bit lit·Chronique Livresque·Non classé·Romance

La Rose Bleue par Camille Mélo

Quelques informations…

Auto-édition – 389 pages – ebook ou broché – Romance fantastique

Un résumé ? 

Prisonnière d’un lourd fardeau qui la tourmente depuis sa naissance, Esther, fille du stratège de Transilvania, le royaume des vampires, n’aspire qu’à vivre comme le commun des mortels. Mais son destin bascule le jour où elle échappe de peu aux griffes des Corbeaux déchus, grâce au troublant Aaron, redoutable chasseur de vampires. En quête de réponses, Esther ne se doute pas une seconde qu’elle est sur le point de déterrer un lourd secret de famille, qui pourrait bien être la clé de son enlèvement et des mystérieuses attaques orchestrées par les Corbeaux déchus, à travers tout le royaume. Va-t-elle se tourner vers les bons alliés ? Son Gardien William a-t-il raison de se méfier d’Aaron ? Que cache réellement le Chasseur ?

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Bonjour à tous !

Je suis de retour après quelques semaines de silence, vacances obligent.. et elles ont été riches en lecture alors attendez vous à me voir souvent dans les semaines qui viennent. 

Aujourd’hui, je vous parle du roman « La Rose Bleue » de Camille Mélo (que je remercie pour sa confiance, sa gentillesse et son extrême patience vue que je suis en retard pour ce retour !!). 

C’est l’histoire d’Esther, fille d’un vampire de premier rang de Transilvania et vampire elle-même bien sur. La jeune fille n’est pas comme tous ceux de son espèce et alors qu’elle échappe à des Corbeaux déchus, son chemin croise celui d’Aaron, un chasseur dont son entourage semble se méfier. Mais il faut parfois savoir faire confiance… 

Le résumé m’attirait beaucoup, vous connaissez ma passion pour les vampires et ceux-ci semblaient vraiment à part. En effet, l’auteure a su créer un monde vraiment particulier où humains et vampires cohabitent et où les vampires ont de grandes responsabilités. Il est également question de secret alors il n’en fallait pas plus pour m’appâter !  

Camille Mélo m’a plongée de suite dans son histoire grâce à l’action qui débute dès les premières pages du roman. Elle est bien menée entre rebondissements et secrets et j’ai senti que l’auteure savait où elle voulait m’emmener. J’ai apprécié de suivre Esther dans cette quête qui va bouleverser toute sa vie, sa rencontre avec Aaron en étant le point de départ. La romance entre les deux jeunes gens est plutôt sympathique malgré un manque de profondeur par moment mais elle n’étouffe pas l’histoire ce qui est un bon point pour moi, 

Les héros sont donc Esther, la vampire, et Aaron, le Chasseur. Bien qu’opposés ils vont très vite s’allier (dès le début du roman, pas de spoile ne vous inquiétez pas !). Ce ne sont pas des héros traditionnels du genre Bit-Lit à mon avis, tout du moins Esther. La jeune fille est sensible, douce au point que j’en ai parfois oublié que c’était une vampire (tout cela n’étant pas sans raison, bien sur !) Quant à Aaron, il est plus ténébreux et mystérieux ce qui colle parfaitement à son image. Par contre, je suis restée sur ma faim concernant ces personnages (et tous les autres) qui manque, à mon goût, d’un peu de profondeur et de constance.

ce roman est le premier tome d’une duologie alors il reste encore beaucoup à découvrir sur ce monde et ses habitants à la fin de ce livre. En réalité, l’auteure a révélé il y a quelques temps que la suite ne serait pas publiée en auto-édition comme ce premier tome mais il est possible de la retrouver gratuitement sur Wattpad en cliquant ICI.  La plume de Camille Mélo est très détaillée (avis aux amateurs de descriptions !!) et plutôt fluide. L’auteure a fait le choix d’écrire à la première personne en faisait d’Esther sa narratrice, et même si ce n’est pas mon style de narration favori, il permet de bien comprendre l’héroïne, ses pensées, ses choix. Malgré quelques maladresses j’ai trouvé que cette façon d’écrire collait plutôt bien à l’histoire et aux personnages. Une plume qui devrait se bonifier avec le temps et que je suivrais avec plaisir ! 

papillon  

Suivre Esther et Aaron a été une balade plutôt agréable et j’ai pris plaisir à découvrir quelques uns des secrets de la Rose Bleue.. 

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·Historique·Non classé

De larmes et de lumière par Olivier Guy

Quelques informations…

Editions des Béatitudes – 319 pages – ebook ou broché – Historique

Un résumé ?

