anticipation·Chronique Livresque·nouvelle

Blouse blanche et 5 nouvelles d’Anticipation par Jean-Baptiste Van Dyck

Quelques informations…

NDB Editions – 190 pages – Broché – Littérature / Anticipation / Nouvelles

Un résumé ? 

Un infirmier, Antoine, est fou amoureux de sa collègue. Il idéalise son désir ardent dans ses pensées et ne voit pas la réalité de son quotidien lui échapper complètement. Une ambiance de service psychiatrique en mode nocturne. Une veillée habituelle, l’accalmie avant la monstruosité. Suivi de 5 nouvelles d’anticipation sociétales et réalistes, ayant pour cadre un monde de demain pas très éloigné de celui dans lequel nous évoluons déjà. Une anticipation violente mais vivante.

livre et papillons

Mon avis : 

Avant tout, je remercie chaleureusement l’auteur Jean-Baptiste Van Dyck ainsi que NDB Editions de m’avoir adressé ce service presse et pour leur gentillesse. 

Le format « nouvelle » est un exercice difficile, je vous en ai parlé déjà à plusieurs reprises. Développer une histoire, des personnages en si peu de pages n’est pas la chose la plus simple à faire. Et c’est sans doute pour cela que pendant longtemps j’ai fuit face à ce format. Mais après plusieurs bonnes surprises, j’y ai pris goût et ce n’est pas Jean-Baptiste Van Dyck qui va m’en détourner, bien au contraire ! 

En effet, ce recueil regroupe 6 nouvelles et contrairement à la couverture qui semble « proprette » et lumineuse, les histoires dans lesquelles nous plonge l’auteur sont sombres, glauques, sanglantes, dérangeantes… 

La première nouvelle nous fait découvrir Antoine.. Antoine est infirmier de nuit en hôpital psychiatrique mais il est aussi artiste et surtout timide maladif. Il ne s’intègre pas aux équipes et lorsqu’il entame un binôme avec la jolie Clarisse, il sait qu’ils sont fait l’un pour l’autre, il le sent. Cette première nouvelle nous précipite dans une ambiance particulière plutôt pesante où le lecteur partage les pensées d’Antoine, ses désirs, ses envies sans qu’ils ne deviennent forcément réalité..

Avec «Le cul de sac de Douglas» on pénètre dans une salle d’opération où tout ne se passe pas forcément bien (les petits morceaux de cadavres en attestent !). C’est déjà glauque mais lorsque l’on comprend le pourquoi c’est encore pire.. 

Dans « Cortex » des jumeaux médecins aussi barrés l’un que l’autre nous entraînent dans leur folie, leurs ambitions.. Jusqu’où iront-ils pour les satisfaire ?!

«Fortune macabre pour Jacques Athanée» nous laisse entrevoir dans un avenir plus ou moins proche dans lequel l’être humain frôle l’immortalité, au grand désespoir de certains..

Une nouvelle dans le thème de la gastronomie cette fois avec «Fourmillements dans l’assiette», où les cartes du restaurant vous feront saliver.. si vous aimez les insectes !

Et enfin la dernière nouvelle «Le monde en blanc» est à mon sens la plus futuriste du recueil. On y découvre un monde où il a fallu que l’être humain trouve des solutions pour survivre.. mais où la solution est devenue l’obligation. On y découvre la mort des libertés individuelles, du libre arbitre.. Mais elle laisse entrevoir malgré tout un espoir et il est agréable de finir sur une note un brin positive.  

Chacune de ces nouvelles donne à réfléchir sur des thèmes importants, sérieux et actuels comme l’écologie, le pouvoir, sur notre monde en général et l’être humain en particulier. Elles nous plongent dans un monde à la fois effrayant, pas si éloigné du notre, possible ou probable, et que, personnellement, j’espère ne jamais connaître. 

Grâce à sa plume précise et fluide J.B Van Dyck insuffle à ses histoires un rythme que j’ai particulièrement apprécié. On a le temps de s’imprégner de chacune d’elle, de la comprendre, la visualiser et d’en garder le goût en bouche avant de plonger dans la suivante. 

