Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 3: La révolte par Séverine Silbert

Quelques informations… 

Auto-édition – 280 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

Janvier 1861, des jours sombres se sont abattus sur Ténégria. En réponse à l’acte odieux orchestré par Ludwig, les humains se sont révoltés. Ils n’ont plus qu’une idée en tête : éliminer toutes les créatures surnaturelles.
Au milieu de cette terreur, les frères Matharel et leurs compagnons tentent, tant bien que mal, de survivre. Pourtant, leurs heures sont comptées.
La guerre paraît inévitable. Nos héros n’ont plus le choix, ils doivent se battre, risquant leur vie et celles de ceux qui les soutiennent.
Arriveront-ils à échapper au sort funeste qui leur est réservé ? Pourront-ils mettre un terme aux agissements de leurs ennemis dont la cruauté semble sans limites ? Mais surtout, ont-ils raison ou tort de croire en une possible cohabitation avec les humains ?
Entrez une dernière fois dans le royaume de Ténégria et découvrez qui remportera la victoire.

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie très sincèrement Séverine Silbert, l’auteure, pour m’avoir permis de lire ce troisième tome de sa trilogie. J’ai été ravie de faire la connaissance de cette jeune auteure au talent prometteur et à l’imagination débordante. 

Je vous ai parlé des 2 premiers tomes de cette saga dans laquelle vampires, loup-garous, sorcières et autres surnaturels se côtoient (pour ceux qui ont une mémoire de bulot c’est ici que ça se passe ! Tome 1 et Tome 2). Ce roman étant le tome 3 inutile de vous dire que ma chronique va vous spoiler les premiers tomes si vous ne les avez pas encore lu (nanmého ! allez ! on se bouge !!). 

Le royaume de Ténégria est en grand péril tout comme les Surnaturels depuis la traîtrise de la Reine Victoria. Alicia a été faite prisonnière et ses camarades sont dispersés dans la nature. Il va leur falloir tout le courage et la ruse possibles pour délivrer leur souveraine et surtout sauver Ténégria des multiples ennemis qui la menace. 

Ce troisième tome, je l’attendais avec impatience. En effet, j’avais beaucoup aimé les deux premiers opus et les frères Matharel (et Melchior en particulier) m’avaient beaucoup plu. J’avais donc hâte de savoir ce que Séverine Silbert leur réservait en guise de bouquet final. L’histoire était déjà bien posée alors elle commence très vite. Le rythme est beaucoup plus soutenu ici car l’urgence se fait sentir. Les personnages plongent directement dans l’action car ils sont cernés de toutes parts par les ennuis  Ludwig, Laura, les humains mais également la disparition de Louis et Melchior, l’emprisonnement d’Alicia.. Ils ne vont pas avoir le temps de chômer. L’histoire m’a encore une fois beaucoup plu car non seulement elle avance bien, les réponses sont apportées mais on y découvre de nouveaux personnages.

Du côté des protagonistes, quelques nouveautés pour ce dernier tome avec de nouveaux Surnaturels qui viennent grossir les rang des proches de la Souveraine de Ténégria. De nouvelles amitiés vont éclore, des liens se tisser. J’aime toujours autant le personnage de Melchior qui évolue dans ce tome encore un peu plus, montre peu à peu un visage plus « humain ». Aria et Darren sont ceux que je préfère parmi les nouveaux, même si j’aurai aimé en savoir encore plus sur eux. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Alicia, Louis, Léandra, Charlotte et tous les autres dans leurs aventures.

Je tenais également à faire un petit aparté sur les 3 couvertures des 3 tomes qui sont seulement magnifiques, parfaitement réalisées et en parfait accord avec l’histoire. 

Séverine Silbert a été une très belle découverte et j’ai non seulement aimé son style d’écriture efficace et fluide mais également le monde qu’elle a crée dans cette saga. Le royaume de Ténégria et ses habitants m’ont emporté dans leur histoire et je le quitte avec regret (pour une fois je n’aurais pas été contre 1 spin-off ou deux..). Je garderais toutefois à l’œil cette jeune auteure qui, à mon avis, n’a pas fini de nous surprendre.

tumblr_naoc4un3iY1riilx0o1_500.gif

Ce troisième tome conclue d’une très belle façon cette trilogie avec laquelle j’ai passé un excellent moment. De l’amour, de l’action, du suspense.. tous les ingrédients sont ici réunis, suivez Alicia et ses compagnons dans leurs aventures ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·fantastique

Sangs Eternels T1 : La reconnaissance par Florence Barnaud

Quelques informations… 

Auto-édition – 264 pages – Broché – Fantastique

Un résumé ? 

Une vampire-sorcière solitaire. Une étrange maladie. Et si les vampires protégeaient les humains. « Mon nom est Ismérie, je suis plutôt une vampire ratée. Le vampire qui m’a bue n’a pas senti que j’étais une sorcière. Cela lui a été fatal et moi je me suis découvert des dons très particuliers. Ça m’a compliqué la vie et j’ai dû surmonter beaucoup d’épreuves. Du coup, je suis solitaire, c’est plus simple. Mais voilà que ma routine devient mortelle et que l’on me propose un emploi à Paris pour une mission obscure : une étrange maladie condamne les vampires jusque-là immortels. Et là, un événement va tout précipiter et bouleverser ma vie ». Ismérie va devoir faire face à un univers machiavélique et gagner la reconnaissance de ses congénères. Si vous aimez les univers riches en émotions, les aventures rocambolesques, accompagnés de pouvoirs magiques, d’un brin d’humour et de personnages charismatiques, cette saga est faite pour vous.