Roman de 1944 jusqu’à nos jours.
En décembre 1944, dans un ultime geste de désespoir et de revanche, deux SS prennent en otage cinq femmes dans une église et les tuent sans états d’âme… Mais par la suite, l’un d’eux fait une rencontre qui bouleverse sa vie et retourne son coeur. A-t-il droit à une deQuelquuxième chance? Est-ce que son passé va le rattraper?

Olivier Guy s’empare de l’Histoire et de la folie nazie pour nous conter une conversion fulgurante et la puissance du pardon, et aussi le désir de justice et celui de la vengeance.
Fort, profond et plein de sens sur la nature de l’homme faite de larmes et de lumière.

orig

Mon avis :

Tout d’abord je remercie chaleureusement les Editions des Béatitudes pour l’envoi de ce service presse et pour leur confiance.

Le roman débute en plein cœur de la Seconde Guerre Mondiale. On passe d’actes tragiques à des destins douloureux, de personnages touchants à des êtres barbares sans cœur ni humanité. L’auteur nous plonge au cœur de cette période sombre de notre histoire et à travers son récit l’on suit les destins de plusieurs personnages. Le prêtre Germain qui se retrouve mis au ban de sa communauté, le petit Moïse, bébé miraculé au destin chaotique, mais également 2 officiers allemands.. Une multitude de destins croisés touchants, effrayants mais dans tous les cas liés à jamais à travers l’horreur humaine.

La lecture de ce roman m’a, au départ, quelque peu déstabilisée. En effet, la plume de l’auteur est très narrative et descriptive. Il donne multitudes de détails qui, parfois, m’ont perdue même s’ils amènent de la profondeur au texte. Mais une fois habituée au style travaillé et fourni d’Olivier Guy, j’avoue m’être laissée emportée par l’histoire.

Ce roman amène le lecteur à se questionner sur des sujets forts et importants comme par exemple le désir de vengeance ou sur la force du pardon. Le lecteur peut se mettre à la place des personnages, se demander ce qu’il aurait fait s’il avait vécu la même situation, le même destin. Il n’est jamais simple de se dire que l’on aurait, aussi, pu basculer dans la folie ou de s’imaginer pardonnant aux bourreaux de sa famille. Olivier Guy apporte grâce aux destins de ses personnages un pierre à l’édifice de la réflexion.

0002333

Une lecture qui fait réfléchir en faisant du lecteur le témoin du destin des personnages de cette histoire. Une plongée dans l’esprit humain qui ne laisse pas indifférent.

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Non classé·surnaturel

Déviance par Christine Barsi

Quelques informations… 

5 sens éditions – 255 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

Sur la lande des Pennines, la rencontre d’une écrivaine de récits fantasques avec l’un de ces êtres étranges peuplant les antres rocheux des Yorkshire dalls, là où les trolls et les vampires se terrent dans le triangle des Bardens, un site réputé parmi les plus hantés au monde. 
Leur confrontation entraînera un choix difficile pour la jeune femme, déchirée entre son amour pour ses enfants et leur bien-être, et celui éprouvé pour l’être dangereusement mortel qui la pourchasse. York et ses ruelles tortueuses seront le théâtre de crimes énigmatiques, ainsi que leur terrain de jeu, jusqu’à ce qu’il en décide autrement…

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Avant tout, je remercie l’auteure Christine Barsi, de m’avoir permis de lire son livre en service presse via le site Simplement.Pro

Caitline est une jeune femme à la vie de famille posée : 1 mari, 2 enfants. Elle est auteure de livres fantastiques dans lesquels les vampires sont les personnages principaux. Elle emménage à York, ville où de nombreux crimes sont perpétrés ces derniers temps. Et lorsque sa route croise celle de Sean, tout va changer pour elle… 

Je suis fan de vampires et autres êtres surnaturels, alors je résiste rarement à ce genre de récit. Je dois dire que ce qui m’a frappée en tout premier lieu dans ce roman, c’est l’héroïne. En effet, contrairement aux histoires habituelles de ce style littéraire, ici Caitline est une femme adulte (et non pas une adolescente plutôt mièvre..), mère de 2 enfants et mariée. Son mariage n’est pas des plus heureux avec un époux violent et sans aucun doute à la morale discutable. Elle va avoir des préoccupations d’adulte ce qui change vraiment. 

