Chronique Livresque·Science fiction

Projet Mémoria par Fabrice Jalwin

Fiche technique : 

Autoédition – 321 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Résumé :

 Anthony Lefranc est un homme détruit depuis l’attaque sanglante contre sa femme. Abandonné par la justice, il n’a aucun moyen de retrouver son meurtrier. Son destin est sur le point de changer, lorsqu’un groupe de chercheurs propose de lui venir en aide. Ils travaillent sur une technologie capable de lire dans la mémoire. Maintenue en vie durant l’expérience, Jade ouvre son univers, dans lequel ils devront fouiller pour trouver les preuves cachées. Un fantastique voyage attend Anthony dans un monde de souvenirs agréables, mais aussi cruels. Loin de s’attendre à de terribles révélations, ils vont risquer leur vie au détriment d’une cause juste. Seront-ils prêts pour découvrir la vérité ?

livrelecteurs

Mon avis :

Un grand merci à Fabrice Jalwin, l’auteur, de m’avoir permis de lire son roman en service presse. 

Anthony, militaire de métier, est marié à Jade une jeune journaliste qui, au détour d’une conversation téléphonique avec son mari en mission, lui laisse entendre qu’elle est sur un très gros projet. Anthony est convoqué quelques heures plus tard par son supérieur et apprend que Jade a subit une tentative d’assassinat et qu’elle ne vit plus que grâce aux machines qui lui permettent de respirer. Il est donc rapatrié en urgence pour être auprès de celle qu’il aime. Il est contacté après plusieurs mois par un groupe de chercheurs qui souhaitent se servir de Jade comme cobaye à leur projet sur la mémoire humaine. Une opportunité est donnée à Anthony de fouiller la mémoire de son épouse à la recherche du nom de son tueur et des preuves pour faire tomber le commanditaire.. 

Qui n’a jamais rêvé de voyager dans la tête d’autrui ? De pouvoir y découvrir tous ses secrets, de pouvoir revivre certains moments à volonté ? J’avoue que j’ai trouvé, à la lecture du résumé, le thème de ce roman vraiment attrayant et original. Et cette idée ne s’est pas démentie tout au long de ma lecture. Anthony va effectuer des allers-retours dans les souvenirs de son épouse pour y trouver le nom de son assassin et ses commanditaires. Ils vont, avec l’équipe de scientifiques qui l’accompagne, essayer de retrouver les preuves nécessaires pour finir le travail que Jade avait commencé en tant que journaliste et qui implique de nombreuses personnalités. Ce désir de vengeance va, bien entendu, leur attirer de nombreux ennuis.. 

L’histoire est vraiment prenante car l’auteur a très bien pensé ce projet Mémoria, il lui donne une crédibilité vraiment étonnante. De nombreuses barrières se dressent devant ses personnages et notamment lors-qu’Anthony navigue dans la mémoire de Jade. J’ai aimé qu’il ne puisse pas y faire ce qu’il veut et la façon dont les choses se déroulent en font une  bonne lecture. Les personnages ne sont pas épargnés et de nombreux rebondissements rendent ce roman vraiment intéressant. 

Les protagonistes sont bien réalisés et ils ont un bon ancrage dans la réalité. Ils sont crédibles qu’ils soient bons ou mauvais. On imagine très bien des êtres humains agir pour les mêmes motivations (et je ne pense pas que ce soit vraiment de la science-fiction à ce stade, il suffit de regarder autour de nous parfois..). La soif d’argent ou de pouvoir peuvent amener à des comportements horribles et inhumains, ce qu’Anthony et ses compagnons d’aventure vont découvrir à leurs dépens. 

Ce projet soulève de nombreuses questions d’éthique notamment et m’a beaucoup fait réfléchir aux utilisations que l’on pourrait en faire : de nombreuses possibilités bénéfiques pour la société avec la résolution de crimes, l’empêchement d’attentats ou la sauvegarde de la mémoire des personnes souffrantes par exemple mais quid de la liberté de chacun ? Un vaste débat s’ouvre après la lecture de ce livre… 

Autant, j’ai vraiment bien accroché à l’histoire autant j’ai trouvé qu’une bonne relecture s’imposait. En effet, il persiste dans le texte de nombreuses fautes ou coquilles (orthographe, mots utilisés pour d’autres, etc…) qui m’ont un peu gênée dans ma lecture. Ce serait vraiment bénéfique pour ce livre. D’autant que Fabrice Jalwin a une plume fluide et agréable à lire.

