Chronique Livresque·Science fiction

Les chercheurs du temps par Emmanuelle Nuncq

Fiche technique :

Séma Editions – 220 pages – ebook ou broché – Science – Fiction

Résumé :

Les Chercheurs du Temps, ce sont Clarence Fertennant et Roxane Marty, des voyageurs du passé qui utilisent leur pouvoir pour étudier la Littérature française en allant à la rencontre de ses plus prestigieux représentants.

Du moins, ils essayent, puisque leurs missions ne se terminent en général pas comme ils l’avaient souhaité !

Entre personnages marquants, révélations historiques, ennemis étranges et situations incontrôlables, nos deux amis ne sont pas au bout de leurs surprises.

magischesbuch_500px-breit

Mon avis :

Je remercie vivement Séma Editions pour ce service presse et surtout pour leur confiance renouvelée.

Clarence Fertennant est un être hors du commun, il voyage dans le temps grâce à une invention originale : des semelles de chaussures ! Au fil des années il a partagé son secret avec de nombreux étudiants. C’est donc ainsi qu’il fait la connaissance de Roxane Marty jeune étudiante en lettres moderne. Mais malgré un contrat et des recommandations tout ne se déroule pas toujours comme il le souhaiterait..

Je ne vais étonner personne si je vous dis que la première chose que j’ai remarqué lorsque j’ai vu ce roman dans le catalogue de Séma Editions c’est sa couverture.. Elle est vraiment magnifique et tous ces rouages en fond m’ont de suite attiré l’œil.. Puis la lecture du résumé a fini de me convaincre : qui ne rêve pas de voyager dans le temps tel Marty (coïncidence ????) MacFly et le Professeur Emmett Brown dans « Retour vers le Futur » ? Le fait que la Littérature Française soit l’étude des 2 compagnons est un peu comme la cerise sur le gâteau !  

Roxane Marty prépare sa thèse sur Edgar Allan Poe, c’est donc une aubaine que de pouvoir voyager à travers le temps et satisfaire sa curiosité non seulement sur son sujet d’études mais également sur d’autres auteurs de la littérature qu’elle affectionne tant. C’est sans compter le caractère impétueux de la jeune femme qui la pousse parfois à quelques maladresses mais également au fait que le Professeur Fertennant a peut-être quelques squelettes cachés dans le placard qui vont réapparaître au fil de leurs aventures..

Le roman se décompose en épisodes, un peu comme une série télévisée où nos héros vivraient à chaque fois une nouvelle intrigue mais avec un fil conducteur vraiment prenant. En effet, un mystérieux personnage apparaît dès l’épisode des libellules électriques et sa présence apporte un supplément de mystère au roman. Les pièces du puzzle s’assembleront au fil des pages tournées.

A chaque épisode, Roxane et Clarence vont visiter un nouvel auteur et une nouvelle époque. Les choix de notre auteure, Emmanuelle Nuncq, sont vraiment intéressants avec par exemple Gérard de Nerval ou Charles Baudelaire mais aussi (mon petit cœur l’en remercie !!) Jane Austen. Elle nous livre des révélations sur les auteurs visités, des anecdotes qui rendent ce texte vraiment piquant, vivant et captivant. On découvre également au fur et à mesure les clauses du contrat passé entre les deux protagonistes, les conséquences des paradoxes temporels et la dangerosité de modifier le flux temporel. J’ai particulièrement apprécié que les informations nous soient livrées au compte goutte, on a le plaisir d’en apprendre tout au long du roman.

Les personnages sont très bien réalisés et complémentaires. Autant Roxane est exubérante et spontanée autant le professeur Clarence Fertennant est posé. La curiosité et l’enthousiasme de Roxane la rende attachante et rafraichissante. Quant à Clarence on ressent son âge et son expérience même si le contact de la jeune étudiante le déride rapidement.

