Chronique Livresque·fantastique

The Big History Show – L’Emission par Jeanne Bocquenet-Carle 

Quelques informations…

Marathon Editions – 311 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Un résumé ?

Qui ne connait pas encore The Big History Show ?
Suivez avec nous les aventures de Coline, Chris, Jean et des autres candidats dans ce jeu de télé-réalité hors normes, qui envoie ses participants s’affronter dans les couloirs du temps !

Coline a vingt-quatre ans et vient de se faire plaquer par son petit ami. Sa sœur lui fait la surprise de l’inscrire à The Big History Show. Ensemble, elles vont plonger dans des époques lointaines et dangereuses au péril de leur vie.
Chris a subi une agression et ses blessures cicatrisent à peine. Est-ce bien raisonnable pour lui de se lancer dans une aventure aussi incertaine ?
Jean est guide de haute montagne et il pensait avoir conquis les sommets. Il va devoir se débattre dans cette émission qui bouleversera son existence à jamais. On ne revient pas le même d’un voyage dans le temps.

Et vous ? Êtes-vous prêt pour The Big History Show ? Êtes-vous prêt à faire face à un programme

c472ea14

Mon avis…

Avant tout, je remercie Marathon Editions de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Et si l’être humain avait la possibilité de voyager dans le temps ? S’offriraient à lui tant de possibilités que ça en donne le vertige non ? Et bien, dans le roman de Jeanne Bocquenet-Carle il choisit d’en faire.. un jeu télévisé ! En effet, des groupes de candidats soigneusement triés s’affrontent pour remporter une coquette somme en accomplissant des épreuves alors qu’ils sont propulsés dans l’Histoire. Tout un programme !  

J’avoue avoir été conquise dès la lecture du résumé, je trouvais l’idée vraiment originale. J’avais hâte de découvrir comment l’auteure allait amener son histoire, lui faire tenir la route. En effet, comment justifier une utilisation aussi « futile » d’une capacité aussi importante ? Eh bien tout colle ! Et Jeanne Bocquenet-Carle m’a complétement captivée par son récit !

Les premiers chapitres sont consacrés aux futurs candidats potentiels, l’histoire se met en place avec, tout d’abord, Coline et sa sœur Lana. Cette dernière les a inscrites à The Big History Show et malgré ses réticences, l’aînée va se laisser convaincre pour faire plaisir à sa cadette. On fera également la connaissance de Chris, Jean, Mathilde et Adem entre autres. La palette de personnages est diversifiée, parfois un peu stéréotypée mais peut-être est-ce que ce que souhaite le producteur ? Et une fois les candidats choisis et validés ils sont lancés dans le grand bain et vont traverser le temps et les époques.

Comme je le disais, j’ai été vraiment conquise par ce roman. On sent que l’auteure a fait un travail de recherche important concernant les époques choisies (je ne vous dirais pas lesquelles sont visitées pour ne rien vous gâcher de la lecture..) mais j’ai aimé les petits détails donnés, l’intrusion faite dans le quotidien. Quelques indices sont glissés sur la très belle couverture, alors.. avez-vous une idée d’où vont atterrir les protagonistes ? Je ne suis pourtant pas fan de jeu de télé-réalité dans la « vraie vie » mais là j’ai tourné les pages avec l’envie de voir certains gagner ou d’autres être éliminer. Jeanne Bocquenet-Carle réussit à intégrer du suspense et des rebondissements qui font que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, bien au contraire. Il y a peu de moment de calme dans le récit et on en profite pour souffler un peu…

Le lecteur suit non seulement les candidats mais également tout le côté production puisque l’auteure s’attarde sur certains personnages comme la directrice des castings par exemple. On y découvre un peu la face cachée de l’émission, les exigences des décisionnaires, les scrupules de certains et le manque d’empathie d’autres.

La plume de l’auteure m’a également beaucoup plu, sa fluidité rend la lecture vraiment agréable. Elle est aussi très imagée, les descriptions sont justes sans êtres pesantes. Tout ce que j’aime ! C’est ici un tome 1 et j’ai non seulement hâte de connaître la suite mais je suis également curieuse car pour moi ce tome 1 finit vraiment l’histoire donc je ne sais pas du tout vers quoi va nous entraîner Jeanne Bocquet-Carle avec un second tome. En tout cas, une chose est sûre, je vais le guetter et garder à l’œil cette auteure vraiment talentueuse !

lames-de-livre-d-automne-6469026

Une idée originale et bien menée qui fait de ce roman une excellente lecture où se mêlent action, aventure et où l’on ne s’ennui pas un instant. A lire !!

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Publicités
aventure·Chronique Livresque·fantastique

Entre vous et moi, Tome 1 : Le cabinet des confidences inattendues par Mandy Fabret

Quelques informations…

Bookelis – 322 pages – ebook ou broché – Aventure

Un résumé ?

Samantha, thérapeute à l’imagination débordante, vous raconte ses jeunes années passées à écouter une patientèle farfelue. De la princesse mal mariée au pirate narcissique en passant par un fantôme sans gêne et un immortel dépressif, elle revient sur des confidences totalement inattendues. Mêlant aventure, amour, histoire et surtout humour, les récits s’entrelacent et s’enchaînent à vive allure. Vertige et curiosité assurés.

gif livre pieuvre

Mon avis…

Lorsque Samantha, tout jeune thérapeute, rachète un cabinet à un confrère elle ne s’attend pas à tomber sur la patientèle la plus étrange qui soit. En effet, non seulement leur façon d’arriver mais également leurs histoires en font des patients atypiques. Et Samantha nous livre ici leurs aventures…

J’avoue avoir été intriguée par le résumé qui laissaient entrevoir des histoires sortant de l’ordinaire. Et ce roman tient toutes ses promesses de ce côté là !

