aventure·Chronique Livresque·fantastique·Historique·Jeunesse

La fille faucon par Martine Baticle

Quelques informations.. 

Autoédition – 337 pages – ebook ou broché – Fantastique / aventure / jeunesse

Un résumé ? 

À seize ans, en apprenant la vérité sur la mort tragique de ses parents et l’enlèvement de son frère jumeau, par une bande de redoutables brigands, Camille décide de se lancer sur les routes à la recherche de ces horribles criminels.

Dotée d’un pouvoir de métamorphose dont elle a hérité et d’une volonté inébranlable, elle mettra tout en œuvre pour parvenir à ses fins : retrouver son frère !

L’aventure est périlleuse. En 1650, les bandits rôdent dans un pays en proie à la famine après une longue période de guerre.

L’amour et l’amitié lui permettront-ils de faire face à de nombreuses péripéties dangereuses, à l’issu incertaine ?

gif livre pieuvre

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement l’auteure, Martine Baticle, pour l’envoi de son roman en service presse ainsi que Wibibook.com.

La vie de Camille est sur le point de prendre un tournant décisif.. Âgée de 16 ans elle apprend la vérité sur la mort de ses parents, l’enlèvement de son frère jumeau et surtout sur les pouvoirs qu’elle a hérité. En effet, la jeune peut se métamorphoser en oiseau, ce qui est extraordinaire ! Elle décide de partir à la recherche de son jumeau, à partir de là commence une grande aventure.. 

J’ai bien compris dès le départ que ce roman s’adresse à un public d’adolescents friands d’aventure. C’est donc avec cette idée en tête que j’ai entamé ma lecture.. 

L’histoire est agréable et bien menée. En effet, la jeune héroïne se retrouve très vite confrontée aux dangers et aux étrangers, elle va devoir s’imposer et faire preuve de beaucoup de courage afin de mener sa quête à bien. L’auteure distille au fil des pages quelques conseils à ses lecteurs comme celui de se méfier des inconnus. En effet, la route de Camille va être ponctuée de rencontres plus ou moins amicales. 

La jeune héroïne est assez attachante même si j’ai trouvé que dans l’ensemble son caractère manquait de développement. Malgré cela, elle est sympathique, forte et courageuse et j’ai pris beaucoup de plaisir à la suivre dans son expédition. Les autres personnages sont, à l’image de Camille, plutôt attachants même s’il y a très peu de nuances dans leurs caractères. Par contre, là où j’ai vraiment adhéré c’est que même si une romance naît au fil des pages, l’auteure ne s’y perd pas et maintien le cap de son histoire. Cette histoire d’amour naissante est agréable sans être trop envahissante. 

Le style d’écriture de Martine Baticle est complètement adapté à son histoire et son public. En tant qu’adulte j’aurais aimé avoir parfois plus de descriptions ou de détails, que les choses soient un peu moins cousues de fil blanc.. Mais je pense que des adolescents adoreront plonger dans cette aventure faite de métamorphoses, de voleurs, d’amitié. La plume de cette auteure est simple mais visuelle et la lecture de ce roman est facile mais prenante. 

orig

Une lecture jeunesse sympathique et agréable ! Un roman d’aventure ponctué de rebondissements, d’amitiés et dans lequel un magnifique oiseau veille sur ses compagnons.. 

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Publicités
Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 3: La révolte par Séverine Silbert

Quelques informations… 

Auto-édition – 280 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

Janvier 1861, des jours sombres se sont abattus sur Ténégria. En réponse à l’acte odieux orchestré par Ludwig, les humains se sont révoltés. Ils n’ont plus qu’une idée en tête : éliminer toutes les créatures surnaturelles.
Au milieu de cette terreur, les frères Matharel et leurs compagnons tentent, tant bien que mal, de survivre. Pourtant, leurs heures sont comptées.
La guerre paraît inévitable. Nos héros n’ont plus le choix, ils doivent se battre, risquant leur vie et celles de ceux qui les soutiennent.
Arriveront-ils à échapper au sort funeste qui leur est réservé ? Pourront-ils mettre un terme aux agissements de leurs ennemis dont la cruauté semble sans limites ? Mais surtout, ont-ils raison ou tort de croire en une possible cohabitation avec les humains ?
Entrez une dernière fois dans le royaume de Ténégria et découvrez qui remportera la victoire.

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie très sincèrement Séverine Silbert, l’auteure, pour m’avoir permis de lire ce troisième tome de sa trilogie. J’ai été ravie de faire la connaissance de cette jeune auteure au talent prometteur et à l’imagination débordante. 

Je vous ai parlé des 2 premiers tomes de cette saga dans laquelle vampires, loup-garous, sorcières et autres surnaturels se côtoient (pour ceux qui ont une mémoire de bulot c’est ici que ça se passe ! Tome 1 et Tome 2). Ce roman étant le tome 3 inutile de vous dire que ma chronique va vous spoiler les premiers tomes si vous ne les avez pas encore lu (nanmého ! allez ! on se bouge !!). 

Le royaume de Ténégria est en grand péril tout comme les Surnaturels depuis la traîtrise de la Reine Victoria. Alicia a été faite prisonnière et ses camarades sont dispersés dans la nature. Il va leur falloir tout le courage et la ruse possibles pour délivrer leur souveraine et surtout sauver Ténégria des multiples ennemis qui la menace. 