L’histoire se trouve du coup être originale non seulement à cause de la vie personnelle de Caitline mais également grâce au métier de celle-ci. Auteure de livres fantastiques dans lesquels les vampires sont les héros, elle va croiser la route de Sean qui va lui sauver la vie. Mais Sean n’est pas un être comme les autres.. c’est un vampire et visiblement un vampire obsédé par la jeune femme. Cette façon de lier ses écrits à sa vie m’a beaucoup plu d’autant qu’à chaque nouveau paragraphe nous avons un extrait qui est donné. 

Les personnages principaux Caitline et Sean sont bien travaillés et développés. L’auteure nous les décrits parfaitement. Malheureusement, j’ai trouvé que ces détails et ce travail n’avait pas été jusqu’aux personnages secondaires qui auraient mérités un peu plus de développement, je pense notamment à Aidana.  

L’histoire est vraiment prenante car de nombreux mystères planent sans compter les nombreux déboires conjugaux de Caitline qui va devoir prendre de graves décisions. Les liens qui se tissent entre Sean et elle vont également l’obliger à faire des choix et sa vie va s’en trouver chamboulée irrémédiablement. La romance est très présente tout en laissant la place au reste de l’intrigue. 

Christine Barsi écrit de façon très travaillée, avec un vocabulaire riche, fourni et imagé. Les descriptions sont nombreuses (peut-être parfois trop à mon goût) et on visualise très bien les scènes. J’ai particulièrement apprécié cette plume si riche. Mon petit bémol ira à un petit manque de fluidité mais surtout aux dialogues qui m’ont semblé trop peu naturels, voir ampoulés. L’auteure aborde ici des sujets très difficiles comme la violence conjugale qui donnent à ce roman une profondeur particulière. Je suivrais cette auteure avec beaucoup de plaisir et de curiosité. 

c472ea14

Une romance vampirique très bien écrite et originale qui m’a fait passé un très bon moment !

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Essai·Non classé

La véritable histoire des contes de fées. Ce que Walt ne nous a jamais dit. Par Julie Grêde

Quelques informations…

Editions La boite à Pandore – 251 pages – Poche – Essai

Un résumé ?

Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales… Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ?
Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles.
Saviez-vous que…
– Chez Andersen, la petite sirène n’épouse pas le prince Éric ? Délaissée, elle devient écume plutôt que de sacrifier celui qu’elle aime.
– La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et que si sa belle-mère désire ses poumons, et non son cœur, c’est pour s’en goinfrer ?
– La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil ? De cette « union » naîtront des jumeaux…que sa belle-mère cannibale tentera de dévorer.
– Les belles-sœurs de Cendrillon n’hésitent pas à se mutiler les pieds à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire entrer dans la pantoufle de vair ?
– Pinocchio est loin d’être un gentil petit garçon ? Il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance et écrabouille Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…
Et non, désolé, ils ne vécurent pas heureux jusqu’à la fin des temps !

arbre

Mon avis…

Je remercie chaleureusement les Editions Pixl pour ce service presse envoyé via le site Simplement.Pro.

Ce livre n’est pas, contrairement à ce que je vous présente d’habitude, un roman mais plutôt un essai. En effet, Walt Disney lui-même, est une sorte de maître de conférence au Paradis et enseigne à une poignée d’élus (tous trépassés..) tout ce qu’il faut savoir sur sa vie, son œuvre, son inspiration.

J’avais déjà lu quelques contes en version originale et j’y avais bien sur vu les différences notables avec les versions Disney mais j’ai vraiment trouvé que ce livre était original, bien pensé et bien écrit. On y découvre la vie de Walt Disney, chose qui m’était plutôt inconnue mais également de très bonnes réflexions sur les différents contes étudiés.

Chaque chapitre est dédié à l’un de ces contes (voir 2 chapitres s’il y a beaucoup à en dire..), le cours commence par une présentation de l’œuvre originale puis le sujet est décortiqué entre le professeur Walt et ses élèves. J’ai beaucoup aimé le concept, les questions / réponses et l’humour que l’auteure intègre à son texte (les noms des élèves sont très drôles parfois !). Le travail de recherche effectué est énorme et très bien réalisé, le texte est vraiment très complet et intéressant et le tout mené d’une main de maître (sous la surveillance de Miss Lili, assistante de Walt Disney au Paradis). La présentation est très ludique ce qui rend ce livre encore plus attrayant.

Je me suis rendue compte grâce à ce livre de l’évolution réalisée par le groupe Disney depuis un départ où l’argent manquait à de nos jours où juste le nom de Disney fait déplacer des foules. Le Walt, personnage de ce livre, est très drôle, dynamique et insuffle un très bon rythme au tout. On croisera sur le banc des élèves des personnes connues comme Robin Williams qui interviendra pendant le cours sur Aladdin (il avait doublé la voix du Génie).

Mais les versions Disney sont très différentes des versions originales des frères Grimm ou de Perrault (entre autres..) et c’est surtout cela que nous montre Julie Grêde. En effet, chaque histoire est expliquée puis Walt Disney nous explique pourquoi il a changé les fins ou retiré des passages. En lisant ce livre vous en apprendrez plus sur Blanche Neige et la vérité sur son réveil, sur la gentillesse de Pinocchio ou sur la charmante famille de la Belle au Bois Dormant.. Il est certain que les dessins animés sont plus attrayants sans cannibalisme ou mutilation ! Mais j’ai trouvé intéressant de comprendre le pourquoi de ces histoires, leurs fondements, leurs morales.

c472ea14

L’auteure m’a donc bluffée avec ce livre et j’ai beaucoup aimé suivre les cours du Sieur Walt, j’étais même plutôt triste de le quitter à la fin. Julie Grêde écrit ici un livre qui devrait plaire à tous les fans du monde merveilleux de Disney.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Non classé

Le passageur par Mel Andoryss

Fiche technique : 

Editions Lynks – 283 pages – broché – Fantastique

Résumé : 

Matéo n’aurait jamais dû hériter du don de sa mère.
Il n’aurait jamais dû entendre les pleurs des fantômes.
Désormais, il n’a d’autre choix qu’accepter son héritage… ou sombrer dans la folie !

C’est au temps de la Commune, au milieu des horreurs de la semaine sanglante, qu’il débute son apprentissage…

Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu’à ce qu’elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c’est qu’il hériterait de son pouvoir. Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s’en libérer, Matéo n’a d’autre choix que de rejoindre l’âme dans son époque d’origine afin d’y apaiser sa mort. Mais alors qu’il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile…

c472ea14

Mon avis : 

Avant tout, je tiens à remercier Mel Andoryss pour l’envoi de ce très beau service presse et pour sa confiance. 

Mateo est un adolescent qui n’a pas été épargné par la vie. Il perd sa mère et sa sœur  très jeune suite à une maladie, son père le considère comme responsable et le maltraite et, bien que cela semble improbable, il hérite du don de sa mère. Il est un Passageur, pouvoir féminin en principe, c’est à dire qu’il doit aider les âmes perdues à regagner « l’autre rive ». Et pour cela il doit voyager dans le temps afin d’aider l’âme en question à  accomplir l’oeuvre qui la retient prisonnière. Mateo va vite se rendre compte que tout cela n’est pas sans danger.. 

Dès le début de ce roman, j’ai ressenti un grand attachement pour le jeune Mateo. En effet, non seulement il a la vie dure chez lui avec un père violent mais ses origines Rom en font un paria au sein de son lycée, de son immeuble, de la communauté.. Mateo n’a pas d’amis et ne peut compter que sur son grand frère Diego et sa jeune sœur Luiza. Lorsqu’il se rend compte qu’il peut voir les morts, sa vie va prendre un tournant complètement inattendu, puisqu’en effet, il n’était pas destiné à hériter de ce pouvoir. Mais malheureusement c’est un cadeau qui ne se refuse pas. Le jeune Mateo va devoir faire tout son possible pour lutter contre un  trushal odji et pour cela il va pénétrer une brèche du temps et atterrir dans le Paris à l’époque de la Commune. 

Non seulement le personnage de Mateo est touchant de par sa fragilité émotionnelle mais aussi parce qu’on le sent prêt à tout pour faire honneur à sa famille (son père mis à part..) Il n’est pas un super héros, il doute, il trébuche et j’ai aimé le fait qu’il ne soit pas parfait, c’est un peu un anti-héros, ce que j’aime en général. Malgré tout il a de la volonté et il va faire tout son possible pour aider ce trushal odji (enfin s’en débarrasser plutôt..). 

L’histoire des Passageurs est vraiment bien trouvée et amenée. Mel Andoryss nous entraîne dans une culture où les morts ont besoin d’être aidé, où les femmes tiennent cette place importante, où la famille est essentielle.. Ce roman mêle aventure et histoire d’une façon très originale et fluide. En effet, grâce à Mateo le lecteur va découvrir un pan de l’histoire de France qui est, somme toute, plutôt méconnue : La Commune ou comment le peuple de Paris s’est soulevé. J’avoue avoir beaucoup appris de cette période grâce à ce livre tout en étant plongée dans l’histoire de Mateo. Mel Andoryss documente parfaitement son roman sans alourdir l’histoire ni l’oublier en route ce qui est un très grand « plus ». 