J’ai découvert grâce aux « Chercheurs du Temps » la plume d’Emmanuelle Nuncq, une très bonne surprise ! Le récit est fluide, bien construit et parfaitement maîtrisé. Je n’ai lu la biographie de l’auteure qu’après avoir fini ce roman et je n’ai pas été du tout étonnée de son parcours. Je vais suivre avec beaucoup d’intérêt Emmanuelle Nuncq qui m’a fait passer un très bon moment grâce à ses Chercheurs du Temps !

steampunk

Un roman qui fait voyager et découvrir la littérature de façon originale.. Une très belle découverte !!

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Publicités
aventure·Chronique Livresque·Jeunesse·Romance

Le Livreur par Marie-Sophie Kesteman 

le-livreur-487647-264-432

Fiche technique :

Editions Hélène Jacob – 208 pages – ebook ou broché – Policier / Romance / YoungAdult

Résumé :

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée. Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants.
« Ce que vous désirez le plus au monde », voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour.
Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : « Au plaisir de ton bonheur, le Livreur ». Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun.
Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses… Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie sur sa piste.
Parviendra-t-elle à être plus rusée que son héros ? Fondez-vous avec elle dans les pas du Livreur, et plongez au cœur de ses secrets.

tea-time-wallpapers-pictures-photos-images-OPklMv-clipart

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie chaleureusement les Editions H.J pour ce service presse et pour leur confiance renouvelée.

A Silver Owl, une tradition perdure depuis 300 ans : Le Livreur dépose, un dimanche sur deux, un colis chez l’un des habitants contenant ce que la personne souhaite avoir le plus au monde. Lorsque Mélie rêve depuis toujours de recevoir le fameux paquet, alors lorsqu’elle le découvre un beau matin elle est la plus heureuse. Mais le choix du livreur a-t-il, une fois de plus, été parfait ? En effet, le contenu du paquet la laisse quelque peu dubitative et elle ne peut s’empêcher de se sentir un peu déçue. La jeune femme va donc vouloir en savoir plus sur celui qu’elle considère comme un héros depuis toujours mais qui semble avoir commis son premier faux pas..

C’est un très joli roman que nous livre ici Marie-Sophie Kesteman avec une histoire vraiment sympathique. L’idée qu’un bienfaiteur anonyme gâterait les habitants d’une petite ville est bien trouvée et originale. La lecture est assez rapide car le roman est plutôt court mais l’histoire est malgré tout bien menée. L’auteure ne s’attarde pas en détails et donne peu de descriptions mais suffisamment pour que le décor soit planté et que le lecteur puisse bien s’imaginer les personnages ou les lieux. L’histoire avance plutôt rapidement et manque un peu de rebondissements à mon goût mais les personnages sont attachants et rendent la lecture agréable et prenante.

 Les personnages principaux Mélie et Naru sont plaisants et bien réalisés même si j’ai eu un peu de mal à m’attacher à Mélie. J’ai en effet trouvé qu’elle ne faisait pas vraiment son âge au niveau caractère et ses réactions étaient parfois un peu immature surtout pour une étudiante. Elle a malgré tout son petit caractère ce que j’ai aimé. Naru est plus attachant même s’il est parfois un peu lisse. J’ai toutefois beaucoup aimé son humour. Ma mention spéciale va à Mozart, le majordome, que j’ai trouvé touchant par son attachement à son maître. Il est également drôle, dévoué, c’est vraiment le personnage auquel je me suis le plus attachée.

Mélie décide de découvrir coûte que coûte qui est Le Livreur. Je peux la comprendre car c’est un mystère qui plane sur leur ville depuis 300 ans et il est vraiment tentant de lever le voile sur cet inconnu malgré la perte du côté un peu féérique de la chose. J’ai toutefois trouvé que sa quête se passait un peu trop facilement, j’aurais aimé plus de difficultés, plus de détails. L’histoire est vraiment originale et je trouve vraiment qu’elle aurait mérité un peu plus de développement. Les premiers chapitres concernant Le Livreur sont une très bonne idée, ils permettent de le découvrir tout en préservant son identité. Mais la seconde partie du roman qui finalement est la même histoire vu d’un autre point de vue est pour moi de trop. Elle apporte quelques détails supplémentaires ou éclaircissements mais cette seconde moitié m’a moins plu puisqu’il n’y avait quasiment plus de suspense.

Mais ma plus jolie surprise concernant ce roman est la plume de l’auteure. Marie-Sophie Kesteman écrit de façon légère, fluide ce qui rend la lecture vraiment agréable. Elle mêle facilement les genres avec la quête des jeunes gens pour découvrir le Livreur mais également de la romance.

en-conclusion   

Une lecture agréable qui me laisse un petit goût de Noël à l’avance.. Une pincée de rêve, un peu d’amour, une dose d’amitié et vous obtiendrez ce roman qui ressemble un peu à un conte.. Qui sait si un jour Le Livreur ne passera pas chez vous ?

Ma note : 7.5/10

 

Chronique Livresque·dystopie·suspense

Ruines, Tome 1 Nuit de Sophia Laurent

Ruines

Fiche Technique :

Autoédition – 252 pages – ebook ou broché – Dystopie / Aventure

Résumé :

Alex… Quatre lettres qui se débattent pour rester à flot.

C’est tout ce qu’il connaît de lui. Le reste, ce monde dévasté, ces hommes qui veulent sa peau, son corps aussi détérioré que son esprit et cette bande d’adolescents plus sauvages les uns que les autres… Le reste est flou, vague, sombre.

Il va chercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus. Et rencontrer dangers, aventures, et… amis ?

pile-de-livres

Mon avis :

Un grand merci à l’auteure, Sophia Laurent, de m’avoir confié son livre en service presse.

J’avoue que j’ai de suite été attirée par la couverture qui est mystérieuse au possible et lorsque j’ai vu que c’était une dystopie je n’ai pas hésité une seconde, un de mes genres préférés !

Une ruelle sombre, un jeune homme se réveille et s’aperçoit très rapidement qu’il n’a plus aucun souvenir. Sa seule certitude reste son prénom Alex. Sa route va croiser une bande d’adolescents qui survit dans ce monde en ruines et il va devoir se battre pour se faire accepter et essayer de récupérer sa mémoire.

Dès le départ, le lecteur est aussi perdu qu’Alex.. On est à l’affut du moindre détail qui pourrait non seulement nous en apprendre plus sur ce mystérieux adolescent mais également sur le monde qui l’entoure et qui ne semble pas très réjouissant. J’ai beaucoup aimé ce mystère qui oblige le lecteur à s’identifier au personnage, à entrer dans sa peau. L’action commence très vite, à peine les yeux ouverts qu’Alex a déjà des ennuis puis sa route va croiser celle de Maxim, chef d’une bande d’adolescents qui forment une sorte d’armée et se battent pour leur survie. 

L’histoire est vraiment très prenante, on tourne rapidement les pages pour combler les blancs, pour en apprendre plus. Il y a de l’action mais aussi une tension psychologique entre les personnages. En effet, Alex n’est pas forcément accepté de tous et va se faire des ennemis sans compter son passé qui le rattrape peu à peu. Mais également des alliés, voir des amis.. J’ai vraiment apprécié la façon dont l’auteure distille les renseignements, un peu au compte goutte, le suspense reste présent tout au long du roman même lorsqu’un minuscule pan du l’énigme est dévoilée.

Les personnages m’ont beaucoup plu surtout Maxim et Beth. J’ai eu plus de mal à m’accrocher à Alex même si j’ai souvent ressenti de l’empathie pour lui. Son petit côté rebelle et insolent le rende tantôt attachant tantôt tête à claque. Beth et Maxim, sont, quant à eux, attachants chacun pour des raisons différentes. Elle pour sa délicatesse mais aussi sa force de caractère et Maxim pour son engagement auprès des enfants et ados qu’il a sous sa responsabilité et son côté protecteur que j’ai trouvé touchant. Tous les protagonistes sont très bien pensés même si parfois j’aurais aimé que l’auteur développe un peu plus leur caractère ou nous donne plus de détails sur leur passé. Peut être en saurons-nous plus dans le second tome !?