Lorsque Samantha découvre la patientèle dont elle a « hérité » en achetant ce cabinet, elle est quelque peu déstabilisée. En effet, les patients sont loin des cas ordinaires rencontrés par les thérapeutes : une princesse, un pirate, un immortel entre autres ! Chacun d’entre eux a de bien étranges et passionnantes histoires à raconter à la jeune femme qui au fil des séances va en apprendre plus sur leurs vies. J’ai trouvé chacun de ces personnages vraiment attachants et tous très différents les uns des autres. Mandy Fabret a su créer un cabinet de thérapie fantastique où l’ennui n’a pas sa place !

Le lecteur découvrira à chaque changement de chapitre une nouvelle partie de l’histoire de chacun des protagonistes. De cette façon, l’auteure nous tient en haleine et varie les aventures. J’ai fini chaque chapitre frustrée mais ravie, étrange comme sensation.. Frustrée parce que je ne voulais pas quitter le patient en cours mais ravie de retrouver l’un ou l’autre pour continuer à découvrir leurs aventures. J’ai beaucoup aimé suivre chacun des personnages mais j’avoue avoir eu un petit faible pour Marcus, l’immortel dépressif. Il y en a pour tous les goûts entre Simon le fantôme, Jade la Princesse mal mariée et Samuel le pirate en quête d’un trésor..

L’auteure mêle aussi bien les histoires que les sentiments. En effet, j’ai frissonné, eu de la peine ou de la joie, j’ai ri avec chacun d’entre eux. Mandy Fabret écrit vraiment très bien, avec un vocabulaire riche et varié qui permet de passer par toute une palette riche en émotion avec des héros riches en couleurs. 

L’auteure fait le choix d’utiliser un style narratif où Samantha retranscrit aux lecteurs le contenu de l’histoire de son patient du jour. Cela donne des récits plaisants mais où il y a peu de dialogues.  Mandy Fabret ayant une plume vraiment agréable et fluide la lecture se fait aisément. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir cette jeune auteure vraiment prometteuse et comme ce n’est qu’un tome 1 je me dis que les aventures continueront sans doute bientôt, pas forcément avec les mêmes patients mais avec la même originalité.

0002333

Une lecture très agréable où la vie de chaque patient est une aventure ! Une thérapeute drôle et attachante qui vous entraînera dans son cabinet aux confidences vraiment inattendues.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature·policier

Chimère par Marie-Pierre Bardou

Quelques informations…

Editions Hélène Jacob- 314 pages – ebook ou broché – Roman policier

Un résumé ?

Il n’a pas d’identité. Ou plutôt, il vole celle des autres : des morts, des disparus, choisis soigneusement. Des individus seuls, isolés, sans famille ni amis, dont personne ne réclame la mémoire.
Il s’invente des vies au gré de ses usurpations, s’improvise médecin, pompier, homme d’affaires, musicien… abandonnant ses différentes enveloppes lorsque son nouvel entourage devient trop « présent ».
Surdoué, il n’est personne et il est tout, capable de tout sauf d’exister.

Jusqu’au jour où l’une de ses identités se révèle moins solitaire que prévu : la petite sœur d’Armand, qu’il pensait être fils unique, croit son frère revenu d’entre les morts et se met à harceler l’usurpateur.
Il doit disparaître à nouveau ; mais elle est si jolie, Albane…
Et dans l’ombre, un flic, qui le suit et le traque sans relâche.
Le policier l’a surnommé Chimère, et c’est bien ce qu’il est.
Que fuit Chimère ? À son passé, l’homme qui n’a pas de nom va-t-il survivre ?

lames-de-livre-d-automne-6469026Mon avis…

Il y a un peu moins d’un an, je découvrais grâce aux Editions Hélène Jacob et au site Simplement.Pro Marie-Pierre Bardou et sa plume. Et je dois dire qu’après 4 romans lus, je suis devenue une fan inconditionnelle ! Marie-Pierre est une auteure à suivre et qui écrit dans plusieurs registres comme le prouve les styles différents de Temps Mort, Défaillances et Dia Linn Le livre d’Eileen (mon coup de cœur !). J’avais donc hâte de découvrir Chimère..

Chimère est un homme ou plutôt un caméléon, il s’approprie les identités de personnes décédées ou disparues. Après une enquête minutieuse sur sa proie, il s’adapte, se fond dans le décor, change de métier jusqu’au moment où il va tout quitter pour recommencer de nouveau. Mais quelles sont ses motivations ? Que peut-il bien fuir ? C’est ce que veut découvrir Albane. La jeune femme a percé son secret le jour où il a prit l’identité de son frère, Armand, disparu de nombreuses années auparavant. Arnaud, un flic, écorché par la vie, est aussi sur sa piste et s’accroche à cette vieille affaire.

Je dois dire qu’au départ Marie-Pierre Bardou a bien failli me perdre.. En effet, les premières pages sont un peu compliquées car on navigue entre passé et présent et il y a beaucoup de noms de personnage. Les faits s’embrouillaient un peu.. mais ! Au fur et à mesure de ma lecture, j’ai intégré le cheminement, j’ai compris le lien entre les faits et là.. je n’ai plus lâché mon livre !