Embarquez dès maintenant pour le premier tome de Sangs Éternels. « Un roman sensuel, sans vulgarité. Des friands de gourmandises élégantes… »

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Un grand merci à l’auteure, Florence Barnaud, de m’avoir adressé son roman en service presse avant sa sortie officielle le 5 février 2019 pour une lecture VIP. 

Je suis une grande fan de fantastique et les vampires et sorcières font parti de mes personnages préférés dans ce genre alors c’est avec plaisir que j’ai plongé dans l’histoire d’Ismérie.

Ismérie se considère comme une « vampire ratée ».. En effet, elle était une sorcière puissante lorsqu’elle a été transformée en vampire. Le mélange des deux a donné naissance à une créature aux pouvoirs hybrides. Elle est, un jour, contactée pour une offre d’emploi étrange et accepte suite à une rencontre qui vient bouleverser sa routine… 

Dès les premières pages, j’ai été prise par cette histoire aussi entraînante qu’originale. En effet, ici les vampires ont fait leur « coming-out » et vivent parmi les humains ouvertement, ils travaillent et sont intégrés à la société. L’auteure nous donne au fil de l’histoire de nombreux détails quant à cette intégration, une sorte de mode d’emploi de la vie vampirique.. Et je dois dire que tout tient la route ! J’ai trouvé ses idées très convaincantes. Ismérie va donc rejoindre un grand groupe qui oeuvre pour un monde « propre », les vampires ont en effet besoin que les humains se nourrissent sainement afin d’avoir un sang de qualité à boire. Mais lorsque cet équilibre est menacé et que des vampires meurent ils vont faire leur possible pour découvrir le coupable.. 

Le personnage d’Ismérie est vraiment attachant. Dès le début on ressent son extrême solitude, due en partie à ses différences d’avec ses congénères mais pas seulement.. Elle quitte sa petite routine pour se retrouver dans un hôtel particulier parisien habité par le clan Duroy dirigé par Eiirin, vampire asiatique vieux et sexy à souhait. Le passé de la jeune femme se dévoile au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire ce qui permet au lecteur de mieux la comprendre. J’ai aimé son caractère fort, sa tendance à désobéir et son côté fragile.. 

Les autres personnages sont également tous attachants même si je leur ai trouvé un manque de profondeur et de développement. En effet, on ne sait finalement pas grand chose de chacun d’eux même si j’ai aimé l’humour et le côté lumineux de Léo ou la force et le mystère d’Eiirin. J’aurais aimé en savoir bien plus sur leurs passés respectifs par exemple mais ce tome étant le premier, j’imagine que l’auteure nous garde des détails pour la suite. 

Ce roman est le premier de Florence Barnaud et j’ai été bluffée par sa maîtrise de l’histoire et des mots. Malgré des répétitions qui m’ont un peu ralentie dans ma lecture, l’auteure possède une plume de grande qualité qui va, à mon avis, encore s’étoffer avec le temps. Le texte est vraiment rythmé et on passe sans difficulté de moment d’échanges et de calme à ceux d’action dans lesquels parfois le sang est versé. Elle aborde à travers cette histoire des thèmes d’importance comme la pollution ou la santé par exemple. Je vais donc la suivre avec beaucoup d’intérêt, d’autant plus que j’attends maintenant la suite des aventures d’Ismérie et de ses camarades avec impatience ! 

magic-book-4BlurBlog-2 

Une lecture captivante que j’ai beaucoup appréciée.. Un monde dans lequel humains et vampires cohabitent mais qui n’est pas sans danger, une héroïne attachante et une histoire étonnante. Un excellent moment de lecture ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Pour rendre visite à Florence Barnaud sur son blog, cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 2 : La Voleuse par Séverine Silbert

Quelques informations…

Autoédition – 426 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

L’espoir commence à renaître dans le cœur des habitants de Ténégria depuis la réapparition d’une Gardienne. Cependant, cet espoir reste fragile. Alicia et Louis doivent chaque jour faire face aux manigances de leurs ennemis qui se dévoilent enfin. De son côté, Melchior a quitté l’Angleterre pour la France afin de partir en quête de l’un des Veilleurs. Il y voit là un moyen de prouver sa loyauté et peut-être, de guérir son âme. Son voyage ne se fera pas sans encombre. Sur sa route, il va croiser une voleuse qui rendra ses investigations beaucoup plus tumultueuses et enrichissantes que prévu. Dans ce deuxième volet, retrouvez les frères Matharel et leurs alliés pour une aventure empreinte de danger, de passion et de chagrin.

c472ea14

Mon avis : 

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les jumeaux Matharel pour la suite de leurs aventures. Le premier tome « Ténégria, La Gardienne » , dont je vous avais parlé m’avait bien plu et j’avais hâte de savoir ce qu’il allait advenir d’Alicia, Louis et tous leurs compagnons. Je remercie l’auteure, Séverine Silbert, de m’avoir permis de le lire en service presse. Un mention spéciale pour la couverture qui est tout aussi belle et harmonieuse que celle du premier tome. 