Ce troisième tome, je l’attendais avec impatience. En effet, j’avais beaucoup aimé les deux premiers opus et les frères Matharel (et Melchior en particulier) m’avaient beaucoup plu. J’avais donc hâte de savoir ce que Séverine Silbert leur réservait en guise de bouquet final. L’histoire était déjà bien posée alors elle commence très vite. Le rythme est beaucoup plus soutenu ici car l’urgence se fait sentir. Les personnages plongent directement dans l’action car ils sont cernés de toutes parts par les ennuis  Ludwig, Laura, les humains mais également la disparition de Louis et Melchior, l’emprisonnement d’Alicia.. Ils ne vont pas avoir le temps de chômer. L’histoire m’a encore une fois beaucoup plu car non seulement elle avance bien, les réponses sont apportées mais on y découvre de nouveaux personnages.

Du côté des protagonistes, quelques nouveautés pour ce dernier tome avec de nouveaux Surnaturels qui viennent grossir les rang des proches de la Souveraine de Ténégria. De nouvelles amitiés vont éclore, des liens se tisser. J’aime toujours autant le personnage de Melchior qui évolue dans ce tome encore un peu plus, montre peu à peu un visage plus « humain ». Aria et Darren sont ceux que je préfère parmi les nouveaux, même si j’aurai aimé en savoir encore plus sur eux. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Alicia, Louis, Léandra, Charlotte et tous les autres dans leurs aventures.

Je tenais également à faire un petit aparté sur les 3 couvertures des 3 tomes qui sont seulement magnifiques, parfaitement réalisées et en parfait accord avec l’histoire. 

Séverine Silbert a été une très belle découverte et j’ai non seulement aimé son style d’écriture efficace et fluide mais également le monde qu’elle a crée dans cette saga. Le royaume de Ténégria et ses habitants m’ont emporté dans leur histoire et je le quitte avec regret (pour une fois je n’aurais pas été contre 1 spin-off ou deux..). Je garderais toutefois à l’œil cette jeune auteure qui, à mon avis, n’a pas fini de nous surprendre.

tumblr_naoc4un3iY1riilx0o1_500.gif

Ce troisième tome conclue d’une très belle façon cette trilogie avec laquelle j’ai passé un excellent moment. De l’amour, de l’action, du suspense.. tous les ingrédients sont ici réunis, suivez Alicia et ses compagnons dans leurs aventures ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·fantastique·Non classé·surnaturel

Déviance par Christine Barsi

Quelques informations… 

5 sens éditions – 255 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

Sur la lande des Pennines, la rencontre d’une écrivaine de récits fantasques avec l’un de ces êtres étranges peuplant les antres rocheux des Yorkshire dalls, là où les trolls et les vampires se terrent dans le triangle des Bardens, un site réputé parmi les plus hantés au monde. 
Leur confrontation entraînera un choix difficile pour la jeune femme, déchirée entre son amour pour ses enfants et leur bien-être, et celui éprouvé pour l’être dangereusement mortel qui la pourchasse. York et ses ruelles tortueuses seront le théâtre de crimes énigmatiques, ainsi que leur terrain de jeu, jusqu’à ce qu’il en décide autrement…

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Avant tout, je remercie l’auteure Christine Barsi, de m’avoir permis de lire son livre en service presse via le site Simplement.Pro

Caitline est une jeune femme à la vie de famille posée : 1 mari, 2 enfants. Elle est auteure de livres fantastiques dans lesquels les vampires sont les personnages principaux. Elle emménage à York, ville où de nombreux crimes sont perpétrés ces derniers temps. Et lorsque sa route croise celle de Sean, tout va changer pour elle… 

Je suis fan de vampires et autres êtres surnaturels, alors je résiste rarement à ce genre de récit. Je dois dire que ce qui m’a frappée en tout premier lieu dans ce roman, c’est l’héroïne. En effet, contrairement aux histoires habituelles de ce style littéraire, ici Caitline est une femme adulte (et non pas une adolescente plutôt mièvre..), mère de 2 enfants et mariée. Son mariage n’est pas des plus heureux avec un époux violent et sans aucun doute à la morale discutable. Elle va avoir des préoccupations d’adulte ce qui change vraiment. 

L’histoire se trouve du coup être originale non seulement à cause de la vie personnelle de Caitline mais également grâce au métier de celle-ci. Auteure de livres fantastiques dans lesquels les vampires sont les héros, elle va croiser la route de Sean qui va lui sauver la vie. Mais Sean n’est pas un être comme les autres.. c’est un vampire et visiblement un vampire obsédé par la jeune femme. Cette façon de lier ses écrits à sa vie m’a beaucoup plu d’autant qu’à chaque nouveau paragraphe nous avons un extrait qui est donné. 

Les personnages principaux Caitline et Sean sont bien travaillés et développés. L’auteure nous les décrits parfaitement. Malheureusement, j’ai trouvé que ces détails et ce travail n’avait pas été jusqu’aux personnages secondaires qui auraient mérités un peu plus de développement, je pense notamment à Aidana.  

L’histoire est vraiment prenante car de nombreux mystères planent sans compter les nombreux déboires conjugaux de Caitline qui va devoir prendre de graves décisions. Les liens qui se tissent entre Sean et elle vont également l’obliger à faire des choix et sa vie va s’en trouver chamboulée irrémédiablement. La romance est très présente tout en laissant la place au reste de l’intrigue. 