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de l’auteure que je trouve non seulement addictive mais très agréable à lire. La construction m’a fait pensé à « Défaillances » avec ses sauts dans le temps qui font de ce roman une sorte de puzzle géant où chaque pièce a son importance. Pour comprendre Chimère et ses motivations, il va falloir s’attacher aux détails donnés par l’auteure, recouper les informations jusqu’aux explications finales. Marie-Pierre Bardou a su intégrer suspense et rebondissements tout au long de son roman et maintiens de cette façon le lecteur en haleine, en semant les indices tel un Petit Poucet. Je me suis vraiment laissée prendre au jeu, je tenais à comprendre non seulement Chimère mais également d’autres personnages comme Lola, Lionel, Thierry et surtout Mariana.

La galerie des personnages est vraiment intéressante, on trouve ici des êtres écorchés, abandonnés, à la vie compliquée. Chacun son passé, chacun son histoire avec bien sur un fil qui les relie. Reste au lecteur à découvrir comment, pourquoi.. J’ai trouvé que chaque protagoniste était pensé et décrit avec beaucoup de pudeur. J’ai aimé comprendre leurs façons de voir, leurs secrets, être témoin de leurs décisions et de leurs actes. Chimère en tant que personnage principal y tient une grande place mais que serait-il sans les autres finalement ?

Vous aurez donc compris, qu’encore une fois, Marie-Pierre Bardou a su m’entraîner dans son histoire, me faire plonger dans son roman au rythme tantôt effréné tantôt posé mais sans aucun doute efficace et original. Un roman aux multiples facettes comme Chimère, éclaté, où chaque détail à son importance.

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Une lecture captivante dont les personnages ont su m’émouvoir, me toucher. Une histoire originale où se mêlent traumatisme,  vengeance, souvenirs..

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save our souls, tome 2: Sans espoir par Elle Guyon

 

Quelques informations…

Auto-édition – ebook uniquement – Young Adult / Fantastique

Un résumé ?

Il doit vivre, elle doit mourir.

Un mois s’est déjà écoulé depuis le retour sur Terre de Riane et les obstacles ne cessent de s’accumuler, rendant sa mission de plus en plus difficile. Entre ses cauchemars récurrents sur sa vie antérieure, l’agression dont Aldric a été victime et la personnalité lunatique de son gardien, arrivera-t-elle à sauver la vie du lycéen, et sa propre âme, en moins de trois semaines ? Et si le principal danger venait d’Aldric lui-même, prêt à tout pour découvrir la vérité sur son ange gardien ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Il est des livres où l’on guette la suite et Save Our Souls fait partie de ma liste. J’étais donc ravie qu’Elle Guyon me permette de lire le tome 2 des aventures de Riane et Aldric via le site Simplement.Pro et je la remercie vivement.

Je vous parlais du premier tome « Save Our Souls, tome 1 : Sans attache » en disant que j’avais vraiment aimé cette histoire et ce tome 2 conforte mon point de vue. Attention, si vous n’avez pas lu le premier ma chronique risque de vous spoiler. On retrouve ici Riane et Aldric à la fin du premier opus, le jeune homme se réveille à l’hôpital après son agression. Riane, quant à elle, doute de plus en plus. Elle n’est pas certaine de réussir sa mission : sauver Aldric d’une mort prévue. C’est d’autant plus angoissant pour la jeune fille que son passage dans l’au-delà est conditionné par cette réussite. Car Riane est morte bien des années avant mais son âme est prisonnière, et sauver Aldric lui permettrait de se libérer un passage.

J’avais trouvé que le premier tome mettait un peu de temps à démarrer alors qu’ici, l’histoire étant déjà mise en place, on plonge directement dans l’action. Il faut dire que l’échéance approche et qu’Aldric a la fâcheuse tendance de mettre son nez là où il ne devrait pas. Des secrets vont être dévoilés, des explications vont être données, et tout cela est très bien dosé par une auteur qui maîtrise de mieux en mieux son sujet. Cette seconde partie m’a parue plus intimiste, on pénètre les pensées des protagonistes, on en apprend plus sur leurs passés, leurs vies, leurs sentiments autant pour les personnages du présent que lors des retours en arrière. Ces flash-backs nous en apprennent toujours un peu plus sur Gebrail, Jérémy, Mika et j’ai été très touchée par ces passages. De ce fait, cette seconde partie est plus calme que la première, l’intrigue passe un peu au second plan et il y a moins d’action à proprement parler.   

Les personnages gagnent en profondeur dans ce second tome. On les découvre, on les appréhende un peu plus et ils sont face à des situations qui vont les obliger à se dévoiler. J’aime toujours autant Aldric qui est un condensé de sentiments contradictoires, Riane semble plus mature que dans le premier tome. Par contre, j’ai aimé en apprendre un peu plus sur Pauline, elle semble plutôt garce qui malgré tout m’a touchée. J’ai également réussi à mieux intégrer toutes les subtilités entre les gardiens, les cibles et les protégés grâce à elle.

Elle Guyon est comme ses personnages, elle se bonifie avec les tomes ! Ce second opus m’a semblé plus abouti, l’écriture mieux maitrisée et l’ensemble vraiment bien mené. Elle a su garder mon intérêt intact grâce à des rebondissements, du suspense et des explications livrés intelligemment et j’avoue que j’ai hâte de connaître le dénouement de cette histoire. Le petit plus de ce roman est un résumé au départ du tome précédent permettant ainsi au lecteur de reprendre sa lecture sans avoir l’impression d’être perdu, une très bonne idée !

0002333

Un deuxième tome centré sur les personnages, l’action est moins présente mais l’histoire reste prenante. Un univers bien maîtrisé et original font de cette série une très bonne lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·nouvelle

L’indé Panda N° 6

livre et rose

Bonjour à tous !