Melchior est parti pour la France en compagnie de Lucas en laissant l’Angleterre, son frère Louis et la Gardienne Alicia derrière lui. Il débute ce périple afin de découvrir où se cache l’un des Veilleurs qui posséderait une partie de la relique permettant de sauver le royaume de Ténégria. Il va croiser le chemin d’une jeune femme plutôt déconcertante mais qui, peut-être, réussira à toucher son âme si torturée. 

J’étais ravie de voir que ce second opus était plus centré sur Melchior, le jumeau taciturne et énigmatique. Après avoir subit le traumatisme de la mort de son père, Melchior s’est renfermé et il ne laisse personne pénétrer sa carapace. Mais c’était avant que son chemin croise celui de Léandra, voleuse de bonne famille. Leur rencontre va produire des étincelles au vu de leurs forts caractères ce qui n’était pas pour me déplaire. 

L’histoire est toujours aussi agréable à suivre entre la Ligue, l’Ordre, les loups-garous et surtout la Prima, Laura. Le camp des « méchants » est un peu plus développé dans ce tome même si j’aurais aimé en savoir toujours plus. On apprend des détails sur Laura ou sur Ludwig, sur leurs plans. J’ai trouvé cette seconde partie un peu plus lente mais l’intrigue se pose, s’installe et une fois lancée elle ne s’arrête plus. La quête dans laquelle se lancent Melchior et ses amis va les entraîner bien plus loin dans la souffrance qu’ils ne l’escomptaient. Et pendant ce temps là, Alicia et Louis vont faire face à des meurtres qui mettent en danger Ténégria et le secret de l’existence des Surnaturels. 

Les personnages m’ont tout autant plu ici que dans le tome précédent. On en apprend un peu plus sur Melchior (ce qui m’avait manqué, je suis ravie !) qui reste mon préféré des frères Matharel. Léandra Belair est, quant à elle, une jeune femme attachante tant par son caractère que par son histoire personnelle. Sa vie est compliquée et difficile et elle fait preuve de beaucoup de courage pour essayer de s’offrir une existence loin de la souffrance que lui inflige son frère. J’ai également été ravie de retrouver les autres personnages et plus particulièrement Charlotte, la cousine des jumeaux que j’ai trouvé vraiment touchante. 

Ce second tome continue parfaitement la lancée du premier en développant l’intrigue et en incluant du suspense, des rebondissements et de l’inattendu. Les « intrusions » de la Reine Victoria donnent un peu de piquant supplémentaire puisqu’elle met la pression sur La Gardienne. L’écriture est toujours aussi agréable et fluide, elle est dans le ton du siècle choisi ce qui la rend encore plus appréciable. Séverine Silbert m’a entraîné dans son histoire sans aucun mal et j’ai maintenant hâte de retrouver Melchior, Louis et tous leurs amis !

0002333

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la Voleuse et du Vampire et j’avoue qu’à la lecture de l’extrait du troisième tome donné à la fin je n’ai qu’une hâte.. connaître le dénouement de cette histoire ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Sorceraid, Episode 2 : Les Noyés de Tower Bridge par Léna Lucily

Fiche technique : 

Autoédition – 146 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé : 

Les aventures de Nora Fawkes continuent chez Sorceraid !

Dans le cadre de ses activités dans cette société de conseil en solutions magiques, Nora se trouve confrontée à un dilemme : la discordance entre ses valeurs et ses missions au sein de Sorceraid. Car Nora, qui s’est désormais liée avec le fantôme Jonathan, Trevor le macchabée et un expert en nécromancie avancée, recroise le chemin des Décadents. 

Elle découvre notamment que les sorciers privés de magie forment un vaste réseau de personnes bien décidées à voler aux « riches-en-magie » leurs pouvoirs surnaturels. Quitte à les assassiner. Quelle sera la décision de Nora ? Continuer à travailler au sein d’une entreprise qui décide d’ignorer les atrocités faites aux sorciers et fournit aux décadents de quoi les attaquer, ou démissionner et rester fidèle à ses valeurs ?

th56910733

Mon avis : 

Après quelques jours de vacances bien méritées (si, si je vous assure, bien méritées !!) à la montagne, je suis de retour pour vous parler de nouvelles lectures. J’espère que votre été se passe bien et que vous en profitez pour lire, vous reposer et prendre du bon temps ! 

J’ai donc lu le tome 2 de la série Sorceraid, j’avais découvert le tome 1 (à voir ICI )  dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus mais je vous en parlerais plus longuement dans un autre article. J’étais donc ravie de retrouver Nora pour la suite de ses aventures au sein de la société Sorceraid. Si vous ne l’avez pas encore lu, alors dépêchez vous de remédier à cette situation !! Et je remercie chaleureusement l’auteure, Léna Lucily, de m’avoir permis de lire cette suite via le site Simplement.Pro. 