5156185_dca5e

Si vous souhaitez plonger dans la folie humaine ce recueil de nouvelles est fait pour vous ! La folie à tous les étages qu’elle soit individuelle ou collective, qu’elle soit ancrée ou décidée chacune de ces histoires vous fera naviguer dans ce que l’humain peut avoir d’effrayant ou de pire en lui… 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·nouvelle

L’indé Panda N° 6

livre et rose

Bonjour à tous !

Vous connaissez maintenant mon attachement aux auteurs indépendants alors lorsque j’ai été contactée par l’équipe de l’Indé Panda pour chroniquer ce 6ème opus j’étais ravie. Déjà parce que je trouve le concept vraiment top mais aussi parce que le sommaire m’a mis l’eau à la bouche !  

Qu’est-ce-que l’Indé Panda ? C’est un magazine entièrement rédigé et réalisé par des bénévoles dédié aux auteurs indépendants. Il regroupe 12 nouvelles de 12 auteurs méticuleusement choisies et à la fin de chacune quelques mots de son auteur.. Une mine d’or !

Certains noms au sommaire de ce N°6 m’étaient familiers d’autres sont une très belle découverte, dans tous les cas j’ai adoré lire ces histoires ! Je vais vous dire quelques mots sur chacune d’elles..

Le procès participatif par Bouffanges

Bouffanges nous livre ici une dystopie où les réseaux sociaux et l’usage que l’on en fait sont au centre de tout. Chacun peut juger ou être jugé via une application, une conception de la justice qui fait froid dans le dos.. Une écriture précise et fluide qui rend cette histoire presque réelle.

Cette nouvelle a inspiré la magnifique couverture de ce N°6.

Dan par Catherine Loiseau

Je suis fan de Catherine Loiseau alors j’étais ravie de lire cette nouvelle ! De la science-fiction pure où le personnage principal, un humanoïde, va apprendre les émotions humaines à ses risques et périls. Une nouvelle vraiment prenante et une plume toujours aussi addictive.

Un caveau sans vitrail par Laurent B

Laurent B écrit ici sur l’enlèvement de Véronique, une jeune fille pleine de ressource qui va tout faire pour se sortir de cette situation. Une nouvelle un peu plus longue que les autres mais dont l’héroïne est vraiment attachante.

Maïa et l’homme en blanc par Céline Saint-Charle

Une nouvelle que j’ai vraiment appréciée, elle nous parle de notre rapport à la Nature, de la beauté de ce qui nous entoure. Les conversations entre Maïa et l’homme en blanc sont belles et intéressantes. Un récit initiatique à la plume très poétique.

L’étrangère qui vit chez moi par Khalysta Farall

Une super nouvelle dans le style thriller vraiment bien construite et menée. J’ai particulièrement apprécié cette histoire qui m’a tenue en haleine et dont j’ai adoré la chute. J’ai également trouvé la plume de Khalysta Farall très maitrisée et fluide.

Maman est une espionne par Nicolas Chevolleau

Nicolas Chevolleau fait d’un petit garçon le narrateur de cette jolie nouvelle. Celui-ci va nous parler de sa maman et j’ai beaucoup aimé ce récit à la fois poétique et impitoyable. L’écriture est fluide et très agréable, une belle découverte.

Tout compte fait par Nathalie Bagadey

Un conte des temps modernes où l’héroïne va être plongée dans ceux de son enfance.. Un joli récit même si j’ai trouvé le déroulé un peu trop prévisible. Une plume agréable et une histoire sympathique !

Dans l’impasse du chat par Marie Havard

Grâce à Marie Havard, le lecteur se glisse dans la peau d’un chat pour vivre cette nouvelle.. Une histoire prenante et touchante que j’ai particulièrement appréciée tant pour le contenu que pour l’écriture. La plume est riche et imagée, une très belle découverte.

Le dernier chant de Cindy par Vincent Ferrique

Faire la connaissance de Cindy peut être la dernière chose que vous ferez.. Cindy est une sociopathe dont le murmure peut être fatal, suivez là dans sa quête macabre. Une nouvelle un peu plus glauque mais captivante menée par une plume fluide, voir poétique.

Le numismate de Patrice Dumas

Une courte nouvelle dans le style fantastique que j’ai particulièrement aimé surtout pour sa fin. L’écriture est fluide et travaillée, l’histoire est prenante. C’est une très jolie découverte !