Christine Barsi écrit de façon très travaillée, avec un vocabulaire riche, fourni et imagé. Les descriptions sont nombreuses (peut-être parfois trop à mon goût) et on visualise très bien les scènes. J’ai particulièrement apprécié cette plume si riche. Mon petit bémol ira à un petit manque de fluidité mais surtout aux dialogues qui m’ont semblé trop peu naturels, voir ampoulés. L’auteure aborde ici des sujets très difficiles comme la violence conjugale qui donnent à ce roman une profondeur particulière. Je suivrais cette auteure avec beaucoup de plaisir et de curiosité. 

c472ea14

Une romance vampirique très bien écrite et originale qui m’a fait passé un très bon moment !

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Romance·young adult

Azmel tome 1 La Porte du Temps par Laura Wilhelm

Quelques informations…

Sudarènes Editions – 217 pages – ebook ou broché – Fantastique / Romance

Un résumé ?

« Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps ? Imaginez que vous soyez obligé de recommencer votre vie à zéro, nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez ensuite que vous découvriez dans un excès de colère que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensée et que vous n’êtes pas seul à faire partie des forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez… Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde ?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destinée à cacher votre vraie nature des forces du mal… »
Deux familles que tout oppose. Un sortilège prononcé il y a plus de 400 ans par les Chefs de Clan de l’une d’elle afin de ne jamais se mélanger… « Azmel », créé pour se protéger fini par devenir un calvaire lorsque Léna et Rick, issus de ces clans, tombent amoureux.
Mais leur histoire de famille est bien plus compliquée que ce qu’ils savent déjà. Ils vont découvrir des forces qu’ils n’imaginaient pas exister et se heurter à la frustration la plus violente qui soit : ne pas pouvoir se blottir dans les bras de l’amour de sa vie. Car, ils en sont conscients, au plus profond de leur âme : ils sont faits l’un pour l’autre, que leur famille le veuille ou non.
Leur amour va subir bien des épreuves, des histoires de lycée en passant par les drames familiaux, sans oublier la Porte du Temps qui rappelle à Léna que ses pouvoirs ne font que grandir et qu’elle ne sera peut-être pas capable de gérer la puissance qu’elle lui insuffle.
Les démons et les élus devront s’unir contre d’autres forces plus violentes. Seulement y arriveront-ils ? L’amour de Léna et Rick sera-t-il assez fort ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Laura Wilhelm, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via la plateforme Simplement.Pro.

Léna est une jeune fille qui vit une situation triste et difficile. Elle a perdu ses parents dans un accident de la route et doit donc quitter son environnement pour tout recommencer auprès de sa tante et ses cousines. Lorsqu’elle croise Rick pour la première fois, elle se rend compte qu’ils sont irrémédiablement liés.. Elle ne sait ni pourquoi ni comment mais leurs cœurs battent à l’unisson et cette découverte n’est que la première d’une longue liste qui va entraîner Léna dans une aventure à laquelle elle ne s’attendait pas..

Je ressors de ma lecture un brin mitigée.. En effet, Laura Wilhelm créé ici un contexte favorable à une « grande aventure » : une jeune fille qui ignorait ses pouvoirs et les découvre brusquement, une histoire d’amour interdite, de la magie, des démons, des héros jeunes et plein d’avenir.. mais..

L’histoire est vraiment sympathique et même si elle n’est pas follement originale je trouve que l’auteure y a mis sa patte. Léna découvre qu’elle est une Elue au même moment où elle tombe amoureuse de Rick (amour partagé mais interdit..). A côté de cela (c’est déjà plutôt pas mal comme découvertes !), la jeune fille doit se remettre du décès de ses parents, s’adapter à un nouvel environnement, se faire une place dans son nouveau lycée, bref elle a du pain sur la planche. Le potentiel est présent et l’histoire est bien menée puisqu’il y a des rebondissements et du suspense et certaines idées originales comme les battements de cœur ressentis par les deux héros ou la mission des Elus.

Les personnages sont de jeunes gens pour la plupart et sont soit des humains lambda comme Jessica par exemple soit des êtres fantastiques comme Léna, Rick ou leurs familles. Ils ont malgré tout des préoccupations de leur âge (amour, choix de la robe de bal, etc..) ce qui donne un côté léger et ancré dans le réel à cette histoire. Ils sont tous très sympathiques et l’on se prend vite au jeu des amours entre autres. Les personnages principaux sont légèrement caricaturaux à mon goût.. Léna est attachante à cause de son histoire personnelle, on ressent tout l’amour qu’elle avait pour ses parents. Mais également parce qu’on voit son destin basculer suite à la découverte de ses pouvoirs et surtout avec son amour pour Rick. J’ai ressenti moins d’empathie pour Rick que j’ai un peu moins cerné. En effet, ses décisions ne sont pas toujours claires ou logiques et même si on le sait amoureux de Léna, les choses sont moins nettes de son côté.  

C’est un premier roman pour Laura Wilhelm et c’est déjà une jolie réussite, il ne manque finalement pas grand chose pour que cet essai soit transformé ! Quelques maladresses de concordance des temps et fautes de français pour que la lecture soit totalement fluide puisque l’auteure a une plume très fluide et légère. Le deuxième chose à revoir serait à mon sens le développement de l’histoire ou des personnages pour donner plus de profondeur. Concernant l’histoire, j’aurais aimé plus de détails pour mieux comprendre et intégrer ce monde d’Elus par exemple ou l’histoire d’amour entre Léna et Rick. En effet, j’ai trouvé que tout coulait trop de source, les deux jeunes gens tombent amoureux mais on ne les voit finalement pas beaucoup « ensemble » dans des moments où leur amour se développe. Tout comme Léna qui accepte ses nouveaux pouvoirs très simplement, je l’ai trouvée trop peu curieuse. Ma dernière remarque concernera le résumé que j’ai trouvé beaucoup trop explicite, il dévoile beaucoup trop l’histoire à mon sens. Quelques petits défauts qui sont très faciles à corriger pour une jeune auteure qui ne manque pas de talent !

