Chronique Livresque·steampunk·Science fiction

Kerys tome 2 : Ceux du dehors par Catherine Loiseau

Quelques informations…

Autoédition – 334 pages – ebook – Steampunk / science-fiction

Un résumé ? 

Plus de six mois ont passé depuis la victoire des humains sur les Abominations et la clôture de toutes les failles.

Kerys goûte la paix retrouvée ; Honoré Rocheclaire et Artémise Bouquet convolent en justes noces. La fête sera courte : le moment est venu de secourir Érika Zhaan, retenue prisonnière dans une faille à proximité de Sainte-Victoire. Au cours de leur incursion en territoire ennemi, les mercuriens découvrent l’ampleur de la menace. Les Abominations n’ont pas décidé de passer leur chemin, au contraire, elles semblent avoir trouvé un appui inattendu chez certains humains : les individualistes. Ces nouveaux alliés semblent avoir pour but d’abattre à la fois le gouvernement et les brigades du mercure.

Face à ces menaces, Honoré, Artémise, Erika et les mercuriens vont devoir rivaliser d’ingéniosité et courage…

Ceux du dehors est le deuxième tome de Kerys, trilogie mariant action, steampunk et ambiance lovecraftienne, le tout sous forme de comédie !

5156185_dca5e

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement Catherine Loiseau pour l’envoi de ce service presse et pour sa gentillesse. 

Un roman de Catherine Loiseau, c’est comme un bonbon au caramel, quand je l’ai entre les mains, je me lèche les babines d’avance ! 

« Ceux du dehors » est le tome 2 d’une trilogie Steampunk, je vous ai déjà parlé du tome 1 « Ceux du mercure » que j’ai beaucoup aimé.. Mais attention ma chronique risque de vous spolier le tome 1 si vous ne l’avez pas encore lu. 

L’action reprend environ 6 mois après que Ceux du mercure aient « botté les fesses » des Abominations. Dès la première scène, j’ai replongé dans l’humour que j’apprécie tant de cette auteure. En effet, nous sommes témoins du mariage d’Honoré Rocheclaire et d’Artémise Bouquet et je dois dire que la Mme Rocheclaire mère m’a vraiment fait rire. Pauvre Honoré.. Mais cette petite parenthèse enchantée ne va pas durer; en effet la victoire ne s’est pas faite sans pertes.. Erika a été enlevée par les envahisseurs et il va falloir songer à la tirer de cette situation. 

Ce second tome est parfaitement dans la lignée du 1er : de l’action de l’humour, des rebondissements et toujours des personnages charismatiques. Certains ne sont plus (je dois dire que Maximilien m’a beaucoup manqué) mais d’autres prennent plus d’ampleur sans compter les petits nouveaux que l’on découvre. L’évolution des personnages est toujours aussi intéressantes surtout pour les personnages féminins. En effet, Artémise prend en main sa destinée un peu poussée par Simonet. Le personnage d’Eléonore m’avait déjà beaucoup plu lors du précédent tome et on la voit ici grandir et s’imposer (avec parfois un peu de mal..). Erika et Ripley sont également indispensables à l’histoire et vont changer au fur et à mesure. Le personnage masculin qui m’a le plus plu est Octave Simonet même s’il est un peu différent que dans le premier tome. Son esprit manipulateur me plaît toujours autant et le voir au fil des pages c’est comme assister à une partie d’échecs. 

Ce deuxième opus va également voir l’émergence de nouveaux problèmes pour les kérysiens, des soucis dont on trouvent un étrange échos dans notre société : crise économique, chômage,  etc.. après qu’ils aient vécu un âge d’or particulièrement fleurissant grâce à la Canne Bleue. Tous ces tracas vont faire que l’histoire va évoluer différemment que ce que je pensais. En effet, lorsque la paix sociale n’est plus, les gens se tournent parfois vers des choix discutables. Catherine Loiseau aborde ici des thèmes non seulement très actuels mais qui nous touchent tous. 

J’ai donc passé un excellent moment de lecture encore une fois grâce à Catherine Loiseau et à son roman où se mélangent subtilement Steampunk, science-fiction, humour et amour.. L’écriture de l’auteure est toujours aussi active et prenante. Une plume légère grâce à laquelle on voyage sans mal dans Kérys mais aussi à travers les failles, au gré de l’imagination de cette auteure pleine de talent. Et une mention spéciale pour la couverture, qui est, comme pour chaque livre de Catherine, une véritable réussite !  Il me tarde maintenant de retrouver Honoré, Artémise, Erika et tous les compagnons pour la conclusion de cette trilogie ! 

papillon

Un suite réussie qui prolonge l’aventure des kérysiens et de ceux du mercure, les Abominations n’ont qu’à bien se tenir ! 

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Publicités
Chronique Livresque·fantastique·Romance·young adult

Azmel tome 1 La Porte du Temps par Laura Wilhelm

Quelques informations…

Sudarènes Editions – 217 pages – ebook ou broché – Fantastique / Romance

Un résumé ?

« Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps ? Imaginez que vous soyez obligé de recommencer votre vie à zéro, nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez ensuite que vous découvriez dans un excès de colère que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensée et que vous n’êtes pas seul à faire partie des forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez… Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde ?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destinée à cacher votre vraie nature des forces du mal… »
Deux familles que tout oppose. Un sortilège prononcé il y a plus de 400 ans par les Chefs de Clan de l’une d’elle afin de ne jamais se mélanger… « Azmel », créé pour se protéger fini par devenir un calvaire lorsque Léna et Rick, issus de ces clans, tombent amoureux.
Mais leur histoire de famille est bien plus compliquée que ce qu’ils savent déjà. Ils vont découvrir des forces qu’ils n’imaginaient pas exister et se heurter à la frustration la plus violente qui soit : ne pas pouvoir se blottir dans les bras de l’amour de sa vie. Car, ils en sont conscients, au plus profond de leur âme : ils sont faits l’un pour l’autre, que leur famille le veuille ou non.
Leur amour va subir bien des épreuves, des histoires de lycée en passant par les drames familiaux, sans oublier la Porte du Temps qui rappelle à Léna que ses pouvoirs ne font que grandir et qu’elle ne sera peut-être pas capable de gérer la puissance qu’elle lui insuffle.
Les démons et les élus devront s’unir contre d’autres forces plus violentes. Seulement y arriveront-ils ? L’amour de Léna et Rick sera-t-il assez fort ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Laura Wilhelm, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via la plateforme Simplement.Pro.