Vous connaissez maintenant mon attachement aux auteurs indépendants alors lorsque j’ai été contactée par l’équipe de l’Indé Panda pour chroniquer ce 6ème opus j’étais ravie. Déjà parce que je trouve le concept vraiment top mais aussi parce que le sommaire m’a mis l’eau à la bouche !  

Qu’est-ce-que l’Indé Panda ? C’est un magazine entièrement rédigé et réalisé par des bénévoles dédié aux auteurs indépendants. Il regroupe 12 nouvelles de 12 auteurs méticuleusement choisies et à la fin de chacune quelques mots de son auteur.. Une mine d’or !

Certains noms au sommaire de ce N°6 m’étaient familiers d’autres sont une très belle découverte, dans tous les cas j’ai adoré lire ces histoires ! Je vais vous dire quelques mots sur chacune d’elles..

Le procès participatif par Bouffanges

Bouffanges nous livre ici une dystopie où les réseaux sociaux et l’usage que l’on en fait sont au centre de tout. Chacun peut juger ou être jugé via une application, une conception de la justice qui fait froid dans le dos.. Une écriture précise et fluide qui rend cette histoire presque réelle.

Cette nouvelle a inspiré la magnifique couverture de ce N°6.

Dan par Catherine Loiseau

Je suis fan de Catherine Loiseau alors j’étais ravie de lire cette nouvelle ! De la science-fiction pure où le personnage principal, un humanoïde, va apprendre les émotions humaines à ses risques et périls. Une nouvelle vraiment prenante et une plume toujours aussi addictive.

Un caveau sans vitrail par Laurent B

Laurent B écrit ici sur l’enlèvement de Véronique, une jeune fille pleine de ressource qui va tout faire pour se sortir de cette situation. Une nouvelle un peu plus longue que les autres mais dont l’héroïne est vraiment attachante.

Maïa et l’homme en blanc par Céline Saint-Charle

Une nouvelle que j’ai vraiment appréciée, elle nous parle de notre rapport à la Nature, de la beauté de ce qui nous entoure. Les conversations entre Maïa et l’homme en blanc sont belles et intéressantes. Un récit initiatique à la plume très poétique.

L’étrangère qui vit chez moi par Khalysta Farall

Une super nouvelle dans le style thriller vraiment bien construite et menée. J’ai particulièrement apprécié cette histoire qui m’a tenue en haleine et dont j’ai adoré la chute. J’ai également trouvé la plume de Khalysta Farall très maitrisée et fluide.

Maman est une espionne par Nicolas Chevolleau

Nicolas Chevolleau fait d’un petit garçon le narrateur de cette jolie nouvelle. Celui-ci va nous parler de sa maman et j’ai beaucoup aimé ce récit à la fois poétique et impitoyable. L’écriture est fluide et très agréable, une belle découverte.

Tout compte fait par Nathalie Bagadey

Un conte des temps modernes où l’héroïne va être plongée dans ceux de son enfance.. Un joli récit même si j’ai trouvé le déroulé un peu trop prévisible. Une plume agréable et une histoire sympathique !

Dans l’impasse du chat par Marie Havard

Grâce à Marie Havard, le lecteur se glisse dans la peau d’un chat pour vivre cette nouvelle.. Une histoire prenante et touchante que j’ai particulièrement appréciée tant pour le contenu que pour l’écriture. La plume est riche et imagée, une très belle découverte.

Le dernier chant de Cindy par Vincent Ferrique

Faire la connaissance de Cindy peut être la dernière chose que vous ferez.. Cindy est une sociopathe dont le murmure peut être fatal, suivez là dans sa quête macabre. Une nouvelle un peu plus glauque mais captivante menée par une plume fluide, voir poétique.

Le numismate de Patrice Dumas

Une courte nouvelle dans le style fantastique que j’ai particulièrement aimé surtout pour sa fin. L’écriture est fluide et travaillée, l’histoire est prenante. C’est une très jolie découverte !

La dernière danse de Valéry Bonneau

Qu’il doit être difficile de ne pouvoir toucher les autres ou d’être touché.. C’est le handicap que vit Pépino, une vie de solitude s’offre à lui. Une nouvelle à l’histoire originale mais qui ne m’a pas vraiment convaincue. Malgré tout l’écriture est agréable.

Bal du 14 juillet de Zia Odet

Une nouvelle poignante que j’ai particulièrement aimé. Une écriture pleine d’émotion qui m’a fait vibrer. J’ai vraiment apprécié la plume de Zia Odet.

livre-coup-de-coeur-grand

Voilà ! Vous en savez un peu plus sur ce N° 6 de l’Indé Panda. Ce super magazine paraît, maintenant, tous les semestres alors rendez-vous est pris pour le prochain ! J’ai adoré l’idée de ce magasine, j’ai aimé les nouvelles, j’ai découvert de nouveaux auteurs, pour moi c’est un carton plein ! 
Et cerise sur le gâteau, ce magazine est entièrement gratuit alors précipitez-vous vite pour le télécharger et le lire.
Ma note : 10/10 !!   
Pour le télécharger et lui donner de la visiblité : Indé Panda via Amazon
Chronique Livresque·Feel - good·humour

Moi, smartphone, ce héros – l’intégrale par Thomas Palpant

Fiche technique :

Autoédition – 267 pages – ebook ou broché – Humour

Résumé :

Vous le trimballez de toutes parts, le sollicitez du matin au soir… et il en bave ! Plongez dans la peau d’un smartphone, son quotidien et ses états d’âme, le temps d’une histoire feel-good bourrée d’humour !

livre-plage_0

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Thomas Palpant de m’avoir adressé son roman en service presse et pour sa confiance renouvelée. J’ai eu la chance de découvrir ce jeune auteur grâce à son roman E-Storic que j’avais vraiment beaucoup aimé alors j’avais hâte de le lire de nouveau.

Dans « Moi, smartphone, ce héros », l’auteur nous présente un héros original puisqu’il s’agit d’un smartphone. C’est vrai, on n’imagine pas tout ce qu’ils entendent, voient, connaissent de nous (enfin si justement on imagine….) Alors ici on va vivre une vie de smartphone avec ses joies, ses peines et ses déboires. Il faut dire que ce n’est pas de tout repos et que sa vie dépend de son propriétaire. Calme ou déjanté ? Sportif ou oisif ? Doué avec la technologie ou encore à l’âge de pierre ? Peut-être qu’un smartphone vit plusieurs vies en une..

Encore une fois, j’ai passé un excellent moment grâce à Thomas Palpant (ça devient une habitude.. une bonne habitude ! ) et à ce roman tout en humour. Chaque chapitre représente une sorte de moment choisi dans la vie de notre héros, tout en respectant la chronologie. On fait sa connaissance en même temps que Virginie, sa première propriétaire et on ne le quitte plus. Il nous entraîne entre texto romantique et panne de batterie, entre trop-plein d’applications et ennui complet à partager sa vie de labeur et d’attachement à son propriétaire.

J’ai trouvé que Thomas Palpant donnait à son héros un ton vraiment juste, drôle et attachant. Bien sur Smartphone sera amené à changer de détenteur, à découvrir de nouveaux horizons ou plutôt de nouvelles utilisations. Il faut dire que Thomas Palpant le fait passer entre les mains de personnages très différents. D’ailleurs, à l’origine, cette histoire a été publiée en 3 épisodes, dont les titres sont : Virginie, Louis et Eric, du nom des 3 propriétaires successifs. Ils sonnent tous très authentiques et le lecteur se reconnaitra sans aucun doute en l’un d’eux. Qu’il soit plutôt geek, utilisateur compulsif ou un peu dépassé chacun y verra son propre reflet ou celui de ses proches.

J’étais ravie de retrouver la plume de Thomas Palpant qui est très agréable à lire et fluide. Comme pour « E-Storic », les rebondissements arrivent au juste moment et le lecteur ne s’ennuie pas. J’ai passé, pour ma part, un excellent moment de lecture, j’ai beaucoup ri et je me suis reconnue en plusieurs occasions. Et cette seconde lecture n’a fait que renforcer mon opinion sur Thomas Palpant, un auteur à découvrir !

conclusion-gif-9Que vous l’emmeniez partout ou que vous l’abandonniez dans une poche ou sur une table, quelque soit votre façon de l’utiliser une fois ce livre  lu vous ne regarderez plus jamais votre Smartphone de la même façon.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Romance

Si je deviens une autre par Angélique Absil

Fiche technique :

Autoédition – 285 pages – ebook ou broché – Romance

Résumé :

Ana vit à travers le regard des autres jusqu’au jour où elle rencontre un chanteur au charme sidérant qui lui fera remettre en cause toute son existence ; cette aventure torride mais brève la forcera à dépasser ses limites pour devenir une autre. Ce roman féminin, parfois sensuel, relate la vie contrariée d’Ana : colorée, pleine de rebondissements et d’espoir. Il relate son histoire d’amour et sa quête de maturité. Dans certains passages, sa petite voix intérieure s’exprime, en accord ou désaccord avec ses pensées.

livre-plage_0

Mon avis :

Un grand merci à l’auteure, Angélique Absil, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro et pour sa gentillesse.

Ana va passer quelques jours de congés à la montagne avec son amie Kensie. Elle aurait préféré les passer avec son petit ami mais celui-ci a été retenu. Lors d’une descente en ski un peu aventureuse, la jeune femme se perd et rencontre un homme plutôt bourru qui va la remettre sur le bon chemin..

Pour une fois, je plonge dans une romance.. J’avais envie d’un peu de douceur et il m’a semblé que l’histoire proposé par Angélique Absil était ce qu’il me fallait.. Et j’avais raison !

Angélique nous entraîne dans la vie de son héroïne Ana, une jeune femme un peu effacée et maladroite. Celle-ci par en vacances avec sa meilleure amie, Kensie, et va croiser le chemin d’un chanteur à midinettes très connu. Ces deux personnages plutôt aux antipodes l’un de l’autre vont connaître des moments mouvementés qui pousseront Ana à évoluer, changer, mûrir. L’histoire, même si elle n’est pas d’une très grande originalité, est vraiment sympathique et fait passer un bon moment. La romance n’est pas mon genre littéraire préféré, mais j’ai passé un bon moment de lecture. Il faut dire qu’Angélique Absil ne ménage pas forcément ses personnages et les fait passer par toutes sortes de péripéties, un peu comme des montagnes russes.

J’avoue avoir préféré le personnage de Kensie à celui d’Ana. J’ai trouvé que la jeune femme avait parfois des réactions plutôt étranges et était assez versatile. Malgré tout, son évolution est intéressante et on la voit grandir et mûrir au fil des pages. Elle passe de petite souris craintive à jeune femme sûre d’elle et maîtresse de sa vie. Kensie, quant à elle, m’a plu de par son caractère jovial, franc et sa fidélité à son amie. Elle va soutenir Ana contre vents et marées même si elle n’est pas toujours en accord avec elle. Mais le personnage qui m’a le plus intriguée est Raymond, le chanteur.. J’ai trouvé que son personnage était très en retrait finalement, on l’effleure à peine. J’aurais aimé en savoir beaucoup plus sur lui, son caractère, sa vie. L’auteure a fait le choix de centrer son histoire sur Ana, ce que je comprends parfaitement, mais du coup, je trouve que le héros masculin est trop peu développé.

Angélique Absil nous livre ici un roman plein de douceur avec lequel il fait bon se poser et cocooner. Son écriture est travaillée et le vocabulaire varié. Elle adapte son langage aux situations, aux personnages. Sa plume est fluide et permet une lecture agréable de cette jolie romance. Mon seul bémol concerne le choix narratif . En effet, c’est Ana qui s’exprime directement dans ce roman, elle en est la narratrice et je trouve que le choix est judicieux pour pouvoir vraiment appréhender ses pensées. Mais, malheureusement, de temps en temps on sort de ce contexte et un narrateur extérieur apparaît pour quelques lignes, j’avoue que cela m’a légèrement gênée. Par conte, j’ai beaucoup aimé l’idée de faire s’exprimer la petite voix intérieure d’Ana, même si elles ne sont pas souvent d’accord !

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Un jolie romance, une lecture très tendre qui nous entraîne dans la vie d’Ana.. Une Ana bien décidée à quitter son rôle de jeune femme effacée pour devenir maîtresse de son destin !

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici 

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Emmett Llewelyn – Et la révélation des enchanteurs T1 par Angeline Sirba

Fiche technique :

Autoédition – 614 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Emmett est un jeune homme aussi discret que charismatique. Devenu espoir de la boxe grâce aux entraînements intensifs d’un vieux loup solitaire, il vit modestement avec sa mère, Gracie, depuis la disparition tragique de son père dans un accident de voiture il y a dix-sept ans. Pourtant, à l’occasion d’une simple rencontre avec une certaine Lana Taylor, sa vie va basculer. Un soir, lors d’un combat sauvage au beau milieu de la forêt, d’étranges phénomènes se font sentir. Et la colère d’Emmett semble en être à l’origine. Aux côtés de Lana, le jeune boxeur va se voir confronté à l’impossible. Et si son père n’avait pas connu la fin tragique qu’on avait raconté à son esprit cartésien ? Et si le monde qu’il avait toujours connu n’était qu’une illusion dissimulant une toute autre réalité empreinte de magie… et de danger ? Et si Emmett n’était déjà plus tout à fait lui-même…

c472ea14

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Angeline Sirba, de m’avoir adressé son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Emmett est un jeune étudiant plutôt discret, pratiquant la boxe et entouré d’une bande d’amis fidèles. Il mène une petite vie bien tranquille jusqu’au jour où il va affronter l’un de ses rivaux en dehors du ring. Leur combat en forêt créé d’étranges phénomènes et c’est apparemment Emmett et sa colère qui en sont à l’origine. C’est avec Lana, une jeune étudiante de première année, qu’il va mener l’enquête et essayer de comprendre d’où viennent ces phénomènes. Et ce qu’il va découvrir risque de bouleverser sa vie à jamais..

Ce qui m’a tout d’abord attiré l’œil est la magnifique couverture de ce roman qui promet dans le titre des révélations. J’avais donc hâte de m’y plonger..

Je ressors de ma lecture enchantée et mitigée, c’est plutôt étrange comme sentiment. Je commencerai donc avec le positif.. Ce roman réunit tout ce que je recherche et aime dans ce genre d’histoire : de la romance, de l’aventure, un monde extraordinaire et bien pensé.. Et pour ces points là je dois dire qu’Angeline Sirba s’est surpassée ! En effet, dès le début on sent poindre l’histoire d’amour entre Emmett et Lana même si l’amitié se développe beaucoup, ils sont très proches même si cela ne plaît pas à tout le monde. La romance est très présente au départ surtout, je pense pour bien l’intégrer à l’histoire. Quant au monde extraordinaire et à l’aventure, là également, l’auteure n’a pas lésiné. En effet, après qu’Emmett ait découvert (très tôt dans l’histoire rassurez-vous..) qu’il est un Enchanteur, il va partir en quête d’explications. Il va donc devoir apprendre de nouveaux codes, de nouvelles lois, appréhender ses pouvoirs et intégrer tout cela dans sa vie (déjà plus si tranquille que ça..).

J’avoue avoir plus apprécié le livre à partir du moment où l’on découvre ce monde magique, l’histoire se remplit de nouvelles choses comme la nourriture, les animaux ou même les maisons.. J’ai beaucoup aimé découvrir Grinforks, arpenter ses rues en compagnie de nos héros, apprendre les us et coutumes de ce Royaume. Un complot se met également en place qui pimente l’histoire et apporte des rebondissements.

Par contre, comme je le disais plus haut, je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé car plusieurs petites choses m’ont dérangée. Tout d’abord, j’ai trouvé que l’histoire était un peu longue à s’installer même si je comprends bien que c’est un tome 1 et qu’il faut poser le contexte. Le second point est un nombre de fautes assez conséquent surtout d’étourderie ou ayant échappées à la correction. J’ai trouvé que c’était un peu dommage. Malgré cela, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman car comme me l’avait laissé envisager le titre, il y a des révélations et celle de la fin n’est pas des moindres ! L’univers créé par Angeline Sirba est très riche, un peu à la Harry Potter, développé et original.

Au niveau des personnages, les héros Emmett et Lana sont sympathiques et on s’attache facilement à eux. Ils nous entrainent dans leurs aventures d’autant plus facilement que le lecteur va découvrir en même temps qu’eux le monde des Enchanteurs. Ils sont assez « typiques » des romans Young-Adult au niveau caractère avec une Lana plutôt timide et un Emmett un peu ombrageux. Par contre, j’attends avec impatience d’en savoir plus sur Gracie Llewelyn dont le personnage est finalement peu développé ici et m’a beaucoup intriguée. On rencontre au fil des pages tout un tas de personnages tantôt drôles, tantôt méchants, ils sont en général bien décrits et intégrés à l’histoire.

Pour un premier roman, Angeline Sirba se lance un défi de taille car elle y construit tout un monde. Son écriture et agréable et adaptée à cette histoire, imagée sans être complexe, on visualise plutôt bien les lieux, les gens, les situations. Malgré mes petits bémols j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis maintenant impatiente de savoir ce qu’il va se passer dans les suites des aventures d’Emmett Llewelyn !

arbre

Plongez en compagnie d’Emmett et Lana dans le monde des Enchanteurs mais méfiez-vous tout n’y est pas forcément tout rose..

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Historique·Thriller

La Source S par Philippe Raxhon

Fiche technique :

Librinova – 398 pages – ebook ou broché – Thriller

Résumé :

Quel est le point commun entre le philosophe romain Sénèque, l’écrivain Oscar Wilde et l’empereur Napoléon Ier ? La Source S. Qu’est-ce qui relie Paris, Palerme, Dublin, Tel Aviv, Rome, Waterloo, Sainte-Hélène, et les chemins de la mémoire ? La Source S. Qu’est-ce qui pourrait bouleverser notre vision historique du monde ? La Source S. Qu’est-ce qui peut réunir un historien renommé, professeur à la Sorbonne, jouisseur, gourmand et amateur de grands vins sans modération et une jeune chercheuse sicilienne ambitieuse, instable et sensuelle à tomber par terre ? La Source S. Qu’est-ce qui peut tuer ou inviter à tuer dans un raffinement de cruauté ? La Source S. Qu’est-ce qui constitue une énigme insoluble, et le restera peut-être, même à la dernière page ? La Source S. Qu’est-ce qui est authentique dans cette histoire ? L’impact de la Source S. La Source S, un thriller à ne pas lire si vous êtes satisfait de vos certitudes.

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement l’auteur Philippe Raxhon, pour l’envoi de ce service presse et pour sa confiance.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce roman sur le site Simplement.Pro, j’avoue que j’ai été intriguée. Un roman qui bousculerait nos certitudes ? Dans quel domaine ? Comment ? Et surtout qu’est-ce donc que cette fameuse Source S ? C’est ce que nous n’allons pas tardé à découvrir lorsque la jeune et brillante chercheuse Laura Zante demande de l’aide à François Lapierre, éminent Professeur de la Sorbonne. Une enquête qui va bouleverser leurs certitudes et leurs vies.

Je diviserais ce roman en deux parties.. Dans la première partie, l’auteur pose les bases historiques et présente ses deux héros. François Lapierre et Laura Zante vont être amené à collaborer sur la fameuse source S ce qui va les entraîner dans une sorte de chasse au trésor. J’ai trouvé cette partie plutôt « calme » mais nécessaire puisque l’auteur nous explique ici tous les points importants à travers de longues conversations entre Laura et François. On suit leur cheminement sans aucun mal, le fil de leurs trouvailles et de leurs pensées étant parfaitement rendu par l’auteur. Le lecteur va découvrir de nombreux détails sur la vie et la mort d’illustres personnages historiques comme Napoléon 1er ou Sénèque grâce à une sorte de puzzle géant dans lequel l’auteur nous entraîne.

Puis dans la seconde partie, les choses plus sérieuses commencent. En effet, ils vont devoir étayer leurs théories sur la Source S, prouver au monde entier qu’ils ont raison.. ou tort ! Va alors débuter pour nos deux comparses une longue cavalcade entre Palerme et Dublin, entre Rome et Paris en passant par Sainte Hélène. Et à tous ces voyages il faudra ajouter la présence de la Mafia sicilienne, du Mossad et du Vatican, leur chemin sera parsemé de morts, d’embûches et de sentiments contradictoires. J’ai eu une préférence pour cette seconde partie dont le rythme est plus soutenu et dont les références historiques sont tout aussi intéressantes que nombreuses. Le côté thriller s’y développe un peu plus même si je n’ai pas ressenti le frisson habituel face au danger malgré des coups de feu et des courses poursuites. Il m’a manqué un soupçon d’angoisse ou de stress..

Je me dois de saluer la précision et le travail historique de Philippe Raxhon qui m’a entraînée dans cette histoire sans mal. Sa plume est rigoureuse, travaillée et le langage souvent soutenu. Le rythme est comme je le disais plus lent au départ mais les chapitres souvent courts permettent d’avancer rapidement dans l’histoire. J’ai également apprécié en plus du voyage historique, le voyage culinaire et œnologique dans lequel nous suivons nos deux héros. En effet, Laura Zante et François Lapierre sont deux bons vivants aimant la bonne chair et les bons vins et il m’est arrivé de saliver en lisant les menus de leurs repas.

Mon seul bémol concerne le développement des personnages et plus précisément des personnages secondaires. François et Laura sont bien construits et développés, on connaît suffisamment leurs passés, pensées et caractères pour les trouver attachants ou pas. Pour ma part, j’avoue avoir apprécié François Lapierre sur le tard mais pour Laura mon attachement fut quasi immédiat. Par contre, j’aurais aimé un peu plus de profondeur pour des personnages comme le zio Luigi qui malgré quelques confidences reste bien mystérieux ou Mme Zante mère. Alberto m’a également beaucoup intriguée et j’ai été frustrée de ne pas en savoir un peu plus sur lui. Malgré tout, cela reste de l’anecdotique car l’histoire n’en souffre pas du tout.

Ce roman est le premier de Philippe Raxhon et sa fin ouverte me laisse espérer qu’une suite est prévue aux aventures de nos deux héros ! En tout cas je l’espère parce que ça a été un très bon moment de lecture passé en leur compagnie !

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Une intrigue qui entraîne le lecteur sur les pas de Grands Hommes à la recherche de vérités.. Entre recherches historiques, gastronomie et amour ce roman vous fera passer un très bon moment, à lire sans modération !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Thriller

La forêt par Luca Tahtieazym

 

 

Fiche technique :

Editions CZY – 433 pages – ebook ou broché – Thriller

Résumé :

N’ENTREZ PAS DANS CETTE FORÊT, VOUS POURRIEZ NE JAMAIS EN SORTIR

1958. Lors d’une sortie scolaire, sept enfants s’égarent en forêt et se réfugient dans une cabane abandonnée, au centre d’une clairière. Très vite, ils réalisent que toute tentative de fuite les ramène systématiquement à leur point de départ. Un constat s’impose : ils sont prisonniers. Et le pire n’est peut-être pas cette Chose qui rôde la nuit ; le pire, pour un survivant, ce sont parfois les autres survivants…

arbre

Mon avis :

Luca Tahtieazym fait parti de ces auteurs dont j’attends les nouvelles sorties avec toujours une grande impatience. Après avoir lu Versus et Elise deux de ses précédents romans que j’avais adoré j’étais ravie de découvrir cette nouvelle histoire qui s’annonçait plutôt sombre..

En 1958, lors d’une sortie scolaire, 7 enfants se perdent en forêt, c’est ce que l’on gagne à lambiner à l’arrière du groupe ! Voilà qui est embêtant, surtout que leur institutrice, la mère Lambert, n’est pas commode.. Mais lorsqu’ils se rendent compte que chaque tentative d’en partir les ramènent inexorablement à cette clairière une seule idée s’impose à eux : ils sont prisonniers..

Dès les premières pages, j’ai adoré ce petit groupe de gamins.. Ils ont entre 11 et 13 ans, sont si différents les uns des autres, parlent l’argot, friment devant les filles, se donnent des surnoms. Louis Buddy, est le narrateur de cette histoire, c’est à travers ses mots et sa gouaille que le lecteur va pénétrer cette étrange forêt. Nagib, Louis, Achille, Elise, Claire, Romain, Simon vont devoir composer avec un environnement hostile, une Bête qui les persécute mais également avec le caractère de chacun d’entre eux. La vie en communauté n’est pas toujours chose aisée mais à leurs âges elle va s’avérer vraiment compliquée.

L’histoire est très prenante et l’auteur intègre de nombreux rebondissements qui la rendent captivante même si l’effet répétition lui donne un côté angoissant. L’ambiance est sombre, parfois glauque et la Forêt n’est pas toujours la fautive. L’auteur a su utiliser tout le vocabulaire de la nuit pour rendre son histoire oppressante. Pourquoi ? Comment ? Quelle est cette Bête ? De nombreuses questions dont certaines ne trouveront pas leur réponse trottent dans la tête du lecteur (et des héros !) jusqu’à épuisement. Bien entendu, ils vont devoir s’organiser et mis à part une pauvre petite cabane et quelques accessoires ils vont improviser. Chacun va devenir un rouage de la survie du groupe, chaque idée, chaque innovation va leur permettre de grappiller un peu de confort ou leur éviter de mourir de faim. Mais, comme je le disais, vivre en communauté n’est pas simple, il faut composer avec chacun et parfois certains ne sont vraiment pas fait pour ça..

Il faut garder à l’esprit que ces personnages sont de jeunes ados car au départ on peut être étonné de leurs discussions plutôt légères, de leur façon d’être ou de faire un peu désinvolte. Au fil des pages qui tournent et du temps qui passe, le lecteur notera leur évolution qui reste parfaitement cohérente.  J’ai aimé l’évolution des personnages passant de la désinvolture au stresse, de la peur à la résignation tout en explorant un panel de sentiments qui tous sonnent juste. J’ai aimé chaque personnage même Achille dit La Teigne pour leur façon d’être, d’affronter cette situation. Mon préféré reste Louis-Buddy sans doute parce qu’il nous accompagne du début à la fin de l’histoire, parce qu’il se livre plus que les autres.

J’ai retrouvé avec plaisir dans ce 3ème roman que je lis de Luca Tahtieazym l’un des points que j’avais le plus aimé précédemment : l’implication du lecteur. En effet, Louis-Buddy interpelle le lecteur, lui parle, lui cause. Le lecteur est associé activement à cette aventure, un peu comme s’il était le 8ème homme vivant dans cette Forêt. Et je persiste et signe quant à mon avis sur Luca Tahtieazym : un très grand auteur !

conclusion-gif-9

Entrez dans la Forêt en compagnie des 7 enfants perdus et voyez si vous pouvez y survivre.. Mais attention à ne pas tourner le dos à certains ils pourraient en profiter pour faire un peu de place !

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici