Chronique Livresque·Romance·young adult

Sous les apparences par Sullian Loussouarn

Quelques informations…

IS Editions – 330 pages – ebook ou broché – Romance / Young-adult

Un résumé ? 

Jonathan, la quinzaine, fait sa rentrée à Ardenne, une petite ville dominée par quelques dynasties bourgeoises. Le garçon, du genre surdoué, le nez toujours plongé dans ses livres, n’a pas le caractère frivole des adolescents de son âge et a toujours été moqué et rejeté. C’est pourquoi ses parents aisés, vivant en Italie, lui ont accordé un éloignement et une indépendance relative puisqu’il est surveillé de près par Ella, une amie de sa mère.

Dès le premier jour, Jonathan est fasciné par la beauté de Selenna, une jeune fille aveugle de sa classe. Celle-ci est mise à l’écart par tout le lycée et même toute la ville, pour un événement datant de deux ans ayant entraîné sa cécité. Lui, va à sa rencontre, l’aide, la défend et tombe vite amoureux. La famille de Selenna est méfiante, puis cède devant la sincérité du garçon.

Au fil du trimestre, commence à se dévoiler la chape de secrets qui entoure Selenna et plombe la ville. Pire, quelqu’un cherche à la tuer. Que s’est-il donc passé deux ans auparavant ? Pourquoi toute la ville lui en veut-elle ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie chaleureusement IS Editions pour leur confiance toujours renouvelée. C’est toujours un plaisir que de découvrir un nouveau livre issu de leur catalogue. 

Je tiens avant tout à souligner que l’auteur de ce roman, Sullian Loussouarn, est un jeune homme de 17 ans à qui je tire mon chapeau de s’être lancé dans cette belle aventure qu’est l’écriture d’un roman. 

J’ai entamé ma lecture sans avoir trop d’idée de ce qui m’attendais. J’aime, en général, le young adult même si je suis moins romance, mais de temps en temps ça me détend, d’autant que le résumé était un brin mystérieux. J’ai donc plongée dans la vie de Jonathabn, ce jeune homme de 15 ans, vivant loin de sa famille. C’est un jeune homme attachant qui adore lire, est bon élève bien qu’ un peu renfermé. Sa vie de famille semble compliquée et il poursuit ses études loin de ses parents même si Ella, propriétaire du restaurant où il mange le plus souvent et amie de la famille, garde un œil sur lui.

L’histoire débute réellement lorsqu’il croise Selenna la première fois. La jeune fille est incroyablement belle mais aveugle à la suite d’une agression. Tout le lycée semble la détester sans que l’on ne sache autre chose que le fait qu’elle a fait beaucoup de mal auparavant. Ce côté m’a semblé quelque peu incohérent surtout au vu de l’âge des personnages. En effet, Selenna aurait été une peste à 13 ans (ce qui est tout à fait possible, j’en connais !!) Mais de là à lui vouer une haine pareille.. J’espère que l’auteur nous en dira plus dans les prochains tomes ! 

L’histoire tourne autour des deux adolescents, de leur romance naissante, des amitiés partagées ou pas mais surtout autour du fait que Jonathan veut absolument comprendre pourquoi Selenna est aussi détestée. Désir renforcé lorsque la jeune fille est menacée de mort.. Leur amour ne sera pas forcément de tout repos ni simple à gérer, entre la curiosité de Jonathan et la distance que Selenna instaure avec les autres. L’auteur nous entraîne dans le quotidien de Jonathan, ses amitiés, ses amours, son amour de la solitude et sa découverte de la vie à Ardenne qui va se compliquer au fil des pages. 

J’ai été vraiment épatée par l’écriture de Sullian Loussouarn, sa plume est fluide, légère tout en rendant parfaitement la tension ambiante. Ses descriptions et personnages sont travaillés, il amène l’intrigue doucement et distille suspense et révélations avec beaucoup de brio. Malgré un classement en « romance », il y a un côté thriller vraiment agréable qui donne du relief à l’histoire. Mon seul bémol sera pour le côté « déjà vu » des personnages. En effet, très vite, Jonathan m’a fait penser à Bella de Twilight, Ardenne à Forks.. De petites choses qui donnent cette impression et qui parfois m’ont gênée dans ma lecture. Malgré cela, j’ai beaucoup aimé découvrir Ardenne, ses habitants et je lirais avec beaucoup de plaisir la suite des aventures de Jonathan et Selenna. 

Lecture-hiver

Un premier tome vraiment très agréable à lire qui m’a donné envie de connaître la suite ! Une histoire d’amour compliquée, du suspense, des personnages attachants.. tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture. 

Ma noté : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·Romance·young adult

Azmel tome 1 La Porte du Temps par Laura Wilhelm

Quelques informations…

Sudarènes Editions – 217 pages – ebook ou broché – Fantastique / Romance

Un résumé ?

« Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps ? Imaginez que vous soyez obligé de recommencer votre vie à zéro, nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez ensuite que vous découvriez dans un excès de colère que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensée et que vous n’êtes pas seul à faire partie des forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez… Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde ?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destinée à cacher votre vraie nature des forces du mal… »
Deux familles que tout oppose. Un sortilège prononcé il y a plus de 400 ans par les Chefs de Clan de l’une d’elle afin de ne jamais se mélanger… « Azmel », créé pour se protéger fini par devenir un calvaire lorsque Léna et Rick, issus de ces clans, tombent amoureux.
Mais leur histoire de famille est bien plus compliquée que ce qu’ils savent déjà. Ils vont découvrir des forces qu’ils n’imaginaient pas exister et se heurter à la frustration la plus violente qui soit : ne pas pouvoir se blottir dans les bras de l’amour de sa vie. Car, ils en sont conscients, au plus profond de leur âme : ils sont faits l’un pour l’autre, que leur famille le veuille ou non.
Leur amour va subir bien des épreuves, des histoires de lycée en passant par les drames familiaux, sans oublier la Porte du Temps qui rappelle à Léna que ses pouvoirs ne font que grandir et qu’elle ne sera peut-être pas capable de gérer la puissance qu’elle lui insuffle.
Les démons et les élus devront s’unir contre d’autres forces plus violentes. Seulement y arriveront-ils ? L’amour de Léna et Rick sera-t-il assez fort ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Laura Wilhelm, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via la plateforme Simplement.Pro.

Léna est une jeune fille qui vit une situation triste et difficile. Elle a perdu ses parents dans un accident de la route et doit donc quitter son environnement pour tout recommencer auprès de sa tante et ses cousines. Lorsqu’elle croise Rick pour la première fois, elle se rend compte qu’ils sont irrémédiablement liés.. Elle ne sait ni pourquoi ni comment mais leurs cœurs battent à l’unisson et cette découverte n’est que la première d’une longue liste qui va entraîner Léna dans une aventure à laquelle elle ne s’attendait pas..

Je ressors de ma lecture un brin mitigée.. En effet, Laura Wilhelm créé ici un contexte favorable à une « grande aventure » : une jeune fille qui ignorait ses pouvoirs et les découvre brusquement, une histoire d’amour interdite, de la magie, des démons, des héros jeunes et plein d’avenir.. mais..

L’histoire est vraiment sympathique et même si elle n’est pas follement originale je trouve que l’auteure y a mis sa patte. Léna découvre qu’elle est une Elue au même moment où elle tombe amoureuse de Rick (amour partagé mais interdit..). A côté de cela (c’est déjà plutôt pas mal comme découvertes !), la jeune fille doit se remettre du décès de ses parents, s’adapter à un nouvel environnement, se faire une place dans son nouveau lycée, bref elle a du pain sur la planche. Le potentiel est présent et l’histoire est bien menée puisqu’il y a des rebondissements et du suspense et certaines idées originales comme les battements de cœur ressentis par les deux héros ou la mission des Elus.

Les personnages sont de jeunes gens pour la plupart et sont soit des humains lambda comme Jessica par exemple soit des êtres fantastiques comme Léna, Rick ou leurs familles. Ils ont malgré tout des préoccupations de leur âge (amour, choix de la robe de bal, etc..) ce qui donne un côté léger et ancré dans le réel à cette histoire. Ils sont tous très sympathiques et l’on se prend vite au jeu des amours entre autres. Les personnages principaux sont légèrement caricaturaux à mon goût.. Léna est attachante à cause de son histoire personnelle, on ressent tout l’amour qu’elle avait pour ses parents. Mais également parce qu’on voit son destin basculer suite à la découverte de ses pouvoirs et surtout avec son amour pour Rick. J’ai ressenti moins d’empathie pour Rick que j’ai un peu moins cerné. En effet, ses décisions ne sont pas toujours claires ou logiques et même si on le sait amoureux de Léna, les choses sont moins nettes de son côté.  

C’est un premier roman pour Laura Wilhelm et c’est déjà une jolie réussite, il ne manque finalement pas grand chose pour que cet essai soit transformé ! Quelques maladresses de concordance des temps et fautes de français pour que la lecture soit totalement fluide puisque l’auteure a une plume très fluide et légère. Le deuxième chose à revoir serait à mon sens le développement de l’histoire ou des personnages pour donner plus de profondeur. Concernant l’histoire, j’aurais aimé plus de détails pour mieux comprendre et intégrer ce monde d’Elus par exemple ou l’histoire d’amour entre Léna et Rick. En effet, j’ai trouvé que tout coulait trop de source, les deux jeunes gens tombent amoureux mais on ne les voit finalement pas beaucoup « ensemble » dans des moments où leur amour se développe. Tout comme Léna qui accepte ses nouveaux pouvoirs très simplement, je l’ai trouvée trop peu curieuse. Ma dernière remarque concernera le résumé que j’ai trouvé beaucoup trop explicite, il dévoile beaucoup trop l’histoire à mon sens. Quelques petits défauts qui sont très faciles à corriger pour une jeune auteure qui ne manque pas de talent !

C’est le premier tome d’une trilogie et malgré ses petits défauts, je serais ravie de continuer l’aventure avec Léna et ses camarades car je pense que l’auteure nous réserve de nombreuses surprises ! J’ai hâte d’en savoir plus sur le destin de Léna et de Rick… Vont – ils pouvoir vivre leur amour ou le sortilège les empêchera-t-il d’accéder au bonheur ?

papillon

Une lecture Young-adult agréable malgré quelques bémols qui entraîne le lecteur dans une histoire entre aventure et histoire d’amour.

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save our souls, tome 2: Sans espoir par Elle Guyon

 

Quelques informations…

Auto-édition – ebook uniquement – Young Adult / Fantastique

Un résumé ?

Il doit vivre, elle doit mourir.

Un mois s’est déjà écoulé depuis le retour sur Terre de Riane et les obstacles ne cessent de s’accumuler, rendant sa mission de plus en plus difficile. Entre ses cauchemars récurrents sur sa vie antérieure, l’agression dont Aldric a été victime et la personnalité lunatique de son gardien, arrivera-t-elle à sauver la vie du lycéen, et sa propre âme, en moins de trois semaines ? Et si le principal danger venait d’Aldric lui-même, prêt à tout pour découvrir la vérité sur son ange gardien ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Il est des livres où l’on guette la suite et Save Our Souls fait partie de ma liste. J’étais donc ravie qu’Elle Guyon me permette de lire le tome 2 des aventures de Riane et Aldric via le site Simplement.Pro et je la remercie vivement.

Je vous parlais du premier tome « Save Our Souls, tome 1 : Sans attache » en disant que j’avais vraiment aimé cette histoire et ce tome 2 conforte mon point de vue. Attention, si vous n’avez pas lu le premier ma chronique risque de vous spoiler. On retrouve ici Riane et Aldric à la fin du premier opus, le jeune homme se réveille à l’hôpital après son agression. Riane, quant à elle, doute de plus en plus. Elle n’est pas certaine de réussir sa mission : sauver Aldric d’une mort prévue. C’est d’autant plus angoissant pour la jeune fille que son passage dans l’au-delà est conditionné par cette réussite. Car Riane est morte bien des années avant mais son âme est prisonnière, et sauver Aldric lui permettrait de se libérer un passage.

J’avais trouvé que le premier tome mettait un peu de temps à démarrer alors qu’ici, l’histoire étant déjà mise en place, on plonge directement dans l’action. Il faut dire que l’échéance approche et qu’Aldric a la fâcheuse tendance de mettre son nez là où il ne devrait pas. Des secrets vont être dévoilés, des explications vont être données, et tout cela est très bien dosé par une auteur qui maîtrise de mieux en mieux son sujet. Cette seconde partie m’a parue plus intimiste, on pénètre les pensées des protagonistes, on en apprend plus sur leurs passés, leurs vies, leurs sentiments autant pour les personnages du présent que lors des retours en arrière. Ces flash-backs nous en apprennent toujours un peu plus sur Gebrail, Jérémy, Mika et j’ai été très touchée par ces passages. De ce fait, cette seconde partie est plus calme que la première, l’intrigue passe un peu au second plan et il y a moins d’action à proprement parler.   

Les personnages gagnent en profondeur dans ce second tome. On les découvre, on les appréhende un peu plus et ils sont face à des situations qui vont les obliger à se dévoiler. J’aime toujours autant Aldric qui est un condensé de sentiments contradictoires, Riane semble plus mature que dans le premier tome. Par contre, j’ai aimé en apprendre un peu plus sur Pauline, elle semble plutôt garce qui malgré tout m’a touchée. J’ai également réussi à mieux intégrer toutes les subtilités entre les gardiens, les cibles et les protégés grâce à elle.

Elle Guyon est comme ses personnages, elle se bonifie avec les tomes ! Ce second opus m’a semblé plus abouti, l’écriture mieux maitrisée et l’ensemble vraiment bien mené. Elle a su garder mon intérêt intact grâce à des rebondissements, du suspense et des explications livrés intelligemment et j’avoue que j’ai hâte de connaître le dénouement de cette histoire. Le petit plus de ce roman est un résumé au départ du tome précédent permettant ainsi au lecteur de reprendre sa lecture sans avoir l’impression d’être perdu, une très bonne idée !

0002333

Un deuxième tome centré sur les personnages, l’action est moins présente mais l’histoire reste prenante. Un univers bien maîtrisé et original font de cette série une très bonne lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Emmett Llewelyn – Et la révélation des enchanteurs T1 par Angeline Sirba

Fiche technique :

Autoédition – 614 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Emmett est un jeune homme aussi discret que charismatique. Devenu espoir de la boxe grâce aux entraînements intensifs d’un vieux loup solitaire, il vit modestement avec sa mère, Gracie, depuis la disparition tragique de son père dans un accident de voiture il y a dix-sept ans. Pourtant, à l’occasion d’une simple rencontre avec une certaine Lana Taylor, sa vie va basculer. Un soir, lors d’un combat sauvage au beau milieu de la forêt, d’étranges phénomènes se font sentir. Et la colère d’Emmett semble en être à l’origine. Aux côtés de Lana, le jeune boxeur va se voir confronté à l’impossible. Et si son père n’avait pas connu la fin tragique qu’on avait raconté à son esprit cartésien ? Et si le monde qu’il avait toujours connu n’était qu’une illusion dissimulant une toute autre réalité empreinte de magie… et de danger ? Et si Emmett n’était déjà plus tout à fait lui-même…

c472ea14

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Angeline Sirba, de m’avoir adressé son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Emmett est un jeune étudiant plutôt discret, pratiquant la boxe et entouré d’une bande d’amis fidèles. Il mène une petite vie bien tranquille jusqu’au jour où il va affronter l’un de ses rivaux en dehors du ring. Leur combat en forêt créé d’étranges phénomènes et c’est apparemment Emmett et sa colère qui en sont à l’origine. C’est avec Lana, une jeune étudiante de première année, qu’il va mener l’enquête et essayer de comprendre d’où viennent ces phénomènes. Et ce qu’il va découvrir risque de bouleverser sa vie à jamais..

Ce qui m’a tout d’abord attiré l’œil est la magnifique couverture de ce roman qui promet dans le titre des révélations. J’avais donc hâte de m’y plonger..

Je ressors de ma lecture enchantée et mitigée, c’est plutôt étrange comme sentiment. Je commencerai donc avec le positif.. Ce roman réunit tout ce que je recherche et aime dans ce genre d’histoire : de la romance, de l’aventure, un monde extraordinaire et bien pensé.. Et pour ces points là je dois dire qu’Angeline Sirba s’est surpassée ! En effet, dès le début on sent poindre l’histoire d’amour entre Emmett et Lana même si l’amitié se développe beaucoup, ils sont très proches même si cela ne plaît pas à tout le monde. La romance est très présente au départ surtout, je pense pour bien l’intégrer à l’histoire. Quant au monde extraordinaire et à l’aventure, là également, l’auteure n’a pas lésiné. En effet, après qu’Emmett ait découvert (très tôt dans l’histoire rassurez-vous..) qu’il est un Enchanteur, il va partir en quête d’explications. Il va donc devoir apprendre de nouveaux codes, de nouvelles lois, appréhender ses pouvoirs et intégrer tout cela dans sa vie (déjà plus si tranquille que ça..).

J’avoue avoir plus apprécié le livre à partir du moment où l’on découvre ce monde magique, l’histoire se remplit de nouvelles choses comme la nourriture, les animaux ou même les maisons.. J’ai beaucoup aimé découvrir Grinforks, arpenter ses rues en compagnie de nos héros, apprendre les us et coutumes de ce Royaume. Un complot se met également en place qui pimente l’histoire et apporte des rebondissements.

Par contre, comme je le disais plus haut, je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé car plusieurs petites choses m’ont dérangée. Tout d’abord, j’ai trouvé que l’histoire était un peu longue à s’installer même si je comprends bien que c’est un tome 1 et qu’il faut poser le contexte. Le second point est un nombre de fautes assez conséquent surtout d’étourderie ou ayant échappées à la correction. J’ai trouvé que c’était un peu dommage. Malgré cela, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman car comme me l’avait laissé envisager le titre, il y a des révélations et celle de la fin n’est pas des moindres ! L’univers créé par Angeline Sirba est très riche, un peu à la Harry Potter, développé et original.

Au niveau des personnages, les héros Emmett et Lana sont sympathiques et on s’attache facilement à eux. Ils nous entrainent dans leurs aventures d’autant plus facilement que le lecteur va découvrir en même temps qu’eux le monde des Enchanteurs. Ils sont assez « typiques » des romans Young-Adult au niveau caractère avec une Lana plutôt timide et un Emmett un peu ombrageux. Par contre, j’attends avec impatience d’en savoir plus sur Gracie Llewelyn dont le personnage est finalement peu développé ici et m’a beaucoup intriguée. On rencontre au fil des pages tout un tas de personnages tantôt drôles, tantôt méchants, ils sont en général bien décrits et intégrés à l’histoire.

Pour un premier roman, Angeline Sirba se lance un défi de taille car elle y construit tout un monde. Son écriture et agréable et adaptée à cette histoire, imagée sans être complexe, on visualise plutôt bien les lieux, les gens, les situations. Malgré mes petits bémols j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis maintenant impatiente de savoir ce qu’il va se passer dans les suites des aventures d’Emmett Llewelyn !

arbre

Plongez en compagnie d’Emmett et Lana dans le monde des Enchanteurs mais méfiez-vous tout n’y est pas forcément tout rose..

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

anticipation·Chronique Livresque·young adult

Les Enfants de Pangée, Tome 1 : Naissance par Stéphanie Aten

Fiche technique :

Editions Hélène Jacob – 248 pages – ebook ou broché – Young adult / anticipation

Résumé :

La Terre, de nos jours.
Un mal étrange se répand sur la planète.
Un mal qui s’empare des moins de 20 ans et modifie leur comportement.
Un mal contre lequel ils ne peuvent lutter et qui cherche à les utiliser.
Un mal qui bouleverse leur existence et les transforme en renégats.

La Terre aussi s’agite.
Mais l’Humanité n’y prête aucune attention.
Elle a tort…

Entre fantastique et anticipation, la trilogie Les Enfants de Pangée, dont Naissance est le premier tome, sonne le glas d’une civilisation et place l’avenir du monde entre les mains de la jeune génération.
À l’heure du bouleversement climatique et des choix qui s’imposent, plongez dans une histoire fracassante où l’Humanité va devoir affronter sa planète et sa propre descendance.

arbre

Mon avis :

Avant tout, je tiens à remercier les Editions Hélène Jacob pour leur confiance renouvelée, c’est toujours un plaisir de découvrir un livre de leur catalogue.

Corail, Rive et Lily sont 3 adolescents qui semblent un peu à part.. Violence excessive, angoisses ou du mal à s’intégrer font parti de leur quotidien avec des crises récurrentes. Mais le plus étrange c’est qu’ils ne sont visiblement pas les seuls dans ce cas là, ils vont donc essayer de comprendre chacun de leur façon ce qui leur arrive et étrangement leur sort semble lié à celui de la Terre.

L’auteure aborde ici un thème des plus sérieux à savoir l’écologie et plus précisément le lien entre l’Homme et la planète. Ce sujet est terriblement d’actualité et j’ai trouvé que Stéphanie Aten avait une façon originale d’amener le problème. En effet, certains enfants voient leurs comportements directement liés au sort de la Terre et c’est à eux qu’incombe la difficile tâche de convaincre les adultes de changer leur comportement. Ce premier tome pose les bases de l’histoire, présentent les personnages chacun dans son quotidien et plante le décor. Il n’y a donc pas énormément d’action dans cet opus mais malgré tout, je ne me suis pas ennuyée une seconde. En effet, suivre Corail, Lily et Rive puis Estéban, un camarade qui arrive en cours de route, dans leur cheminement de compréhension respectif est prenant car bien sur cela ne se fera pas facilement.

L’idée est vraiment originale d’autant que l’auteure y intègre d’anciennes croyances, des complots, le rapport à la technologie est également évoqué. La Terre va faire le « ménage », une idée qui ne semble pas si farfelue au final, qui semble même probable.. Mais j’ai apprécié que ce roman ne soit pas moralisateur, il nous donne des pistes qui font réfléchir, qui permettent au lecteur de se remettre en question s’il le souhaite.

Les différents personnages secondaires, les adultes autrement dit, tiennent un rôle important car on décortique grâce à eux notre société actuelle : la surconsommation, le mépris de la Nature, l’exploitation à outrance des ressources mais aussi l’indifférence face à ces phénomènes. Quant aux 4 adolescents que l’on suit, je les ai trouvé touchants et réalistes, ils pourraient être l’un de nos proches sans problème. Ils sont tous différents mais irrémédiablement liés J’ai aimé suivre chacun d’entre eux avec leurs caractères respectifs, leurs vies plus ou moins difficiles, leurs rapports aux adultes mais aussi leur façon de gérer ce qui leur arrive. Une mini romance est présente mais elle est juste ébauchée.

C’est le premier roman que je lis de Stéphanie Aten et bien qu’il soit Young Adult je dois dire que je l’ai dévoré. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire que j’ai trouvé très imagée. Le texte est fluide, les chapitres se finissent en générale en laissant le lecteur en haleine. A chaque changement de chapitre on suit un des 4 adolescents ce qui permet à l’auteure de distiller les informations au compte goutte et au lecteur de suivre la piste comme un petit Poucet.. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Corail, Lily, Rive et Estéban et j’espère avoir la chance de pouvoir lire prochainement la suite de leurs aventures qui s’annoncent passionnantes !

Conclusion

Un roman d’anticipation très réussi qui pose les bases d’une histoire qui s’annonce captivante ! Et si la Terre faisait le ménage ?

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Jeunesse·policier

48 Heures – Disparition par Gabrielle Lord

Fiche technique :

Rageot Editeur – 256 pages – broché – Policier / Jeunesse

Résumé :

Anika, la meilleure amie de Jazz, a mystérieusement disparu. Jazz et Phoenix se lancent à sa recherche. Très vite, ils soupçonnent que sa disparition est liée au journal intime qu’elle a découvert et publié sur son blog. Qui menace-t-il ?

scene-crime

Mon avis :

Je remercie chaleureusement les Editions Rageot de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site NetGalley.

Jazz est une jeune fille passionnée par les enquêtes policières alors lorsque sa meilleure amie Anika disparaît elle n’hésite pas à se lancer aux trousses du kidnappeur. Elle entraîne dans cette aventure Phoenix, un camarade de lycée tout aussi passionné qu’elle. Leur point de départ est le blog d’Anika. En effet, celle-ci y diffusait des extraits tirés d’un journal intime qu’elle avait découvert. Jazz est une enquêtrice débutante mais elle a lu suffisamment de livres pour savoir que dans une disparition les 48 premières heures sont essentielles !

Dès les premières pages le ton est donné, ce roman est résolument jeunesse avec des héros qui ont dans les 14 ans, des amies qui se disputent, des cours.. Malgré tout, je me suis très rapidement laissée entraîner dans l’enquête en compagnie de Jazz et Phoenix. Ils sont drôles et sympathiques tous les deux (même si je trouve personnellement que leurs parents sont un peu trop coulants à leur égard…). Jazz va pouvoir tester ses talents d’enquêtrice afin de retrouver au plus vite son amie Anika. Nos héros vont devoir faire le lien entre le journal découvert par celle-ci et qu’elle diffusait par épisodes sur internet et sa disparition et cela va les amener à enquêter sur des faits bien plus anciens.

Ce roman devrait passionner les jeunes lecteurs friands d’aventures entre poursuites, embuscades ou disputes l’histoire avance rapidement. Les rebondissements sont nombreux et le suspense est bien ficelé ce qui fait qu’on se laisse prendre au jeu. La lecture est rendue plus ludique encore par l’ajout d’images représentants l’application utilisée par Jazz pour synthétiser son enquête (entre autres..). J’ai trouvé ce petit plus bien pensé et bien réalisé. Il donne au livre un ancrage dans la réalité qui est plutôt chouette et qui plaira sans aucun doute.  

Les personnages sont, comme je le disais plus hauts, sympathiques et drôles. Le duo de jeunes enquêteurs est plein de dynamisme et d’enthousiasme. Ils forment un duo plutôt complémentaire et sont par moment comme chien et chat même si l’on sent leur amitié grandir au fil des pages. L’amitié est d’ailleurs une valeur centrale de ce roman puisqu’ils vont prendre tous les risques pour sauver leur amie. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire leurs aventures et la plume de l’auteure y est pour beaucoup. Elle est parfaitement adaptée à un roman pour jeunes lecteurs avec un langage actuel et varié. Jazz et Phoenix sont un couple de jeunes gens que je serais ravie de suivre si l’auteure Gabrielle Lord écrit une suite.

Conclusion

Une lecture jeunesse prenante et bien menée qui vous fera suivre un super duo d’enquêteurs dans leur première aventure !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Anthea – Livre 1 : Les Mastels par Tia Wolff

Fiche technique :

Autoédition – 289 pages – ebook ou broché – Fantasy / Young Adult

Résumé :

16 ans… Le printemps de la vie ! Pour Cassandra et Max, cette phrase va dépasser les limites qu’on lui pose habituellement. Au départ, une amitié ancestrale remontant sur plusieurs générations, des amis, des cours ennuyeux, des coeurs prêts à s’emballer et des matchs de basket à gagner. Le vent léger de l’adolescence. Mais c’était sans compter sur les secrets de famille, sur les squelettes qui dorment dans les placards, sur les légendes qui sont parfois bien plus que ça. Un bruissement infime dans la forêt, il y a de cela de nombreuses années. Un autre siècle. Une autre époque… En apparence anodin mais véritable tempête à venir. Un battement d’aile de papillon en dormance. Il suffira de rien, ou presque. D’un bracelet offert, pas du tout par hasard, pour chambouler leur vie. Comment réagit-on quand on vous apprend soudainement que le monde dans lequel on évolue n’est que mensonge ? Comment assimiler l’incompréhensible ? Comment, surtout, continuer d’être un adolescent lambda avec son quotidien de tracas insignifiants ? Entre doutes, magie, grimoires, secrets et inquiétudes, ils devront se frayer leur propre chemin.

livre magie

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Tia Wolff, de m’avoir proposé son roman en service presse via le site Simplement et pour sa confiance. 

Dès le prologue le lecteur est mis dans l’ambiance :  deux femmes, un rituel, leur sacrifice. Puis, un grand bond en avant nous emmène directement plus de 300 ans plus tard à la rencontre de Cassandra et Max. Les deux jeunes gens sont amis depuis l’enfance, leurs familles sont très proches et ils partagent tout. Ils vont avoir 16 ans, ont des amis, vont au lycée bref mènent une vie banale d’adolescents jusqu’au jour où un bracelet va tout changer et les faire basculer dans un monde inconnu empli de légendes et de croyances. Ils vont devoir accepter que la magie fait partie de ce monde..  

J’ai de suite été attirée par ce roman non seulement pour sa couverture que je trouve magnifique (et que l’on comprend au fur et à mesure de la lecture) mais également pour son résumé. J’adore ce genre d’histoire où des ados vont sortir du lot et découvrir leur potentiel. Ici les choses se font plutôt lentement et comme c’est un premier tome, j’ai trouvé que c’était vraiment bien amené. On n’est pas noyé sous la masse d’information, l’auteure nous laisse digérer et bien comprendre au fur et à mesure.  

L’histoire tourne autour du duo Casey / Max mais pas seulement, ils ont un groupe d’amis de lycée qui prend un peu de place et qui donne une ambiance non seulement sympathique mais également vraisemblable. En effet, on ne tombe pas dans le cliché des deux ados coupés des autres qui ne vivent que l’un pour l’autre bien au contraire ! Ils ont des amis, des petits amis, sortent, font la fête, sont punis, bref une vrai vie de jeunes de 16 ans. L’auteure réussit à rendre le côté lycéen non seulement présent mais crédible. A cela s’ajoute la découverte de la légende des Mastels, ils vont devoir accepter que leurs vies ne sont pas ce qu’elles semblent être et que d’autres soucis que leurs examens ou leurs matchs de basket vont leur tomber dessus. Pareil pour cette partie de l’histoire, j’ai apprécié que tout ne leur tombe pas tout cuit dans la bouche mais également que leur acceptation ne soit pas immédiate. Ils vont devoir comprendre leurs rôles, celui de l’Energie. Cette histoire est originale car elle touche à la nature et pas uniquement à la magie pure. 

L’histoire se déroule donc plutôt lentement mais de façon continue entre révélations, découvertes, chamailleries et réconciliations. Les personnages de Cassandra et Max sont très attachants car ils sonnent justes et sont plutôt raccords avec leurs âges. J’ai particulièrement aimé Cassandra et son caractère.. si impétueux. Les deux héros prennent beaucoup de place alors les autres personnages sont moins travaillés et j’aurais aimé en savoir plus sur certains comme leurs mères par exemple. Mais c’est un tome 1 et il y a encore beaucoup de révélations à venir.. 

Tia Wolff a une écriture vraiment agréable, légère et fluide qui colle parfaitement à son histoire et à ses personnages. Elle a également une imagination fertile pour avoir inventé ce monde et ces légendes même si j’ai pu deviner certaines choses avant l’heure. C’est un premier tome très sympathique qui m’a fait passé un moment de lecture distrayant. 

Conclusion

Un monde où la magie existe et où deux adolescents vont devoir comprendre leurs rôles dans cet univers. C’est léger mais prenant, c’est agréable et ça se lit rapidement.. Un tome un qui ne donne qu’une envie.. Lire le tome 2 ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save Our Souls, tome 1 : Sans attache par Elle Guyon 

Fiche technique :

Auto-édition – 222 pages – ebook ou broché – Fantastique / Young Adult

Résumé :

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…

Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales ? Et si ce qui s’est passé il y a près de trois cents ans était la clé de la réussite ?

café et arbre

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement Elle Guyon de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Riane commence les cours dans un nouveau lycée mais la jeune fille n’est pas une élève lambda, elle a une mission : elle doit sauver Aldric. Aldric, élève du même lycée mène une vie de marginal sans domicile fixe. Mais pour pouvoir le sauver encore faut-il que Riane puisse approcher le jeune homme, et ce n’est pas chose aisée..

J’ai trouvé le début du roman assez déroutant et flou. En effet, j’ai eu un peu de mal à comprendre le fonctionnement des passeurs / gardiens qui n’est finalement expliqué qu’au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire. J’ai également trouvé que l’histoire était un peu longue à se lancer vraiment mais une fois le lien fait entre les différents protagonistes j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.

Gebrail et Jérémy sont des gardiens, Gebrail est d’ailleurs le tuteur de Riane. On découvre grâce à de nombreux flash-backs leur passé commun, leur histoire. Il y a donc deux histoires à suivre en parallèle mais cela se fait sans mal car l’auteure sait adapter son écriture à chaque situation ou époque. 

J’ai été particulièrement touchée par Aldric, un jeune SDF, ce n’est pas commun pour un héros de roman et il est vraiment attachant. Riane a un peu de mal à percer la carapace qu’il s’est forgé (et on le comprend !). Vivre dans la rue l’a rendu solitaire et parfois agressif, il essaye de s’en sortir sans pour autant abandonner ses études et voir cet espèce de compte à rebours au dessus de lui m’a vraiment touchée. Le personnage de Riane est également très attachant surtout dans sa façon d’appréhender ce qui l’entoure. La découverte du lycée et vraiment géniale, je l’imaginais dire « salut » à tous ceux qu’elle croisait..  

L’histoire est originale et, une fois lancée, prenante. Le mélange de fantastique, romance et historique est assez surprenant et bien pensé. Malgré un rythme un peu lent au départ, l’auteure réussit à cadencer son récit, surtout dans le dernier tiers. Les chapitres s’alternent entre passé et présent et permettent aux lecteurs de reconstituer le puzzle. On sent bien que ce passé a une importance capitale pour que réussisse la mission dont Riane est chargée. J’avoue avoir malgré tout préféré l’histoire au présent, surtout que l’auteure sait ménager le suspense et apporter des rebondissements inattendus.

Elle Guyon a une très jolie écriture plutôt pointue et précise. Elle nous livre ici un roman Young Adult qui se lit facilement mais qui réserve des surprises. La fin est plutôt abrupte (mais pourquoi ????) et l’auteure sait nous allécher en intégrant le début du tome 2 à la fin, histoire de nous prendre dans ses filets !

Conclusion

Un premier tome réussit et qui, une fois que l’on est entré dans l’histoire se lâche difficilement. Original il nous donne envie de continuer l’aventure avec Riane et Aldric dans le second tome..

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ICI

 

 

 

   

Chronique Livresque·Jeunesse·policier

Soupçons de Kirsteen Duval

soupcons-980469-264-432

Fiche Technique :

Autoédition – 280 pages – ebook ou broché – Thriller

Résumé :

Sybil et sa mère Maureen fuient le compagnon violent de cette dernière et s’installent dans une ville proche de la frontière du Canada. Leur nouvelle vie se met en place très rapidement, l’avenir semble prometteur. Maureen et Sybil ne tardent pas à tisser des liens amoureux. Le shérif Dan tombe sous le charme de Maureen, alors que Sybil n’en revient pas d’avoir éveillé l’intérêt du très beau Tom. Plus le temps passe et plus le comportement de Tom intrigue Sybil, mais l’amour qu’elle lui porte anéantit sans cesse ses soupçons jusqu’au jour où sa vie bascule…

livre et papillons

Mon avis :

Je remercie l’auteure, Kirsteen Duval, de m’avoir permit de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Le roman ouvre sur une scène un peu déroutante, pas de nom, pas de lieu mais le lecteur comprend très vite de quoi il s’agit.. Une femme dans un coffre de voiture. Puis, 2 policiers sonnent à une porte après que l’auteure nous ait fait faire un saut dans le temps de plusieurs dizaines d’années. Ils rendent visite à une vieille demoiselle qui va, à leur demande, leur raconter ses souvenirs datant de 1961..

Dès les premières pages, j’ai été prise au jeu de ce récit. En effet, on sait que l’on est dans les souvenirs de Sybil et même si la scène au départ nous oriente quant à l’issue de l’histoire malgré tout le suspense est présent. En effet, cette image reste an arrière fond dans l’esprit du lecteur qui va essayer de deviner :  Comment ? Pourquoi ? Qui ? Kirsteen Duval laisse tomber au fil des pages de petites miettes qui permettent au lecteur de se faire ses idées.

L’histoire tourne donc autour de Sybil, jeune adolescente et de Maureen sa mère. Elles se sont installées précipitamment à Blossom Creek, à la frontière canadienne, alors qu’elles fuient le compagnon violent de Maureen. Elles s’installent plutôt rapidement et bien dans leur nouvelle existence entre travail, études, nouveaux amis et nouveaux amours.. 

Autant, j’ai prit beaucoup de plaisir à suivre l’histoire de Sybil et Maureen autant j’ai eu un peu de mal avec le personnage de la jeune fille. En effet, j’ai trouvé qu’elle était plutôt versatile et (même si c’est plutôt normal pour une adolescente, parait-il… je ne m’en souviens plus !!) j’ai eu du mal du coup à la cerner et surtout à suivre ses sautes d’humeur. Malgré tout, on ressent l’amour et la fierté qu’elle éprouve pour sa mère ce qui représente le moteur de cette histoire.

Les autres personnages m’ont par contre beaucoup plu surtout les personnages masculins. J’ai trouvé le sheriff particulièrement attachant. J’aurai aimé qu’ils soient parfois un peu plus développés mais ils collent tous très bien avec le style de l’auteure, l’essentiel est là, on connaît leurs histoires sans tomber dans le « trop ».

Le rythme de l’histoire est quant à lui très intéressant.. Le tout début est stressant, on sent l’urgence, on sent le drame mais on ne sait pas où cela va nous mener.. Puis on vit l’installation de Sybil et sa mère à Blossom Creek. Tout se fait tranquillement, les nouvelles rencontres, les amitiés qui se créent, les amours qui fleurissent, la saison qui avance.. Malgré tout quelques indices nous laissent présager que les choses vont se gâter.. et là, ça s’accélère ! Le rythme devient plus soutenu, plus oppressant jusqu’à une fin qui vient boucler la boucle. J’ai particulièrement apprécié cette façon d’écrire, d’autant que l’auteure a une plume fluide et directe. Elle nous donne quelques petits détails, nous laisse apprécier le côté bucolique de la nouvelle vie des deux femmes avant de nous plonger dans le sombre. Le côté jeunesse ressort par moment, surtout avec le comportement de l’héroïne mais encore une fois, c’est cohérent.

Mon seul bémol sera sur la date choisie.. J’ai eu un peu de mal au fil des pages  me projeter dans les années 60 aux Etats-Unis. Quelques petits détails m’ont gênée comme le fait que Maureen soit divorcée par exemple. Je ne suis pas spécialiste en sociologie mais je m’imaginais que le divorce à cette époque n’était pas très bien accepté.

livrelecteurs

Une très bonne lecture qui m’a tenu au fil des pages jusqu’aux explications finales. Un roman Young Adult qui se transforme peu à peu en policier. 

Ma note : 8/10  

 

aventure·Chronique Livresque·Jeunesse·Romance

Le Livreur par Marie-Sophie Kesteman 

le-livreur-487647-264-432

Fiche technique :

Editions Hélène Jacob – 208 pages – ebook ou broché – Policier / Romance / YoungAdult

Résumé :

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée. Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants.
« Ce que vous désirez le plus au monde », voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour.
Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : « Au plaisir de ton bonheur, le Livreur ». Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun.
Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses… Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie sur sa piste.
Parviendra-t-elle à être plus rusée que son héros ? Fondez-vous avec elle dans les pas du Livreur, et plongez au cœur de ses secrets.

tea-time-wallpapers-pictures-photos-images-OPklMv-clipart

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie chaleureusement les Editions H.J pour ce service presse et pour leur confiance renouvelée.

A Silver Owl, une tradition perdure depuis 300 ans : Le Livreur dépose, un dimanche sur deux, un colis chez l’un des habitants contenant ce que la personne souhaite avoir le plus au monde. Lorsque Mélie rêve depuis toujours de recevoir le fameux paquet, alors lorsqu’elle le découvre un beau matin elle est la plus heureuse. Mais le choix du livreur a-t-il, une fois de plus, été parfait ? En effet, le contenu du paquet la laisse quelque peu dubitative et elle ne peut s’empêcher de se sentir un peu déçue. La jeune femme va donc vouloir en savoir plus sur celui qu’elle considère comme un héros depuis toujours mais qui semble avoir commis son premier faux pas..

C’est un très joli roman que nous livre ici Marie-Sophie Kesteman avec une histoire vraiment sympathique. L’idée qu’un bienfaiteur anonyme gâterait les habitants d’une petite ville est bien trouvée et originale. La lecture est assez rapide car le roman est plutôt court mais l’histoire est malgré tout bien menée. L’auteure ne s’attarde pas en détails et donne peu de descriptions mais suffisamment pour que le décor soit planté et que le lecteur puisse bien s’imaginer les personnages ou les lieux. L’histoire avance plutôt rapidement et manque un peu de rebondissements à mon goût mais les personnages sont attachants et rendent la lecture agréable et prenante.

 Les personnages principaux Mélie et Naru sont plaisants et bien réalisés même si j’ai eu un peu de mal à m’attacher à Mélie. J’ai en effet trouvé qu’elle ne faisait pas vraiment son âge au niveau caractère et ses réactions étaient parfois un peu immature surtout pour une étudiante. Elle a malgré tout son petit caractère ce que j’ai aimé. Naru est plus attachant même s’il est parfois un peu lisse. J’ai toutefois beaucoup aimé son humour. Ma mention spéciale va à Mozart, le majordome, que j’ai trouvé touchant par son attachement à son maître. Il est également drôle, dévoué, c’est vraiment le personnage auquel je me suis le plus attachée.

Mélie décide de découvrir coûte que coûte qui est Le Livreur. Je peux la comprendre car c’est un mystère qui plane sur leur ville depuis 300 ans et il est vraiment tentant de lever le voile sur cet inconnu malgré la perte du côté un peu féérique de la chose. J’ai toutefois trouvé que sa quête se passait un peu trop facilement, j’aurais aimé plus de difficultés, plus de détails. L’histoire est vraiment originale et je trouve vraiment qu’elle aurait mérité un peu plus de développement. Les premiers chapitres concernant Le Livreur sont une très bonne idée, ils permettent de le découvrir tout en préservant son identité. Mais la seconde partie du roman qui finalement est la même histoire vu d’un autre point de vue est pour moi de trop. Elle apporte quelques détails supplémentaires ou éclaircissements mais cette seconde moitié m’a moins plu puisqu’il n’y avait quasiment plus de suspense.

Mais ma plus jolie surprise concernant ce roman est la plume de l’auteure. Marie-Sophie Kesteman écrit de façon légère, fluide ce qui rend la lecture vraiment agréable. Elle mêle facilement les genres avec la quête des jeunes gens pour découvrir le Livreur mais également de la romance.

en-conclusion   

Une lecture agréable qui me laisse un petit goût de Noël à l’avance.. Une pincée de rêve, un peu d’amour, une dose d’amitié et vous obtiendrez ce roman qui ressemble un peu à un conte.. Qui sait si un jour Le Livreur ne passera pas chez vous ?

Ma note : 7.5/10