Chronique Livresque·Romance

Quand l’amour s’en mail par Tamara Balliana

Quelques informations…

Amazon Publishing – 303 pages – ebook ou broché – Romance contemporaine

Un résumé ? 

Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?

thé et macaron

Mon avis

Je remercie chaleureusement Amazon Publishing pour leur confiance renouvelée et de m’avoir permis de lire ce roman en service presse. 

Solène est une jeune femme heureuse.. En effet, sa meilleure amie va se marier et lui demande d’être son témoin. Solène prend donc contact par mail avec Léonie, dites Léo, sœur et second témoin de Laetitia. Mais ce n’est pas Léo..nie qui lui répond mais bien Léo, un homonyme plutôt sympa. Les deux jeunes gens vont entamer une correspondance mais lorsque Léo propose à Solène de se rencontrer celle-ci refuse catégoriquement ! Pourquoi la jeune femme ne veut pas rendre réelle cette rencontre ? Que peut-elle bien cacher ? 

Je découvre grâce à ce roman l’auteure, Tamara Balliana, et je dois dire que ça a été une lecture pleine de fraîcheur et avec laquelle j’ai passé un excellent moment. 

Le début peut paraître un peu longuet, l’auteure pose les bases de l’histoire, installe ses personnages, nous montre le cadre de vie de chacun.. Léo et Solène apprennent à se connaître et le lecteur les découvre en même temps. Mais il semble évident que tout n’est pas dit.. Et lorsque les secrets se dévoilent l’histoire prend un tournant. 

J’ai adoré les deux personnages principaux. Solène est une jeune femme attachante, pleine d’entrain et de joie de vivre. Léo est plus posé même s’il a un petit grain de folie qui  le rend aussi pétillant. Mais ce que j’ai beaucoup aimé également c’est que leur histoire est entourée d’un grand nombre de « petites » histoires dans lesquelles les personnages secondaires sont les héros : le frère de Solène, ses parents, Laetitia, la mère de Léo.. tous vivent leurs propres vies et cela donne du relief à ce roman.

Quant à l’histoire en elle-même elle m’a fait passé un excellent moment : c’est simple et percutant et elle parle à tout le monde. Une rencontre via internet due à une erreur, un attachement et une amitié qui se créent, des secrets et la naissance de sentiments.. Tout y est pour rendre cette lecture sympa et actuelle. J’aurais aimé qu’il y ait peut-être un peu plus de rebondissements mais en même temps c’est très bien mené. L’auteure traite de sujets plutôt graves avec humour et donne à ses personnages de la profondeur. Leurs blessures m’ont touchée, leurs craintes ou leurs angoisses aussi..

Ce premier roman lu de Tamara Balliana ne sera surement pas le dernier ! J’ai beaucoup aimé sa plume légère, fluide et actuelle, son écriture est juste, fraîche et vraiment agréable. J’ai aimé cette tendresse que l’auteure glisse dans ses mots, dans ses pages. Et le choix de Tamara Balliana d’en faire un récit à deux voix m’a comblée. On découvre aussi bien les sentiments et les pensées de Solène que celles de Léo, j’aime cette façon d’écrire. 

thé

Une romance pleine de tendresse sans être mièvre, des personnages attachants et une histoire bien ficelée.. voilà un roman que je vous recommande pour cet été, vous passerez un excellent moment ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Feel - good·Romance

Les mots sur l’ardoise d’Angie Le Gac

Quelques informations…

Auto-édition – 153 pages – ebook ou broché – Feelgood

Un résumé ?

