Chronique Livresque·fantastique·Jeunesse·Romance

Save our souls, tome 2: Sans espoir par Elle Guyon

 

Quelques informations…

Auto-édition – ebook uniquement – Young Adult / Fantastique

Un résumé ?

Il doit vivre, elle doit mourir.

Un mois s’est déjà écoulé depuis le retour sur Terre de Riane et les obstacles ne cessent de s’accumuler, rendant sa mission de plus en plus difficile. Entre ses cauchemars récurrents sur sa vie antérieure, l’agression dont Aldric a été victime et la personnalité lunatique de son gardien, arrivera-t-elle à sauver la vie du lycéen, et sa propre âme, en moins de trois semaines ? Et si le principal danger venait d’Aldric lui-même, prêt à tout pour découvrir la vérité sur son ange gardien ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis…

Il est des livres où l’on guette la suite et Save Our Souls fait partie de ma liste. J’étais donc ravie qu’Elle Guyon me permette de lire le tome 2 des aventures de Riane et Aldric via le site Simplement.Pro et je la remercie vivement.

Je vous parlais du premier tome « Save Our Souls, tome 1 : Sans attache » en disant que j’avais vraiment aimé cette histoire et ce tome 2 conforte mon point de vue. Attention, si vous n’avez pas lu le premier ma chronique risque de vous spoiler. On retrouve ici Riane et Aldric à la fin du premier opus, le jeune homme se réveille à l’hôpital après son agression. Riane, quant à elle, doute de plus en plus. Elle n’est pas certaine de réussir sa mission : sauver Aldric d’une mort prévue. C’est d’autant plus angoissant pour la jeune fille que son passage dans l’au-delà est conditionné par cette réussite. Car Riane est morte bien des années avant mais son âme est prisonnière, et sauver Aldric lui permettrait de se libérer un passage.

J’avais trouvé que le premier tome mettait un peu de temps à démarrer alors qu’ici, l’histoire étant déjà mise en place, on plonge directement dans l’action. Il faut dire que l’échéance approche et qu’Aldric a la fâcheuse tendance de mettre son nez là où il ne devrait pas. Des secrets vont être dévoilés, des explications vont être données, et tout cela est très bien dosé par une auteur qui maîtrise de mieux en mieux son sujet. Cette seconde partie m’a parue plus intimiste, on pénètre les pensées des protagonistes, on en apprend plus sur leurs passés, leurs vies, leurs sentiments autant pour les personnages du présent que lors des retours en arrière. Ces flash-backs nous en apprennent toujours un peu plus sur Gebrail, Jérémy, Mika et j’ai été très touchée par ces passages. De ce fait, cette seconde partie est plus calme que la première, l’intrigue passe un peu au second plan et il y a moins d’action à proprement parler.   

Les personnages gagnent en profondeur dans ce second tome. On les découvre, on les appréhende un peu plus et ils sont face à des situations qui vont les obliger à se dévoiler. J’aime toujours autant Aldric qui est un condensé de sentiments contradictoires, Riane semble plus mature que dans le premier tome. Par contre, j’ai aimé en apprendre un peu plus sur Pauline, elle semble plutôt garce qui malgré tout m’a touchée. J’ai également réussi à mieux intégrer toutes les subtilités entre les gardiens, les cibles et les protégés grâce à elle.

Elle Guyon est comme ses personnages, elle se bonifie avec les tomes ! Ce second opus m’a semblé plus abouti, l’écriture mieux maitrisée et l’ensemble vraiment bien mené. Elle a su garder mon intérêt intact grâce à des rebondissements, du suspense et des explications livrés intelligemment et j’avoue que j’ai hâte de connaître le dénouement de cette histoire. Le petit plus de ce roman est un résumé au départ du tome précédent permettant ainsi au lecteur de reprendre sa lecture sans avoir l’impression d’être perdu, une très bonne idée !

0002333

Un deuxième tome centré sur les personnages, l’action est moins présente mais l’histoire reste prenante. Un univers bien maîtrisé et original font de cette série une très bonne lecture !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·Historique·Thriller

La Source S par Philippe Raxhon

Fiche technique :

Librinova – 398 pages – ebook ou broché – Thriller

Résumé :

Quel est le point commun entre le philosophe romain Sénèque, l’écrivain Oscar Wilde et l’empereur Napoléon Ier ? La Source S. Qu’est-ce qui relie Paris, Palerme, Dublin, Tel Aviv, Rome, Waterloo, Sainte-Hélène, et les chemins de la mémoire ? La Source S. Qu’est-ce qui pourrait bouleverser notre vision historique du monde ? La Source S. Qu’est-ce qui peut réunir un historien renommé, professeur à la Sorbonne, jouisseur, gourmand et amateur de grands vins sans modération et une jeune chercheuse sicilienne ambitieuse, instable et sensuelle à tomber par terre ? La Source S. Qu’est-ce qui peut tuer ou inviter à tuer dans un raffinement de cruauté ? La Source S. Qu’est-ce qui constitue une énigme insoluble, et le restera peut-être, même à la dernière page ? La Source S. Qu’est-ce qui est authentique dans cette histoire ? L’impact de la Source S. La Source S, un thriller à ne pas lire si vous êtes satisfait de vos certitudes.