Nora est maintenant bien installée à son poste de commerciale de la société Sorceraid, société un peu spéciale puisqu’elle doit répondre aux demandes des sorciers. Eh oui ! Les sorcières et sorciers existent, ils vivent parmi nous et leurs demandes sont comment dire.. particulières ?! A moins que vouloir faire pousser une corne de licorne soit quelque chose de commun ??? Nora a donc réussit à composer avec le caractère ombrageux de sa chef lycanthrope Christine, a pris l’habitude de boire un petit bang en arrivant au bureau et se sent de plus en plus à l’aise avec ses collègues. Jusqu’au jour où une nouvelle mission est confiée à Sorceraid qui va semer le doute chez Nora. En effet, Ellie, sa patronne, refuse d’enquêter sur les cas de noyades signalés et ne souhaite qu’apporter une solution à la demande du client. Cette situation ne plaît pas à Nora qui va donc devoir réfléchir si son éthique lui permet de continuer à travailler chez Sorceraid.. 

J’ai été ravie de retrouver le personnage de Nora. Elle est toujours aussi pétillante et drôle même si je l’ai trouvé plus posée dans ce second opus. Elle évolue et mûrit même si elle garde un côté rebelle qui la rend vraiment attachante. On retrouve ici le sujet des décadents entamé lors de l’aventure précédente, ces sorciers aux pouvoirs magiques disparus qui cherchent à s’approprier ceux des autres et Nora est une cible de choix au vu de sa particularité. J’ai trouvé ce second tome un peu plus « sérieux » que le premier puisque l’on plonge un peu plus dans l’analyse des décadents et de leurs méthodes. L’histoire est toujours aussi prenante et Léna Lucily continue de développer son monde magique et extraordinaire en nous en dévoilant peu à peu les règles. 

De nouveaux personnages font leur apparition comme Trévor Dorian, un mort-vivant que j’ai tout particulièrement apprécié. Il est plutôt drôle et attachant et on en découvre un peu plus sur lui puisqu’il était déjà présent lors du premier épisode. On retrouve également tous les autres personnages comme Ying ou Ellie entre autre. Chacun va s’ancrer un peu plus dans l’histoire, prendre au fur et à mesure sa place. Je déplorerais juste l’absence dans cette seconde partie des amis « humains » de Nora. J’avais trouvé qu’ils apportaient un grand plus dans le premier tome avec ce mélange vie réelle / vie fantastique et je trouve que cela manque un peu ici. 

L’histoire est toujours aussi prenante et se lit tout aussi bien que le premier tome. J’aime vraiment beaucoup la plume de Léna Lucily qui est légère, fluide et très actuelle. Les dialogues sont crédibles et les personnages bien menés ce qui fait de cette lecture encore une très jolie découverte. Ce second tome m’a tout autant plu que le premier et maintenant je n’ai qu’une hâte : lire la suite !!! 

 arbre

Un second opus qui continue en beauté cette série.. Le personnage de Nora est toujours aussi attachant et les décadents restent une menace.. 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Le choix de la gargouille par Dana B. Chalys

Fiche technique :

Autoédition – 350 pages – ebook ou broché – Fantasy

Résumé :

Nous sommes tous uniques à notre manière, pourtant certaines personnes le deviennent plus que les autres. C’est ce qui m’est arrivé au crépuscule de mes 17 ans, un jour à Paris, ville que je visitais pour la première fois avec ma meilleure amie.

Au pied de Notre Dame, j’ai plongé la tête la première dans un univers surnaturel où anges et démons côtoient vampires et sorcières. Un monde dans lequel couve une guerre dont je semble être un pion indispensable placé dans la partie par le Créateur lui-même. Sans savoir s’Il gardera la main ou non. Et s’il la perd, qu’adviendra-t-il de toutes ces vies lorsque’Il ne sera plus le seul à décider ?

Mes seuls choix suffiront-ils à les sauver ? Ou faudra-t-il pour cela la force d’amours incommensurables capables d’effondrer les lois divines ?

Je suis la Gargouille.

Et je ferai plier Dieu.

livre et papillons

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Dana B. Chalys de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa gentillesse. C’est ce que je préfère avec le fait de chroniquer des livres : découvrir de nouveaux auteurs, les suivre et pouvoir échanger avec eux.

J’ai eu l’occasion de découvrir la plume de Dana et son imagination grâce à sa série des « Chroniques du Saint Exorciste ». Je vous avais parlé du Tome 1 et du Tome 2 et j’attends le 3 de pied ferme tant j’ai aimé les 2 premiers, j’ai hâte de retrouver Nathan et ses compagnons.

Casey est une jeune fille pas vraiment banale : look gothique, bagarreuse… Fraîchement bachelière, elle part en vacances quelques jours avec son amie Dakota pour visiter Paris. Ce voyage va plonger la jeune fille dans un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence et où une guerre se prépare. Sorcières, Vampires, Anges et Démons, Casey va apprendre à ses dépends que tous ces être mythiques existent.. tout comme Dieu !

