Chronique Livresque·fantastique·Romance·young adult

Azmel tome 1 La Porte du Temps par Laura Wilhelm

Quelques informations…

Sudarènes Editions – 217 pages – ebook ou broché – Fantastique / Romance

Un résumé ?

« Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps ? Imaginez que vous soyez obligé de recommencer votre vie à zéro, nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez ensuite que vous découvriez dans un excès de colère que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensée et que vous n’êtes pas seul à faire partie des forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez… Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde ?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destinée à cacher votre vraie nature des forces du mal… »
Deux familles que tout oppose. Un sortilège prononcé il y a plus de 400 ans par les Chefs de Clan de l’une d’elle afin de ne jamais se mélanger… « Azmel », créé pour se protéger fini par devenir un calvaire lorsque Léna et Rick, issus de ces clans, tombent amoureux.
Mais leur histoire de famille est bien plus compliquée que ce qu’ils savent déjà. Ils vont découvrir des forces qu’ils n’imaginaient pas exister et se heurter à la frustration la plus violente qui soit : ne pas pouvoir se blottir dans les bras de l’amour de sa vie. Car, ils en sont conscients, au plus profond de leur âme : ils sont faits l’un pour l’autre, que leur famille le veuille ou non.
Leur amour va subir bien des épreuves, des histoires de lycée en passant par les drames familiaux, sans oublier la Porte du Temps qui rappelle à Léna que ses pouvoirs ne font que grandir et qu’elle ne sera peut-être pas capable de gérer la puissance qu’elle lui insuffle.
Les démons et les élus devront s’unir contre d’autres forces plus violentes. Seulement y arriveront-ils ? L’amour de Léna et Rick sera-t-il assez fort ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Laura Wilhelm, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via la plateforme Simplement.Pro.

Léna est une jeune fille qui vit une situation triste et difficile. Elle a perdu ses parents dans un accident de la route et doit donc quitter son environnement pour tout recommencer auprès de sa tante et ses cousines. Lorsqu’elle croise Rick pour la première fois, elle se rend compte qu’ils sont irrémédiablement liés.. Elle ne sait ni pourquoi ni comment mais leurs cœurs battent à l’unisson et cette découverte n’est que la première d’une longue liste qui va entraîner Léna dans une aventure à laquelle elle ne s’attendait pas..

Je ressors de ma lecture un brin mitigée.. En effet, Laura Wilhelm créé ici un contexte favorable à une « grande aventure » : une jeune fille qui ignorait ses pouvoirs et les découvre brusquement, une histoire d’amour interdite, de la magie, des démons, des héros jeunes et plein d’avenir.. mais..

L’histoire est vraiment sympathique et même si elle n’est pas follement originale je trouve que l’auteure y a mis sa patte. Léna découvre qu’elle est une Elue au même moment où elle tombe amoureuse de Rick (amour partagé mais interdit..). A côté de cela (c’est déjà plutôt pas mal comme découvertes !), la jeune fille doit se remettre du décès de ses parents, s’adapter à un nouvel environnement, se faire une place dans son nouveau lycée, bref elle a du pain sur la planche. Le potentiel est présent et l’histoire est bien menée puisqu’il y a des rebondissements et du suspense et certaines idées originales comme les battements de cœur ressentis par les deux héros ou la mission des Elus.

Les personnages sont de jeunes gens pour la plupart et sont soit des humains lambda comme Jessica par exemple soit des êtres fantastiques comme Léna, Rick ou leurs familles. Ils ont malgré tout des préoccupations de leur âge (amour, choix de la robe de bal, etc..) ce qui donne un côté léger et ancré dans le réel à cette histoire. Ils sont tous très sympathiques et l’on se prend vite au jeu des amours entre autres. Les personnages principaux sont légèrement caricaturaux à mon goût.. Léna est attachante à cause de son histoire personnelle, on ressent tout l’amour qu’elle avait pour ses parents. Mais également parce qu’on voit son destin basculer suite à la découverte de ses pouvoirs et surtout avec son amour pour Rick. J’ai ressenti moins d’empathie pour Rick que j’ai un peu moins cerné. En effet, ses décisions ne sont pas toujours claires ou logiques et même si on le sait amoureux de Léna, les choses sont moins nettes de son côté.  

C’est un premier roman pour Laura Wilhelm et c’est déjà une jolie réussite, il ne manque finalement pas grand chose pour que cet essai soit transformé ! Quelques maladresses de concordance des temps et fautes de français pour que la lecture soit totalement fluide puisque l’auteure a une plume très fluide et légère. Le deuxième chose à revoir serait à mon sens le développement de l’histoire ou des personnages pour donner plus de profondeur. Concernant l’histoire, j’aurais aimé plus de détails pour mieux comprendre et intégrer ce monde d’Elus par exemple ou l’histoire d’amour entre Léna et Rick. En effet, j’ai trouvé que tout coulait trop de source, les deux jeunes gens tombent amoureux mais on ne les voit finalement pas beaucoup « ensemble » dans des moments où leur amour se développe. Tout comme Léna qui accepte ses nouveaux pouvoirs très simplement, je l’ai trouvée trop peu curieuse. Ma dernière remarque concernera le résumé que j’ai trouvé beaucoup trop explicite, il dévoile beaucoup trop l’histoire à mon sens. Quelques petits défauts qui sont très faciles à corriger pour une jeune auteure qui ne manque pas de talent !

C’est le premier tome d’une trilogie et malgré ses petits défauts, je serais ravie de continuer l’aventure avec Léna et ses camarades car je pense que l’auteure nous réserve de nombreuses surprises ! J’ai hâte d’en savoir plus sur le destin de Léna et de Rick… Vont – ils pouvoir vivre leur amour ou le sortilège les empêchera-t-il d’accéder au bonheur ?

papillon

Une lecture Young-adult agréable malgré quelques bémols qui entraîne le lecteur dans une histoire entre aventure et histoire d’amour.