La dernière danse de Valéry Bonneau

Qu’il doit être difficile de ne pouvoir toucher les autres ou d’être touché.. C’est le handicap que vit Pépino, une vie de solitude s’offre à lui. Une nouvelle à l’histoire originale mais qui ne m’a pas vraiment convaincue. Malgré tout l’écriture est agréable.

Bal du 14 juillet de Zia Odet

Une nouvelle poignante que j’ai particulièrement aimé. Une écriture pleine d’émotion qui m’a fait vibrer. J’ai vraiment apprécié la plume de Zia Odet.

livre-coup-de-coeur-grand

Voilà ! Vous en savez un peu plus sur ce N° 6 de l’Indé Panda. Ce super magazine paraît, maintenant, tous les semestres alors rendez-vous est pris pour le prochain ! J’ai adoré l’idée de ce magasine, j’ai aimé les nouvelles, j’ai découvert de nouveaux auteurs, pour moi c’est un carton plein ! 
Et cerise sur le gâteau, ce magazine est entièrement gratuit alors précipitez-vous vite pour le télécharger et le lire.
Ma note : 10/10 !!   
Pour le télécharger et lui donner de la visiblité : Indé Panda via Amazon
Chronique Livresque

Les 7 saisons du Malin de Jean-Christophe Chaumette

 

Fiche Technique :

Editions L’ivre-Book – Format ebook – 166 pages

pile-de-livres

Résumé :

Entre une jeune femme dévorée par la jalousie, un gamin boulimique et un neurochirurgien mal embouché, il n’existe a priori aucun point commun. Pourtant, ils vont croiser la route du même personnage, qui s’amuse à utiliser leurs défauts pour leur faire connaître l’enfer. Le long de son existence, il joue avec les âmes de ses victimes. Jusqu’au jour de sa mort, où il tire sa révérence en laissant un cadeau empoisonné à l’Humanité tout entière…

Sept nouvelles sulfureuses comme les sept péchés capitaux. Sept petites perles à faire frissonner même les moins frileux.

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions L’ivre-Book pour ce service presse. Un titre qui laissait présager des frissons, j’ai de suite craqué ! Sans compter que la couverture est vraiment superbe ce qui ne gâche rien à première vue.

Ce livre est un recueil de 7 nouvelles mais qui ont toutes un dénominateur commun : Théofanis Theosphelpemis. Bébé, puis homme et enfin vieillard, chaque nouvelle est une partie de sa vie.  

Si je vous dis : Orgueil, avarice, luxure, envie, paresse, colère et gourmandise vous me dites ? Péchés capitaux ! 7 péchés, 7 nouvelles et 7 personnages qui vont rencontrer Théo à leurs risques et périls.

Dès le début, j’ai adoré ce livre.. Ouvrir sur les paroles de « Sympathy for the devil » des Rolling Stones, j’ai trouvé cette idée extraordinaire et terriblement dans le ton.

L’histoire, ou plutôt les histoires, m’ont vraiment plu. J’ai aimé cette façon de diviser la vie de Théofanis en plusieurs étapes et d’y associer un péché. Chaque pécheur est excessif mais tellement réaliste et drôle dans sa démesure que je ne suis pas sûre de les avoir plains une seule fois.

J’ai trouvé le personnage de Théofanis absolument extraordinaire. Forcément moi qui ai une préférence pour les vilains, les méchants de tous genres je ne pouvais que le trouver génial ! Il est d’une cruauté rare mais toujours avec le sourire !

J’ai découvert la plume de Jean-Christophe Chaumette grâce à ce recueil mais j’ai tellement accroché à sa façon d’écrire et à son imagination que je lirais sans aucun doute ses autres livres.

Pourtant je ne suis pas du tout fan de nouvelles en principe mais ici c’est vraiment différent et original, chaque nouvelle est la suite de la précédente et la fin est tellement bien trouvée ! Mais chut… il vous faut le lire pour savoir ce qu’il adviendra de l’Humanité..

en-conclusion

Vous aurez compris que c’est un coup de coeur pour moi. J’ai tout aimé l’histoire, les personnages et l’écriture de l’auteur ! Et si par hasard, vous croisez un jour un grand rouquin aux yeux de chat, évitez de dire devant lui que vous vendriez votre âme au Diable pour une voiture, un gâteau ou une grasse matinée.. on ne sait jamais il pourrait vous prendre au mot !

Ma note : 9/10