Léna est une jeune fille qui vit une situation triste et difficile. Elle a perdu ses parents dans un accident de la route et doit donc quitter son environnement pour tout recommencer auprès de sa tante et ses cousines. Lorsqu’elle croise Rick pour la première fois, elle se rend compte qu’ils sont irrémédiablement liés.. Elle ne sait ni pourquoi ni comment mais leurs cœurs battent à l’unisson et cette découverte n’est que la première d’une longue liste qui va entraîner Léna dans une aventure à laquelle elle ne s’attendait pas..

Je ressors de ma lecture un brin mitigée.. En effet, Laura Wilhelm créé ici un contexte favorable à une « grande aventure » : une jeune fille qui ignorait ses pouvoirs et les découvre brusquement, une histoire d’amour interdite, de la magie, des démons, des héros jeunes et plein d’avenir.. mais..

L’histoire est vraiment sympathique et même si elle n’est pas follement originale je trouve que l’auteure y a mis sa patte. Léna découvre qu’elle est une Elue au même moment où elle tombe amoureuse de Rick (amour partagé mais interdit..). A côté de cela (c’est déjà plutôt pas mal comme découvertes !), la jeune fille doit se remettre du décès de ses parents, s’adapter à un nouvel environnement, se faire une place dans son nouveau lycée, bref elle a du pain sur la planche. Le potentiel est présent et l’histoire est bien menée puisqu’il y a des rebondissements et du suspense et certaines idées originales comme les battements de cœur ressentis par les deux héros ou la mission des Elus.

Les personnages sont de jeunes gens pour la plupart et sont soit des humains lambda comme Jessica par exemple soit des êtres fantastiques comme Léna, Rick ou leurs familles. Ils ont malgré tout des préoccupations de leur âge (amour, choix de la robe de bal, etc..) ce qui donne un côté léger et ancré dans le réel à cette histoire. Ils sont tous très sympathiques et l’on se prend vite au jeu des amours entre autres. Les personnages principaux sont légèrement caricaturaux à mon goût.. Léna est attachante à cause de son histoire personnelle, on ressent tout l’amour qu’elle avait pour ses parents. Mais également parce qu’on voit son destin basculer suite à la découverte de ses pouvoirs et surtout avec son amour pour Rick. J’ai ressenti moins d’empathie pour Rick que j’ai un peu moins cerné. En effet, ses décisions ne sont pas toujours claires ou logiques et même si on le sait amoureux de Léna, les choses sont moins nettes de son côté.  

C’est un premier roman pour Laura Wilhelm et c’est déjà une jolie réussite, il ne manque finalement pas grand chose pour que cet essai soit transformé ! Quelques maladresses de concordance des temps et fautes de français pour que la lecture soit totalement fluide puisque l’auteure a une plume très fluide et légère. Le deuxième chose à revoir serait à mon sens le développement de l’histoire ou des personnages pour donner plus de profondeur. Concernant l’histoire, j’aurais aimé plus de détails pour mieux comprendre et intégrer ce monde d’Elus par exemple ou l’histoire d’amour entre Léna et Rick. En effet, j’ai trouvé que tout coulait trop de source, les deux jeunes gens tombent amoureux mais on ne les voit finalement pas beaucoup « ensemble » dans des moments où leur amour se développe. Tout comme Léna qui accepte ses nouveaux pouvoirs très simplement, je l’ai trouvée trop peu curieuse. Ma dernière remarque concernera le résumé que j’ai trouvé beaucoup trop explicite, il dévoile beaucoup trop l’histoire à mon sens. Quelques petits défauts qui sont très faciles à corriger pour une jeune auteure qui ne manque pas de talent !

C’est le premier tome d’une trilogie et malgré ses petits défauts, je serais ravie de continuer l’aventure avec Léna et ses camarades car je pense que l’auteure nous réserve de nombreuses surprises ! J’ai hâte d’en savoir plus sur le destin de Léna et de Rick… Vont – ils pouvoir vivre leur amour ou le sortilège les empêchera-t-il d’accéder au bonheur ?

papillon

Une lecture Young-adult agréable malgré quelques bémols qui entraîne le lecteur dans une histoire entre aventure et histoire d’amour.

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

aventure·Chronique Livresque·Historique·Romance

L’amour, la mer, le fer et le sang par Aurélie Depraz

Quelques informations…

Auto-édition – 254 pages – ebook ou broché – Romance historique

Un résumé ?

Côtes danoises, hiver 865 Sven aime la mer. Il aime les raids, il aime les femmes, il aime son peuple et l’aventure mais… depuis peu, il se prend à rêver de semailles et de moissons, de terres et de cultures et, pourquoi pas, d’une femme, d’un foyer, d’une famille. Une grande expédition est prévue au printemps. Les rives anglo-saxonnes. Cela tombe bien ! Il paraît que leurs femmes sont belles et leurs terres fertiles. C’est décidé : il en sera. Une épouse, une ferme, un commerce florissant vers le Jutland, et à lui le bonheur d’une vie nouvelle ! Mais quand on n’est rien d’autre, aux yeux de la femme de ses rêves, qu’un païen, un barbare, un envahisseur aux mœurs cruelles… quand on est l’amant d’une femme jalouse et le sujet d’un roi cupide… l’entreprise s’annonce difficile ! L’histoire d’un amour improbable au temps des grandes invasions vikings.

gif livre pieuvre

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Aurélie Depraz, pour ce partenariat et pour sa confiance.