C’est le premier tome d’une trilogie et malgré ses petits défauts, je serais ravie de continuer l’aventure avec Léna et ses camarades car je pense que l’auteure nous réserve de nombreuses surprises ! J’ai hâte d’en savoir plus sur le destin de Léna et de Rick… Vont – ils pouvoir vivre leur amour ou le sortilège les empêchera-t-il d’accéder au bonheur ?

papillon

Une lecture Young-adult agréable malgré quelques bémols qui entraîne le lecteur dans une histoire entre aventure et histoire d’amour.

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

Chronique Livresque·fantastique

Sangs Eternels T1 : La reconnaissance par Florence Barnaud

Quelques informations… 

Auto-édition – 264 pages – Broché – Fantastique

Un résumé ? 

Une vampire-sorcière solitaire. Une étrange maladie. Et si les vampires protégeaient les humains. « Mon nom est Ismérie, je suis plutôt une vampire ratée. Le vampire qui m’a bue n’a pas senti que j’étais une sorcière. Cela lui a été fatal et moi je me suis découvert des dons très particuliers. Ça m’a compliqué la vie et j’ai dû surmonter beaucoup d’épreuves. Du coup, je suis solitaire, c’est plus simple. Mais voilà que ma routine devient mortelle et que l’on me propose un emploi à Paris pour une mission obscure : une étrange maladie condamne les vampires jusque-là immortels. Et là, un événement va tout précipiter et bouleverser ma vie ». Ismérie va devoir faire face à un univers machiavélique et gagner la reconnaissance de ses congénères. Si vous aimez les univers riches en émotions, les aventures rocambolesques, accompagnés de pouvoirs magiques, d’un brin d’humour et de personnages charismatiques, cette saga est faite pour vous.

Embarquez dès maintenant pour le premier tome de Sangs Éternels. « Un roman sensuel, sans vulgarité. Des friands de gourmandises élégantes… »

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Un grand merci à l’auteure, Florence Barnaud, de m’avoir adressé son roman en service presse avant sa sortie officielle le 5 février 2019 pour une lecture VIP. 

Je suis une grande fan de fantastique et les vampires et sorcières font parti de mes personnages préférés dans ce genre alors c’est avec plaisir que j’ai plongé dans l’histoire d’Ismérie.

Ismérie se considère comme une « vampire ratée ».. En effet, elle était une sorcière puissante lorsqu’elle a été transformée en vampire. Le mélange des deux a donné naissance à une créature aux pouvoirs hybrides. Elle est, un jour, contactée pour une offre d’emploi étrange et accepte suite à une rencontre qui vient bouleverser sa routine… 

Dès les premières pages, j’ai été prise par cette histoire aussi entraînante qu’originale. En effet, ici les vampires ont fait leur « coming-out » et vivent parmi les humains ouvertement, ils travaillent et sont intégrés à la société. L’auteure nous donne au fil de l’histoire de nombreux détails quant à cette intégration, une sorte de mode d’emploi de la vie vampirique.. Et je dois dire que tout tient la route ! J’ai trouvé ses idées très convaincantes. Ismérie va donc rejoindre un grand groupe qui oeuvre pour un monde « propre », les vampires ont en effet besoin que les humains se nourrissent sainement afin d’avoir un sang de qualité à boire. Mais lorsque cet équilibre est menacé et que des vampires meurent ils vont faire leur possible pour découvrir le coupable.. 

Le personnage d’Ismérie est vraiment attachant. Dès le début on ressent son extrême solitude, due en partie à ses différences d’avec ses congénères mais pas seulement.. Elle quitte sa petite routine pour se retrouver dans un hôtel particulier parisien habité par le clan Duroy dirigé par Eiirin, vampire asiatique vieux et sexy à souhait. Le passé de la jeune femme se dévoile au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire ce qui permet au lecteur de mieux la comprendre. J’ai aimé son caractère fort, sa tendance à désobéir et son côté fragile.. 

Les autres personnages sont également tous attachants même si je leur ai trouvé un manque de profondeur et de développement. En effet, on ne sait finalement pas grand chose de chacun d’eux même si j’ai aimé l’humour et le côté lumineux de Léo ou la force et le mystère d’Eiirin. J’aurais aimé en savoir bien plus sur leurs passés respectifs par exemple mais ce tome étant le premier, j’imagine que l’auteure nous garde des détails pour la suite. 

Ce roman est le premier de Florence Barnaud et j’ai été bluffée par sa maîtrise de l’histoire et des mots. Malgré des répétitions qui m’ont un peu ralentie dans ma lecture, l’auteure possède une plume de grande qualité qui va, à mon avis, encore s’étoffer avec le temps. Le texte est vraiment rythmé et on passe sans difficulté de moment d’échanges et de calme à ceux d’action dans lesquels parfois le sang est versé. Elle aborde à travers cette histoire des thèmes d’importance comme la pollution ou la santé par exemple. Je vais donc la suivre avec beaucoup d’intérêt, d’autant plus que j’attends maintenant la suite des aventures d’Ismérie et de ses camarades avec impatience ! 

magic-book-4BlurBlog-2 

Une lecture captivante que j’ai beaucoup appréciée.. Un monde dans lequel humains et vampires cohabitent mais qui n’est pas sans danger, une héroïne attachante et une histoire étonnante. Un excellent moment de lecture ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Pour rendre visite à Florence Barnaud sur son blog, cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 2 : La Voleuse par Séverine Silbert