En tout cas, je suis vraiment ravie de cette lecture et d’avoir découvert la plume de Sophia Laurent qui est précise, fluide et qui m’a mené exactement là où elle le voulait sans que je m’en rende compte. Généralement je ne parle pas des fins mais là j’avoue qu’elle m’a scié ! J’ai d’ailleurs hâte de pouvoir lire la suite !

en-conclusion

Un très bonne dystopie qui ravira les amateurs du genre mais pas que.. une lecture agréable et addictive qui vous fera passer un très bon moment ! Sophia Laurent est une jeune auteure à suivre !

Ma note : 8/10

 

 

 

Chronique Livresque·steampunk

La ligue des Ténèbres : Saison 1 La Tédesplen de Catherine Loiseau

Fiche Technique :

Editions Ulthar – 352 pages – Broché

Résumé :

La Ligue des ténèbres a vu le jour dans le Londres des années 1880. Elle se compose de quatre personnes : Edmund Nutter, inventeur ; lady Astley, arnaqueuse ; Thomas Wiseman, voleur à la petite semaine et Samantha Wiseman, narratrice à la tête sur les épaules et au caractère bien trempé. Ayant par hasard construit une machine à voyager entre les mondes, la Ligue des ténèbres voyage avec un but : conquérir l’un de ces mondes ! Plus facile à dire qu’à faire, hélas, surtout quand les inventions du professeur se détraquent ou que l’un des plans soi-disant sans faille de Tom et Ginger tombe sur un os… Cette édition regroupe les huit premiers épisodes de la Ligue des ténèbres, agrémentés d’un épisode bonus inédit : les géants de glace.

Mon avis :

Concernant ce livre vous avez 2 choix : soit acheter la saison d’un bloc ou alors épisode par épisode. Pour ma part, j’ai choisi le broché contenant toute la saison 1 et je ne regrette pas ce choix. De plus, le broché contient un épisode bonus vraiment super.

Ce qui m’a d’abord attiré l’oeil c’est la couverture. Tellement steampunk, j’ai de suite adhéré ! Puis, en lisant le résumé, je me suis dis que cette histoire avait l’air vraiment sympa et un peu déjantée alors je me suis lancée..

On fait la connaissance dès le départ de Samantha Wiseman qui devient apprentie du Professeur Edmund Nutter, inventeur de son état. Son frère, un voleur invétéré, Thomas Wiseman refait surface après quelques annés sans nouvelles accompagné de son amie Lady Astley et voilà comment nait La ligue des Ténèbres ! Grâce à une invention du professeur, une machine à voyager entre les mondes, ils vont essayer d’en conquérir un et ce n’est pas chose facile !

Je dois dire que j’ai vraiment bien aimé ce livre surtout grâce à son originalité. Chaque épisode relate la conquête d’un monde (parfois il en faut 2 !) et ils sont tous plus originaux et farfelus les uns que les autres. On y trouve plein de références à d’autres oeuvres comme Alice aux  Pays des Merveilles par exemple (je n’en dis pas plus, je vous laisse les chercher !) et j’ai trouvé cela vraiment très drôle.

L’auteur a une plume vraiment très agréable (qui s’améliore au fur et à mesure des épisodes à mon avis), les mots coulent et l’histoire est fluide. On avance avec la Ligue en se demandant à quel moment leur plan va tomber à l’eau. Parce qu’il faut l’avouer, ils ne sont pas très doués en conquête du monde !

Les personnages sont attachants et sympathiques. Ils m’ont beaucoup amusé et au fur et à mesure des pages qui se tournent on les apprécient un peu plus. Chaque aventure les rapprochent, on assiste à l’évolution de leurs sentiments. Ils croisent sur leur chemin d’autres personnages parfois sympathiques, parfois bizarres voir même carrément hostiles

Une deuxième saison est sortie et le livre est déjà dans ma PAL. J’espère que la suite sera dans la même veine et que les personnages prendront un peu de profondeur.

Une lecture agréable et sympathique qui permet de s’évader un peu. A lire pour passer un bon moment entre aventure et rigolade.

Ma note : 8/10