Sven Thorgeirsson vit sur les côtes danoises où en 865 il fait bon aimer les femmes, les raids et expéditions au loin, voir même le combat. Mais Sven sent qu’il est prêt pour un changement majeur de direction, il souhaite se trouver un coin de terre fertile pour devenir fermier, une femme pour fonder une famille. Pour cela il va prendre part à la campagne qui se prépare, il descendra vers les rives anglos-saxonnes et peut-être que tous ses rêves se réaliseront, même si rien n’est moins sur..

Je ne suis pas très férue de culture Viking alors j’abordais ce roman avec beaucoup de curiosité. En effet, dans mon imaginaire les Vikings sont barbares, cruels et j’avais du mal à imaginer une romance avec l’un des leurs. Mais ça c’est jusqu’à ce que je croise Sven dans ce roman…

J’ai aimé les deux aspects principaux de ce roman : la romance et l’historique.. La romance tout d’abord, parce que les choses ne sont pas simples pour les deux héros, leur attirance ne coule pas de source, ils vont devoir s’apprivoiser, apprendre à connaître la culture de l’autre, à se connaître. Sven vient d’un pays où les femmes sont très différentes d’Aalissia et lui comme elle vont devoir dépasser les préjugés, le choc culturel. J’ai apprécié que l’auteure dresse des embûches sur le parcours des jeunes gens et que ce ne soit pas une romance simple et lisse..

Pour le côté historique, dès les premières lignes Aurélie Depraz nous plonge dans ce monde à part : froid, dur, violent.. On s’immerge rapidement grâce à l’utilisation des termes de la vie courante, on en apprend plus sur leurs mœurs, leurs coutumes au fur et à mesure que les pages défilent. On découvre la géographie de l’époque, le nom des régions, des lieux. Et pour cela je salue l’immense travail de recherche d’Aurélie Depraz. On sent bien qu’elle n’a laissé aucune place à l’improvisation et qu’elle maîtrise parfaitement son sujet. Moi qui ne connaissait pas le « monde Viking », je n’ai qu’une envie maintenant c’est d’en savoir plus encore !

L’histoire est très bien menée, elle alterne des passages plus calme à des moments de bagarres sanglantes. Le rythme est soutenu sans être oppressant. J’ai tourné les pages et avancé ma lecture sans m’en rendre compte tant je voulais en savoir plus sur l’histoire de Sven et d’Aalissia mais également sur celles des autres personnages comme Leif par exemple.. J’ai également beaucoup aimé Jake et William que j’ai trouvés attachants et drôles. Bien entendu notre couple de héros est fascinant et intense. Leurs caractères semblent si opposés que l’on se demande comment ils vont pouvoir s’entendre, Aalissia m’a fait pensé à un petit oiseau fragile tandis que Sven ressemblait plus à un immense Roc. Et finalement les apparences sont parfois trompeuses..

Je découvre grâce à ce roman la plume d’Aurélie Depraz. Comme je le disais précédemment elle est juste, fine et travaillée pour le côté historique. Quant à la narration, elle est fluide, agréable et entraînante. L’auteure intègre quelques scènes érotiques à son texte qui y trouvent parfaitement leur place, elle choisit ses mots avec soin. Je vais d’ailleurs suivre Aurélie Depraz de très près dorénavant ! Et si vous souhaitez en savoir plus sur cette jeune auteure et sur ses livres voici le lien de son BLOG.

livre-gifs-animes-3764918
J’ai passé un excellent moment avec ce roman entre dépaysement culturel et amour.. Ma rencontre avec Sven m’aurait fait naître une nouvelle passion pour les Vikings et j’espère qu’Aurélie nous fera la joie d’écrire d’autres histoires sur ce peuple !
Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature

Victoire par Bridget Page

Quelques informations…

Autoédition – 322 pages – ebook ou broché – Littérature contemporaine

Un résumé ?

Victoire le sait : son temps sur terre est compté. Au seuil de la majorité, elle aspire à explorer le monde, sortir de la bulle protectrice dans laquelle son état et ses parents la confinent et s’offrir une échappée belle.En rencontrant Nathaniel, archétype du motard bagarreur et tatoué, elle ne se doute pas que les apparences peuvent se révéler trompeuses et découvre bientôt que son nouvel ami incarne tout ce qu’elle rejette, l’univers de dix-huit années de souffrance. Pour Nath, Victoire est un don du ciel, un cas d’école comme on en rencontre une seule fois dans sa carrière et, contre l’avis de ses pairs, il s’entêtera à la « réparer». Pourtant, ces deux-là devront apprendre une leçon essentielle : l’existence ne correspond pas toujours à celle que l’on s’est rêvée. Aussi faut-il en savourer chaque seconde comme si c’était la dernière. Car Jodie veille, depuis toujours, et elle entend bien avoir le dernier mot.

papillon

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Bridget Page pour l’envoi de ce service presse et surtout pour son infinie gentillesse.

Bridget Page est une auteure française que je suis depuis son premier roman, je guette chaque sortie d’un nouveau livre avec impatience et fébrilité. Alors lorsque j’ai appris que « Victoire » allait paraître j’étais comme une gamine dans un magasin de bonbons !

Victoire est une toute jeune femme de 18 ans atteinte d’une pathologie aussi grave que rare. Elle sait que sa vie peut s’interrompre à n’importe quel moment et c’est pour cela qu’elle est aux anges lorsque ses parents lui annoncent qu’ils vont monter à Paris pour un week-end en famille : enfin elle sort de sa bulle et va pouvoir explorer (un peu) le monde. Mais c’est sans compter les caprices du destin qui va lui faire croiser la route du beau Nathaniel Paris. Celui-ci pense qu’il peut la sauver et il ne reculera pas pour convaincre Victoire qu’il faut tout tenter. Sauf que pour Victoire son salut ne passe pas forcément par la guérison, et puis Jodie ne la laissera peut-être pas faire.

Cette nouvelle histoire nous plonge dans la vie de Victoire, une vie rythmée par cette maladie qui l’empêche de vivre, une maladie qui la menace de mort avant même d’avoir appris ce qu’était la vraie vie. L’histoire est belle et horrible à la fois. Belle car on voit Victoire s’ouvrir au monde et s’épanouir au fil des pages mais elle est également terrible car on se demande ce que nous réserve chaque page tournée, si la fin tant redoutée n’est pas à la suivante. Sa rencontre avec Nathaniel va bousculer son quotidien, elle va l’entraîner bien plus loin qu’elle ne l’aurait jamais imaginé dans la découverte des sentiments et du partage. J’ai aimé ce roman qui m’a fait sentir l’urgence, le désir de vivre, mais aussi l’acceptation de la mort. L’histoire avance alors que j’aurais voulu freiner des quatre fers et arrêter le temps. Suivre Victoire dans ses choix et ses décisions, c’est un peu comme monter dans un grand huit..

Le personnage de Victoire va me suivre longtemps je pense. Je me suis attachée à la jeune femme comme à peu d’héroïnes. Elle est touchante, drôle, caractérielle, elle m’a fait rire et pleurer. J’ai eu parfois envie de la bercer comme un bébé et parfois envie de lui hurler dessus. Nathaniel m’a également beaucoup plu pour son courage, sa façon d’être, ses contradictions. Je me suis attachée à quasiment tous les personnages de ce roman, que ce soit Gaëlle, les parents de Victoire et même Alex que l’on ne croise finalement que brièvement. Chacun apporte des sentiments, un petit morceau de lui qui contribue à rendre cette histoire inoubliable.

J’ai été, de nouveau, emportée par le plume de Bridget Page, son écriture est légère, fluide, imaginative mais aussi cruellement juste et pointue. Je n’ai eu aucun mal à imaginer les scènes, on sent son expérience dans le domaine médical  et j’avoue avoir pleuré sur ce roman. Le sujet abordé est très difficile et dur mais l’histoire est belle, poignante bien que douloureuse. Je vais avoir du mal à quitter Victoire, à la laisser dans ma bibliothèque, les quelques heures passées en sa compagnie ont été intenses en émotions. C’est encore une réussite pour cette auteure que j’apprécie tant et de laquelle je vous reparlerais d’ici peu…

Lecture-hiver

Une lecture qui m’a touchée en plein cœur, des héros qui m’ont marquée.. Victoire est un hymne à la vie, un cri d’amour et surtout un roman qui nous rappelle que chaque moment est précieux et qu’il faut profiter de tous ces instants.

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 2 : La Voleuse par Séverine Silbert

Quelques informations…

Autoédition – 426 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

L’espoir commence à renaître dans le cœur des habitants de Ténégria depuis la réapparition d’une Gardienne. Cependant, cet espoir reste fragile. Alicia et Louis doivent chaque jour faire face aux manigances de leurs ennemis qui se dévoilent enfin. De son côté, Melchior a quitté l’Angleterre pour la France afin de partir en quête de l’un des Veilleurs. Il y voit là un moyen de prouver sa loyauté et peut-être, de guérir son âme. Son voyage ne se fera pas sans encombre. Sur sa route, il va croiser une voleuse qui rendra ses investigations beaucoup plus tumultueuses et enrichissantes que prévu. Dans ce deuxième volet, retrouvez les frères Matharel et leurs alliés pour une aventure empreinte de danger, de passion et de chagrin.

c472ea14

Mon avis : 

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les jumeaux Matharel pour la suite de leurs aventures. Le premier tome « Ténégria, La Gardienne » , dont je vous avais parlé m’avait bien plu et j’avais hâte de savoir ce qu’il allait advenir d’Alicia, Louis et tous leurs compagnons. Je remercie l’auteure, Séverine Silbert, de m’avoir permis de le lire en service presse. Un mention spéciale pour la couverture qui est tout aussi belle et harmonieuse que celle du premier tome. 

Melchior est parti pour la France en compagnie de Lucas en laissant l’Angleterre, son frère Louis et la Gardienne Alicia derrière lui. Il débute ce périple afin de découvrir où se cache l’un des Veilleurs qui posséderait une partie de la relique permettant de sauver le royaume de Ténégria. Il va croiser le chemin d’une jeune femme plutôt déconcertante mais qui, peut-être, réussira à toucher son âme si torturée. 

J’étais ravie de voir que ce second opus était plus centré sur Melchior, le jumeau taciturne et énigmatique. Après avoir subit le traumatisme de la mort de son père, Melchior s’est renfermé et il ne laisse personne pénétrer sa carapace. Mais c’était avant que son chemin croise celui de Léandra, voleuse de bonne famille. Leur rencontre va produire des étincelles au vu de leurs forts caractères ce qui n’était pas pour me déplaire. 

L’histoire est toujours aussi agréable à suivre entre la Ligue, l’Ordre, les loups-garous et surtout la Prima, Laura. Le camp des « méchants » est un peu plus développé dans ce tome même si j’aurais aimé en savoir toujours plus. On apprend des détails sur Laura ou sur Ludwig, sur leurs plans. J’ai trouvé cette seconde partie un peu plus lente mais l’intrigue se pose, s’installe et une fois lancée elle ne s’arrête plus. La quête dans laquelle se lancent Melchior et ses amis va les entraîner bien plus loin dans la souffrance qu’ils ne l’escomptaient. Et pendant ce temps là, Alicia et Louis vont faire face à des meurtres qui mettent en danger Ténégria et le secret de l’existence des Surnaturels. 

