Mots-clefs

, , , ,

auri-sacra-fames-941699-264-432

Fiche Technique :

Auto-édition – 64 pages – ebook ou broché – Fantastique / horreur

Résumé :

Auri Sacra Fames est une nouvelle fantastique horreur qui pourrait être l’autobiographie de nombreux écrivains, y compris l’auteur lui-même. Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour atteindre notre but ? Pour la plupart d’entre nous, le prix de la célébrité, de la richesse et de la gloire ne va pas jusqu’aux sacrifices de son âme et de celle des autres. Là, le sacrifice conduit au pacte avec le diable. Le damné fluctue entre manifestations surnaturelles et état psychiatrique dont les frontières entre les deux deviennent minces.

pile-de-livres

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie Yann-Cédric Agbodan-Aolio, l’auteur, de m’avoir confié sa nouvelle en service presse et pour sa confiance.

J’avoue avoir pris goût, depuis quelques temps aux nouvelles comme quoi tout arrive ! Et là le résumé m’a attiré irrémédiablement.. Un pacte avec le diable ? Rien que ça !? Il n’en fallait pas plus pour que je plonge..

Nous rencontrons donc un certain Rodric Kervallen qui, visiblement, ne détonne pas du commun des mortels. Mais Rodric a une ambition, il veut devenir un auteur riche et célèbre et pour ça il est prêt à tout pour réaliser son rêve. Il quitte donc amis et famille pour s’installer à Paris. Mais de drôles de rencontres l’attendent dans la capitale, peut-être de celles qu’on regrette pour toujours…

Le fantastique et l’horreur sont des genres que j’apprécie tout particulièrement alors quand ils sont groupés dans un même livre je suis généralement aux anges. Et là, je dois dire que j’ai été comblée. L’histoire est fascinante dès les premières pages, sans doute parce que l’auteur nous présente son héros, Rodric, comme commun et finalement peu digne d’intérêt mais que l’on sent bien que ça ne va pas durer. Très rapidement, son chemin va croiser la route de Catherine Raynal et son destin va basculer.

La façon dont l’auteur amène les choses m’a vraiment plu. Les trois premiers chapitres sont le socle de cette nouvelle et j’ai aimé ce découpage : un chapitre / une rencontre. Nous faisons connaissance petit à petit des protagonistes de cette histoire avant que l’action n’aille crescendo pour sombrer dans l’épouvante et la folie.

Yann-Cédric Agbodan-Aolio a une très belle plume fluide. En quelques mots, il réussit à nous transmettre la peur ou l’angoisse que ressentent les personnages.  Les mots sont employés très justement et il réussit à rendre l’ambiance angoissante et stressante.  

Les personnages sont aussi très bien construits. Moi qui aime les méchants, j’ai été gâtée,  ici ils sont particulièrement diaboliques ! Les caractères sont parfaitement retranscrits et on peut imaginer chaque protagoniste sans problème. L’évolution de Rodric  est totalement réussie, on imagine parfaitement les épreuves par lesquelles il passe qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

en-conclusion

Bien que ce récit soit très court, c’est un coup de cœur pour moi ! Une nouvelle qui vous fera frissonner mais surtout vous demander : jusqu’où iriez vous pour atteindre vos rêves ?

Ma note : 9/10

Publicités