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement l’auteur Philippe Raxhon, pour l’envoi de ce service presse et pour sa confiance.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce roman sur le site Simplement.Pro, j’avoue que j’ai été intriguée. Un roman qui bousculerait nos certitudes ? Dans quel domaine ? Comment ? Et surtout qu’est-ce donc que cette fameuse Source S ? C’est ce que nous n’allons pas tardé à découvrir lorsque la jeune et brillante chercheuse Laura Zante demande de l’aide à François Lapierre, éminent Professeur de la Sorbonne. Une enquête qui va bouleverser leurs certitudes et leurs vies.

Je diviserais ce roman en deux parties.. Dans la première partie, l’auteur pose les bases historiques et présente ses deux héros. François Lapierre et Laura Zante vont être amené à collaborer sur la fameuse source S ce qui va les entraîner dans une sorte de chasse au trésor. J’ai trouvé cette partie plutôt « calme » mais nécessaire puisque l’auteur nous explique ici tous les points importants à travers de longues conversations entre Laura et François. On suit leur cheminement sans aucun mal, le fil de leurs trouvailles et de leurs pensées étant parfaitement rendu par l’auteur. Le lecteur va découvrir de nombreux détails sur la vie et la mort d’illustres personnages historiques comme Napoléon 1er ou Sénèque grâce à une sorte de puzzle géant dans lequel l’auteur nous entraîne.

Puis dans la seconde partie, les choses plus sérieuses commencent. En effet, ils vont devoir étayer leurs théories sur la Source S, prouver au monde entier qu’ils ont raison.. ou tort ! Va alors débuter pour nos deux comparses une longue cavalcade entre Palerme et Dublin, entre Rome et Paris en passant par Sainte Hélène. Et à tous ces voyages il faudra ajouter la présence de la Mafia sicilienne, du Mossad et du Vatican, leur chemin sera parsemé de morts, d’embûches et de sentiments contradictoires. J’ai eu une préférence pour cette seconde partie dont le rythme est plus soutenu et dont les références historiques sont tout aussi intéressantes que nombreuses. Le côté thriller s’y développe un peu plus même si je n’ai pas ressenti le frisson habituel face au danger malgré des coups de feu et des courses poursuites. Il m’a manqué un soupçon d’angoisse ou de stress..

Je me dois de saluer la précision et le travail historique de Philippe Raxhon qui m’a entraînée dans cette histoire sans mal. Sa plume est rigoureuse, travaillée et le langage souvent soutenu. Le rythme est comme je le disais plus lent au départ mais les chapitres souvent courts permettent d’avancer rapidement dans l’histoire. J’ai également apprécié en plus du voyage historique, le voyage culinaire et œnologique dans lequel nous suivons nos deux héros. En effet, Laura Zante et François Lapierre sont deux bons vivants aimant la bonne chair et les bons vins et il m’est arrivé de saliver en lisant les menus de leurs repas.

Mon seul bémol concerne le développement des personnages et plus précisément des personnages secondaires. François et Laura sont bien construits et développés, on connaît suffisamment leurs passés, pensées et caractères pour les trouver attachants ou pas. Pour ma part, j’avoue avoir apprécié François Lapierre sur le tard mais pour Laura mon attachement fut quasi immédiat. Par contre, j’aurais aimé un peu plus de profondeur pour des personnages comme le zio Luigi qui malgré quelques confidences reste bien mystérieux ou Mme Zante mère. Alberto m’a également beaucoup intriguée et j’ai été frustrée de ne pas en savoir un peu plus sur lui. Malgré tout, cela reste de l’anecdotique car l’histoire n’en souffre pas du tout.

Ce roman est le premier de Philippe Raxhon et sa fin ouverte me laisse espérer qu’une suite est prévue aux aventures de nos deux héros ! En tout cas je l’espère parce que ça a été un très bon moment de lecture passé en leur compagnie !

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Une intrigue qui entraîne le lecteur sur les pas de Grands Hommes à la recherche de vérités.. Entre recherches historiques, gastronomie et amour ce roman vous fera passer un très bon moment, à lire sans modération !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·suspense

Les fantômes du passé par Barbara Laurame

Fiche technique : 

Autoédition – 146 pages – ebook – Surnaturel

Résumé : 

Bridget est une jeune antiquaire passionnée par son métier.
Sortant d’une déception sentimentale, elle se jette à fond dans son activité et achète, aux enchères, un lot de cartons de vaisselles et autres objets provenant de Hardwood Castle, château qui a la réputation d’être hanté.
Bridget s’amuse de ce fait, pourtant, depuis ce jour, elle se sent surveillée et des événements surnaturels s’abattent sur elle.
Qui la surveille et pourquoi ?
Qu’a-t-elle à voir avec les entités qui s’en prennent à elle et à sa mère ?
Et lorsqu’au travers de cette aventure, elle vient à rencontrer l’amour, peut-elle seulement avoir confiance ?

fantome

Mon avis : 

Avant tout, je remercie vivement l’auteure Barbara Laurame, de m’avoir permis de lire son roman en service presse. 

L’histoire commence tranquillement, avec Bridget, une jeune antiquaire, qui déballe les cartons d’objets anciens achetés à la vente aux enchères à laquelle elle vient d’assister. Un sentiment diffus s’installe en elle, comme une sensation d’être épiée mais Bridget mets ça sur le compte de la fatigue. Au fur et à mesure de son déballage, la jeune antiquaire va faire de jolies découvertes dont certaines vont changer irrémédiablement sa vie.

L’auteure nous entraîne dans une histoire où le passé resurgit alors que l’héroïne ne s’y attend pas sous la forme d’un fantôme plutôt agressif. Bridget et sa mère vont devoir y faire face pour comprendre en quoi elles sont concernées par ces entités qui les hantent.

L’idée du roman est très bonne avec des rebondissements, un personnage mystérieux, des révélations qui font avancer l’histoire. Le fait que le format soit plutôt court fait qu’il m’a manqué parfois un peu de détails ou de précisions et notamment sur les sentiments. J’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages car ils m’ont semblé un peu « froids » surtout la mère à Bridget. Par contre, j’ai beaucoup aimé cet inconnu qui m’a beaucoup amusé et dont on se demande en quoi il est concerné par tout cela.. L’idée d’inclure un chien (appelé Paul !) m’a beaucoup plu car il apporte une touche d’humour et de légèreté au texte.    

Une grande part de cette histoire touche au paranormal avec la présence de fantômes et j’ai trouvé que c’était vraiment bien mené. Barbara Laurame nous rend ces entités plutôt réelles non seulement par ses descriptions mais également par la façon dont elle nous explique leurs histoires personnelles. Chaque apparition est bien amenée et j’ai particulièrement apprécié ces passages. 

Ceci est le premier roman de Barbara Laurame et je suis certaine que ce n’est pas le dernier. Elle fait preuve d’imagination et sa plume est très agréable à lire. Elle maîtrise parfaitement son histoire et sait où elle veut nous mener. Je me suis doutée assez rapidement de certains points mais malgré cela l’auteure réussit à tenir le suspense jusqu’à la toute fin de l’histoire. 

en-conclusion

Malgré un manque de développement, ce roman nous laisse présager de futurs beaux écrits de l’auteure Barbara Laurame. Alors si vous aimez les fantômes et les sombres histoires issues du passé vous trouverez ici de quoi passer un bon moment ! 

Ma note : 7/10

Si vous voulez acheter et lire ce livre cliquez ICI

Chronique Livresque·Thriller

Les pantins marionnettistes, tome 1 : Le château des brasseurs d’air par Samantha Cortenbach

Fiche technique :

Autoédition – 443 pages – ebook ou broché – Thriller psychologique

Résumé : 

Paris, 1952. Prise au piège par Christian Hann, un essayiste reconnu, père de famille et meurtrier en série à ses heures perdues, Andrea se voit proposer un jeu : celui de partager sa vie, d’assister à ses crimes et d’en débusquer la finalité. Suite à un massacre qui tourne en leur défaveur, elle est séparée de lui, mais le jeu continue.

Sur les traces de Christian, elle découvre Braham, une île anglo-normande à l’écart du monde, livrée à la folie de ses habitants. Secouée par les guerres intestines et les miliciens qui en arpentent les galeries souterraines, elle a perdu tout contact avec la réalité, au point de disparaître des cartes officielles. Elle n’a plus rien de l’île qui, à peine quelques années plus tôt, était aussi prospère que Jersey…

Commence alors une longue quête de vérité remontant aux sources de la perdition de Braham, dans l’ombre de la forêt d’Amboise, sous le dôme de verre du château Des Roches où Christian a passé sa jeunesse. Une adolescence marquée par les atrocités d’une secte d’élite, et par sa relation ambiguë et destructrice avec son chef spirituel…

Quel événement central au château Des Roches a planté les jalons d’un tel chaos ? Comment s’est-il propagé vingt ans plus tard sur l’île de Braham ? Comment un seul homme a-t-il pu plonger une île de près de cinquante mille habitants dans la démence ?

Les Pantins Marionnettistes est un thriller psychologique en deux volumes sur le thème de la manipulation des masses, porté d’un bout à l’autre par des personnages hauts en couleurs. De l’homme de lettres assassin à l’aristocrate bipolaire, en passant par le majordome loufoque et les jumeaux incestueux, les pantins vous plongent dans une fresque à mi-chemin entre une version délurée d’Eyes Wide Shut et militaire The Village.

livrelecteurs

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie Samantha Cortenbach de m’avoir invitée à lire son roman en service presse. 

Andrea est une jeune femme à la dérive et lorsque son chemin croise celui de Christian Hann, célèbre essayiste et accessoirement tueur en série elle fait un étrange pacte avec lui : elle va partager sa vie et essayer de comprendre ses crimes. C’est cette association qui va l’amener à découvrir l’île de Braham et ses étranges habitants, leurs croyances, leurs coutumes et surtout leur folie.. Cette quête va entraîner le lecteur à la découverte de l’adolescence de Christian passée dans un château abritant une secte sanguinaire dont le chef spirituel Laurent Des Roches entretient avec le jeune homme une relation plus qu’ambiguë.. 

A la lecture du résumé, je n’ai pas réussi à me faire une idée précise de ce qui m’attendait dans ce roman.. Un tueur, une enfance, une jeune femme, un pacte.. Des bases qui m’ont plutôt appâtée et donné envie d’en découvrir plus. Et bien, je dois dire que ces quelques indices sont loin de tout dévoiler.. 

Ce roman se décompose, à mon sens, en deux parties. La rencontre et le pacte entre Andrea et Christian puis les recherches sur l’île de Braham sont déjà une partie dense. On y découvre des personnages plutôt tordus et bizarrement attachants. Je n’ai pas réussi à trouver Christian totalement mauvais malgré l’accumulation d’atrocités qu’il commet.. Andrea, quant à elle, est une jeune femme si perturbée qu’on arrive à comprendre son attachement à son bourreau. Puis l’île de Braham révèle quelques pistes, indique une direction à prendre et cette direction est celle du passé.. 

Dans la seconde partie, on découvre l’adolescence du jeune homme qu’était Christian et son arrivée au château Des Roches où il va vivre sous la houlette de Laurent, maître des lieux et surtout chef spirituel d’une sorte de secte où l’atroce, le burlesque et le barbare se côtoient. Les personnages de cette seconde partie sont totalement barrés, perdus, fous,… Ils vivent dans leur propre monde où Laurent représente l’étoile à suivre, le maître absolu et l’arrivée du jeune Christian (enfin pas encore Christian d’ailleurs..)  va être un véritable chamboulement. 

Ce roman est une surprise énorme. Je suis surprise pas l’ambition de l’auteure qui n’hésite pas à livrer une histoire complexe mais parfaitement maîtrisée, par son style d’écriture que j’ai vraiment apprécié car totalement adaptée au contenu et surtout par l’histoire elle même. C’est captivant, sanguinolent, c’est loufoque, parfois drôle parfois difficile mais c’est surtout une aventure qui fait qu’on ne voit pas le temps passer. A chaque rebondissement, à chaque découverte je n’avais qu’une hâte en découvrir encore un peu plus ! Mon unique bémol sera sur l’écriture qui bien qu’excellente m’aurait encore plus plu avec un tout petit peu plus de simplicité et sur quelques longueurs. 

Je vous ai parlé un peu plus haut des personnages, mais je voulais m’arrêter sur deux en particulier.. Christian, qui malgré sa facilité à tuer, torturer, malgré son esprit tordu, pervers m’a particulièrement touchée. J’ai aimé avoir cette vision d’un tueur de sang froid avant de commencer à soulever le voile du pourquoi… Et Laurent, qui est mon personnage préféré. Vous connaissez déjà mon amour des méchants mais celui-ci.. il est hors catégorie ! Non seulement parce qu’il est atroce dans sa façon d’être, de manipuler, de malmener mais également parce qu’il est doux, beau, charmant, drôle. Ces deux personnages ont tellement de facettes que j’ai hâte de lire la suite pour en savoir encore un peu plus sur eux.. 

Conclusion

Un roman qui plonge dans la folie humaine, dans la perversité et la manipulation sans aucun filtre. C’est souvent dur à lire mais l’erreur serait.. de ne pas le lire ! 

Ma note : 8.5/10

Si vous souhaitez acheter et lire ce livre cliquez ICI