Les personnages m’ont tout autant plu ici que dans le tome précédent. On en apprend un peu plus sur Melchior (ce qui m’avait manqué, je suis ravie !) qui reste mon préféré des frères Matharel. Léandra Belair est, quant à elle, une jeune femme attachante tant par son caractère que par son histoire personnelle. Sa vie est compliquée et difficile et elle fait preuve de beaucoup de courage pour essayer de s’offrir une existence loin de la souffrance que lui inflige son frère. J’ai également été ravie de retrouver les autres personnages et plus particulièrement Charlotte, la cousine des jumeaux que j’ai trouvé vraiment touchante. 

Ce second tome continue parfaitement la lancée du premier en développant l’intrigue et en incluant du suspense, des rebondissements et de l’inattendu. Les « intrusions » de la Reine Victoria donnent un peu de piquant supplémentaire puisqu’elle met la pression sur La Gardienne. L’écriture est toujours aussi agréable et fluide, elle est dans le ton du siècle choisi ce qui la rend encore plus appréciable. Séverine Silbert m’a entraîné dans son histoire sans aucun mal et j’ai maintenant hâte de retrouver Melchior, Louis et tous leurs amis !

0002333

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la Voleuse et du Vampire et j’avoue qu’à la lecture de l’extrait du troisième tome donné à la fin je n’ai qu’une hâte.. connaître le dénouement de cette histoire ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

aventure·Chronique Livresque·fantastique

Entre vous et moi, Tome 1 : Le cabinet des confidences inattendues par Mandy Fabret

Quelques informations…

Bookelis – 322 pages – ebook ou broché – Aventure

Un résumé ?

Samantha, thérapeute à l’imagination débordante, vous raconte ses jeunes années passées à écouter une patientèle farfelue. De la princesse mal mariée au pirate narcissique en passant par un fantôme sans gêne et un immortel dépressif, elle revient sur des confidences totalement inattendues. Mêlant aventure, amour, histoire et surtout humour, les récits s’entrelacent et s’enchaînent à vive allure. Vertige et curiosité assurés.

gif livre pieuvre

Mon avis…

Lorsque Samantha, tout jeune thérapeute, rachète un cabinet à un confrère elle ne s’attend pas à tomber sur la patientèle la plus étrange qui soit. En effet, non seulement leur façon d’arriver mais également leurs histoires en font des patients atypiques. Et Samantha nous livre ici leurs aventures…

J’avoue avoir été intriguée par le résumé qui laissaient entrevoir des histoires sortant de l’ordinaire. Et ce roman tient toutes ses promesses de ce côté là !

Lorsque Samantha découvre la patientèle dont elle a « hérité » en achetant ce cabinet, elle est quelque peu déstabilisée. En effet, les patients sont loin des cas ordinaires rencontrés par les thérapeutes : une princesse, un pirate, un immortel entre autres ! Chacun d’entre eux a de bien étranges et passionnantes histoires à raconter à la jeune femme qui au fil des séances va en apprendre plus sur leurs vies. J’ai trouvé chacun de ces personnages vraiment attachants et tous très différents les uns des autres. Mandy Fabret a su créer un cabinet de thérapie fantastique où l’ennui n’a pas sa place !

Le lecteur découvrira à chaque changement de chapitre une nouvelle partie de l’histoire de chacun des protagonistes. De cette façon, l’auteure nous tient en haleine et varie les aventures. J’ai fini chaque chapitre frustrée mais ravie, étrange comme sensation.. Frustrée parce que je ne voulais pas quitter le patient en cours mais ravie de retrouver l’un ou l’autre pour continuer à découvrir leurs aventures. J’ai beaucoup aimé suivre chacun des personnages mais j’avoue avoir eu un petit faible pour Marcus, l’immortel dépressif. Il y en a pour tous les goûts entre Simon le fantôme, Jade la Princesse mal mariée et Samuel le pirate en quête d’un trésor..

L’auteure mêle aussi bien les histoires que les sentiments. En effet, j’ai frissonné, eu de la peine ou de la joie, j’ai ri avec chacun d’entre eux. Mandy Fabret écrit vraiment très bien, avec un vocabulaire riche et varié qui permet de passer par toute une palette riche en émotion avec des héros riches en couleurs. 

L’auteure fait le choix d’utiliser un style narratif où Samantha retranscrit aux lecteurs le contenu de l’histoire de son patient du jour. Cela donne des récits plaisants mais où il y a peu de dialogues.  Mandy Fabret ayant une plume vraiment agréable et fluide la lecture se fait aisément. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir cette jeune auteure vraiment prometteuse et comme ce n’est qu’un tome 1 je me dis que les aventures continueront sans doute bientôt, pas forcément avec les mêmes patients mais avec la même originalité.

0002333

Une lecture très agréable où la vie de chaque patient est une aventure ! Une thérapeute drôle et attachante qui vous entraînera dans son cabinet aux confidences vraiment inattendues.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Romance

Si je deviens une autre par Angélique Absil

Fiche technique :

Autoédition – 285 pages – ebook ou broché – Romance

Résumé :

Ana vit à travers le regard des autres jusqu’au jour où elle rencontre un chanteur au charme sidérant qui lui fera remettre en cause toute son existence ; cette aventure torride mais brève la forcera à dépasser ses limites pour devenir une autre. Ce roman féminin, parfois sensuel, relate la vie contrariée d’Ana : colorée, pleine de rebondissements et d’espoir. Il relate son histoire d’amour et sa quête de maturité. Dans certains passages, sa petite voix intérieure s’exprime, en accord ou désaccord avec ses pensées.

livre-plage_0

Mon avis :

Un grand merci à l’auteure, Angélique Absil, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro et pour sa gentillesse.

Ana va passer quelques jours de congés à la montagne avec son amie Kensie. Elle aurait préféré les passer avec son petit ami mais celui-ci a été retenu. Lors d’une descente en ski un peu aventureuse, la jeune femme se perd et rencontre un homme plutôt bourru qui va la remettre sur le bon chemin..

Pour une fois, je plonge dans une romance.. J’avais envie d’un peu de douceur et il m’a semblé que l’histoire proposé par Angélique Absil était ce qu’il me fallait.. Et j’avais raison !

Angélique nous entraîne dans la vie de son héroïne Ana, une jeune femme un peu effacée et maladroite. Celle-ci par en vacances avec sa meilleure amie, Kensie, et va croiser le chemin d’un chanteur à midinettes très connu. Ces deux personnages plutôt aux antipodes l’un de l’autre vont connaître des moments mouvementés qui pousseront Ana à évoluer, changer, mûrir. L’histoire, même si elle n’est pas d’une très grande originalité, est vraiment sympathique et fait passer un bon moment. La romance n’est pas mon genre littéraire préféré, mais j’ai passé un bon moment de lecture. Il faut dire qu’Angélique Absil ne ménage pas forcément ses personnages et les fait passer par toutes sortes de péripéties, un peu comme des montagnes russes.

J’avoue avoir préféré le personnage de Kensie à celui d’Ana. J’ai trouvé que la jeune femme avait parfois des réactions plutôt étranges et était assez versatile. Malgré tout, son évolution est intéressante et on la voit grandir et mûrir au fil des pages. Elle passe de petite souris craintive à jeune femme sûre d’elle et maîtresse de sa vie. Kensie, quant à elle, m’a plu de par son caractère jovial, franc et sa fidélité à son amie. Elle va soutenir Ana contre vents et marées même si elle n’est pas toujours en accord avec elle. Mais le personnage qui m’a le plus intriguée est Raymond, le chanteur.. J’ai trouvé que son personnage était très en retrait finalement, on l’effleure à peine. J’aurais aimé en savoir beaucoup plus sur lui, son caractère, sa vie. L’auteure a fait le choix de centrer son histoire sur Ana, ce que je comprends parfaitement, mais du coup, je trouve que le héros masculin est trop peu développé.

Angélique Absil nous livre ici un roman plein de douceur avec lequel il fait bon se poser et cocooner. Son écriture est travaillée et le vocabulaire varié. Elle adapte son langage aux situations, aux personnages. Sa plume est fluide et permet une lecture agréable de cette jolie romance. Mon seul bémol concerne le choix narratif . En effet, c’est Ana qui s’exprime directement dans ce roman, elle en est la narratrice et je trouve que le choix est judicieux pour pouvoir vraiment appréhender ses pensées. Mais, malheureusement, de temps en temps on sort de ce contexte et un narrateur extérieur apparaît pour quelques lignes, j’avoue que cela m’a légèrement gênée. Par conte, j’ai beaucoup aimé l’idée de faire s’exprimer la petite voix intérieure d’Ana, même si elles ne sont pas souvent d’accord !

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Un jolie romance, une lecture très tendre qui nous entraîne dans la vie d’Ana.. Une Ana bien décidée à quitter son rôle de jeune femme effacée pour devenir maîtresse de son destin !

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici 

Chronique Livresque·Science fiction

Le Voile par Guillaume Lecasble

Fiche technique :

Editions TohuBohu – 171 pages – ebook ou broché – Littérature

Résumé :

Un Voile va finir par obscurcir et éteindre le ciel, un voile créé par des milliers de voix enregistrées. Pendant des années d’écoute, d’espionnage, de vol, de stockage, d’enfermement des voix humaines, leurs âmes se sont accumulées au-dessus de la terre. WW est auteur, il cherche deux personnages pour son nouveau roman, dont ce monde bientôt silencieux sera le théâtre. Joshua Lecoeur et Chafia D’Amour répondent à l’appel, c’est leur histoire d’amour que nous raconte WW, sous la plume de Guillaume Lecasble.

Joshua@beme.com – Destinataire : ww@ww.ca

— Bonjour WW, mon nom est Joshua Lecoeur. Être un personnage dans un roman m’intéresse. J’ai 31 ans. Je suis français. Je vis à Montréal depuis dix ans pour pouvoir rendre visite à mon père qui est interné dans un centre de psychiatrie à Niagara Falls.

ww@ww.ca – Destinataire : Joshua@beme.com

— Merci de votre réponse. Vous n’êtes donc pas effrayé par la perspective de mourir à la fin du livre ?

Joshua@beme.com – Destinataire : ww@ww.ca

— Si c’est ma dernière chance de connaître l’amour, non.

thBFBJ8D7A

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie les Editions TohuBohu de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site NetGalley.

Un voile recouvre peu à peu notre planète, ce Voile est composé de toutes les voix enregistrées au fil du temps, capturées, prisonnières. Et lorsqu’elles seront là, l’humanité sera contrainte à vivre dans le silence si elle ne veut pas disparaître..