Encore une fois, Dana B. Chalys a su me plonger au cœur d’un monde étonnant même si la plupart des noms nous sont familiers. Elle réunit ici la plupart des êtres légendaires autour d’une figure que l’on a pas l’habitude de croiser dans les romans : la Gargouille. Celle-ci va devoir faire des choix, va enquêter pour comprendre ce qu’il se trame et surtout savoir si sa mission est juste ou pas. C’est dans cet univers peuplé d’êtres surnaturels que Casey et Dakota sont précipitées et elles devront y prendre des décisions qui influenceront le reste de leur existence et qui pourraient les mener à la mort.

J’ai été ravie de retrouver non seulement la plume de Dana B. Chalys mais également son humour et son côté un peu mystique. On retrouve dans ce roman tout ce que j’avais aimé dans la série des Chroniques avec bien sur quelques différences. Tout d’abord, l’histoire… Elle se tient parfaitement malgré le nombre important d’explications. Il n’y a ni temps-mort ni ennui et les scènes d’actions sont bien menées. Dana nous fait visiter aussi bien les Enfers que le Paradis et j’ai trouvé ces moments particulièrement savoureux. On y apprend de nombreuses anecdotes sur les anges, les déchus ou les démons, on rencontre Satan, Lucifer, Belzébuth, Lilith mais également Gabriel, Raphaël.. entre autres !  Le fait qu’il y ait d’autres sortes d’êtres comme les vampires ou les sorcières est un grand plus pour l’histoire car leurs rôles y sont déterminants. 

Les personnages sont vraiment excellents ! Casey, l’héroïne, est terrible entre son sacré caractère, son langage fleuri lorsqu’elle est en colère et sa loyauté envers ses amis. Elle m’a fait rire dans sa façon de s’exprimer et certains de ses dialogues avec les « Êtres » les plus influents sont exceptionnels ! Il lui faut beaucoup de courage et de détermination pour faire face à son destin. Son amie Dakota est touchante et courageuse aussi. J’ai été émue par son histoire, sa façon d’être, ses sentiments. Le seul bémol que j’ai par rapport à ces deux personnages est que je les trouve trop jeune par rapport à leurs réactions, je les aurais imaginé avec quelques années de plus. Nick m’a également beaucoup plu même si j’aurais aimé en savoir encore plus sur lui tant son histoire est touchante.

J’ai adoré côtoyer d’aussi près des Êtres comme Satan, Lilith ou même Dieu.. L’auteure nous montre ici sa grande maîtrise des Mythes et Légendes en intégrant parfaitement chacun à l’histoire sans que celle-ci ne soit alourdie par des explications sans fin. Tout coule, l’histoire est fluide et la plume de Dana B. Chalys est toujours aussi prenante et captivante. On suit la Gargouille dans sa quête de vérité et j’ai eu du mal à me remettre de la fin. Elle est parfaite à mes yeux même si elle m’a tiré quelques larmes.

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Un roman qui vous entraînera entre Paradis et Enfers dans un monde peuplé d’Êtres légendaires.. Un univers atypique et original à découvrir en compagnie de la Gargouille ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique

Le Sang de l’Eden : Engeance Livre I par Sabrina Lionat 

Fiche technique :

Auto-édition – 414 pages – ebook – Fantastique

Résumé :

Tous les deux cents ans, un conflit sanglant né de l’obstination d’une déesse et d’un roi légendaire, oppose moines-sorciers et démons. L’équilibre des mondes est en péril, seul le sacrifice de l’engeance pourra les sauver. Éva Brunel, jeune bibliothécaire pleinement satisfaite de son existence ordinaire, voit un jour sa vie basculer lorsque des murmures intempestifs s’insinuent dans son esprit. Ces voix vont l’entraîner au-delà de sa propre réalité, là où les enjeux sont célestes et les manigances, divines. Voilà que désormais sa vie est en danger ! Faire face à sa destinée sera-t-il suffisant à Éva pour survivre à ce qui l’attend ?

livre magie

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Sabrina Lionat, l’auteure, de m’avoir contactée via le site Simplement pour me proposer son roman en service presse.

J’ai tout d’abord passé un peu de temps à détailler la couverture de ce roman la comparant au résumé. Je la trouvais plutôt intrigante en plus d’être belle. Elle laissait présager que le chemin d’Eva n’allait pas être simple.. Puis, j’ai commencé la lecture et là je dois dire que j’ai eu une très belle surprise tant sur la forme que sur le fond. Déjà, l’action commence dès les premières pages, où l’on fait connaissance avec Eva Brunel, une jeune bibliothécaire à la vie plutôt posée (qui a un cadre de travail dont je suis jalouse !!!). Cette existence plutôt calme lui convient pleinement jusqu’au jour où des murmures viennent troubler son quotidien et surtout lui révéler l’existence d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas.

Sabrina Lionat nous entraîne grâce à ce roman dans un monde qu’elle maîtrise complètement et parfaitement. Des démons, des sorcières entre autres vont tout mettre en œuvre pour détruire l’engeance avant que celle-ci ne réalise une prophétie venue du fond des âges instaurée par un Roi de légende et une Déesse tout aussi mythique. Tous ces êtres mythologiques sont vraiment très bien intégrés à l’histoire, au monde réel. L’auteure a fait un très bon travail de recherches et surtout d’intégration à l’histoire qui permet de plonger dans le récit sans se poser de questions, tout y est clair, précis et on y croise des noms connus comme le Roi Salomon par exemple sans tiquer une seule fois sur leur utilisation. 

L’histoire est vraiment prenante et j’avoue avoir eu de la peine à quitter Eva, Lucas et tous les autres. J’aurais vraiment aimé continuer à lire leurs aventures (à quand le tome 2 ????) surtout au vu de la fin ! L’idée est originale et parfaitement maîtrisée, l’histoire s’enchaîne sans fausse note et surtout de façon très fluide grâce à la très jolie écriture de Sabrina Lionat. Pour un premier roman c’est vraiment une magnifique surprise ! Pour une fois, je ne reste pas sur ma faim à me poser mille questions, la suite sera passionnante, je n’en doute pas un instant, mais ce tome un est déjà très complet. Des révélations sont faites qui permettent au lecteur de bien intégrer les différents évènements mais également l’histoire de chaque protagoniste.

Les personnages sont également très réussis, ils ont du caractère et restent crédibles (autant qu’un démon puisse l’être !!). La jeune Eva est attachante et j’ai aimé son évolution au cours de l’histoire. Elle grandit au fil des pages, son caractère s’affirme, elle fait face à sa destinée. Elle a un côté fragile qui donne envie de la protéger, elle qui est placée au centre de ce grand échiquier sans avoir rien demandé. Le personnage de Lucas est également très intéressant avec son côté mystérieux.. Chaque protagoniste est bien pensé et réalisé avec des caractères propres et qui évoluent.

Comme je le disais Sabrina Lionat nous livre ici un premier roman vraiment épatant qui révèle non seulement sa plume mais également son imagination. Ses descriptions donnent vie aux différentes scènes ou aux personnages et permettent de les imaginer sans aucun problème. Une lecture que j’ai beaucoup aimé, une jeune auteure que je vais suivre avec beaucoup d’intérêt !

conclusion 6

Un premier tome qui m’a entraîné dans ce monde où tout risque de basculer, j’ai aimé suivre Eva dans son combat pour déjouer le destin. Réussira-t-elle à survivre ou sera-t-elle sacrifiée en raison d’enjeux célestes qui la dépasse ?

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique

Sorceraid, Tome 1 : Décadence, le fantôme de Waterlow par Léna Lucily 

Fiche technique :

Autoédition – 148 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Nora est une jeune diplômée, blogueuse mode à ses heures, qui vit à Londres et cherche du travail ! Lorsqu’elle découvre cette alléchante offre d’emploi sur Internet, elle ne se pose pas de question : elle fonce… Droit dans un bus ! Accident dont elle ressort sans une égratignure. Cet exploit lui vaut d’être embauchée chez Sorceraid, société de conseil en solutions magiques. Nora passe donc ses journées à fournir à des sorciers décadents (ayant utilisé l’intégralité de leurs ressources en magie) les solutions aux problèmes existentiels de leur quotidien, tels que la résurrection d’Elvis Presley pour un anniversaire ou la traque d’un fantôme inopportun. Bienvenue chez Sorceraid !

livrelecteurs

Mon avis :

Je ne vous en avait pas encore parlé mais j’ai eu la chance d’être sollicitée pour faire parti des chroniqueurs / jury au Prix des auteurs inconnus (n’hésitez pas à aller consulter le site en cliquant ICI ), j’ai donc lu mon 1er roman sélectionné dans la catégorie Imaginaire.

Nora est fraîchement diplômée et recherche activement un emploi. Elle se rend donc à un entretien mais alors qu’elle a un doute sur l’adresse elle se fait renverser par un bus. Accident dont elle se relève sans aucun dommage, ce qui apparemment vaux pour embauche chez Sorceraid puisqu’elle est embauchée sur le moment. Nora va donc découvrir une facette de notre monde qu’elle ignorait : le monde des sorciers ! La magie existe et Sorceraid est là pour apporter des solutions aux sorciers, qui ont, parfois de bien étranges demandes..

L’histoire est un très bon mélange de fantastique que l’on découvre grâce à Sorceraid et ses clients et de monde réel puisque Nora est une héroïne bien ancrée dans son siècle : téléphone portable, blog,.. J’ai particulièrement aimé la finesse dont fait preuve l’auteure pour mélanger ces deux mondes, faire qu’ils cohabitent de façon crédible. Elle est bien construite, sans temps mort, j’ai même trouvé qu’elle était trop courte tant j’ai pris plaisir à la lire. Entre l’arrivée de Nora à son nouveau poste et les aventures qui en découlent, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Car, bien sur, comme l’indique le titre il y a une histoire de fantôme..

Nora est une héroïne qui donne du peps à  l’histoire, elle est drôle, un peu tête brûlée et surtout elle n’y connaît rien à la magie alors lorsqu’elle est propulsée commerciale chez Sorceraid. Elle se retrouve à travailler avec Christine, sa lyconthropie et son fichu caractère cela donne des scènes vraiment amusantes. Tous les personnages de ce premier tome sont vraiment attachants, j’avoue un petit faible pour George et ses chapeaux.. Que ce soit les « humains » amis de Nora comme Charlotte ou Jeff ou les sorciers comme Ying ou Ellie, je les ai tous appréciés (même les méchants !).