Quelques informations…

Autoédition – 426 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

L’espoir commence à renaître dans le cœur des habitants de Ténégria depuis la réapparition d’une Gardienne. Cependant, cet espoir reste fragile. Alicia et Louis doivent chaque jour faire face aux manigances de leurs ennemis qui se dévoilent enfin. De son côté, Melchior a quitté l’Angleterre pour la France afin de partir en quête de l’un des Veilleurs. Il y voit là un moyen de prouver sa loyauté et peut-être, de guérir son âme. Son voyage ne se fera pas sans encombre. Sur sa route, il va croiser une voleuse qui rendra ses investigations beaucoup plus tumultueuses et enrichissantes que prévu. Dans ce deuxième volet, retrouvez les frères Matharel et leurs alliés pour une aventure empreinte de danger, de passion et de chagrin.

c472ea14

Mon avis : 

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les jumeaux Matharel pour la suite de leurs aventures. Le premier tome « Ténégria, La Gardienne » , dont je vous avais parlé m’avait bien plu et j’avais hâte de savoir ce qu’il allait advenir d’Alicia, Louis et tous leurs compagnons. Je remercie l’auteure, Séverine Silbert, de m’avoir permis de le lire en service presse. Un mention spéciale pour la couverture qui est tout aussi belle et harmonieuse que celle du premier tome. 

Melchior est parti pour la France en compagnie de Lucas en laissant l’Angleterre, son frère Louis et la Gardienne Alicia derrière lui. Il débute ce périple afin de découvrir où se cache l’un des Veilleurs qui posséderait une partie de la relique permettant de sauver le royaume de Ténégria. Il va croiser le chemin d’une jeune femme plutôt déconcertante mais qui, peut-être, réussira à toucher son âme si torturée. 

J’étais ravie de voir que ce second opus était plus centré sur Melchior, le jumeau taciturne et énigmatique. Après avoir subit le traumatisme de la mort de son père, Melchior s’est renfermé et il ne laisse personne pénétrer sa carapace. Mais c’était avant que son chemin croise celui de Léandra, voleuse de bonne famille. Leur rencontre va produire des étincelles au vu de leurs forts caractères ce qui n’était pas pour me déplaire. 

L’histoire est toujours aussi agréable à suivre entre la Ligue, l’Ordre, les loups-garous et surtout la Prima, Laura. Le camp des « méchants » est un peu plus développé dans ce tome même si j’aurais aimé en savoir toujours plus. On apprend des détails sur Laura ou sur Ludwig, sur leurs plans. J’ai trouvé cette seconde partie un peu plus lente mais l’intrigue se pose, s’installe et une fois lancée elle ne s’arrête plus. La quête dans laquelle se lancent Melchior et ses amis va les entraîner bien plus loin dans la souffrance qu’ils ne l’escomptaient. Et pendant ce temps là, Alicia et Louis vont faire face à des meurtres qui mettent en danger Ténégria et le secret de l’existence des Surnaturels. 

Les personnages m’ont tout autant plu ici que dans le tome précédent. On en apprend un peu plus sur Melchior (ce qui m’avait manqué, je suis ravie !) qui reste mon préféré des frères Matharel. Léandra Belair est, quant à elle, une jeune femme attachante tant par son caractère que par son histoire personnelle. Sa vie est compliquée et difficile et elle fait preuve de beaucoup de courage pour essayer de s’offrir une existence loin de la souffrance que lui inflige son frère. J’ai également été ravie de retrouver les autres personnages et plus particulièrement Charlotte, la cousine des jumeaux que j’ai trouvé vraiment touchante. 

Ce second tome continue parfaitement la lancée du premier en développant l’intrigue et en incluant du suspense, des rebondissements et de l’inattendu. Les « intrusions » de la Reine Victoria donnent un peu de piquant supplémentaire puisqu’elle met la pression sur La Gardienne. L’écriture est toujours aussi agréable et fluide, elle est dans le ton du siècle choisi ce qui la rend encore plus appréciable. Séverine Silbert m’a entraîné dans son histoire sans aucun mal et j’ai maintenant hâte de retrouver Melchior, Louis et tous leurs amis !

0002333

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la Voleuse et du Vampire et j’avoue qu’à la lecture de l’extrait du troisième tome donné à la fin je n’ai qu’une hâte.. connaître le dénouement de cette histoire ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Thriller

Blind par Joseph Kochmann

Quelques informations…

Auto-édition – 495 pages – ebook – thriller fantastique

Un résumé :

Suite à l’horrible massacre de six adolescents, Johan, jeune Orshenois de 16 ans, se réveille dans un étrange tribunal dirigé d’une main de fer par Blind, monstrueux aveugle à la peau brûlée.
Le voici à présent obligé de résoudre tous les mystères d’Orshen :
une fille aux cheveux bleus battue puis tuée, un tatou bipède géant meurtrier, un amoureux transi suivi par de sombres nuages…
Johan parviendra-t-il à faire justice dans cette ville où la neige semble ne jamais s’arrêter ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Avant tout, je tiens à remercier l’auteur Joseph Kochmann de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa confiance renouvelée.

J’ai découvert la plume de Joseph grâce à Mute le premier opus de cette trilogie. Blind en est le second (en réalité c’est le préquel de Mute) mais chacun peut être lu indépendamment de l’autre.

Orshen est une ville où visiblement la neige tombe en permanence.. Mais les orshenois ont d’autres soucis que les intempéries, 6 adolescents ont été sauvagement assassinés. C’est suite à ce massacre que le jeune Johan se retrouve projeté dans une sorte de tribunal dirigé par Blind, un homme au physique plutôt effrayant et qui n’a visiblement qu’un but : que Justice soit faite !

Dans Mute, j’avais apprécié l’ambiance que l’auteur avait réussi à créer et j’étais ravie de m’apercevoir que cela perdurait dans Blind. Dès le début du roman, j’ai retrouvé ce style gore, sanglant, décalé et original que j’avais tant aimé. En effet, tout y est ici un peu étrange et il faut garder l’esprit ouvert pour plonger dans cette histoire. Le roman se divise en 3 parties, reliées les unes aux autres par un fil conducteur et dans chacune d’elles les jurés vont devoir trouver le coupable d’un crime en suivant les règles édictées par Blind.

De nouveau, je me suis laissée entraîner par la plume de Joseph Kochmann et sa facilité à nous embarquer dans son monde. Je dois même avouer que j’ai une préférence pour ce second tome peut-être parce que j’avais déjà assimilé les codes que l’auteur utilise. Je n’ai pas été dérangée par la violence et les morts (un conseil, ne vous attachez à personne !) au contraire j’attendais de savoir qui serait le suivant et pourquoi.

Blind et Johan sont les 2 personnages « principaux » mais en réalité tous les personnages le sont à leur façon. Ils sont nombreux et malgré cela chacun est unique, original. Qu’il soit vivant ou mort, chacun a un rôle à jouer qui fait tourner la roue, avancer l’histoire. Il faut être attentif aux détails et bien saisir la psychologie de chaque protagoniste ce qui, vue le nombre, est le plus difficile à mon sens mais une fois l’histoire lancée chacun prend sa place. Le personnage de Blind est vraiment intéressant même s’il est souvent effrayant..

Cette fois encore l’auteur aborde à travers sa fiction des thèmes importants et sérieux comme la Justice, l’Amitié. Concernant la Justice, ce roman donne à réfléchir.. Qu’est-ce que la Justice ? Comment est-elle appréhendée par un groupe d’individus devant la rendre ? Les implications et les conséquences ? Ces thèmes sont traités en profondeur sans que cela soit moralisateur. 

Comme je le disais j’ai été ravie de retrouver l’écriture de Joseph Kochmann, sa fluidité et son originalité. Le mélange des genres est toujours présent et toujours aussi addictif ce qui rend cette lecture vraiment prenante. La fin est totalement inattendue et j’avoue être curieuse de découvrir ce que nous prépare l’auteur pour le 3ème et dernier tome..

0002333

Un second tome tout aussi savoureux que le premier, voir plus. Du sang, des morts, une histoire atypique et un roman captivant de quoi passer un excellent moment de lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

The Big History Show – L’Emission par Jeanne Bocquenet-Carle 

Quelques informations…

Marathon Editions – 311 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Un résumé ?

Qui ne connait pas encore The Big History Show ?
Suivez avec nous les aventures de Coline, Chris, Jean et des autres candidats dans ce jeu de télé-réalité hors normes, qui envoie ses participants s’affronter dans les couloirs du temps !

Coline a vingt-quatre ans et vient de se faire plaquer par son petit ami. Sa sœur lui fait la surprise de l’inscrire à The Big History Show. Ensemble, elles vont plonger dans des époques lointaines et dangereuses au péril de leur vie.
Chris a subi une agression et ses blessures cicatrisent à peine. Est-ce bien raisonnable pour lui de se lancer dans une aventure aussi incertaine ?
Jean est guide de haute montagne et il pensait avoir conquis les sommets. Il va devoir se débattre dans cette émission qui bouleversera son existence à jamais. On ne revient pas le même d’un voyage dans le temps.

Et vous ? Êtes-vous prêt pour The Big History Show ? Êtes-vous prêt à faire face à un programme

c472ea14

Mon avis…

Avant tout, je remercie Marathon Editions de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Et si l’être humain avait la possibilité de voyager dans le temps ? S’offriraient à lui tant de possibilités que ça en donne le vertige non ? Et bien, dans le roman de Jeanne Bocquenet-Carle il choisit d’en faire.. un jeu télévisé ! En effet, des groupes de candidats soigneusement triés s’affrontent pour remporter une coquette somme en accomplissant des épreuves alors qu’ils sont propulsés dans l’Histoire. Tout un programme !  

J’avoue avoir été conquise dès la lecture du résumé, je trouvais l’idée vraiment originale. J’avais hâte de découvrir comment l’auteure allait amener son histoire, lui faire tenir la route. En effet, comment justifier une utilisation aussi « futile » d’une capacité aussi importante ? Eh bien tout colle ! Et Jeanne Bocquenet-Carle m’a complétement captivée par son récit !

Les premiers chapitres sont consacrés aux futurs candidats potentiels, l’histoire se met en place avec, tout d’abord, Coline et sa sœur Lana. Cette dernière les a inscrites à The Big History Show et malgré ses réticences, l’aînée va se laisser convaincre pour faire plaisir à sa cadette. On fera également la connaissance de Chris, Jean, Mathilde et Adem entre autres. La palette de personnages est diversifiée, parfois un peu stéréotypée mais peut-être est-ce que ce que souhaite le producteur ? Et une fois les candidats choisis et validés ils sont lancés dans le grand bain et vont traverser le temps et les époques.