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

Publicités
Chronique Livresque·fantastique

Sangs Eternels T1 : La reconnaissance par Florence Barnaud

Quelques informations… 

Auto-édition – 264 pages – Broché – Fantastique

Un résumé ? 

Une vampire-sorcière solitaire. Une étrange maladie. Et si les vampires protégeaient les humains. « Mon nom est Ismérie, je suis plutôt une vampire ratée. Le vampire qui m’a bue n’a pas senti que j’étais une sorcière. Cela lui a été fatal et moi je me suis découvert des dons très particuliers. Ça m’a compliqué la vie et j’ai dû surmonter beaucoup d’épreuves. Du coup, je suis solitaire, c’est plus simple. Mais voilà que ma routine devient mortelle et que l’on me propose un emploi à Paris pour une mission obscure : une étrange maladie condamne les vampires jusque-là immortels. Et là, un événement va tout précipiter et bouleverser ma vie ». Ismérie va devoir faire face à un univers machiavélique et gagner la reconnaissance de ses congénères. Si vous aimez les univers riches en émotions, les aventures rocambolesques, accompagnés de pouvoirs magiques, d’un brin d’humour et de personnages charismatiques, cette saga est faite pour vous.

Embarquez dès maintenant pour le premier tome de Sangs Éternels. « Un roman sensuel, sans vulgarité. Des friands de gourmandises élégantes… »

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Un grand merci à l’auteure, Florence Barnaud, de m’avoir adressé son roman en service presse avant sa sortie officielle le 5 février 2019 pour une lecture VIP. 

Je suis une grande fan de fantastique et les vampires et sorcières font parti de mes personnages préférés dans ce genre alors c’est avec plaisir que j’ai plongé dans l’histoire d’Ismérie.

Ismérie se considère comme une « vampire ratée ».. En effet, elle était une sorcière puissante lorsqu’elle a été transformée en vampire. Le mélange des deux a donné naissance à une créature aux pouvoirs hybrides. Elle est, un jour, contactée pour une offre d’emploi étrange et accepte suite à une rencontre qui vient bouleverser sa routine… 

Dès les premières pages, j’ai été prise par cette histoire aussi entraînante qu’originale. En effet, ici les vampires ont fait leur « coming-out » et vivent parmi les humains ouvertement, ils travaillent et sont intégrés à la société. L’auteure nous donne au fil de l’histoire de nombreux détails quant à cette intégration, une sorte de mode d’emploi de la vie vampirique.. Et je dois dire que tout tient la route ! J’ai trouvé ses idées très convaincantes. Ismérie va donc rejoindre un grand groupe qui oeuvre pour un monde « propre », les vampires ont en effet besoin que les humains se nourrissent sainement afin d’avoir un sang de qualité à boire. Mais lorsque cet équilibre est menacé et que des vampires meurent ils vont faire leur possible pour découvrir le coupable.. 

Le personnage d’Ismérie est vraiment attachant. Dès le début on ressent son extrême solitude, due en partie à ses différences d’avec ses congénères mais pas seulement.. Elle quitte sa petite routine pour se retrouver dans un hôtel particulier parisien habité par le clan Duroy dirigé par Eiirin, vampire asiatique vieux et sexy à souhait. Le passé de la jeune femme se dévoile au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire ce qui permet au lecteur de mieux la comprendre. J’ai aimé son caractère fort, sa tendance à désobéir et son côté fragile.. 

Les autres personnages sont également tous attachants même si je leur ai trouvé un manque de profondeur et de développement. En effet, on ne sait finalement pas grand chose de chacun d’eux même si j’ai aimé l’humour et le côté lumineux de Léo ou la force et le mystère d’Eiirin. J’aurais aimé en savoir bien plus sur leurs passés respectifs par exemple mais ce tome étant le premier, j’imagine que l’auteure nous garde des détails pour la suite. 

Ce roman est le premier de Florence Barnaud et j’ai été bluffée par sa maîtrise de l’histoire et des mots. Malgré des répétitions qui m’ont un peu ralentie dans ma lecture, l’auteure possède une plume de grande qualité qui va, à mon avis, encore s’étoffer avec le temps. Le texte est vraiment rythmé et on passe sans difficulté de moment d’échanges et de calme à ceux d’action dans lesquels parfois le sang est versé. Elle aborde à travers cette histoire des thèmes d’importance comme la pollution ou la santé par exemple. Je vais donc la suivre avec beaucoup d’intérêt, d’autant plus que j’attends maintenant la suite des aventures d’Ismérie et de ses camarades avec impatience ! 

magic-book-4BlurBlog-2 

Une lecture captivante que j’ai beaucoup appréciée.. Un monde dans lequel humains et vampires cohabitent mais qui n’est pas sans danger, une héroïne attachante et une histoire étonnante. Un excellent moment de lecture ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Pour rendre visite à Florence Barnaud sur son blog, cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Deaf par Joseph Kochmann

Quelques informations…

Auto-édition – 355 pages – ebook – Dark Fantasy

Un résumé ?