Lors des pré-sélections, j’avais déjà beaucoup apprécié le style de l’auteure et mon impression s’est confirmée à la lecture du roman. Léna Lucily écrit de façon très légère, actuelle et ça donne un récit fluide et qui se lit très bien. Elle a choisit d’écrire cette série en épisodes, et j’avoue être de plus en plus fan de ce format. C’est plutôt court (et parfois frustrant), rapide à lire mais de cette façon on retrouve plus souvent des héros que l’on apprécie. J’ai tout spécialement aimé la façon dont SMS et mails étaient intégrés au récit. Ca apporte un petit côté moderne très sympa..  

Conclusion

Grâce au Prix des Auteurs Inconnus, j’ajoute le nom de Léna Lucily à ma liste d’auteurs à suivre.. J’ai vraiment aimé faire la connaissance de Nora et pénétrer dans le monde de Sorceraid..

Ma note : 8.5/10

Si vous souhaitez acheter et lire ce roman, cliquez LA

Pour suivre l’auteure, Léna Lucily suivez LE LIEN

 

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria : la gardienne par Séverine Silbert

tenegria-tome-1--la-gardienne-962830-264-432

Fiche Technique :

Autoédition – 428 pages – ebook ou broché – fantastique

Résumé :

1860, au cœur de Londres, le royaume de Ténégria rassemblant les surnaturels est en proie au chaos suite à une tentative de prise de pouvoir d’une organisation sanguinaire. Au cœur de ce tumulte, Alicia lutte pour sa survie en cachant son passé. Sa rencontre avec un agaçant vampire risque de mettre à mal sa sécurité et peut être même son cœur. Entrez dans l’univers de Ténégria où la trahison est de mise et les apparences souvent trompeuses !!

pile-de-livres

Mon avis :

Un grand merci à Séverine Silbert de m’avoir confié son livre en service presse et pour sa confiance.

Ténégria est un royaume rassemblant les surnaturels au sein du Royaume d’Angleterre tels que les vampires, loup-garous ou sorciers. Alicia tente de survivre prise entre l’Ordre, organisation sanguinaire ayant tentée de prendre le pouvoir de Ténégria et un vampire charmant mais qui compromet sa sécurité. Cela va s’avérer plus compliqué et surtout plus dangereux que prévu pour la jeune femme…

La lecture du résumé m’a de suite emballée.. Londres, 1860, vampire, prise de pouvoir… Voilà des mots chers à mon cœur qui laissaient présager une lecture sympathique et à ça on ajoute une magnifique couverture, je n’ai pas hésité une seconde à me lancer.

L’histoire débute avec Alicia qui est femme de chambre chez des aristocrates. Elle participe aux préparatifs du bal que donnent ses maîtres sans enthousiasme même si cet évènement il va lui servir de couverture afin de procéder à une mission confiée par La ligue qui tente de rétablir l’ordre au sein de Ténégria. Elle va très vite faire connaissance avec Louis, un vampire charmant mais légèrement agaçant qui risque de compromettre sa sécurité..

L’auteure nous entraîne ici dans un récit vraiment sympathique et prenant où tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment : de l’action, une romance, du suspense, de la trahison.. L’histoire commence rapidement avec le bal, la mission d’Alicia et sa rencontre avec Louis. Il n’y a pas de temps mort pour les deux héros et leurs compagnons d’aventure entre : la lutte contre l’Ordre, la sauvegarde de leurs vies et le lien qui se tisse entre Louis et Alicia le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer. L’idée de la lutte pour Ténégria est bien trouvée et ce royaume dans le royaume m’a beaucoup plu. En effet, les personnages sont pour la plupart des surnaturels mais l’action se déroule à Londres et les humains ont une belle part à jouer dans cette aventure ce qui rend ce récit intéressant.

Alicia est une jeune femme au caractère bien trempé, qui a de la répartie et ne se laisse pas faire. Elle est également courageuse et entière et m’a souvent fait rire avec ses réactions parfois excessives. Louis, quant à lui, même s’il est beau, sexy, riche et charmant n’est pas le vampire qui m’a le plus touché. J’avoue que ma préférence va à Melchior, son frère, que j’ai trouvé plus retors, plus déterminé, plus froid.. Louis, malgré son courage et l’attachement qu’il ressent pour Alicia, m’a laissé un goût d’inachevé. Il est beaucoup plus lisse que son frère, plus prévisible.

Les personnages secondaires sont également très intéressants comme par exemple Charlotte, cousine des deux frères, que j’ai beaucoup aimé ou le personnage de Flynn, un vieil homme, qui m’a beaucoup touché également. Par contre pour les « méchants » j’aurais aimé un peu plus de profondeur. J’ai trouvé que même si leurs rôles sont bien définis et qu’ils sont aussi méchants que l’on peut s’y attendre, j’aurai aimé en savoir plus sur eux, leurs motivations. Ce petit manque de développement n’empêche en rien la lecture et ne remet pas l’histoire en cause du tout bien entendu.