Je pense que cette chronique est l’une des plus compliquées que j’ai eu à écrire depuis longtemps. En effet, je ressors de cette lecture avec un avis plutôt contrasté. Ce roman est loin d’être banal et c’est peu de le dire… En effet, outre le contexte de l’histoire j’ai eu l’impression de changer de style au fil de ma lecture tantôt thriller, tantôt romance, parfois onirique ce roman navigue entre plusieurs genres. Même si c’est fait de façon très subtile et avec une grande maîtrise, j’avoue que cela m’a parfois perturbée tout en appréciant l’idée et la façon de faire. L’histoire est assez particulière et originale, j’avoue y avoir vraiment adhéré surtout au côté dystopie mais le roman dans le roman m’a quelque peu troublée. En effet, ce Voile qui recouvre peu à peu l’humanité composé de voix enregistrées est une catastrophe comme je n’en avais encore jamais croisée dans les romans de ce type.

L’histoire d’amour est touchante dans ce contexte de fin du monde mais surtout de fin du monde silencieuse. L’auteur nous prouve qu’il n’est pas toujours besoin de parler pour communiquer ou pour s’entendre. Différentes sortes d’amour sont explorés par Guillaume Lecasble, je n’en dévoilerais pas plus sur cet aspect même si le principal reste l’histoire d’amour entre Joshua et Chafia. 

Les personnages sont vraiment très bien travaillés et développés. Leurs histoires propres sont cohérentes et justes. Mais tout comme pour le reste j’ai eu du mal à m’identifier ou m’attacher à eux. Je pense que le côté onirique  a rendu ma lecture un peu trop éthérée ou irréelle.

Par contre, j’ai découvert grâce à ce roman la plume de l’auteur, Guillaume Lecasble, et j’ai trouvé qu’elle était vraiment belle, poétique et travaillée. Son écriture rend ce texte vraiment agréable à lire, imagé, fluide malgré de nombreuses idées que j’ai eu parfois du mal à appréhender. L’originalité de l’auteur, de son histoire rend ce texte vraiment unique et inclassable.  J’ai tout particulièrement apprécié de me retrouver propulsée aux chutes du Niagara, un cadre magnifique et parfaitement décrit.

livre magie

Bien que je n’ai pas réussi à m’impliquer totalement dans ce texte, celui-ci possède  de très nombreuses qualités et séduira sans aucun doute les lecteurs friands de romans oniriques.

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Chroniques d’un Saint Exorciste 3 – Le Repos des Morts par Dana B. Chalys

Fiche technique : 

Autoédition – 258 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Résumé : 

Donna n’a plus revu Nathan depuis sept mois. Tandis que sa vie est redevenue un long fleuve tranquille, partagée entre ses études, ses amies et Dylan, tout bascule de nouveau un soir d’octobre lorsque la jeune femme et son petit-ami sont attaqués par des morts-vivants.
De son côté, Nathan est appelé sur les lieux d’un crime commis à l’encontre d’un membre de son Ordre. Ce n’est pas le premier meurtre ni le dernier et le Saint Exorciste ne tardera pas à relier son affaire à celle de Donna. Pas de doute, un nécromancien est en ville et veut tout prendre à Nathan, jusqu’à la vie de ses amis. Mais la présence du sorcier semble cacher autre chose, des plans bien plus noirs dessinés par un ennemi de l’ombre dont la puissance annonce une horreur sans nom.

Le Chaos approche, mais au cœur de Toulouse, le Chevalier veille encore.

c472ea14

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement l’auteure, Dana B. Chalys, de m’avoir permis de lire ce tome 3 via le site Simplement.Pro et plus généralement pour les magnifiques moments de lecture que j’ai passé avec cette série.

Je vais vous parler aujourd’hui d’un tome 3 alors autant vous dire que si vous n’avez pas lu les deux premiers je vais vous spoiler mais dépêchez-vous, je vous attends.. (et là les chroniques des tome 1 et tome 2 ) Bien ! Les premiers sont lus ?  et vous avez autant aimé que moi ?? Alors on y va !  

Le début de ce troisième opus ressemble étrangement au début du second.. Donna, Dylan et leurs amis ont repris leurs vies d’étudiants, tandis que Nathan s’est volatilisé une fois de plus ne souhaitant pas laisser l’amour ou l’amitié prendre une place dans sa vie.  Mais alors que nos étudiants en audio-visuel, Donna et son petit ami Dylan, tourne un court-métrage sur les zombies, de véritables morts-vivants les attaquent ! Donna va donc en informer Nathan, lui le Saint-Exorciste, qui se doit de protéger les humains. Et apparemment cette fois c’est un nécromancien et son pouvoir de ramener les morts à la vie que nos héros vont devoir combattre, mais encore faut-il le trouver.. 

Alors que les étudiants sont confrontés aux zombies du nécromancien, Nathan, quant à lui, est mis en cause dans une série de meurtres. Le Lieutenant Kanaté enquête sur ces morts et va très vite comprendre que tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Ils vont donc devoir collaborer et très vite ces deux affaires vont se retrouver inextricablement liées. Encore une fois Nathan va mettre sa vie en danger pour défendre non seulement ses amis mais également l’Humanité ! 

Dana B. Chalys a eu la merveilleuse idée de garder tout ce qui m’avait plu dans les tomes précédents : les personnages (même s’ils ont évolués et changés), l’intrigue ésotérique, le monde si sombre de Nathan.. Mais, elle a également ajouté quelques ingrédients qui rendent ce dernier tome excellent : de nouveaux personnages (dont Calixte que j’ai trouvé vraiment attachant), des révélations qui explicitent les points sombres des autres tomes, une rencontre magique et touchante entre Nathan et un être cher. Autant vous dire que j’ai dévoré ce tome 3 qui met un terme de façon magistrale à cette série coup de cœur pour moi même si Dana n’est pas tendre avec ses personnages dans ce dernier tome et avec Nathan en particulier ! 

