Chronique Livresque·steampunk

Dans la peau du mal par Corinne de Vailly

Quelques informations…

Les Editions du 38 – 246 pages – ebook – Steampunk

Un résumé ?

Édimbourg, Écosse, 1838. Braconnant dans les collines d’Édimbourg, des enfants découvrent plusieurs mini-cercueils. Ces sarcophages sont peut-être liés à des événements survenus dix ans plus tôt, alors que deux tueurs en série sévissaient dans les rues mal famées de la «Vieille Enfumée». Y a-t-il un lien avec LE fameux livre que le professeur Rothstone recherche jusque dans la boutique tenue par Niamh et son frère handicapé, Fingal Angus? Et d’où sortent ces Grim Reapers, chevauchant leurs engins à vapeur, qui terrorisent la population? Fingal, Niamh et son fiancé, le détective Mael Cullium, seront pris dans un tourbillon d’événements où spiritisme, machines à vapeur et êtres violents se côtoient.

5156185_dca5e

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie les Editions du 38 de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Je me suis très vite laissée tentée par ce livre pour plusieurs raisons :le résumé accrocheur, le classement en Steampunk et la magnifique couverture. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis lancée dans cette lecture.

Tout débute alors qu’un groupe d’enfants tombent par hasard sur de petits cercueils enterrés dans une cavité. Que représentent ces 17 mini-cercueils ? Qui les a mis là ? Et pourquoi ? C’est pour répondre  ces questions que l’auteure fait remonter le lecteur quelques années auparavant..

J’avoue ressortir de cette lecture plutôt mitigée. J’avais bien accrochée au prologue et il me tardait de comprendre la raison de ces événements. Mais j’avoue que le reste du roman m’a parfois un peu perdue.. L’histoire m’a semblé à certains moment plutôt chaotique car on suit plusieurs histoires en parallèle qui semblent n’avoir aucun lien. Bien entendu tout fini par s’expliquer et se rejoindre mais j’ai eu un peu de mal à accrocher vraiment.

L’histoire en elle-même est plutôt intéressante puisqu’on suit Niamh et son frère Fingal Angus dans leur boutique qui ressemble à une brocante mais également le professeur Rothstone qui est à la recherche d’un objet très curieux. L’auteure entraîne ses personnages dans une histoire vraiment sombre où se mêlent spiritisme et violence. L’ambiance est pesante tout au long de cette aventure voir même glauque par moment. Tout y est très sombre aussi bien l’environnement que les personnages. Côté personnages, je n’ai malheureusement pas réussi à m’attacher vraiment à eux même si le trio Niamh / Fingus / Mael est plutôt sympathique.

J’ai plutôt apprécié le côté Steampunk de l’histoire qui est développé avec les inventions par exemple. J’aurais parfois aimé avoir plus de détails ou que l’aspect Steampunk soit un peu plus développé mais de ce côté là j’avoue que j’ai été plutôt satisfaite. L’auteure a pourtant une plume intéressante et bien travaillée avec un vocabulaire riche et varié. 

thé

C’est donc une lecture en demi-teinte pour moi qui malgré l’intérêt de l’histoire me laisse un goût de manque au final. 

Ma note : 6/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s