Séverine Silbert signe ici un premier roman vraiment agréable et qui m’a beaucoup plu malgré quelques erreurs, rien de bien méchant toutefois. Sa plume est vraiment fluide et plaisante, elle est entraînante avec une histoire bien construite et menée. J’ai hâte de connaître la suite des aventures d’Alicia, Louis et leurs amis car la fin de ce tome 1 laisse présager une suite toute aussi mouvementée et passionnante !

en-conclusion

Un premier tome plaisant et intéressant avec des surnaturels attachants et une histoire à rebondissements dans le Londres victorien..

Ma note : 8/10

 

 

 

 

Chronique Livresque·fantastique

La malédiction d’Ariane de Rose P. Katell

la-malediction-d-ariane-946665-264-432

 

 

Fiche Technique :

Autoédition – 376 pages – broché – Fantastique

Résumé :

Cassie a un secret. Depuis la mort de ses parents, elle est hantée par un cauchemar. Chaque nuit ou presque, elle voit un homme se jeter sous un train et entend une mystérieuse voix l’implorer de lui venir en aide. Hélas, elle n’y parvient jamais… Jusque-là sans conséquence, ce rêve prend une tout autre réalité quand le train qui amène sa grand-mère, avec qui elle s’est brouillée par le passé, se révèle être celui qui percute cet individu. Les choses se compliquent encore plus quand Cassie réalise qu’elle seule a assisté à l’incident et qu’il n’y en a aucune trace. Incapable d’oublier ce qu’elle a vu, intriguée par sa grand-mère qui semble au courant pour son cauchemar, elle décide d’enquêter. Qui est cet homme ? Pourquoi est-elle la seule à pouvoir le voir ? Et que sait exactement sa grand-mère ? Autant d’énigmes qu’elle va s’efforcer de résoudre.

pile-de-livres

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie vivement l’auteure, Rose P. Katell, de m’avoir permit de lire son livre en service presse.

Ce qui m’a attirée en premier, je l’avoue, est la magnifique couverture ! En effet, je la trouve mystérieuse et vraiment magnifique.

Cassie est une jeune étudiante de 15 ans qui a perdu ses parents dans un incendie et qui vit depuis avec son grand frère Miguel. Cassie n’est pas très assidue en cours et se laisse facilement distraire. Mais ce qui la préoccupe le plus est le cauchemar récurrent qu’elle fait : un homme se suicide sous ses yeux sans qu’elle ne puisse rien y faire. Mais lorsque la jeune fille assiste à cette scène alors qu’elle est éveillée là elle commence à se poser des questions.

Dès les premières pages, j’ai su que ce livre allait me plaire. En effet, j’ai trouvé que les personnages étaient crédibles car ils sont loin d’être parfaits.. Par exemple, Cassie n’est pas une élève modèle et je trouve rafraîchissant que les héros ne soient pas exemplaires. Elle essaye de faire des efforts mais même si elle sait qu’elle va s’attirer les foudres de son frère elle va agir comme tout ado pourrait le faire.

Les personnages sont tous attachants à leur façon. Cassie parce qu’on ressent de l’empathie pour elle mais aussi parce qu’on aimerait pouvoir l’aider à y voir plus clair. Elle est bougon, introvertie et même parfois franchement désagréable mais j’ai beaucoup aimé son personnage qui malgré les épreuves va s’ouvrir peu à peu. Le personnage de Miguel m’a beaucoup touchée avec sa façon de se battre pour garder sa sœur près de lui, de l’élever. Les camarades de Cassie sont tantôt drôles, parfois agaçants mais toujours présents pour elle et l’amitié joue un rôle primordial dans cette histoire.

Les relations entre les personnages sont souvent conflictuelles avec, par exemple, l’arrivée de leur grand-mère. Ils ont connus des moments difficiles et cela rend l’histoire d’autant plus crédible que les rancœurs ne sont pas oubliées trop facilement. La romance y est aussi présente mais sans monopoliser l’histoire. Différentes histoires d’amour sont racontées au fil des pages qu’elles soient passées ou naissantes elles sont toutes aussi prenantes et émouvantes.

L’auteure nous livre ici une histoire vraiment bien écrite et fluide. Le côté fantastique est bien amené et le lecteur a le temps de bien appréhender toutes les facettes de l’histoire. La malédiction est traitée de façon originale et j’ai aimé suivre Cassie dans ses recherches mais aussi assister à ses rêves. Mon seul bémol est que j’aurais aimé avoir plus de détail sur les dons de Cassie ainsi que de ses ancêtres. En savoir plus sur son ascendance, ce qu’ils sont devenus. Peut-être sa grand-mère aurait-elle pu avoir plus de choses à lui expliquer sur l’histoire de la famille mais aussi sur la façon d’apprendre à développer son Don.

Rose P. Katell possède une très belle plume qui s’accorde parfaitement à son histoire. Les dialogues sonnent justes et les narrations sont imagées et sans temps mort. 

en-conclusion

Une lecture vraiment très agréable avec une histoire prenante et écrite d’une plume fluide et douce. Un roman qui vous envoûtera comme s’il vous avait lancé un sortilège.. 

Ma note : 8/10