Retrouver les différents personnages a été un véritable régal bien qu’ils aient changé au fil de leurs aventures. Donna a trouvé l’amour avec Dylan et a beaucoup mûrit mais reste toujours aussi attachante et drôle. Nathan a trouvé lui aussi l’amour mais l’a malheureusement repoussé. Peut-être laissera-t-il enfin Mickaël prendre une place dans son cœur dans ce dernier opus.. Une chose est sûre c’est que Mickaël, Tit, Dylan, Père Luc et tous les autres ont contribué a rendre cette saga si captivante. 

Outre l’histoire, les personnages et l’univers ésotérique, j’ai découvert grâce à cette saga la plume de Dana B. Chalys. Une plume excellente qui rend cette histoire vivante, passionnante, une plume actuelle, fluide, légère qui donne vie aux personnages. J’ai eu la chance de lire un autre roman de cette talentueuse auteure « Le choix de la gargouille » qui se classe pour moi dans mon top 10 de mes auteurs fantastiques préférés ! 

Même si je suis triste de savoir que j’ai fini de lire les aventures du Saint Exorciste, que je ne plongerais plus dans de nouvelles aventures en sa compagnie (et celle de son bracelet..) je dois dire que ce tome 3 clos d’une très belle façon cette saga qui restera un très gros coup de cœur pour moi. Alors si vous aimez les univers sombre et peuplés de sorciers, démons et autres personnages inquiétants, que vous voulez découvrir les sens du mot « aimer »  foncez vite lire les Chroniques d’un Saint-Exorciste ! 

coups-de-coeur-1

 Un tome 3 toujours aussi passionnant et bien écrit, la fin d’une saga coup de cœur et des personnages qui resteront dans ma mémoire pour longtemps ! 

Ma note : 9.5/10 

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Littérature

Une touche de mal par Claire Lebreton

Fiche technique : 

Auto-édition – 257 pages – ebook ou broché – Romance / Fantastique

Résumé : 

La vie est faite de hauts et de bas. Celle de Sélène est actuellement faite de beaucoup de bas. Elle vient de perdre son père et doit maintenant réapprendre à vivre avec une mère catatonique depuis cette terrible tragédie. Un nouveau départ dans une nouvelle ville l’aidera peut-être à avancer mais il lui reste énormément de chemin à parcourir pour se sentir vivre à nouveau ; sans même la garantie de retrouver une vie normale. Heureusement, cette jeune fille qui a tout perdu sera accueillie à bras ouverts par les Flavius. Mais qui sont-ils réellement ? Sélène saura-t-elle percer le mystère qui les entoure ? Le voudra-t-elle seulement, au risque de les perdre ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis : 

C’est le second roman que je lis de Claire Lebreton, et je la remercie pour cette confiance renouvelée. J’avais découvert Claire et sa plume en lisant Tout ce qui compte que j’avais beaucoup aimé, alors c’est avec plaisir que j’ai plongé dans ce livre-ci.. 

Sélène est une jeune fille meurtrie, blessée, à l’existence ravagée. Son père est décédée, sa mère est catatonique alors elle décide de les faire déménager toutes les 2 afin de changer leur cadre de vie. Elles vont s’installer à Madison où l’adolescente va essayer de reprendre sa vie en main.. 

Claire Lebreton nous entraîne avec ce second roman de nouveau dans un monde d’adolescents et ce monde n’est pas simple, bien au contraire.. On aborde ici des thèmes graves comme le manque de confiance en soi, le deuil mais à la différence de son premier livre, ici s’ajoute une pincée de fantastique. 

Il n’est pas simple d’être adolescente mais Sélène découvre qu’il est encore moins simple d’endosser des responsabilités qui vous poussent irrémédiablement vers l’âge l’adulte. La jeune femme doit s’occuper de sa mère tout en gérant le quotidien et en continuant ses études, un rythme difficile mais elle est heureusement soutenue par sa toute nouvelle amie Stella Flavius et sa famille. Une famille plutôt étrange avec laquelle elle va se lier.. Drew, Tullia, Scarlett et Nathaniel vont entrer dans sa vie sans qu’elle ne s’y attende vraiment. 

La romance est très présente dans ce roman sans être étouffante. Sélène est une jeune fille vraiment torturée, sa vie est partie en morceau et elle peine à tenir le cap. Elle craque bien entendu, souvent, mais au vu de son vécu cela semble logique. Même si le personnage peut sembler excessif, j’ai trouvé ses réactions plutôt justes. L’auteure a su montrer les phases de bonheur comme celles de désespoirs, les moments de doute, d’espoir ou d’amour.. Certaines redondances de situations font que l’histoire avance plutôt lentement et le fantastique ne fait qu’une très timide apparition dans ce premier tome mais une quadrilogie étant prévue ce thème a le temps d’être développé. 

Les personnages m’ont, en règle général, beaucoup plu même si certains sont justes survolés. J’aurais aimé en apprendre plus sur leurs histoires, leurs passés mais je pense que nous en saurons plus dans la suite. Ce premier tome est très introductif et met non seulement en place l’histoire, les personnages mais est également très centré sur la romance et la psychologie des personnages principaux que sont Sélène et Nathaniel. 

Claire Lebreton a une écriture vraiment très agréable et adaptée aux thèmes traités. Sa façon de pénétrer le mental de son héroïne est vraiment très réaliste et j’ai beaucoup aimé ce côté. J’ai toutefois relevé quelques petites choses qui m’ont gênée comme par exemple le changement de narrateur au milieu du texte sans annonce, ce qui fait que j’étais parfois perdue et obligée de revenir en arrière. La tendance également à utiliser les initiales pour désigner les personnes ou de donner plusieurs surnoms (je pense à Stella par exemple) m’ont parfois perturbée. Ces quelques petites erreurs n’ont toutefois pas trop entaché ma lecture et j’espère pouvoir lire la suite de leurs aventures très bientôt. 

arbre

Un premier tome introductif qui pose les bases de l’histoire et s’attache à développer la psychologie des deux héros.. 

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici