Chronique Livresque·Historique·Non classé

De larmes et de lumière par Olivier Guy

Quelques informations…

Editions des Béatitudes – 319 pages – ebook ou broché – Historique

Un résumé ?

Roman de 1944 jusqu’à nos jours.
En décembre 1944, dans un ultime geste de désespoir et de revanche, deux SS prennent en otage cinq femmes dans une église et les tuent sans états d’âme… Mais par la suite, l’un d’eux fait une rencontre qui bouleverse sa vie et retourne son coeur. A-t-il droit à une deQuelquuxième chance? Est-ce que son passé va le rattraper?

Olivier Guy s’empare de l’Histoire et de la folie nazie pour nous conter une conversion fulgurante et la puissance du pardon, et aussi le désir de justice et celui de la vengeance.
Fort, profond et plein de sens sur la nature de l’homme faite de larmes et de lumière.

orig

Mon avis :

Tout d’abord je remercie chaleureusement les Editions des Béatitudes pour l’envoi de ce service presse et pour leur confiance.

Le roman débute en plein cœur de la Seconde Guerre Mondiale. On passe d’actes tragiques à des destins douloureux, de personnages touchants à des êtres barbares sans cœur ni humanité. L’auteur nous plonge au cœur de cette période sombre de notre histoire et à travers son récit l’on suit les destins de plusieurs personnages. Le prêtre Germain qui se retrouve mis au ban de sa communauté, le petit Moïse, bébé miraculé au destin chaotique, mais également 2 officiers allemands.. Une multitude de destins croisés touchants, effrayants mais dans tous les cas liés à jamais à travers l’horreur humaine.

La lecture de ce roman m’a, au départ, quelque peu déstabilisée. En effet, la plume de l’auteur est très narrative et descriptive. Il donne multitudes de détails qui, parfois, m’ont perdue même s’ils amènent de la profondeur au texte. Mais une fois habituée au style travaillé et fourni d’Olivier Guy, j’avoue m’être laissée emportée par l’histoire.

Ce roman amène le lecteur à se questionner sur des sujets forts et importants comme par exemple le désir de vengeance ou sur la force du pardon. Le lecteur peut se mettre à la place des personnages, se demander ce qu’il aurait fait s’il avait vécu la même situation, le même destin. Il n’est jamais simple de se dire que l’on aurait, aussi, pu basculer dans la folie ou de s’imaginer pardonnant aux bourreaux de sa famille. Olivier Guy apporte grâce aux destins de ses personnages un pierre à l’édifice de la réflexion.

0002333

Une lecture qui fait réfléchir en faisant du lecteur le témoin du destin des personnages de cette histoire. Une plongée dans l’esprit humain qui ne laisse pas indifférent.

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s