Éva, une jolie jeune femme de trente-deux ans a, en apparence tout, pour être heureuse : elle est avocate, vit dans une magnifique maison d’un quartier huppé de Marseille avec son mari avocat également. Elle partage son temps entre son métier et ses rêveries dans son jardin d’hiver, où elle lit entourée de ses orchidées, tout en buvant du thé et en mangeant des macarons, ses gourmandises préférées.
Mais un jour tout dérape. Alors qu’elle plaide une affaire au tribunal, l’extrémité de son nez disparaît, bientôt suivie par d’autres parties de son anatomie. Cette mésaventure qui peut sembler cocasse va pousser Éva à s’interroger sur sa vie, ses priorités et ses espoirs.
La question existentielle que lui pose son médecin : « Êtes-vous heureuse ? » va la bouleverser et la conduire sur des chemins qu’elle n’avait pas envisagé d’explorer.
Et si Éva n’avait le choix qu’entre se découvrir ou disparaître tout à fait ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Angie Le Gac, de m’avoir renouvelée sa confiance à l’occasion de la sortie de ce roman. J’avais découvert sa plume grâce à l’un de ses précédents livre « Une coccinelle dans le cœur« . J’avais donc hâte d’en savoir plus sur ce nouveau roman dont le résumé m’avait tout particulièrement attirée.

Eva est une jeune avocate, mariée et dont la vie semble frôler la perfection. Enfin ça c’est vu de l’extérieur… La jeune femme s’aperçoit en pleine audience que l’extrémité de son nez a disparu. Alors que cela peut sembler étrange, voir drôle, cela va être le point de départ pour Eva d’une remise en question de sa vie, de ses choix..

J’avoue avoir quitté encore une fois un roman d’Angie Le Gac avec ce sentiment qu’il va m’accompagner un bout de chemin. Qui, comme Eva, n’a jamais à un moment de son existence remis tout en question ?

Ce court roman d’à peine plus de 150 pages se lit très vite mais malgré cela il est très bien ficelé et complet. Ce livre m’a fait penser à une petite douceur dégustée au coin de la cheminée (un macaron peut-être..). Une lecture très douce et intimiste qui  nous plonge dans l’esprit et le quotidien d’Eva, un moment volé qui nous permet de la comprendre et de nous attacher à elle. Bien sur j’aurais aimé faire durer le plaisir, en savoir plus mais l’auteure réussie à nous décrire ses personnages, les lieux, les situations sans surcharge de mots ou de descriptions trop lourdes.

Le personnage d’Eva est vraiment très attachant. C’est une jeune femme très douce qui se retrouve face à sa vie, ses choix et ses envies. Elle m’a beaucoup touchée et j’ai adoré sa façon de gérer la situation mais surtout son évolution. En effet, elle est très effacée au départ et j’avoue avoir eu envie de la secouer une fois ou deux.

L’histoire m’a beaucoup plu et j’ai aimé la façon dont Angie Le Gac amène les choses. Mon seul petit bémol sera sur l’enchaînement trop simple à mon goût qui fait que tout coule un peu tout seul pour Eva. J’ai été quelque peu décontenancée par la facilité avec laquelle est acceptée par Eva et les autres personnages la disparition de parties de son corps. Mais je me suis dit que le mieux était de faire comme eux et j’ai du coup pu apprécier pleinement cette jolie histoire..

Angie Le Gac a une très jolie plume, légère et agréable à lire. Comme je le disais précédemment ses descriptions sont complètes sans être lourdes. Elle a très bien travaillé le personnage d’Eva autant dans son caractère, son histoire personnelle ou son passé. L’idée de l’ardoise est très poétique et je réfléchis à faire quelque chose de similaire à la maison (mais je n’en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la lecture !). Encore une fois Angie m’a embarquée dans son histoire et surtout dans la vie de son héroïne. Ca a été un très joli moment de lecture !

thé et macaron

Une lecture à l’image de l’héroïne de ce roman : douce. J’ai aimé découvrir la vie d’Eva, la suivre, espérer avec elle. Eva restera sans doute longtemps dans ma mémoire.

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

Chronique Livresque·Romance·young adult

Sous les apparences par Sullian Loussouarn

Quelques informations…

IS Editions – 330 pages – ebook ou broché – Romance / Young-adult

Un résumé ? 

Jonathan, la quinzaine, fait sa rentrée à Ardenne, une petite ville dominée par quelques dynasties bourgeoises. Le garçon, du genre surdoué, le nez toujours plongé dans ses livres, n’a pas le caractère frivole des adolescents de son âge et a toujours été moqué et rejeté. C’est pourquoi ses parents aisés, vivant en Italie, lui ont accordé un éloignement et une indépendance relative puisqu’il est surveillé de près par Ella, une amie de sa mère.

