrise des Mythes et Légendes en intégrant parfaitement chacun à l’histoire sans que celle-ci ne soit alourdie par des explications sans fin. Tout coule, l’histoire est fluide et la plume de Dana B. Chalys est toujours aussi prenante et captivante. On suit la Gargouille dans sa quête de vérité et j’ai eu du mal à me remettre de la fin. Elle est parfaite à mes yeux même si elle m’a tiré quelques larmes.

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Un roman qui vous entraînera entre Paradis et Enfers dans un monde peuplé d’Êtres légendaires.. Un univers atypique et original à découvrir en compagnie de la Gargouille ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

bit lit·Chronique Livresque·fantastique

Aliénor McKanaghan, tome 1 : Litha par Laetitia Constant

Fiche technique :

J’ai Lu Editions – 286 pages – ebook ou broché – Fantastique / Bit – Lit

Résumé :

J’ai toujours trouvé qu’Halloween craignait. Les déguisements, les farces, cela n’a jamais été ma tasse de thé. Je suppose qu’être née durant la fête des morts y est un peu pour quelque chose. Malheureusement pour moi, cela n’a pas été en s’arrangeant. Le soir de mon anniversaire, ma vie a basculé à jamais. Je sais désormais avec certitude que l’on me ment depuis ma naissance et seul le mystérieux Milàn semble avoir les réponses qu’il me manque. Mais qui est-il ? Que me veut-il ? Pourquoi des créatures monstrueuses essayent-elles de me tuer ? Je ne sais pas comment tout ça va se terminer mais mon instinct me dit que ça sent le sapin.

livre et rose

Mon avis :

Je remercie Laetitia Constant, l’auteure, de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Aliénor se prépare à fêter ses 18 ans en compagnie de ses amis Morgan et Christopher mais cette année elle veut éviter le thème Halloween.. Enfin pas facile quand on est née le 31 octobre.. Mais pour le coup, c’est Halloween mais version film d’horreur qu’elle va vivre entre faire la « connaissance » de Milàn et découvrir que toute sa vie est basée sur des mensonges c’est un sacré cadeau d’anniversaire qui lui tombe dessus !

On fait la connaissance d’Aliénor, une jeune lycéenne plutôt banale à la vie plutôt normale.. Elle a des amis,  une famille, elle va au lycée, fait partie des pom-pom-girls. Enfin, tout ça c’est pour la galerie ! Parce qu’Aliénor est surentraînée par ses parents et qu’elle est plus en mode super combattante que petite fille modèle. Et vu ce qui lui tombe dessus le soir de ses 18 ans, heureusement qu’elle est prête à affronter le pire ! J’ai vraiment adoré cette héroïne qui mêle un côté adolescente à un côté super-ninja, elle a du caractère (parfois mauvais..), du répondant, elle m’a fait sourire et même rire par moment. Elle n’est pas parfaite et c’est ce que j’ai vraiment apprécié en elle, son côté têtu est parfois un peu trop présent mais au moins elle n’est pas « lisse ». J’aime quand les héros ne sont pas lisses..

L’histoire, quant à elle, est sympathique et bien menée même si elle n’est pas follement originale. Mais c’est du bon urban fantasy et comme c’est un style que j’aime tout spécialement alors j’ai passé un bon moment de lecture. L’auteure a imaginé un monde où démons, sorcières, vampires et autres bêbêtes cohabitent avec les humains et bien entendu une lutte se prépare. Allie va devoir intégrer de nombreuses informations, affronter de nombreux ennemis et surtout composer avec le beau Milàn.. Un petit côté romance est également présent mais elle ne prend pas le dessus sur l’histoire de base ce que j’ai trouvé appréciable.

Les autres personnages sont, en règle générale, plutôt sympathiques. Mes préférées étant Harmony et Destiny même si je trouve que leurs rôles auraient mérités d’être un peu plus développés. Milàn, bien entendu, est beau, sexy et surtout un peu immature pour son âge, ce qui m’a beaucoup amusée. J’ai un peu moins apprécié Morgan qui fait un peu trop cheftaine pour moi.

L’écriture de Laetitia Constant est fluide et adaptée à ses personnages. Les dialogues auraient peut-être mérités d’être un peu plus étoffés tout comme certaines parties de l’histoire, je pense notamment aux archivistes sur lesquels j’aurai voulu en savoir plus mais malgré ce petit bémol j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Allie et de Milàn et j’ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures !

livre magie

Un roman d’urban fantasy qui ne manque pas de rebondissements et à l’héroïne au caractère bien trempé ! Une histoire prenante pour ce premier tome, la suite promet d’être mouvementée et j’ai hâte de la découvrir !

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique

Le Sang de l’Eden : Engeance Livre I par Sabrina Lionat 

Fiche technique :

Auto-édition – 414 pages – ebook – Fantastique

Résumé :

Tous les deux cents ans, un conflit sanglant né de l’obstination d’une déesse et d’un roi légendaire, oppose moines-sorciers et démons. L’équilibre des mondes est en péril, seul le sacrifice de l’engeance pourra les sauver. Éva Brunel, jeune bibliothécaire pleinement satisfaite de son existence ordinaire, voit un jour sa vie basculer lorsque des murmures intempestifs s’insinuent dans son esprit. Ces voix vont l’entraîner au-delà de sa propre réalité, là où les enjeux sont célestes et les manigances, divines. Voilà que désormais sa vie est en danger ! Faire face à sa destinée sera-t-il suffisant à Éva pour survivre à ce qui l’attend ?

livre magie

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Sabrina Lionat, l’auteure, de m’avoir contactée via le site Simplement pour me proposer son roman en service presse.

J’ai tout d’abord passé un peu de temps à détailler la couverture de ce roman la comparant au résumé. Je la trouvais plutôt intrigante en plus d’être belle. Elle laissait présager que le chemin d’Eva n’allait pas être simple.. Puis, j’ai commencé la lecture et là je dois dire que j’ai eu une très belle surprise tant sur la forme que sur le fond. Déjà, l’action commence dès les premières pages, où l’on fait connaissance avec Eva Brunel, une jeune bibliothécaire à la vie plutôt posée (qui a un cadre de travail dont je suis jalouse !!!). Cette existence plutôt calme lui convient pleinement jusqu’au jour où des murmures viennent troubler son quotidien et surtout lui révéler l’existence d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas.

Sabrina Lionat nous entraîne grâce à ce roman dans un monde qu’elle maîtrise complètement et parfaitement. Des démons, des sorcières entre autres vont tout mettre en œuvre pour détruire l’engeance avant que celle-ci ne réalise une prophétie venue du fond des âges instaurée par un Roi de légende et une Déesse tout aussi mythique. Tous ces êtres mythologiques sont vraiment très bien intégrés à l’histoire, au monde réel. L’auteure a fait un très bon travail de recherches et surtout d’intégration à l’histoire qui permet de plonger dans le récit sans se poser de questions, tout y est clair, précis et on y croise des noms connus comme le Roi Salomon par exemple sans tiquer une seule fois sur leur utilisation. 

L’histoire est vraiment prenante et j’avoue avoir eu de la peine à quitter Eva, Lucas et tous les autres. J’aurais vraiment aimé continuer à lire leurs aventures (à quand le tome 2 ????) surtout au vu de la fin ! L’idée est originale et parfaitement maîtrisée, l’histoire s’enchaîne sans fausse note et surtout de façon très fluide grâce à la très jolie écriture de Sabrina Lionat. Pour un premier roman c’est vraiment une magnifique surprise ! Pour une fois, je ne reste pas sur ma faim à me poser mille questions, la suite sera passionnante, je n’en doute pas un instant, mais ce tome un est déjà très complet. Des révélations sont faites qui permettent au lecteur de bien intégrer les différents évènements mais également l’histoire de chaque protagoniste.

Les personnages sont également très réussis, ils ont du caractère et restent crédibles (autant qu’un démon puisse l’être !!). La jeune Eva est attachante et j’ai aimé son évolution au cours de l’histoire. Elle grandit au fil des pages, son caractère s’affirme, elle fait face à sa destinée. Elle a un côté fragile qui donne envie de la protéger, elle qui est placée au centre de ce grand échiquier sans avoir rien demandé. Le personnage de Lucas est également très intéressant avec son côté mystérieux.. Chaque protagoniste est bien pensé et réalisé avec des caractères propres et qui évoluent.

Comme je le disais Sabrina Lionat nous livre ici un premier roman vraiment épatant qui révèle non seulement sa plume mais également son imagination. Ses descriptions donnent vie aux différentes scènes ou aux personnages et permettent de les imaginer sans aucun problème. Une lecture que j’ai beaucoup aimé, une jeune auteure que je vais suivre avec beaucoup d’intérêt !

conclusion 6

Un premier tome qui m’a entraîné dans ce monde où tout risque de basculer, j’ai aimé suivre Eva dans son combat pour déjouer le destin. Réussira-t-elle à survivre ou sera-t-elle sacrifiée en raison d’enjeux célestes qui la dépasse ?

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique·Thriller

Les Proies du temps par Sébastien Fillion

Fiche technique :

Editions Le Lion Rouge – 292 pages – ebook ou broché – Thriller / Fantastique

Résumé :

Liées par une étrange prophétie, Nellie et Stella décident de tout plaquer pour partir ensemble. Une île oubliée des cartes les appelle. Là-bas peut-être ces amies de toujours parviendront-elles à donner un sens à leur existence. Mais on ne se coupe pas du temps comme on se coupe du monde. Au-dessus d’elles, une horloge étend ses ombres…

livre et rose

Mon avis :

 

Un grand merci à Sébastien Fillion, l’auteur, pour m’avoir proposé son roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Lorsque quatre amis se promènent dans une fête foraine, que font – ils ? Ils font des manèges, ils mangent de la barba-papa et ils se laissent tenter par une roulotte un peu étrange dans laquelle une voyante va leur donner un chiffre en réponse à une seule et unique question. Nellie et Stella sont deux amies et repartent de cette fête avec un chiffre : celui du nombre de jours qu’il leur reste à vivre. Elles vont donc décider d’aller contre le destin et de partir en voyage, peut-être cela changera-t-il la prophétie ? Elles vont donc embarquer pour une île absente des cartes et plutôt bizarre.. Cela suffira – t – il à changer la donne pour les 2 amies ?

Si on découvrait le nombre de jours qu’il nous reste à vivre, que ferait-on ? Cela me rappelle une chanson… Certains en profiteraient au maximum, d’autres pleureraient ou encore décideraient d’en finir avant la fin annoncée.. Mais Stella et Nellie décident de partir, ce voyage n’étant pas prévu peut-être cela va-t-il contrer cette prophétie ? Elles embarquent donc pour une île paradisiaque qui n’apparaît sur aucune carte, mais peut-on échapper à son destin ?

Sébastien Fillion nous entraîne dans un récit entre thriller et fantastique mais dans laquelle j’avoue avoir eu du mal à embarquer. Les bases sont vraiment excellentes et l’idée est bonne. Le début du livre m’a beaucoup plu avec l’annonce du décompte des jours et le départ précipité des deux amies et j’ai également beaucoup aimé la fin qui m’a semblé cohérente et adaptée. Par contre, j’avoue que le milieu du livre ne m’a pas complètement  emballée. Je trouve que le côté fantastique se perd au profit de la description de la vie sur l’île. Malgré tout l’histoire est bonne et surtout bien écrite mais peut – être ai-je surestimé la part de fantastique..

J’ai ressenti le même genre de sentiment mitigé concernant les personnages… J’ai beaucoup aimé Stella par contre impossible de m’attacher à Nellie. Je l’ai trouvé un peu trop cliché dans le genre blonde évaporée qui ne se soucie de rien (en même temps elle est censée mourir sous peu, elle a des excuses…). Stella me semblait plus naturelle malgré quelques réactions un peu étranges et j’ai préféré son caractère plus posé. Les autres personnages auraient mérité d’être un peu plus fouillés mais sont pour la grande majorité bien implantés dans l’histoire.

Je découvrais grâce à ce roman la plume de Sébastien Fillion et je suis ravie de cette belle surprise ! Il a une écriture très précise qui permet de s’imaginer sans aucun mal les lieux ou les gens. Une écriture pointue et agréable à lire que je suivrais avec beaucoup de plaisir !

conclusion

 Une lecture intéressante même si en demi-teinte pour moi. Une bonne histoire qui nous entraîne à la découverte d’une île bien étrange… Et vous que feriez-vous si vous connaissiez la date de votre mort ?

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save Our Souls, tome 1 : Sans attache par Elle Guyon 

Fiche technique :

Auto-édition – 222 pages – ebook ou broché – Fantastique / Young Adult

Résumé :

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…

Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales ? Et si ce qui s’est passé il y a près de trois cents ans était la clé de la réussite ?

café et arbre

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement Elle Guyon de m’avoir permit de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Riane commence les cours dans un nouveau lycée mais la jeune fille n’est pas une élève lambda, elle a une mission : elle doit sauver Aldric. Aldric, élève du même lycée mène une vie de marginal sans domicile fixe. Mais pour pouvoir le sauver encore faut-il que Riane puisse approcher le jeune homme, et ce n’est pas chose aisée..

J’ai trouvé le début du roman assez déroutant et flou. En effet, j’ai eu un peu de mal à comprendre le fonctionnement des passeurs / gardiens qui n’est finalement expliqué qu’au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire. J’ai également trouvé que l’histoire était un peu longue à se lancer vraiment mais une fois le lien fait entre les différents protagonistes j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.

Gebrail et Jérémy sont des gardiens, Gebrail est d’ailleurs le tuteur de Riane. On découvre grâce à de nombreux flash-backs leur passé commun, leur histoire. Il y a donc deux histoires à suivre en parallèle mais cela se fait sans mal car l’auteure sait adapter son écriture à chaque situation ou époque. 

J’ai été particulièrement touchée par Aldric, un jeune SDF, ce n’est pas commun pour un héros de roman et il est vraiment attachant. Riane a un peu de mal à percer la carapace qu’il s’est forgé (et on le comprend !). Vivre dans la rue l’a rendu solitaire et parfois agressif, il essaye de s’en sortir sans pour autant abandonner ses études et voir cet espèce de compte à rebours au dessus de lui m’a vraiment touchée. Le personnage de Riane est également très attachant surtout dans sa façon d’appréhender ce qui l’entoure. La découverte du lycée et vraiment géniale, je l’imaginais dire « salut » à tous ceux qu’elle croisait..  

L’histoire est originale et, une fois lancée, prenante. Le mélange de fantastique, romance et historique est assez surprenant et bien pensé. Malgré un rythme un peu lent au départ, l’auteure réussit à cadencer son récit, surtout dans le dernier tiers. Les chapitres s’alternent entre passé et présent et permettent aux lecteurs de reconstituer le puzzle. On sent bien que ce passé a une importance capitale pour que réussisse la mission dont Riane est chargée. J’avoue avoir malgré tout préféré l’histoire au présent, surtout que l’auteure sait ménager le suspense et apporter des rebondissements inattendus.

Elle Guyon a une très jolie écriture plutôt pointue et précise. Elle nous livre ici un roman Young Adult qui se lit facilement mais qui réserve des surprises. La fin est plutôt abrupte (mais pourquoi ????) et l’auteure sait nous allécher en intégrant le début du tome 2 à la fin, histoire de nous prendre dans ses filets !

Conclusion

Un premier tome réussit et qui, une fois que l’on est entré dans l’histoire se lâche difficilement. Original il nous donne envie de continuer l’aventure avec Riane et Aldric dans le second tome..

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ICI

 

 

 

   

Chronique Livresque·fantastique

Lazare Donatien : Le Kriss Javanais par Virginia Besson Robilliard

Fiche technique :

Iggybook – 44 pages – ebook – Fantastique / Nouvelle

Résumé :

Avez-vous déjà ressenti un certain malaise envers un vieil objet? Quelque chose dont vous avez hérité et dont vous ne savez pas quoi faire la plupart du temps ? De tous temps, les hommes ont cherché à percer les mystères qui se présentent en rencontrant plus ou moins de succès dans leur entreprise. Je ne prétends pas apporter plus de réponses que d’autres à ces nombreuses questions, ce n’est pas mon travail. Mais si d’aventure des évènements bizarres commençaient à se manifester autour de vous de façon impromptue, ce serait alors le moment choisi pour songer à faire appel à moi. Qui suis-je ? Un être étrange, travaillant pour des causes plus étranges encore… je suis le Drockhead !

café et arbre

Mon avis :

Lazare Donatien est agacé et de mauvaise humeur ! Enfin il faut avouer qu’au vu de la soirée passée il a quelques raisons…

Nous en sommes à la quatrième aventure de mon Drockhead préféré et je ne m’en lasse pas ! C’est toujours un bonheur de retrouver Lazare Donatien, Dimitri et Zeph mais grâce à cet épisode j’ai aussi pu mettre un visage sur un nom qui apparaissait depuis le début de la série : Félicie Pindragon ! Elle va quitter quelques instants ses hautes fonctions dans l’Outremonde pour aider Lazare à gérer ce problème de Kriss Javanais envouté.

Je trouve que plus la série avance et plus l’auteure prend de l’assurance. Ici une sorte de fil rouge se tisse et annonce une continuité pour les épisodes à venir. J’aime beaucoup cette idée d’ennemi récurrent…

Les personnages sont toujours aussi attachants et c’est un vrai bonheur de les retrouver au fil des aventures. Lazare nous gratifie ici de nouvelles tenues extravagantes et Dimitri avance à grands pas dans son apprentissage. On en apprend également plus sur la relation entre Moïra et Lazare, que j’ai trouvé adorable et qui j’espère continuera à évoluer. Mais surtout, on découvre ici Félicie Pindragon ! Elle ne correspond pas du tout à l’idée que je m’en faisais mais c’est encore mieux. C’est un personnage fort, qui inspire du respect.

A chaque nouvel opus, on découvre grâce à un objet envouté l’étendue des pouvoirs du Drockhead. J’aime beaucoup la façon dont Virginia Besson Robilliard nous distille les informations sur cette profession si particulière, un peu au compte goutte.  

en-conclusion

Mon coup de cœur pour cette série se confirme à chaque nouvel épisode. Tout y est addictif et il me tarde de découvrir la suite des aventures de Lazare et de ses compagnons !

Ma note 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ICI