Prisonnière d’un royaume entouré d’un mur si haut qu’il cache les rayons du soleil, Manon, courageuse cadette de la famille Dauphin, se bat pour renverser l’odieux roi Deaf.
Au même moment, Camille, jeune artiste au cœur lourd, se réveille dans le corps d’un amour perdu tandis qu’Edward, lecteur passionné, découvre un roman mystérieux.
Pourchassés par d’atroces créatures squelettiques à têtes de corbeaux, parviendront-ils à survivre à ce monde étrange et ainsi mettre un terme à leurs sordides histoires ?

gif livre pieuvre

Mon avis :

Et la boucle est bouclée ! « Deaf » est le 3ème tome de la trilogie « Des Singes de la Bêtise » écrite par Joseph Kochmann. Je vous avais parlé des deux premiers tomes « Mute » et  « Blind » que j’avais beaucoup aimés alors j’avais hâte d’en connaître la fin. Je remercie chaleureusement Joseph qui a eu la gentillesse de me confier ces trois tomes en service presse et pour sa gentillesse.

Deaf est un roi sourd et fou qui règne sur le peuple. Manon Dauphin, membre active de la Résistance fait tout ce qu’elle peut pour le renverser. Manon, Camille, Edward, Eric sont les héros de ce dernier opus, ils vont tout faire afin de mettre un terme aux histoires qu’ils vivent car leurs vies sont loin d’être simples surtout avec l’apparition d’oiseaux squelettiques très étranges..

Une fois encore l’auteur nous plonge dans un univers original et décalé qui peut déstabiliser au premier abord mais qui est absolument savoureux lorsque l’on en a compris les codes. J’avais beaucoup aimé Mute, préféré Blind et je trouve que Deaf conclue de façon magistrale cette saga. On y retrouve le souci du détail, l’ambiance des deux premiers opus mais encore un cran au dessus. Le côté gore est toujours présent sans être dérangeant car il s’intègre finalement très bien à l’histoire de ce nouveau monde entouré de hauts murs.

Cette trilogie traite de sujets profonds au delà des apparences et du côté fantastique ou fantasque. Des thèmes graves y sont abordés, traités sans être moralisateurs et surtout amènent le lecteur à réfléchir. L’amitié, l’amour partagé ou pas, l’acceptation de soi en sont certains mais pas que.. J’ai ressenti à travers ce troisième tome plus de colère que dans les deux premiers, comme s’il était plus « personnel ». Je sais que Joseph Kochmann a mis de nombreuses années pour mettre un point final à ses trois romans et on sent qu’il s’est énormément investi dans chacun d’eux

J’ai encore une fois beaucoup aimé les personnages qui sont le point fort à mon sens de ces romans. Ce tome étant divisé en 4 parties nous en suivons 4 en particulier : Manon, Camille, Edward et Eric. A chacun son histoire, à chacun sa personnalité même si leurs vies sont intrinsèquement liées. J’avoue ma préférence pour les parties de Manon et d’Edward.. Ce dernier surtout m’a beaucoup touchée, émue et fait rire malgré tout.

Ce troisième tome est tout en intensité, son écriture est fluide et prenante. J’ai été embarquée dans ce monde sans aucune difficulté aidée par la plume de cet auteur de talent. Son imagination n’est pas bridée par de hauts murs, elle n’est ni aveugle ni sourde, elle murmure aux lecteurs des histoires tantôt sombres ou glaçantes, parfois douces mais toujours captivantes !

0002333

Un troisième tome qui conclue cette saga.. Des romans originaux, décalés mais surtout excellents ! Suivez les Singes de la Bêtise et découvrez Joseph Kochmann un auteur à suivre absolument !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 2 : La Voleuse par Séverine Silbert

Quelques informations…

Autoédition – 426 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

L’espoir commence à renaître dans le cœur des habitants de Ténégria depuis la réapparition d’une Gardienne. Cependant, cet espoir reste fragile. Alicia et Louis doivent chaque jour faire face aux manigances de leurs ennemis qui se dévoilent enfin. De son côté, Melchior a quitté l’Angleterre pour la France afin de partir en quête de l’un des Veilleurs. Il y voit là un moyen de prouver sa loyauté et peut-être, de guérir son âme. Son voyage ne se fera pas sans encombre. Sur sa route, il va croiser une voleuse qui rendra ses investigations beaucoup plus tumultueuses et enrichissantes que prévu. Dans ce deuxième volet, retrouvez les frères Matharel et leurs alliés pour une aventure empreinte de danger, de passion et de chagrin.

c472ea14

Mon avis : 

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les jumeaux Matharel pour la suite de leurs aventures. Le premier tome « Ténégria, La Gardienne » , dont je vous avais parlé m’avait bien plu et j’avais hâte de savoir ce qu’il allait advenir d’Alicia, Louis et tous leurs compagnons. Je remercie l’auteure, Séverine Silbert, de m’avoir permis de le lire en service presse. Un mention spéciale pour la couverture qui est tout aussi belle et harmonieuse que celle du premier tome. 

Melchior est parti pour la France en compagnie de Lucas en laissant l’Angleterre, son frère Louis et la Gardienne Alicia derrière lui. Il débute ce périple afin de découvrir où se cache l’un des Veilleurs qui posséderait une partie de la relique permettant de sauver le royaume de Ténégria. Il va croiser le chemin d’une jeune femme plutôt déconcertante mais qui, peut-être, réussira à toucher son âme si torturée. 

J’étais ravie de voir que ce second opus était plus centré sur Melchior, le jumeau taciturne et énigmatique. Après avoir subit le traumatisme de la mort de son père, Melchior s’est renfermé et il ne laisse personne pénétrer sa carapace. Mais c’était avant que son chemin croise celui de Léandra, voleuse de bonne famille. Leur rencontre va produire des étincelles au vu de leurs forts caractères ce qui n’était pas pour me déplaire. 

L’histoire est toujours aussi agréable à suivre entre la Ligue, l’Ordre, les loups-garous et surtout la Prima, Laura. Le camp des « méchants » est un peu plus développé dans ce tome même si j’aurais aimé en savoir toujours plus. On apprend des détails sur Laura ou sur Ludwig, sur leurs plans. J’ai trouvé cette seconde partie un peu plus lente mais l’intrigue se pose, s’installe et une fois lancée elle ne s’arrête plus. La quête dans laquelle se lancent Melchior et ses amis va les entraîner bien plus loin dans la souffrance qu’ils ne l’escomptaient. Et pendant ce temps là, Alicia et Louis vont faire face à des meurtres qui mettent en danger Ténégria et le secret de l’existence des Surnaturels. 

Les personnages m’ont tout autant plu ici que dans le tome précédent. On en apprend un peu plus sur Melchior (ce qui m’avait manqué, je suis ravie !) qui reste mon préféré des frères Matharel. Léandra Belair est, quant à elle, une jeune femme attachante tant par son caractère que par son histoire personnelle. Sa vie est compliquée et difficile et elle fait preuve de beaucoup de courage pour essayer de s’offrir une existence loin de la souffrance que lui inflige son frère. J’ai également été ravie de retrouver les autres personnages et plus particulièrement Charlotte, la cousine des jumeaux que j’ai trouvé vraiment touchante. 

Ce second tome continue parfaitement la lancée du premier en développant l’intrigue et en incluant du suspense, des rebondissements et de l’inattendu. Les « intrusions » de la Reine Victoria donnent un peu de piquant supplémentaire puisqu’elle met la pression sur La Gardienne. L’écriture est toujours aussi agréable et fluide, elle est dans le ton du siècle choisi ce qui la rend encore plus appréciable. Séverine Silbert m’a entraîné dans son histoire sans aucun mal et j’ai maintenant hâte de retrouver Melchior, Louis et tous leurs amis !

0002333

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la Voleuse et du Vampire et j’avoue qu’à la lecture de l’extrait du troisième tome donné à la fin je n’ai qu’une hâte.. connaître le dénouement de cette histoire ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Thriller

Blind par Joseph Kochmann

Quelques informations…

Auto-édition – 495 pages – ebook – thriller fantastique

Un résumé :

Suite à l’horrible massacre de six adolescents, Johan, jeune Orshenois de 16 ans, se réveille dans un étrange tribunal dirigé d’une main de fer par Blind, monstrueux aveugle à la peau brûlée.
Le voici à présent obligé de résoudre tous les mystères d’Orshen :
une fille aux cheveux bleus battue puis tuée, un tatou bipède géant meurtrier, un amoureux transi suivi par de sombres nuages…
Johan parviendra-t-il à faire justice dans cette ville où la neige semble ne jamais s’arrêter ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Avant tout, je tiens à remercier l’auteur Joseph Kochmann de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa confiance renouvelée.

J’ai découvert la plume de Joseph grâce à Mute le premier opus de cette trilogie. Blind en est le second (en réalité c’est le préquel de Mute) mais chacun peut être lu indépendamment de l’autre.

Orshen est une ville où visiblement la neige tombe en permanence.. Mais les orshenois ont d’autres soucis que les intempéries, 6 adolescents ont été sauvagement assassinés. C’est suite à ce massacre que le jeune Johan se retrouve projeté dans une sorte de tribunal dirigé par Blind, un homme au physique plutôt effrayant et qui n’a visiblement qu’un but : que Justice soit faite !

Dans Mute, j’avais apprécié l’ambiance que l’auteur avait réussi à créer et j’étais ravie de m’apercevoir que cela perdurait dans Blind. Dès le début du roman, j’ai retrouvé ce style gore, sanglant, décalé et original que j’avais tant aimé. En effet, tout y est ici un peu étrange et il faut garder l’esprit ouvert pour plonger dans cette histoire. Le roman se divise en 3 parties, reliées les unes aux autres par un fil conducteur et dans chacune d’elles les jurés vont devoir trouver le coupable d’un crime en suivant les règles édictées par Blind.

De nouveau, je me suis laissée entraîner par la plume de Joseph Kochmann et sa facilité à nous embarquer dans son monde. Je dois même avouer que j’ai une préférence pour ce second tome peut-être parce que j’avais déjà assimilé les codes que l’auteur utilise. Je n’ai pas été dérangée par la violence et les morts (un conseil, ne vous attachez à personne !) au contraire j’attendais de savoir qui serait le suivant et pourquoi.

Blind et Johan sont les 2 personnages « principaux » mais en réalité tous les personnages le sont à leur façon. Ils sont nombreux et malgré cela chacun est unique, original. Qu’il soit vivant ou mort, chacun a un rôle à jouer qui fait tourner la roue, avancer l’histoire. Il faut être attentif aux détails et bien saisir la psychologie de chaque protagoniste ce qui, vue le nombre, est le plus difficile à mon sens mais une fois l’histoire lancée chacun prend sa place. Le personnage de Blind est vraiment intéressant même s’il est souvent effrayant..

Cette fois encore l’auteur aborde à travers sa fiction des thèmes importants et sérieux comme la Justice, l’Amitié. Concernant la Justice, ce roman donne à réfléchir.. Qu’est-ce que la Justice ? Comment est-elle appréhendée par un groupe d’individus devant la rendre ? Les implications et les conséquences ? Ces thèmes sont traités en profondeur sans que cela soit moralisateur. 

Comme je le disais j’ai été ravie de retrouver l’écriture de Joseph Kochmann, sa fluidité et son originalité. Le mélange des genres est toujours présent et toujours aussi addictif ce qui rend cette lecture vraiment prenante. La fin est totalement inattendue et j’avoue être curieuse de découvrir ce que nous prépare l’auteur pour le 3ème et dernier tome..