Conclusion

Un roman au thème original et qui soulève de nombreuses questions. Sommes nous prêts à accepter de livrer tous nos secrets ? . 

Ma note : 7/10

Si vous souhaitez acheter et lire ce livre cliquez ICI

Chronique Livresque·fantastique

La Bibliothèque T1 Grandir par Pauline Deysson

la-bibliotheque,-tome-1---grandir-864070-264-432

Fiche Technique :

Autoédition – 502 pages – ebook ou broché – Fantasy

Résumé :

Imaginez un monde où ni la pauvreté, ni la guerre, ni les livres n’existeraient plus. Le technomonde. Imaginez un lieu hors du temps, qui abriterait tous les rêves de l’humanité. La Bibliothèque. Imaginez que ces deux univers se rencontrent. À 10 ans, Émilie est choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire. Elle a le pouvoir d’entrer dans les rêves, et de les vivre comme s’ils étaient réels. Son premier livre la conduira sur une voie semée d’embûches, de magie et de doutes. L’accompagnerez-vous ? Mêlant conte philosophique, aventure et magie, La Bibliothèque doit comporter cinq tomes. Grandir est le premier ; les autres seront Vivre, Aimer, Mourir et Rêver. Poursuivez votre voyage sur http://www.paulinedeysson.com

pile-de-livres

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Pauline Deysson, pour l’envoi de ce service presse et pour sa confiance.

Emilie vit dans un monde hyper connecté, le technomonde d’où ont été banni la guerre, la misère mais également les livres. Mais Emilie ne se satisfait pas de cette vie et lorsqu’elle est choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire elle découvre le pouvoir d’entrer dans les rêves, de guider les âmes. Grâce à sa première lecture, elle va vivre des aventures extraordinaires emplies de magie, de pièges mais également de belles rencontres..

J’ai de suite accroché à cette histoire. En effet, dès le début, le lecteur est amené à se poser des questions tantôt sur le fonctionnement de notre monde, tantôt sur notre façon d’appréhender les autres, etc.. Le côté philosophique est très bien amené sans être moralisateur. Le début est assez complexe car l’auteure prend bien le temps de poser les bases du monde, ses abréviations et même si j’en ai été un peu déroutée au départ, j’ai appréciée par la suite car ça a rendu ma lecture beaucoup plus facile, aidée par le lexique à la fin du livre ce qui est une très bonne idée.

Les personnages sont très nombreux car Emilie va faire de nombreuses rencontres lors de ses aventures. Des humains mais également des êtres magiques comme les fées, les sirènes ou le peuple de la nature par exemple. J’ai aimé la façon dont Pauline Deysson les intègre à l’histoire, tout comme les nombreuses références à des textes, contes et légendes qui sont très agréable. J’ai aimé retrouver des références à la mythologie grecque entre autres. Je me suis attachée à chaque personnage, tout particulièrement à Antonie et Emilie. Cette dernière m’a beaucoup plu dès le départ par son esprit frondeur et courageux et la voir évoluer au fil des pages a été un régal.

La découverte de la Bibliothèque et de son histoire est vraiment passionnante, tout comme son fonctionnement. J’imaginais sans mal les âmes venues là pour rêver, j’ai aimé cette idée.

Puis l’histoire du premier livre lu par Emilie est vraiment intéressante et prenante, on passe de scènes d’actions à des scènes plus calmes de réflexions qui permettent au lecteur de souffler un peu. L’auteure a vraiment une imagination sans limite car j’ai vraiment plongé dans ce roman même si parfois j’ai trouvé quelques passages un peu trop longs. Mais la très belle plume de Pauline Deysson fait que l’on dévore les 500 pages de ce roman sans s’en apercevoir !

en-conclusion Un très bon premier tome qui nous entraîne entre technologie à outrance et magie à nous poser de nombreuses questions. Je lirais la suite des aventures d’Emilie avec beaucoup de plaisir.

Ma note : 7.5/10