Comme je le disais, j’ai été vraiment conquise par ce roman. On sent que l’auteure a fait un travail de recherche important concernant les époques choisies (je ne vous dirais pas lesquelles sont visitées pour ne rien vous gâcher de la lecture..) mais j’ai aimé les petits détails donnés, l’intrusion faite dans le quotidien. Quelques indices sont glissés sur la très belle couverture, alors.. avez-vous une idée d’où vont atterrir les protagonistes ? Je ne suis pourtant pas fan de jeu de télé-réalité dans la « vraie vie » mais là j’ai tourné les pages avec l’envie de voir certains gagner ou d’autres être éliminés. Jeanne Bocquenet-Carle réussit à intégrer du suspense et des rebondissements qui font que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, bien au contraire. Il y a peu de moment de calme dans le récit et on en profite pour souffler un peu…

Le lecteur suit non seulement les candidats mais également tout le côté production puisque l’auteure s’attarde sur certains personnages comme la directrice des castings par exemple. On y découvre un peu la face cachée de l’émission, les exigences des décisionnaires, les scrupules de certains et le manque d’empathie d’autres.

La plume de l’auteure m’a également beaucoup plu, sa fluidité rend la lecture vraiment agréable. Elle est aussi très imagée, les descriptions sont justes sans êtres pesantes. Tout ce que j’aime ! C’est ici un tome 1 et j’ai non seulement hâte de connaître la suite mais je suis également curieuse car pour moi ce tome 1 finit vraiment l’histoire donc je ne sais pas du tout vers quoi va nous entraîner Jeanne Bocquet-Carle avec un second tome. En tout cas, une chose est sûre, je vais le guetter et garder à l’œil cette auteure vraiment talentueuse !

lames-de-livre-d-automne-6469026

Une idée originale et bien menée qui fait de ce roman une excellente lecture où se mêlent action, aventure et où l’on ne s’ennui pas un instant. A lire !!

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save our souls, tome 2: Sans espoir par Elle Guyon

 

Quelques informations…

Auto-édition – ebook uniquement – Young Adult / Fantastique

Un résumé ?

Il doit vivre, elle doit mourir.

Un mois s’est déjà écoulé depuis le retour sur Terre de Riane et les obstacles ne cessent de s’accumuler, rendant sa mission de plus en plus difficile. Entre ses cauchemars récurrents sur sa vie antérieure, l’agression dont Aldric a été victime et la personnalité lunatique de son gardien, arrivera-t-elle à sauver la vie du lycéen, et sa propre âme, en moins de trois semaines ? Et si le principal danger venait d’Aldric lui-même, prêt à tout pour découvrir la vérité sur son ange gardien ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Il est des livres où l’on guette la suite et Save Our Souls fait partie de ma liste. J’étais donc ravie qu’Elle Guyon me permette de lire le tome 2 des aventures de Riane et Aldric via le site Simplement.Pro et je la remercie vivement.

Je vous parlais du premier tome « Save Our Souls, tome 1 : Sans attache » en disant que j’avais vraiment aimé cette histoire et ce tome 2 conforte mon point de vue. Attention, si vous n’avez pas lu le premier ma chronique risque de vous spoiler. On retrouve ici Riane et Aldric à la fin du premier opus, le jeune homme se réveille à l’hôpital après son agression. Riane, quant à elle, doute de plus en plus. Elle n’est pas certaine de réussir sa mission : sauver Aldric d’une mort prévue. C’est d’autant plus angoissant pour la jeune fille que son passage dans l’au-delà est conditionné par cette réussite. Car Riane est morte bien des années avant mais son âme est prisonnière, et sauver Aldric lui permettrait de se libérer un passage.

J’avais trouvé que le premier tome mettait un peu de temps à démarrer alors qu’ici, l’histoire étant déjà mise en place, on plonge directement dans l’action. Il faut dire que l’échéance approche et qu’Aldric a la fâcheuse tendance de mettre son nez là où il ne devrait pas. Des secrets vont être dévoilés, des explications vont être données, et tout cela est très bien dosé par une auteur qui maîtrise de mieux en mieux son sujet. Cette seconde partie m’a parue plus intimiste, on pénètre les pensées des protagonistes, on en apprend plus sur leurs passés, leurs vies, leurs sentiments autant pour les personnages du présent que lors des retours en arrière. Ces flash-backs nous en apprennent toujours un peu plus sur Gebrail, Jérémy, Mika et j’ai été très touchée par ces passages. De ce fait, cette seconde partie est plus calme que la première, l’intrigue passe un peu au second plan et il y a moins d’action à proprement parler.   

Les personnages gagnent en profondeur dans ce second tome. On les découvre, on les appréhende un peu plus et ils sont face à des situations qui vont les obliger à se dévoiler. J’aime toujours autant Aldric qui est un condensé de sentiments contradictoires, Riane semble plus mature que dans le premier tome. Par contre, j’ai aimé en apprendre un peu plus sur Pauline, elle semble plutôt garce qui malgré tout m’a touchée. J’ai également réussi à mieux intégrer toutes les subtilités entre les gardiens, les cibles et les protégés grâce à elle.

Elle Guyon est comme ses personnages, elle se bonifie avec les tomes ! Ce second opus m’a semblé plus abouti, l’écriture mieux maitrisée et l’ensemble vraiment bien mené. Elle a su garder mon intérêt intact grâce à des rebondissements, du suspense et des explications livrés intelligemment et j’avoue que j’ai hâte de connaître le dénouement de cette histoire. Le petit plus de ce roman est un résumé au départ du tome précédent permettant ainsi au lecteur de reprendre sa lecture sans avoir l’impression d’être perdu, une très bonne idée !