Le Passageur m’a permis de découvrir la plume de cette auteure qui, après quelques recherches, a une bibliographie déjà bien fournie. Ayant beaucoup apprécié ce premier tome je suis non seulement curieuse de lire la suite mais également de découvrir ses autres séries. Son écriture est fluide, adaptée aux personnages et surtout prenante. Au court de ma lecture, j’ai eu l’impression d’être au milieu du Père Lachaise, d’entendre les balles fuser, de sentir l’angoisse et la peur. Ce roman est classé young adult mais l’ambiance y est sombre, surnaturelle et il plaira non seulement aux adolescents mais également aux adultes. J’ai, pour ma part, complètement adhéré à cette histoire, à la façon dont elle est racontée et j’ai maintenant hâte de pouvoir découvrir la suite des aventures de Mateo, le Passageur.

magic-book-4BlurBlog-2

Un très bon premier tome qui nous fait découvrir l’univers des Passageurs et nous emmène en compagnie de Mateo dans une aventure palpitante.

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Non classé

A ma vie à ta mort par Sandra Triname

Fiche technique :

Editions Plume Blanche – 371 pages – ebook et broché – Policier

Résumé :

Recouvert de symboles grecs faisant référence à Hadès, un corps mutilé et désormais inidentifiable, est retrouvé dans une cave à New York. Jeune flic fraichement sorti de l’école de police, Mike Sullivan se retrouve chargé de cette affaire qui le mènera jusqu’au pied du World Trade Center, ce terrible jour du 11 septembre 2001. Une fois son bras vengeur lancé et bien que la faucheuse soit belle à couper le souffle, rien ne peut la stopper. Instrument du Destin ou de la Mort elle-même, il devra résoudre cette affaire en empruntant des sentiers dont personne ne revient jamais.

scene-crime

Mon avis :

J’ai lu ce roman dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus pour lequel j’ai la chance de faire parti du jury (Le site du Prix) et j’avoue que lors de la sélection j’avais de suite retenu ce titre tant j’étais emballée par les premières pages et la couverture.

Le livre ouvre sur un prologue angoissant, glauque.. Une jeune femme est torturée par un homme qui fait preuve de beaucoup de cruauté et d’imagination. Elle vit un calvaire et l’auteure le décrit parfaitement, parfois même trop parfaitement, j’avoue avoir souffert avec elle… Puis, vient le temps de l’enquête menée par l’inspecteur Harvey et le son jeune collègue Mike Sullivan. Ils vont ramer pour découvrir des indices vu que la victime n’est pas identifiable et que l’assassin semble être plus que méthodique.

J’admets avoir, au départ, tiqué sur ces deux personnages tant ils me semblaient stéréotypés : le vieux briscard et le bleu, le vieux râleur et le jeune novice qui veut bien faire.. mais au fur et à mesure l’auteure réussit à leur insuffler un caractère intéressant et beaucoup moins banal que prévu. Ils vont donc plonger dans une enquête qui, elle, n’a rien de typique. En effet, le tueur mutile le corps de sa victime en utilisant symboles se référant à Hadès, dieux des Enfers. Et j’ai lu la première partie du livre sans pouvoir décrocher, prise dans les filets de cette enquête.

Mais, et c’est là que ça se gâte, arrive la seconde partie.. A partir de là le fantastique apparaît (ce que j’aime beaucoup en général) mais ici, ça m’a fait complètement décrocher. En effet, l’enquête, la mutilée, Harvey et Sullivan disparaissent au profit d’Ambre, une jeune Faucheuse. Même si j’ai bien compris le cheminement de l’auteure et son désir d’intégrer ce côté fantastique /mythologique au récit j’ai trouvé cette partie beaucoup trop longue, répétitive. Le personnage d’Ambre m’a souvent agacée dans sa réflexion et j’ai trouvé cette partie vraiment bancale. Pourtant (et c’est là toute la contradiction de ce livre pour moi), j’ai trouvé que l’idée était vraiment bonne : humaniser la Mort ! Créer une sorte de travailleur de la Mort avec les Faucheuses, l’idée m’a vraiment plu mais elle est, à mes yeux, mal exploitée et c’est dommage. L’auteure intègre pourtant vraiment bien la mythologie à son récit et j’ai particulièrement aimé la façon dont cela intervient dans l’histoire mais encore une fois cette « parenthèse » est trop longue et m’a fait décrocher de l’histoire initiale. Bien entendu, les deux « mondes » vont finir par se rattraper mais la lenteur de cette seconde partie m’a perdue…

La troisième et dernière partie fait revenir sur le devant de la scène l’enquête et redonne un nouveau souffle au roman. Ici les deux mondes se mêlent ou plutôt se télescopent pour aboutir à une fin que j’ai vraiment bien aimé. J’ai particulièrement apprécié l’idée du tueur et la construction qu’en fait Sandra Triname. En règle général d’ailleurs j’ai aimé sa façon de traiter les personnages qui est plutôt fine et bien amenée surtout concernant Sullivan qui est celui qui m’a le plus touchée dans ce roman. Harvey évolue aussi de façon plutôt intéressante et j’ai aimé sa sensibilité cachée derrière son ton bourru.

C’est le premier roman que je lis de Sandra Triname même si j’ai son précédent dans ma bibliothèque qui m’attend sagement.. Je dois dire que j’ai apprécié sa plume qui a réussit à me donner des frissons lors des scènes de tortures mais aussi à m’émouvoir à certains passages. Par contre, et là encore c’est vraiment dommage, j’ai trouvé qu’il y avait vraiment trop de coquilles encore présentes dans ce livre : fautes d’orthographe, d’accord, lettres oubliées, contresens,… C’est regrettable je trouve car ce roman avait un très fort potentiel et en soit j’en ai apprécié l’histoire, les personnages et la plume de l’auteure mais entre longueurs et coquilles… il ne manquait finalement pas grand chose pour qu’il me semble excellent.

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Bien que j’en ressorte plutôt déçue, je ne regrette pas d’avoir lu ce roman car l’idée était vraiment originale et bien trouvée. Un livre où la Faucheuse a des états d’âmes et où les humains ne sont que des pions..

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

J'ai testé pour vous·Non classé

J’ai testé pour vous #1 : La Kube

Bonjour à tous !

J’espère que tout le monde va bien.. Aujourd’hui je vous propose de découvrir une nouvelle catégorie sur le blog : « J’ai testé pour vous… »

Quelle est l’idée ? J’ai remarqué que sur le net fleurissent différentes box ayant pour thème la lecture alors je me suis dit « et si j’essayais ? ». Il faut dire que je suis super fan de box, j’adore les surprises !! C’est un peu comme être enfant au pied du sapin et de pas savoir ce qui se cachent dans les jolis paquets..

Je me suis donc lancée il y a quelques semaines et commandé une « Kube » qui se présente comme une « box de  lecture sur-mesure contenant un livre choisi spécialement pour vous par un libraire indépendant ». J’aimais beaucoup l’idée du libraire indépendant. J’ai donc visualisé les box précédentes, puis création d’un compte, commande puis choix du thème.. J’ai décidé de cocher « Romance » parce que ce n’est pas forcément le genre de lecture que j’aime le plus (qui moi maso ???) donc tant qu’à tester…

Donc, hier soir, en rentrant, m’attendait bien sagement une enveloppe rebondie que je me suis empressée d’ouvrir !! Je vous ai donc préparé quelques photos..

La Kube fermée…

fermée

Ouverte !!!! Que de jolies choses !!

complet.jpg

Et en détail.. Quelques accessoires..

tote bag

thé

Et le fameux livre… Une romance ! J’aime beaucoup la couverture déjà…

livre

Et le petit plus sympa.. Un petit mot personnalisé collé à l’arrière du livre…

petit mot

Voilà.. Alors pour ma part, je suis ravie de ce premier essai ! Je trouve que l’ensemble est plutôt sympa, bien fourni et le petit mot est vraiment sympathique. Une carte postale est ajoutée au colis pour permettre de remercier le libraire ayant choisi le livre, j’écrirai donc un petit mot à Margaux une fois que j’aurais fini ma lecture !

Quelques petites infos pratiques si l’envie vous prenait d’essayer :

Vous trouverez ici La Kube    pour ma part, je me suis laissée tenter par La Kube Originale à 15€ et frais de port en plus. Je trouve que c’est un très bon rapport qualité prix, les délais sont respectés et le principe est vraiment sympa !

Je vais réfléchir maintenant au prochain test alors si vous avez des idées n’hésitez pas à m’en faire part.. seule contrainte que ça touche le monde du livre bien sur ! Et n’hésitez pas non plus à me dire en commentaire si vous aimez cette idée de nouvelle rubrique.

En attendant, je vous souhaite une très belle journée et surtout de belles lectures !

A bientôt,

Emma

Non classé

Un an déjà !!!

Il y a un an naissait mon blog !!

Un an de lectures partagées…
Un an de rencontres avec des auteurs formidables et des lecteurs passionnés..
Un an de découvertes livresques…

Alors à vous tous un grand merci !! Merci de me suivre, merci de me permettre de vivre cette belle aventure chaque jour !!

Et parce qu’un anniversaire ça se fête, dès la semaine prochaine un concours pour vous permettre de gagner de nombreux lots !!

Je vous embrasse,

Emma

Chronique Livresque·fantastique·Non classé·nouvelle

Des aventures hors du commun par Yannick Giammona 

Fiche technique :

Autoédition – 184 pages – ebook ou broché – Fantastique / Nouvelles

Résumé :

Zoé a huit ans. Elle possède un don. Elle doit apprendre à le gérer. Surtout quand les milliers de voix qu’elle entend se mélangent dans sa tête. Heureusement, Tom va l’aider à enfermer toutes ces voix et à vivre avec ce don.

Diana et Jonathan sont étudiants à Paris. Ils vivent ensemble en appartement. Ils vont apprendre, à leurs dépens, que le miroir qui est dans leur chambre est un objet maléfique…

Pierre est instituteur en Normandie. Sans le savoir, il a des voisines étranges. En effet, sa curiosité va le mener à voir ses deux vieilles dames faire des allées et venues incessantes entre leur cave et leur voiture. Et la curiosité est un bien vilain défaut !

Retrouvez à travers trois nouvelles des aventures hors du commun, où rien ne présage à l’avance ce qu’il va arriver à des personnages qui sont au départ des plus ordinaires.

livre et papillons

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteur, Yannick Giammona, de m’avoir proposé de lire son recueil de nouvelles en service presse.

Ce livre regroupe trois nouvelles, toutes totalement indépendantes et très différentes les unes des autres. Au vu du titre et de la couverture, j’avais hâte de découvrir si ces trois histoires étaient vraiment hors du commun..

La première nouvelle nous raconte l’histoire de Zoé, 8 ans, qui a un don très particulier. La petite fille entend les pensées des gens qui l’entoure. Une particularité qui peut sembler être super cool à première vue mais qui se transforme petit à petit en cauchemar. Jusqu’à l’arrivée de Tom qui va guider Zoé dans son apprentissage pour vivre avec ce don.  Zoé est la narratrice de cette nouvelle et ça se ressent dans la façon d’écrire de l’auteur. Son vocabulaire et ses réactions sont, en général, digne d’une enfant de cet âge même si parfois le langage est un peu trop soutenu à mon goût. Cette histoire est plaisante et bien ficelée.

La seconde nouvelle parle d’un jeune couple Diana et Jonathan, et de leur miroir. Diana aime à s’observer très souvent dans cet objet quotidien mais chez eux il va vite s’avérer beaucoup moins banal que chez d’autres personnes. J’ai eu un peu plus de mal avec cette histoire qui est, pour moi, moins ancrée dans le réel que les autres, j’ai donc eu plus de mal à m’identifier aux personnages. Et j’avoue que Diana m’a souvent agacée au fil de l’histoire.. Mais l »idée de base est bonne et plaira aux fans de science-fiction.

La troisième et dernière histoire concerne Pierre, un instituteur en vacances, qui va apprendre à ses dépends que la curiosité n’est pas toujours sans conséquence. Peut-être n’aurait-il pas dû s’intéresser aux va et vient de ses voisines, deux petites vieilles charmantes mais aux occupations un peu bizarres. C’est, des trois, ma nouvelle préférée, car le style est plus horreur/thriller malgré quelques points qui m’ont laissé perplexe. En tout cas après avoir lu cette nouvelle vous ne tenterez plus d’aller voir ce qu’il se passe chez vos voisins !   

Yannick Giammona nous fait découvrir ici des situations surprenantes, des aventures hors du commun qui arrivent à des personnes tout à fait communes. Une enfant, des étudiants, un instituteur, cela aurait pu être n’importe qui.. J’ai aimé la façon dont l’auteur amène ces situations, nous les décrit, chacune dans un style de narration différent. Malgré quelques faiblesses, ce recueil de nouvelles permet de se rendre compte du potentiel de l’auteur autant en imagination qu’en écriture. Je suis certaine que Yannick Giammona n’a pas finit de nous surprendre avec de futures histoires plus étonnantes les unes que les autres.

Conclusion

Un recueil de nouvelles agréable à lire avec des histoires surprenantes et peu communes. Des débuts prometteurs pour ce jeune auteur que je vais suivre avec beaucoup d’intérêt.

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ICI

 

 

Chronique Livresque·Non classé·policier

Renversant : rang vert sang par Thomas Lejeune

entre la Drôme et l’Irlande Renversant

Fiche technique :

Editions Bookelis – 374 pages – ebook ou broché – roman policier

Résumé :

Quand une simple randonnée dans la Drôme tourne au drame, tout bascule. Quand c’est votre conjoint qui vous pousse dans le vide, plus rien n’a de sens. Quand vous apprenez que son corps a disparu, vous êtes détruite. Mais quand celui-ci apparaît sur une photo prise en Irlande, il n’y a plus de logique. Des vies déchirées et des aller-retours entre la France et la mythique terre celtique pour un seul but : découvrir la vérité.

café et arbre

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteur, Thomas Lejeune, de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Mon attention a été retenue dès le début par la couverture. La bague attire l’œil mais ce qui m’a le plus plu c’est le titre et son effet miroir. J’ai trouvé cela très intriguant et original.

Valentine et Sacha partent en randonnée malgré des conditions météorologiques défavorables et ils semblent à couteaux tirés. Un regrettable accident survient et les deux amoureux tombent d’une falaise. Valentine s’en sort miraculeusement mais Sacha, lui , est porté disparu et déclaré mort. S’ensuit une longue période difficile pour la jeune femme qui, dans son malheur, rencontre Alexis, un journaliste dont elle devient proche. Jusqu’au jour où Alexis va trouver une bague et qu’il va faire des recherches par pure curiosité. Valentine va reconnaître Sacha sur une photo la poussant à tout mettre en œuvre pour le retrouver..

A la lecture du résumé, j’ai de suite pensé que c’était une lecture très prometteuse qui m’attendait. En effet, l’Irlande est un pays que je trouve fascinant et j’avais hâte de voir comment Thomas Lejeune allait nous le faire découvrir à travers son récit. J’avoue que l’auteur a su m’intriguer avec cette histoire, j’avais envie de savoir ce qu’il s’était réellement passé sur ce chemin de grande randonnée : Sacha avait-il essayé de tuer Valentine ? Etait-ce un accident ? S’il était toujours en vie pourquoi n’avait-il pas donné signe de vie à la jeune femme ? La plume légère et fluide de Thomas Lejeune est un atout qui permet au lecteur d’être prit dans l’histoire. J’ai beaucoup aimé cette chasse à l’homme qui entraîne Alexis et Valentine sur les routes irlandaises, surtout Alexis d’ailleurs. Il va remuer des souvenirs douloureux et essayer de faire parler les anciens de la brasserie où ils supposent que Sacha travaillait et ce ne sera pas simple.

J’ai toutefois eu un peu de mal avec les personnages et notamment avec Valentine. En effet, j’ai trouvé la jeune femme très peu attachante avec une légère manie au caprice. Je l’ai trouvé trop autoritaire surtout vis à vis d’Alexis. Je comprends le traumatisme vécu et surtout l’espoir engendré par la découverte de la photo mais je l’aurais aimé un peu plus douce, plus à l’écoute d’autrui. Le personnage d’Alexis par contre m’a plus touché. Il veut le bonheur de Valentine mais n’est pas non plus tout à fait exempt d’intentions discutables, j’ai aimé cette espèce de dualité dans son caractère. Les personnages secondaires m’ont en règle générale plutôt plu surtout les irlandais comme Niels ou Eoin.

 Autant j’ai trouvé que l’histoire était sympathique avec des rebondissements et du suspense autant j’aurai aimé que l’auteur s’attarde un peu plus sur les descriptions des paysages ou des personnages. J’ai eu un peu de mal à m’imaginer les protagonistes physiquement car j’ai trouvé qu’ils étaient somme toute assez peu décrit. Par contre, j’ai beaucoup aimé l’ajout des aurores boréales qui m’a donné envie de les découvrir par moi même. Je déplore malheureusement quelques maladresses de langage et coquilles mais c’est surtout sur la fin que j’ai un bémol. Autant j’ai été prise dans l’histoire au départ autant la fin m’a « laissé sur ma faim » justement. Je l’ai trouvé trop rapide et un peu tirée par les cheveux. Renversant reste malgré tout une lecture agréable pour passer un bon moment.

conclusion

Une lecture sympathique à la recherche de réponses qui va entraîner les personnages entre la Drôme et l’Irlande.

Ma note : 7/10