Dès le premier jour, Jonathan est fasciné par la beauté de Selenna, une jeune fille aveugle de sa classe. Celle-ci est mise à l’écart par tout le lycée et même toute la ville, pour un événement datant de deux ans ayant entraîné sa cécité. Lui, va à sa rencontre, l’aide, la défend et tombe vite amoureux. La famille de Selenna est méfiante, puis cède devant la sincérité du garçon.

Au fil du trimestre, commence à se dévoiler la chape de secrets qui entoure Selenna et plombe la ville. Pire, quelqu’un cherche à la tuer. Que s’est-il donc passé deux ans auparavant ? Pourquoi toute la ville lui en veut-elle ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie chaleureusement IS Editions pour leur confiance toujours renouvelée. C’est toujours un plaisir que de découvrir un nouveau livre issu de leur catalogue. 

Je tiens avant tout à souligner que l’auteur de ce roman, Sullian Loussouarn, est un jeune homme de 17 ans à qui je tire mon chapeau de s’être lancé dans cette belle aventure qu’est l’écriture d’un roman. 

J’ai entamé ma lecture sans avoir trop d’idée de ce qui m’attendais. J’aime, en général, le young adult même si je suis moins romance, mais de temps en temps ça me détend, d’autant que le résumé était un brin mystérieux. J’ai donc plongée dans la vie de Jonathabn, ce jeune homme de 15 ans, vivant loin de sa famille. C’est un jeune homme attachant qui adore lire, est bon élève bien qu’ un peu renfermé. Sa vie de famille semble compliquée et il poursuit ses études loin de ses parents même si Ella, propriétaire du restaurant où il mange le plus souvent et amie de la famille, garde un œil sur lui.

L’histoire débute réellement lorsqu’il croise Selenna la première fois. La jeune fille est incroyablement belle mais aveugle à la suite d’une agression. Tout le lycée semble la détester sans que l’on ne sache autre chose que le fait qu’elle a fait beaucoup de mal auparavant. Ce côté m’a semblé quelque peu incohérent surtout au vu de l’âge des personnages. En effet, Selenna aurait été une peste à 13 ans (ce qui est tout à fait possible, j’en connais !!) Mais de là à lui vouer une haine pareille.. J’espère que l’auteur nous en dira plus dans les prochains tomes ! 

L’histoire tourne autour des deux adolescents, de leur romance naissante, des amitiés partagées ou pas mais surtout autour du fait que Jonathan veut absolument comprendre pourquoi Selenna est aussi détestée. Désir renforcé lorsque la jeune fille est menacée de mort.. Leur amour ne sera pas forcément de tout repos ni simple à gérer, entre la curiosité de Jonathan et la distance que Selenna instaure avec les autres. L’auteur nous entraîne dans le quotidien de Jonathan, ses amitiés, ses amours, son amour de la solitude et sa découverte de la vie à Ardenne qui va se compliquer au fil des pages. 

J’ai été vraiment épatée par l’écriture de Sullian Loussouarn, sa plume est fluide, légère tout en rendant parfaitement la tension ambiante. Ses descriptions et personnages sont travaillés, il amène l’intrigue doucement et distille suspense et révélations avec beaucoup de brio. Malgré un classement en « romance », il y a un côté thriller vraiment agréable qui donne du relief à l’histoire. Mon seul bémol sera pour le côté « déjà vu » des personnages. En effet, très vite, Jonathan m’a fait penser à Bella de Twilight, Ardenne à Forks.. De petites choses qui donnent cette impression et qui parfois m’ont gênée dans ma lecture. Malgré cela, j’ai beaucoup aimé découvrir Ardenne, ses habitants et je lirais avec beaucoup de plaisir la suite des aventures de Jonathan et Selenna. 

Lecture-hiver

Un premier tome vraiment très agréable à lire qui m’a donné envie de connaître la suite ! Une histoire d’amour compliquée, du suspense, des personnages attachants.. tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture. 

Ma noté : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Feel - good·Romance

Tout va bien se passer par Sylvie Noël

Fiche technique : 

Edition : Librinova – 296 pages – ebook ou broché – Comédie romantique

Résumé : 

Un mariage… En général c’est une bonne nouvelle, non ? Un moment sympa, une fête, une ambiance géniale ? C’est comme ça normalement, non ?
Alors pourquoi celui de Maggy, ma meilleure amie part en vrille dès qu’on avance un peu dans l’organisation ? Et les problèmes, ça se déplace en troupeau ! La liste est longue ! Sans compter ce crétin de William, égocentrique, arrogant et… meilleur ami du marié ! Ce type me donne envie de vomir.
Et où est passé le futur marié ? Disparu, envolé, le jour du mariage.
Si je suis dans un cauchemar, je veux me réveiller tout de suite.
Mais je vais prendre en main tout ça. Je vais sauver le mariage de Maggy, parce qu’elle est géniale et qu’elle mérite d’être heureuse.
Moi ? C’est Cassie. Grande gueule, gaffeuse, mais prête à tout.
Ce mariage aura lieu. Quoi qu’il advienne !

tea-time-wallpapers-pictures-photos-images-OPklMv-clipart

Mon avis : 

Un très grand merci à Sylvie Noël, l’auteure, de m’avoir confié son roman en service presse. 

Les préparatifs d’un mariage… En général c’est stressant pour les futurs mariés mais également pour leur entourage et Maggy ne déroge pas à la règle. Son mariage arrive à toute allure et tout n’est pas prêt, des contretemps s’accumulent, des soucis se greffent, bref ça sent la catastrophe ! Heureusement que Cassie, la meilleure amie et témoin de Maggy, veille au grain et va tout faire pour que cette journée soit une réussite pour les tourtereaux. 

Que de toutes les mariées de l’assemblée, celles qui n’ont pas eu des moments de découragement (et/ou d’angoisse, stress, envie de tuer tout le monde.. liste non exhaustive) lorsqu’elles préparaient le plus beau jour de leur vie, lèvent la main ! Merci ! Je me sens moins seule… 

Le titre de ce roman pourrait être un mantra utilisé par Cassie pour rassurer Maggy parce que forcément tout ne va pas être simple.. Entre le tulle, les fleurs, les parents, le plan de table, le marié qui disparaît, la robe, le choix du thème tout s’accumule pour faire péter une pile à la mariée et à son amie… Mais bien sur tout commence avec l’enterrement de vie de jeune fille et ses difficultés d’organisation.

Cassie est une jeune femme qu’on voudrait tous avoir pour amie. Elle est dynamique, gaie, dévouée, elle se donne à fond pour faire plaisir à la future mariée. La seule chose qu’elle n’arrive pas c’est à supporter Will le témoin du marié. Alors forcément cette situation va ajouter encore plus de difficultés parce qu’ils ne vont pas pouvoir s’ignorer très longtemps… Surtout que le dit Will est plutôt canon malgré son arrogance ! Les deux futurs mariés et leurs témoins sont entourés d’un groupe d’amis soudés qui sont tous attachants ou touchants. Agnès ou Caro par exemple m’ont beaucoup amusée. Maggy et David sont un couple vraiment mignon même si Maggy a une légère tendance à se transformer en furie hystérique par moment.. Mais la situation l’exige alors on lui pardonne ! 

C’est un roman qui se lit très rapidement et qui est plein de peps ! L’auteure a su lui donner un rythme agréable grâce à sa plume très actuelle et à des personnages de notre temps. L’histoire est plutôt prévisible bien qu’il y ait quelques rebondissements surprenants et j’aurais aimé que les personnages soient un peu plus fouillés, travaillés notamment Cassie pour laquelle il y a encore matière à découvrir. Mais malgré tout ce roman rempli parfaitement le job : il est divertissant, amusant et délassant !  Le genre de livre dans lequel j’aime me plonger pour oublier les infos déprimantes, la pluie ou le boulot de la semaine.. 

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Une lecture qui vous fera oublier la morosité ambiante et passer un bon moment. Elle rappellera des souvenirs à tous ceux qui ont, un jour, approché de près ou de loin une future mariée ! 

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ICI

Chronique Livresque·Thriller

Lune ou l’autre par Frédérique Hoy

lune

Fiche technique : 

Yakabooks Editions – 168 pages – Poche – Roman noir

Résumé : 

Pierre-Octave, dit Pierrot-la-lune, « rêveur dé nitif » et nègre littéraire pour célébrités, voit sa vie basculer le jour où, lors d’un banal contrôle de routine dentaire, il rencontre l’intrigante Claire.
Dentiste au cœur meurtri, la jeune femme au regard noir ébène écrème à toute allure ses rendez-vous pour cause de panique incontrôlée. Rapidement elle lui demande d’écrire le livre qui la guérira. De quoi ? Pierrot, le découvrira bien assez vite.
Sous de faux airs de romance poétique,ce roman bascule en quelques lignes dans la noirceur la plus opaque. Ecrit à la première personne du singulier, cet étrange récit emporte le lecteur de surprises en rebondissements.

livrelecteurs

Mon avis : 

Avant tout, je remercie chaleureusement les Editions Yakabooks pour leur confiance renouvelée en m’adressant ce service presse. 

Pierre-Octave est un homme un peu lunaire aussi bien physiquement que moralement. Il est « nègre littéraire » ou prête-plume pour des personnalités souhaitant laisser une trace à travers leur biographie et même si cela ne lui plaît pas particulièrement il s’en accommode. Jusqu’au jour où Pierrot va croiser le chemin de Claire, une dentiste un peu spéciale, qui va lui demander de l’aider à se guérir en écrivant sa biographie. Mais guérir de quels maux ? Pierre-Octave n’est pas au bout de ses surprises avec la douce Claire..

J’ai tout d’abord été attirée par la couverture. Je trouvais qu’elle était plutôt étrange pour un livre dont le héros se faisait appeler Pierrot-la-lune. La fin du résumé m’a donné un début d’indice : un roman noir… Et moi qui aime ce genre, je dois dire que j’ai été servie ! Frédérique Hoy nous fait basculer tout doucement d’un début de romance à un roman sombre, glauque, bien loin du conte de fée.

Le résumé ne laisse pas du tout présager dans quelle sorte d’intrigue le héros va se retrouver mêler ce qui est juste parfait. En effet, on découvre doucement Pierre-Octave, sa vie un peu banale, sa famille pas très nombreuse, son travail un peu spécial, il se dévoile au lecteur puisqu’il est le narrateur de ce récit. Puis survient la rencontre avec Claire et son regard sombre qui l’intrigue, le déroute et qu’il veut apprendre à connaître. Alors quand la jeune femme lui propose d’écrire son autobiographie pour elle, Pierre-Octave y voit une façon de devenir proche de la dentiste, de se faire apprécier.. Pas sûre que l’idée soit bonne.. 

Le personnage de Pierre-Octave est plutôt atypique, il est assez naïf, plutôt rêveur, quelque peu déconnecté de la réalité malgré tout il garde les pieds sur terre lorsque la situation l’exige. Je l’ai trouvé vraiment attachant dans sa façon d’être , de penser.. Je le cite :

« … Je n’avais jamais fêté mon anniversaire. Vieillir ne m’effrayait pas ; c’était plutôt devenir vieux qui m’angoissait… »

(j’ai tout particulièrement aimé cette phrase). Il s’exprime de façon assez poétique, un peu aérienne. Et j’ai adoré le voir comprendre peu à peu, anticiper..

Cette façon de s’exprimer m’a plu dès les premières pages et je dois dire que je me suis retrouvée scotchée à l’histoire de Pierre-Octave.. J’avais, moi aussi, envie d’en savoir plus sur la mystérieuse Claire, de comprendre où elle nous menait avec sa biographie. Lire leur histoire c’était un peu comme assister à une danse macabre : intrigante, addictive, surprenante.

Frédérique Hoy a une plume particulière, qui utilise les mots, joue avec eux. Elle donne à cette histoire une tournure dont on ne peut pas se douter, imaginer. Je me suis rendue compte d’avoir lu certains passages en apnée un peu dans l’urgence, découvrant avec délice la folie dans laquelle les héros plongent. 

conclusion 6

Un roman sombre qui bouscule le lecteur tant le contenu est inattendu. Si vous êtes adepte de ce genre n’hésitez pas et si non, n’hésitez pas aussi, une excellente façon de le découvrir. Accompagnez Pierrot-la-lune lors de ses visites à Claire et n’oubliez pas de tout noter, vous aurez besoin de preuves.. 

Ma note : 9/10

Vous souhaitez vous procurer ce livre ?  Cliquez ICI

Chronique Livresque·Romance

Le langage des fleurs de Erika Boyer

Résumé :

Rose est dans une relation amoureuse qui ne la satisfait pas mais à laquelle elle ne parvient pas à mettre un terme. Elle supporte le comportement souvent abusif de son petit ami et se concentre sur ce qui a de l’importance pour elle, à savoir, la boutique qu’elle a héritée de son père. Mais le beau Ethan va venir mettre son coeur à l’envers et chambouler le faible équilibre de sa vie.
Rose se laissera-t-elle cueillir par ce bel inconnu tatoué au charme indéniable ? Arrivera-t-elle enfin à se libérer de cette relation sans amour qui la lie à un homme dont elle pense être redevable ?
Une chose est sûre, l’été s’annonce plein de promesses et les mystérieuses livraisons de fleurs dont la jeune femme est gratifiée seront aussi surprenantes que réconfortantes.

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Erika Boyer, de sa confiance et de m’avoir permit de lire son livre en service presse.

Ce qui m’a tout d’abord attiré dans ce livre c’est sa magnifique couverture. Je la trouve élégante et délicate. Le résumé m’a également séduite alors je me suis empressée de plonger dans cette histoire.

Rose est une jeune femme habitant Lacanau et qui tient un magasin de vêtements hérité de son père. Elle embauche tous les étés Stecy en renfort mais cette année cette dernière n’est pas venue seule, son frère, Ethan, l’a accompagné. Rose est empêtrée dans une relation compliquée avec un homme violent envers qui elle pense être redevable car il l’a soutenu à la mort de son père. Mais on ne contrôle pas toujours ses sentiments et certaines attirances sont trop fortes pour qu’on puisse leur résister, enfin peut-être..

J’ai découvert grâce à ce roman la plume d’Erika Boyer et je dois dire que je l’ai beaucoup appréciée. Elle est souvent douce et poétique et c’est très agréable à lire. L’histoire est une romance où se mèle le destin de plusieurs personnages. La narration est divisée un chapitre sur deux entre Rose et Ethan, ce qui permet au lecteur d’en apprendre un peu plus sur leurs pensées ou leurs sentiments.

Côté personnages mes préférés sont Ethan et Stecy. Ils sont attachants et attendrissants. J’avoue avoir eu un peu de mal avec Rose que j’ai trouvé assez compliquée à suivre. Elle est touchante par bien des côtés mais a parfois des réactions contradictoires ou excessives. Lucas, quant à lui, est vraiment sympa et j’aurais aimé en savoir plus sur lui. J’ai trouvé dommage que certains personnages pourtant importants dans l’histoire soient évincés un peu rapidement sans que l’on sache vraiment ce qu’il est advenu d’eux.

L’histoire m’a beaucoup plu surtout qu’en parallèle de la romance il y a des mystères à résoudre comme par exemple qui est ce mystérieux livreur de fleur ? J’ai toutefois trouvé que par moment l’histoire allait trop vite ou qu’il y avait des situations un peu maladroites mais malgré cela c’est une très jolie histoire d’amour qui donne le sourire.

Une histoire très sympathique à lire écrite toute en douceur et poésie pour passer un bon moment de lecture

Ma note : 7/10