0002333

Un deuxième tome centré sur les personnages, l’action est moins présente mais l’histoire reste prenante. Un univers bien maîtrisé et original font de cette série une très bonne lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·nouvelle

L’indé Panda N° 6

livre et rose

Bonjour à tous !

Vous connaissez maintenant mon attachement aux auteurs indépendants alors lorsque j’ai été contactée par l’équipe de l’Indé Panda pour chroniquer ce 6ème opus j’étais ravie. Déjà parce que je trouve le concept vraiment top mais aussi parce que le sommaire m’a mis l’eau à la bouche !  

Qu’est-ce-que l’Indé Panda ? C’est un magazine entièrement rédigé et réalisé par des bénévoles dédié aux auteurs indépendants. Il regroupe 12 nouvelles de 12 auteurs méticuleusement choisies et à la fin de chacune quelques mots de son auteur.. Une mine d’or !

Certains noms au sommaire de ce N°6 m’étaient familiers d’autres sont une très belle découverte, dans tous les cas j’ai adoré lire ces histoires ! Je vais vous dire quelques mots sur chacune d’elles..

Le procès participatif par Bouffanges

Bouffanges nous livre ici une dystopie où les réseaux sociaux et l’usage que l’on en fait sont au centre de tout. Chacun peut juger ou être jugé via une application, une conception de la justice qui fait froid dans le dos.. Une écriture précise et fluide qui rend cette histoire presque réelle.

Cette nouvelle a inspiré la magnifique couverture de ce N°6.

Dan par Catherine Loiseau

Je suis fan de Catherine Loiseau alors j’étais ravie de lire cette nouvelle ! De la science-fiction pure où le personnage principal, un humanoïde, va apprendre les émotions humaines à ses risques et périls. Une nouvelle vraiment prenante et une plume toujours aussi addictive.

Un caveau sans vitrail par Laurent B

Laurent B écrit ici sur l’enlèvement de Véronique, une jeune fille pleine de ressource qui va tout faire pour se sortir de cette situation. Une nouvelle un peu plus longue que les autres mais dont l’héroïne est vraiment attachante.

Maïa et l’homme en blanc par Céline Saint-Charle

Une nouvelle que j’ai vraiment appréciée, elle nous parle de notre rapport à la Nature, de la beauté de ce qui nous entoure. Les conversations entre Maïa et l’homme en blanc sont belles et intéressantes. Un récit initiatique à la plume très poétique.

L’étrangère qui vit chez moi par Khalysta Farall

Une super nouvelle dans le style thriller vraiment bien construite et menée. J’ai particulièrement apprécié cette histoire qui m’a tenue en haleine et dont j’ai adoré la chute. J’ai également trouvé la plume de Khalysta Farall très maitrisée et fluide.

Maman est une espionne par Nicolas Chevolleau

Nicolas Chevolleau fait d’un petit garçon le narrateur de cette jolie nouvelle. Celui-ci va nous parler de sa maman et j’ai beaucoup aimé ce récit à la fois poétique et impitoyable. L’écriture est fluide et très agréable, une belle découverte.

Tout compte fait par Nathalie Bagadey

Un conte des temps modernes où l’héroïne va être plongée dans ceux de son enfance.. Un joli récit même si j’ai trouvé le déroulé un peu trop prévisible. Une plume agréable et une histoire sympathique !

Dans l’impasse du chat par Marie Havard

Grâce à Marie Havard, le lecteur se glisse dans la peau d’un chat pour vivre cette nouvelle.. Une histoire prenante et touchante que j’ai particulièrement appréciée tant pour le contenu que pour l’écriture. La plume est riche et imagée, une très belle découverte.

Le dernier chant de Cindy par Vincent Ferrique

Faire la connaissance de Cindy peut être la dernière chose que vous ferez.. Cindy est une sociopathe dont le murmure peut être fatal, suivez là dans sa quête macabre. Une nouvelle un peu plus glauque mais captivante menée par une plume fluide, voir poétique.

Le numismate de Patrice Dumas

Une courte nouvelle dans le style fantastique que j’ai particulièrement aimé surtout pour sa fin. L’écriture est fluide et travaillée, l’histoire est prenante. C’est une très jolie découverte !

La dernière danse de Valéry Bonneau

Qu’il doit être difficile de ne pouvoir toucher les autres ou d’être touché.. C’est le handicap que vit Pépino, une vie de solitude s’offre à lui. Une nouvelle à l’histoire originale mais qui ne m’a pas vraiment convaincue. Malgré tout l’écriture est agréable.

Bal du 14 juillet de Zia Odet

Une nouvelle poignante que j’ai particulièrement aimé. Une écriture pleine d’émotion qui m’a fait vibrer. J’ai vraiment apprécié la plume de Zia Odet.

livre-coup-de-coeur-grand

Voilà ! Vous en savez un peu plus sur ce N° 6 de l’Indé Panda. Ce super magazine paraît, maintenant, tous les semestres alors rendez-vous est pris pour le prochain ! J’ai adoré l’idée de ce magasine, j’ai aimé les nouvelles, j’ai découvert de nouveaux auteurs, pour moi c’est un carton plein ! 
Et cerise sur le gâteau, ce magazine est entièrement gratuit alors précipitez-vous vite pour le télécharger et le lire.
Ma note : 10/10 !!   
Pour le télécharger et lui donner de la visiblité : Indé Panda via Amazon