0002333

Un second tome tout aussi savoureux que le premier, voir plus. Du sang, des morts, une histoire atypique et un roman captivant de quoi passer un excellent moment de lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

The Big History Show – L’Emission par Jeanne Bocquenet-Carle 

Quelques informations…

Marathon Editions – 311 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Un résumé ?

Qui ne connait pas encore The Big History Show ?
Suivez avec nous les aventures de Coline, Chris, Jean et des autres candidats dans ce jeu de télé-réalité hors normes, qui envoie ses participants s’affronter dans les couloirs du temps !

Coline a vingt-quatre ans et vient de se faire plaquer par son petit ami. Sa sœur lui fait la surprise de l’inscrire à The Big History Show. Ensemble, elles vont plonger dans des époques lointaines et dangereuses au péril de leur vie.
Chris a subi une agression et ses blessures cicatrisent à peine. Est-ce bien raisonnable pour lui de se lancer dans une aventure aussi incertaine ?
Jean est guide de haute montagne et il pensait avoir conquis les sommets. Il va devoir se débattre dans cette émission qui bouleversera son existence à jamais. On ne revient pas le même d’un voyage dans le temps.

Et vous ? Êtes-vous prêt pour The Big History Show ? Êtes-vous prêt à faire face à un programme

c472ea14

Mon avis…

Avant tout, je remercie Marathon Editions de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Et si l’être humain avait la possibilité de voyager dans le temps ? S’offriraient à lui tant de possibilités que ça en donne le vertige non ? Et bien, dans le roman de Jeanne Bocquenet-Carle il choisit d’en faire.. un jeu télévisé ! En effet, des groupes de candidats soigneusement triés s’affrontent pour remporter une coquette somme en accomplissant des épreuves alors qu’ils sont propulsés dans l’Histoire. Tout un programme !  

J’avoue avoir été conquise dès la lecture du résumé, je trouvais l’idée vraiment originale. J’avais hâte de découvrir comment l’auteure allait amener son histoire, lui faire tenir la route. En effet, comment justifier une utilisation aussi « futile » d’une capacité aussi importante ? Eh bien tout colle ! Et Jeanne Bocquenet-Carle m’a complétement captivée par son récit !

Les premiers chapitres sont consacrés aux futurs candidats potentiels, l’histoire se met en place avec, tout d’abord, Coline et sa sœur Lana. Cette dernière les a inscrites à The Big History Show et malgré ses réticences, l’aînée va se laisser convaincre pour faire plaisir à sa cadette. On fera également la connaissance de Chris, Jean, Mathilde et Adem entre autres. La palette de personnages est diversifiée, parfois un peu stéréotypée mais peut-être est-ce que ce que souhaite le producteur ? Et une fois les candidats choisis et validés ils sont lancés dans le grand bain et vont traverser le temps et les époques.

Comme je le disais, j’ai été vraiment conquise par ce roman. On sent que l’auteure a fait un travail de recherche important concernant les époques choisies (je ne vous dirais pas lesquelles sont visitées pour ne rien vous gâcher de la lecture..) mais j’ai aimé les petits détails donnés, l’intrusion faite dans le quotidien. Quelques indices sont glissés sur la très belle couverture, alors.. avez-vous une idée d’où vont atterrir les protagonistes ? Je ne suis pourtant pas fan de jeu de télé-réalité dans la « vraie vie » mais là j’ai tourné les pages avec l’envie de voir certains gagner ou d’autres être éliminés. Jeanne Bocquenet-Carle réussit à intégrer du suspense et des rebondissements qui font que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, bien au contraire. Il y a peu de moment de calme dans le récit et on en profite pour souffler un peu…

Le lecteur suit non seulement les candidats mais également tout le côté production puisque l’auteure s’attarde sur certains personnages comme la directrice des castings par exemple. On y découvre un peu la face cachée de l’émission, les exigences des décisionnaires, les scrupules de certains et le manque d’empathie d’autres.

La plume de l’auteure m’a également beaucoup plu, sa fluidité rend la lecture vraiment agréable. Elle est aussi très imagée, les descriptions sont justes sans êtres pesantes. Tout ce que j’aime ! C’est ici un tome 1 et j’ai non seulement hâte de connaître la suite mais je suis également curieuse car pour moi ce tome 1 finit vraiment l’histoire donc je ne sais pas du tout vers quoi va nous entraîner Jeanne Bocquet-Carle avec un second tome. En tout cas, une chose est sûre, je vais le guetter et garder à l’œil cette auteure vraiment talentueuse !

lames-de-livre-d-automne-6469026

Une idée originale et bien menée qui fait de ce roman une excellente lecture où se mêlent action, aventure et où l’on ne s’ennui pas un instant. A lire !!

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

aventure·Chronique Livresque·fantastique

Entre vous et moi, Tome 1 : Le cabinet des confidences inattendues par Mandy Fabret

Quelques informations…

Bookelis – 322 pages – ebook ou broché – Aventure

Un résumé ?

Samantha, thérapeute à l’imagination débordante, vous raconte ses jeunes années passées à écouter une patientèle farfelue. De la princesse mal mariée au pirate narcissique en passant par un fantôme sans gêne et un immortel dépressif, elle revient sur des confidences totalement inattendues. Mêlant aventure, amour, histoire et surtout humour, les récits s’entrelacent et s’enchaînent à vive allure. Vertige et curiosité assurés.

gif livre pieuvre

Mon avis…

Lorsque Samantha, tout jeune thérapeute, rachète un cabinet à un confrère elle ne s’attend pas à tomber sur la patientèle la plus étrange qui soit. En effet, non seulement leur façon d’arriver mais également leurs histoires en font des patients atypiques. Et Samantha nous livre ici leurs aventures…

J’avoue avoir été intriguée par le résumé qui laissaient entrevoir des histoires sortant de l’ordinaire. Et ce roman tient toutes ses promesses de ce côté là !

Lorsque Samantha découvre la patientèle dont elle a « hérité » en achetant ce cabinet, elle est quelque peu déstabilisée. En effet, les patients sont loin des cas ordinaires rencontrés par les thérapeutes : une princesse, un pirate, un immortel entre autres ! Chacun d’entre eux a de bien étranges et passionnantes histoires à raconter à la jeune femme qui au fil des séances va en apprendre plus sur leurs vies. J’ai trouvé chacun de ces personnages vraiment attachants et tous très différents les uns des autres. Mandy Fabret a su créer un cabinet de thérapie fantastique où l’ennui n’a pas sa place !

Le lecteur découvrira à chaque changement de chapitre une nouvelle partie de l’histoire de chacun des protagonistes. De cette façon, l’auteure nous tient en haleine et varie les aventures. J’ai fini chaque chapitre frustrée mais ravie, étrange comme sensation.. Frustrée parce que je ne voulais pas quitter le patient en cours mais ravie de retrouver l’un ou l’autre pour continuer à découvrir leurs aventures. J’ai beaucoup aimé suivre chacun des personnages mais j’avoue avoir eu un petit faible pour Marcus, l’immortel dépressif. Il y en a pour tous les goûts entre Simon le fantôme, Jade la Princesse mal mariée et Samuel le pirate en quête d’un trésor..

L’auteure mêle aussi bien les histoires que les sentiments. En effet, j’ai frissonné, eu de la peine ou de la joie, j’ai ri avec chacun d’entre eux. Mandy Fabret écrit vraiment très bien, avec un vocabulaire riche et varié qui permet de passer par toute une palette riche en émotion avec des héros riches en couleurs. 

L’auteure fait le choix d’utiliser un style narratif où Samantha retranscrit aux lecteurs le contenu de l’histoire de son patient du jour. Cela donne des récits plaisants mais où il y a peu de dialogues.  Mandy Fabret ayant une plume vraiment agréable et fluide la lecture se fait aisément. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir cette jeune auteure vraiment prometteuse et comme ce n’est qu’un tome 1 je me dis que les aventures continueront sans doute bientôt, pas forcément avec les mêmes patients mais avec la même originalité.

0002333

Une lecture très agréable où la vie de chaque patient est une aventure ! Une thérapeute drôle et attachante qui vous entraînera dans son cabinet aux confidences vraiment inattendues.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save our souls, tome 2: Sans espoir par Elle Guyon

 

Quelques informations…

Auto-édition – ebook uniquement – Young Adult / Fantastique

Un résumé ?

Il doit vivre, elle doit mourir.

Un mois s’est déjà écoulé depuis le retour sur Terre de Riane et les obstacles ne cessent de s’accumuler, rendant sa mission de plus en plus difficile. Entre ses cauchemars récurrents sur sa vie antérieure, l’agression dont Aldric a été victime et la personnalité lunatique de son gardien, arrivera-t-elle à sauver la vie du lycéen, et sa propre âme, en moins de trois semaines ? Et si le principal danger venait d’Aldric lui-même, prêt à tout pour découvrir la vérité sur son ange gardien ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Il est des livres où l’on guette la suite et Save Our Souls fait partie de ma liste. J’étais donc ravie qu’Elle Guyon me permette de lire le tome 2 des aventures de Riane et Aldric via le site Simplement.Pro et je la remercie vivement.

Je vous parlais du premier tome « Save Our Souls, tome 1 : Sans attache » en disant que j’avais vraiment aimé cette histoire et ce tome 2 conforte mon point de vue. Attention, si vous n’avez pas lu le premier ma chronique risque de vous spoiler. On retrouve ici Riane et Aldric à la fin du premier opus, le jeune homme se réveille à l’hôpital après son agression. Riane, quant à elle, doute de plus en plus. Elle n’est pas certaine de réussir sa mission : sauver Aldric d’une mort prévue. C’est d’autant plus angoissant pour la jeune fille que son passage dans l’au-delà est conditionné par cette réussite. Car Riane est morte bien des années avant mais son âme est prisonnière, et sauver Aldric lui permettrait de se libérer un passage.

J’avais trouvé que le premier tome mettait un peu de temps à démarrer alors qu’ici, l’histoire étant déjà mise en place, on plonge directement dans l’action. Il faut dire que l’échéance approche et qu’Aldric a la fâcheuse tendance de mettre son nez là où il ne devrait pas. Des secrets vont être dévoilés, des explications vont être données, et tout cela est très bien dosé par une auteur qui maîtrise de mieux en mieux son sujet. Cette seconde partie m’a parue plus intimiste, on pénètre les pensées des protagonistes, on en apprend plus sur leurs passés, leurs vies, leurs sentiments autant pour les personnages du présent que lors des retours en arrière. Ces flash-backs nous en apprennent toujours un peu plus sur Gebrail, Jérémy, Mika et j’ai été très touchée par ces passages. De ce fait, cette seconde partie est plus calme que la première, l’intrigue passe un peu au second plan et il y a moins d’action à proprement parler.   

Les personnages gagnent en profondeur dans ce second tome. On les découvre, on les appréhende un peu plus et ils sont face à des situations qui vont les obliger à se dévoiler. J’aime toujours autant Aldric qui est un condensé de sentiments contradictoires, Riane semble plus mature que dans le premier tome. Par contre, j’ai aimé en apprendre un peu plus sur Pauline, elle semble plutôt garce qui malgré tout m’a touchée. J’ai également réussi à mieux intégrer toutes les subtilités entre les gardiens, les cibles et les protégés grâce à elle.

Elle Guyon est comme ses personnages, elle se bonifie avec les tomes ! Ce second opus m’a semblé plus abouti, l’écriture mieux maitrisée et l’ensemble vraiment bien mené. Elle a su garder mon intérêt intact grâce à des rebondissements, du suspense et des explications livrés intelligemment et j’avoue que j’ai hâte de connaître le dénouement de cette histoire. Le petit plus de ce roman est un résumé au départ du tome précédent permettant ainsi au lecteur de reprendre sa lecture sans avoir l’impression d’être perdu, une très bonne idée !

0002333

Un deuxième tome centré sur les personnages, l’action est moins présente mais l’histoire reste prenante. Un univers bien maîtrisé et original font de cette série une très bonne lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Emmett Llewelyn – Et la révélation des enchanteurs T1 par Angeline Sirba

Fiche technique :

Autoédition – 614 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Emmett est un jeune homme aussi discret que charismatique. Devenu espoir de la boxe grâce aux entraînements intensifs d’un vieux loup solitaire, il vit modestement avec sa mère, Gracie, depuis la disparition tragique de son père dans un accident de voiture il y a dix-sept ans. Pourtant, à l’occasion d’une simple rencontre avec une certaine Lana Taylor, sa vie va basculer. Un soir, lors d’un combat sauvage au beau milieu de la forêt, d’étranges phénomènes se font sentir. Et la colère d’Emmett semble en être à l’origine. Aux côtés de Lana, le jeune boxeur va se voir confronté à l’impossible. Et si son père n’avait pas connu la fin tragique qu’on avait raconté à son esprit cartésien ? Et si le monde qu’il avait toujours connu n’était qu’une illusion dissimulant une toute autre réalité empreinte de magie… et de danger ? Et si Emmett n’était déjà plus tout à fait lui-même…

c472ea14

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Angeline Sirba, de m’avoir adressé son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Emmett est un jeune étudiant plutôt discret, pratiquant la boxe et entouré d’une bande d’amis fidèles. Il mène une petite vie bien tranquille jusqu’au jour où il va affronter l’un de ses rivaux en dehors du ring. Leur combat en forêt créé d’étranges phénomènes et c’est apparemment Emmett et sa colère qui en sont à l’origine. C’est avec Lana, une jeune étudiante de première année, qu’il va mener l’enquête et essayer de comprendre d’où viennent ces phénomènes. Et ce qu’il va découvrir risque de bouleverser sa vie à jamais..

Ce qui m’a tout d’abord attiré l’œil est la magnifique couverture de ce roman qui promet dans le titre des révélations. J’avais donc hâte de m’y plonger..

Je ressors de ma lecture enchantée et mitigée, c’est plutôt étrange comme sentiment. Je commencerai donc avec le positif.. Ce roman réunit tout ce que je recherche et aime dans ce genre d’histoire : de la romance, de l’aventure, un monde extraordinaire et bien pensé.. Et pour ces points là je dois dire qu’Angeline Sirba s’est surpassée ! En effet, dès le début on sent poindre l’histoire d’amour entre Emmett et Lana même si l’amitié se développe beaucoup, ils sont très proches même si cela ne plaît pas à tout le monde. La romance est très présente au départ surtout, je pense pour bien l’intégrer à l’histoire. Quant au monde extraordinaire et à l’aventure, là également, l’auteure n’a pas lésiné. En effet, après qu’Emmett ait découvert (très tôt dans l’histoire rassurez-vous..) qu’il est un Enchanteur, il va partir en quête d’explications. Il va donc devoir apprendre de nouveaux codes, de nouvelles lois, appréhender ses pouvoirs et intégrer tout cela dans sa vie (déjà plus si tranquille que ça..).

J’avoue avoir plus apprécié le livre à partir du moment où l’on découvre ce monde magique, l’histoire se remplit de nouvelles choses comme la nourriture, les animaux ou même les maisons.. J’ai beaucoup aimé découvrir Grinforks, arpenter ses rues en compagnie de nos héros, apprendre les us et coutumes de ce Royaume. Un complot se met également en place qui pimente l’histoire et apporte des rebondissements.

Par contre, comme je le disais plus haut, je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé car plusieurs petites choses m’ont dérangée. Tout d’abord, j’ai trouvé que l’histoire était un peu longue à s’installer même si je comprends bien que c’est un tome 1 et qu’il faut poser le contexte. Le second point est un nombre de fautes assez conséquent surtout d’étourderie ou ayant échappées à la correction. J’ai trouvé que c’était un peu dommage. Malgré cela, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman car comme me l’avait laissé envisager le titre, il y a des révélations et celle de la fin n’est pas des moindres ! L’univers créé par Angeline Sirba est très riche, un peu à la Harry Potter, développé et original.

Au niveau des personnages, les héros Emmett et Lana sont sympathiques et on s’attache facilement à eux. Ils nous entrainent dans leurs aventures d’autant plus facilement que le lecteur va découvrir en même temps qu’eux le monde des Enchanteurs. Ils sont assez « typiques » des romans Young-Adult au niveau caractère avec une Lana plutôt timide et un Emmett un peu ombrageux. Par contre, j’attends avec impatience d’en savoir plus sur Gracie Llewelyn dont le personnage est finalement peu développé ici et m’a beaucoup intriguée. On rencontre au fil des pages tout un tas de personnages tantôt drôles, tantôt méchants, ils sont en général bien décrits et intégrés à l’histoire.

Pour un premier roman, Angeline Sirba se lance un défi de taille car elle y construit tout un monde. Son écriture et agréable et adaptée à cette histoire, imagée sans être complexe, on visualise plutôt bien les lieux, les gens, les situations. Malgré mes petits bémols j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis maintenant impatiente de savoir ce qu’il va se passer dans les suites des aventures d’Emmett Llewelyn !

arbre

Plongez en compagnie d’Emmett et Lana dans le monde des Enchanteurs mais méfiez-vous tout n’y est pas forcément tout rose..

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Chroniques d’un Saint Exorciste 3 – Le Repos des Morts par Dana B. Chalys

Fiche technique : 

Autoédition – 258 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Résumé : 

Donna n’a plus revu Nathan depuis sept mois. Tandis que sa vie est redevenue un long fleuve tranquille, partagée entre ses études, ses amies et Dylan, tout bascule de nouveau un soir d’octobre lorsque la jeune femme et son petit-ami sont attaqués par des morts-vivants.
De son côté, Nathan est appelé sur les lieux d’un crime commis à l’encontre d’un membre de son Ordre. Ce n’est pas le premier meurtre ni le dernier et le Saint Exorciste ne tardera pas à relier son affaire à celle de Donna. Pas de doute, un nécromancien est en ville et veut tout prendre à Nathan, jusqu’à la vie de ses amis. Mais la présence du sorcier semble cacher autre chose, des plans bien plus noirs dessinés par un ennemi de l’ombre dont la puissance annonce une horreur sans nom.

Le Chaos approche, mais au cœur de Toulouse, le Chevalier veille encore.

c472ea14

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement l’auteure, Dana B. Chalys, de m’avoir permis de lire ce tome 3 via le site Simplement.Pro et plus généralement pour les magnifiques moments de lecture que j’ai passé avec cette série.

Je vais vous parler aujourd’hui d’un tome 3 alors autant vous dire que si vous n’avez pas lu les deux premiers je vais vous spoiler mais dépêchez-vous, je vous attends.. (et là les chroniques des tome 1 et tome 2 ) Bien ! Les premiers sont lus ?  et vous avez autant aimé que moi ?? Alors on y va !  

Le début de ce troisième opus ressemble étrangement au début du second.. Donna, Dylan et leurs amis ont repris leurs vies d’étudiants, tandis que Nathan s’est volatilisé une fois de plus ne souhaitant pas laisser l’amour ou l’amitié prendre une place dans sa vie.  Mais alors que nos étudiants en audio-visuel, Donna et son petit ami Dylan, tourne un court-métrage sur les zombies, de véritables morts-vivants les attaquent ! Donna va donc en informer Nathan, lui le Saint-Exorciste, qui se doit de protéger les humains. Et apparemment cette fois c’est un nécromancien et son pouvoir de ramener les morts à la vie que nos héros vont devoir combattre, mais encore faut-il le trouver.. 

Alors que les étudiants sont confrontés aux zombies du nécromancien, Nathan, quant à lui, est mis en cause dans une série de meurtres. Le Lieutenant Kanaté enquête sur ces morts et va très vite comprendre que tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Ils vont donc devoir collaborer et très vite ces deux affaires vont se retrouver inextricablement liées. Encore une fois Nathan va mettre sa vie en danger pour défendre non seulement ses amis mais également l’Humanité ! 

Dana B. Chalys a eu la merveilleuse idée de garder tout ce qui m’avait plu dans les tomes précédents : les personnages (même s’ils ont évolués et changés), l’intrigue ésotérique, le monde si sombre de Nathan.. Mais, elle a également ajouté quelques ingrédients qui rendent ce dernier tome excellent : de nouveaux personnages (dont Calixte que j’ai trouvé vraiment attachant), des révélations qui explicitent les points sombres des autres tomes, une rencontre magique et touchante entre Nathan et un être cher. Autant vous dire que j’ai dévoré ce tome 3 qui met un terme de façon magistrale à cette série coup de cœur pour moi même si Dana n’est pas tendre avec ses personnages dans ce dernier tome et avec Nathan en particulier ! 

Retrouver les différents personnages a été un véritable régal bien qu’ils aient changé au fil de leurs aventures. Donna a trouvé l’amour avec Dylan et a beaucoup mûrit mais reste toujours aussi attachante et drôle. Nathan a trouvé lui aussi l’amour mais l’a malheureusement repoussé. Peut-être laissera-t-il enfin Mickaël prendre une place dans son cœur dans ce dernier opus.. Une chose est sûre c’est que Mickaël, Tit, Dylan, Père Luc et tous les autres ont contribué a rendre cette saga si captivante. 

Outre l’histoire, les personnages et l’univers ésotérique, j’ai découvert grâce à cette saga la plume de Dana B. Chalys. Une plume excellente qui rend cette histoire vivante, passionnante, une plume actuelle, fluide, légère qui donne vie aux personnages. J’ai eu la chance de lire un autre roman de cette talentueuse auteure « Le choix de la gargouille » qui se classe pour moi dans mon top 10 de mes auteurs fantastiques préférés ! 

Même si je suis triste de savoir que j’ai fini de lire les aventures du Saint Exorciste, que je ne plongerais plus dans de nouvelles aventures en sa compagnie (et celle de son bracelet..) je dois dire que ce tome 3 clos d’une très belle façon cette saga qui restera un très gros coup de cœur pour moi. Alors si vous aimez les univers sombre et peuplés de sorciers, démons et autres personnages inquiétants, que vous voulez découvrir les sens du mot « aimer »  foncez vite lire les Chroniques d’un Saint-Exorciste ! 

coups-de-coeur-1

 Un tome 3 toujours aussi passionnant et bien écrit, la fin d’une saga coup de cœur et des personnages qui resteront dans ma mémoire pour longtemps ! 

Ma note : 9.5/10 

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici