Chronique Livresque·fantastique·Romance·young adult

Azmel tome 1 La Porte du Temps par Laura Wilhelm

Quelques informations…

Sudarènes Editions – 217 pages – ebook ou broché – Fantastique / Romance

Un résumé ?

« Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps ? Imaginez que vous soyez obligé de recommencer votre vie à zéro, nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez ensuite que vous découvriez dans un excès de colère que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensée et que vous n’êtes pas seul à faire partie des forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez… Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde ?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destinée à cacher votre vraie nature des forces du mal… »
Deux familles que tout oppose. Un sortilège prononcé il y a plus de 400 ans par les Chefs de Clan de l’une d’elle afin de ne jamais se mélanger… « Azmel », créé pour se protéger fini par devenir un calvaire lorsque Léna et Rick, issus de ces clans, tombent amoureux.
Mais leur histoire de famille est bien plus compliquée que ce qu’ils savent déjà. Ils vont découvrir des forces qu’ils n’imaginaient pas exister et se heurter à la frustration la plus violente qui soit : ne pas pouvoir se blottir dans les bras de l’amour de sa vie. Car, ils en sont conscients, au plus profond de leur âme : ils sont faits l’un pour l’autre, que leur famille le veuille ou non.
Leur amour va subir bien des épreuves, des histoires de lycée en passant par les drames familiaux, sans oublier la Porte du Temps qui rappelle à Léna que ses pouvoirs ne font que grandir et qu’elle ne sera peut-être pas capable de gérer la puissance qu’elle lui insuffle.
Les démons et les élus devront s’unir contre d’autres forces plus violentes. Seulement y arriveront-ils ? L’amour de Léna et Rick sera-t-il assez fort ?

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Laura Wilhelm, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via la plateforme Simplement.Pro.

Léna est une jeune fille qui vit une situation triste et difficile. Elle a perdu ses parents dans un accident de la route et doit donc quitter son environnement pour tout recommencer auprès de sa tante et ses cousines. Lorsqu’elle croise Rick pour la première fois, elle se rend compte qu’ils sont irrémédiablement liés.. Elle ne sait ni pourquoi ni comment mais leurs cœurs battent à l’unisson et cette découverte n’est que la première d’une longue liste qui va entraîner Léna dans une aventure à laquelle elle ne s’attendait pas..

Je ressors de ma lecture un brin mitigée.. En effet, Laura Wilhelm créé ici un contexte favorable à une « grande aventure » : une jeune fille qui ignorait ses pouvoirs et les découvre brusquement, une histoire d’amour interdite, de la magie, des démons, des héros jeunes et plein d’avenir.. mais..

L’histoire est vraiment sympathique et même si elle n’est pas follement originale je trouve que l’auteure y a mis sa patte. Léna découvre qu’elle est une Elue au même moment où elle tombe amoureuse de Rick (amour partagé mais interdit..). A côté de cela (c’est déjà plutôt pas mal comme découvertes !), la jeune fille doit se remettre du décès de ses parents, s’adapter à un nouvel environnement, se faire une place dans son nouveau lycée, bref elle a du pain sur la planche. Le potentiel est présent et l’histoire est bien menée puisqu’il y a des rebondissements et du suspense et certaines idées originales comme les battements de cœur ressentis par les deux héros ou la mission des Elus.

Les personnages sont de jeunes gens pour la plupart et sont soit des humains lambda comme Jessica par exemple soit des êtres fantastiques comme Léna, Rick ou leurs familles. Ils ont malgré tout des préoccupations de leur âge (amour, choix de la robe de bal, etc..) ce qui donne un côté léger et ancré dans le réel à cette histoire. Ils sont tous très sympathiques et l’on se prend vite au jeu des amours entre autres. Les personnages principaux sont légèrement caricaturaux à mon goût.. Léna est attachante à cause de son histoire personnelle, on ressent tout l’amour qu’elle avait pour ses parents. Mais également parce qu’on voit son destin basculer suite à la découverte de ses pouvoirs et surtout avec son amour pour Rick. J’ai ressenti moins d’empathie pour Rick que j’ai un peu moins cerné. En effet, ses décisions ne sont pas toujours claires ou logiques et même si on le sait amoureux de Léna, les choses sont moins nettes de son côté.  

C’est un premier roman pour Laura Wilhelm et c’est déjà une jolie réussite, il ne manque finalement pas grand chose pour que cet essai soit transformé ! Quelques maladresses de concordance des temps et fautes de français pour que la lecture soit totalement fluide puisque l’auteure a une plume très fluide et légère. Le deuxième chose à revoir serait à mon sens le développement de l’histoire ou des personnages pour donner plus de profondeur. Concernant l’histoire, j’aurais aimé plus de détails pour mieux comprendre et intégrer ce monde d’Elus par exemple ou l’histoire d’amour entre Léna et Rick. En effet, j’ai trouvé que tout coulait trop de source, les deux jeunes gens tombent amoureux mais on ne les voit finalement pas beaucoup « ensemble » dans des moments où leur amour se développe. Tout comme Léna qui accepte ses nouveaux pouvoirs très simplement, je l’ai trouvée trop peu curieuse. Ma dernière remarque concernera le résumé que j’ai trouvé beaucoup trop explicite, il dévoile beaucoup trop l’histoire à mon sens. Quelques petits défauts qui sont très faciles à corriger pour une jeune auteure qui ne manque pas de talent !

C’est le premier tome d’une trilogie et malgré ses petits défauts, je serais ravie de continuer l’aventure avec Léna et ses camarades car je pense que l’auteure nous réserve de nombreuses surprises ! J’ai hâte d’en savoir plus sur le destin de Léna et de Rick… Vont – ils pouvoir vivre leur amour ou le sortilège les empêchera-t-il d’accéder au bonheur ?

papillon

Une lecture Young-adult agréable malgré quelques bémols qui entraîne le lecteur dans une histoire entre aventure et histoire d’amour.

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Emmett Llewelyn – Et la révélation des enchanteurs T1 par Angeline Sirba

Fiche technique :

Autoédition – 614 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Emmett est un jeune homme aussi discret que charismatique. Devenu espoir de la boxe grâce aux entraînements intensifs d’un vieux loup solitaire, il vit modestement avec sa mère, Gracie, depuis la disparition tragique de son père dans un accident de voiture il y a dix-sept ans. Pourtant, à l’occasion d’une simple rencontre avec une certaine Lana Taylor, sa vie va basculer. Un soir, lors d’un combat sauvage au beau milieu de la forêt, d’étranges phénomènes se font sentir. Et la colère d’Emmett semble en être à l’origine. Aux côtés de Lana, le jeune boxeur va se voir confronté à l’impossible. Et si son père n’avait pas connu la fin tragique qu’on avait raconté à son esprit cartésien ? Et si le monde qu’il avait toujours connu n’était qu’une illusion dissimulant une toute autre réalité empreinte de magie… et de danger ? Et si Emmett n’était déjà plus tout à fait lui-même…

c472ea14

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Angeline Sirba, de m’avoir adressé son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Emmett est un jeune étudiant plutôt discret, pratiquant la boxe et entouré d’une bande d’amis fidèles. Il mène une petite vie bien tranquille jusqu’au jour où il va affronter l’un de ses rivaux en dehors du ring. Leur combat en forêt créé d’étranges phénomènes et c’est apparemment Emmett et sa colère qui en sont à l’origine. C’est avec Lana, une jeune étudiante de première année, qu’il va mener l’enquête et essayer de comprendre d’où viennent ces phénomènes. Et ce qu’il va découvrir risque de bouleverser sa vie à jamais..

Ce qui m’a tout d’abord attiré l’œil est la magnifique couverture de ce roman qui promet dans le titre des révélations. J’avais donc hâte de m’y plonger..

Je ressors de ma lecture enchantée et mitigée, c’est plutôt étrange comme sentiment. Je commencerai donc avec le positif.. Ce roman réunit tout ce que je recherche et aime dans ce genre d’histoire : de la romance, de l’aventure, un monde extraordinaire et bien pensé.. Et pour ces points là je dois dire qu’Angeline Sirba s’est surpassée ! En effet, dès le début on sent poindre l’histoire d’amour entre Emmett et Lana même si l’amitié se développe beaucoup, ils sont très proches même si cela ne plaît pas à tout le monde. La romance est très présente au départ surtout, je pense pour bien l’intégrer à l’histoire. Quant au monde extraordinaire et à l’aventure, là également, l’auteure n’a pas lésiné. En effet, après qu’Emmett ait découvert (très tôt dans l’histoire rassurez-vous..) qu’il est un Enchanteur, il va partir en quête d’explications. Il va donc devoir apprendre de nouveaux codes, de nouvelles lois, appréhender ses pouvoirs et intégrer tout cela dans sa vie (déjà plus si tranquille que ça..).

J’avoue avoir plus apprécié le livre à partir du moment où l’on découvre ce monde magique, l’histoire se remplit de nouvelles choses comme la nourriture, les animaux ou même les maisons.. J’ai beaucoup aimé découvrir Grinforks, arpenter ses rues en compagnie de nos héros, apprendre les us et coutumes de ce Royaume. Un complot se met également en place qui pimente l’histoire et apporte des rebondissements.

Par contre, comme je le disais plus haut, je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé car plusieurs petites choses m’ont dérangée. Tout d’abord, j’ai trouvé que l’histoire était un peu longue à s’installer même si je comprends bien que c’est un tome 1 et qu’il faut poser le contexte. Le second point est un nombre de fautes assez conséquent surtout d’étourderie ou ayant échappées à la correction. J’ai trouvé que c’était un peu dommage. Malgré cela, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman car comme me l’avait laissé envisager le titre, il y a des révélations et celle de la fin n’est pas des moindres ! L’univers créé par Angeline Sirba est très riche, un peu à la Harry Potter, développé et original.

Au niveau des personnages, les héros Emmett et Lana sont sympathiques et on s’attache facilement à eux. Ils nous entrainent dans leurs aventures d’autant plus facilement que le lecteur va découvrir en même temps qu’eux le monde des Enchanteurs. Ils sont assez « typiques » des romans Young-Adult au niveau caractère avec une Lana plutôt timide et un Emmett un peu ombrageux. Par contre, j’attends avec impatience d’en savoir plus sur Gracie Llewelyn dont le personnage est finalement peu développé ici et m’a beaucoup intriguée. On rencontre au fil des pages tout un tas de personnages tantôt drôles, tantôt méchants, ils sont en général bien décrits et intégrés à l’histoire.

Pour un premier roman, Angeline Sirba se lance un défi de taille car elle y construit tout un monde. Son écriture et agréable et adaptée à cette histoire, imagée sans être complexe, on visualise plutôt bien les lieux, les gens, les situations. Malgré mes petits bémols j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis maintenant impatiente de savoir ce qu’il va se passer dans les suites des aventures d’Emmett Llewelyn !

arbre

Plongez en compagnie d’Emmett et Lana dans le monde des Enchanteurs mais méfiez-vous tout n’y est pas forcément tout rose..

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Sorceraid, Episode 2 : Les Noyés de Tower Bridge par Léna Lucily

Fiche technique : 

Autoédition – 146 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé : 

Les aventures de Nora Fawkes continuent chez Sorceraid !

Dans le cadre de ses activités dans cette société de conseil en solutions magiques, Nora se trouve confrontée à un dilemme : la discordance entre ses valeurs et ses missions au sein de Sorceraid. Car Nora, qui s’est désormais liée avec le fantôme Jonathan, Trevor le macchabée et un expert en nécromancie avancée, recroise le chemin des Décadents. 

Elle découvre notamment que les sorciers privés de magie forment un vaste réseau de personnes bien décidées à voler aux « riches-en-magie » leurs pouvoirs surnaturels. Quitte à les assassiner. Quelle sera la décision de Nora ? Continuer à travailler au sein d’une entreprise qui décide d’ignorer les atrocités faites aux sorciers et fournit aux décadents de quoi les attaquer, ou démissionner et rester fidèle à ses valeurs ?

th56910733

Mon avis : 

Après quelques jours de vacances bien méritées (si, si je vous assure, bien méritées !!) à la montagne, je suis de retour pour vous parler de nouvelles lectures. J’espère que votre été se passe bien et que vous en profitez pour lire, vous reposer et prendre du bon temps ! 

J’ai donc lu le tome 2 de la série Sorceraid, j’avais découvert le tome 1 (à voir ICI )  dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus mais je vous en parlerais plus longuement dans un autre article. J’étais donc ravie de retrouver Nora pour la suite de ses aventures au sein de la société Sorceraid. Si vous ne l’avez pas encore lu, alors dépêchez vous de remédier à cette situation !! Et je remercie chaleureusement l’auteure, Léna Lucily, de m’avoir permis de lire cette suite via le site Simplement.Pro. 

Nora est maintenant bien installée à son poste de commerciale de la société Sorceraid, société un peu spéciale puisqu’elle doit répondre aux demandes des sorciers. Eh oui ! Les sorcières et sorciers existent, ils vivent parmi nous et leurs demandes sont comment dire.. particulières ?! A moins que vouloir faire pousser une corne de licorne soit quelque chose de commun ??? Nora a donc réussit à composer avec le caractère ombrageux de sa chef lycanthrope Christine, a pris l’habitude de boire un petit bang en arrivant au bureau et se sent de plus en plus à l’aise avec ses collègues. Jusqu’au jour où une nouvelle mission est confiée à Sorceraid qui va semer le doute chez Nora. En effet, Ellie, sa patronne, refuse d’enquêter sur les cas de noyades signalés et ne souhaite qu’apporter une solution à la demande du client. Cette situation ne plaît pas à Nora qui va donc devoir réfléchir si son éthique lui permet de continuer à travailler chez Sorceraid.. 

J’ai été ravie de retrouver le personnage de Nora. Elle est toujours aussi pétillante et drôle même si je l’ai trouvé plus posée dans ce second opus. Elle évolue et mûrit même si elle garde un côté rebelle qui la rend vraiment attachante. On retrouve ici le sujet des décadents entamé lors de l’aventure précédente, ces sorciers aux pouvoirs magiques disparus qui cherchent à s’approprier ceux des autres et Nora est une cible de choix au vu de sa particularité. J’ai trouvé ce second tome un peu plus « sérieux » que le premier puisque l’on plonge un peu plus dans l’analyse des décadents et de leurs méthodes. L’histoire est toujours aussi prenante et Léna Lucily continue de développer son monde magique et extraordinaire en nous en dévoilant peu à peu les règles. 

De nouveaux personnages font leur apparition comme Trévor Dorian, un mort-vivant que j’ai tout particulièrement apprécié. Il est plutôt drôle et attachant et on en découvre un peu plus sur lui puisqu’il était déjà présent lors du premier épisode. On retrouve également tous les autres personnages comme Ying ou Ellie entre autre. Chacun va s’ancrer un peu plus dans l’histoire, prendre au fur et à mesure sa place. Je déplorerais juste l’absence dans cette seconde partie des amis « humains » de Nora. J’avais trouvé qu’ils apportaient un grand plus dans le premier tome avec ce mélange vie réelle / vie fantastique et je trouve que cela manque un peu ici. 

L’histoire est toujours aussi prenante et se lit tout aussi bien que le premier tome. J’aime vraiment beaucoup la plume de Léna Lucily qui est légère, fluide et très actuelle. Les dialogues sont crédibles et les personnages bien menés ce qui fait de cette lecture encore une très jolie découverte. Ce second tome m’a tout autant plu que le premier et maintenant je n’ai qu’une hâte : lire la suite !!! 

 arbre

Un second opus qui continue en beauté cette série.. Le personnage de Nora est toujours aussi attachant et les décadents restent une menace.. 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature

Le baron Miaou par Nico Bally

Fiche technique :

Autoédition – 254 pages – ebook ou broché – Littérature

Résumé :

Rencontrez le fabuleux alchimiste à tête de chat. Suivez la timide adolescente aux mille masques. Admirez les lueurs du dresseur de feux follets. Sauvez l’enfant tombée dans un coma lunaire. Entre carnavals nocturnes et labyrinthes oubliés, tentez le plus impossible des voyages.

arbre

Mon avis :

Ceci est ma dernière chronique pour le Prix des Auteurs Inconnus (du moins pour cette session !!) et je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à participer à cette aventure qui m’a permis de découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux styles et de nouveaux amis blogueurs également ! Je remercie donc les organisatrices pour la chance qu’elles m’ont accordé et surtout je leur tire mon chapeau pour l’énorme travail réalisé.

J’ai déjà eu la chance de lire des romans de Nico Bally alors j’ai commencé la lecture de celui-ci sans appréhension, même si les premières pages m’avaient laissée un petit peu sceptique.

Tout d’abord la couverture.. Elle me fait penser à un savant mélange entre le Chat Botté et la Commedia dell’Arte, un peu folle, extravagante.. Elle a un petit côté jeunesse qui donne également le ton de ce que sera ce livre. 

Et comme pour les autres livres de Nico Bally, la magie de ses mots fit son effet sur moi.. Il m’entraîne à la suite du Baron Miaou, cet Alchimiste à tête de chat, et de la jeune Nhadda Cranne dans des aventures rocambolesques. Entre labyrinthes et carnavals, entre amitié et rencontres, ce roman est un conte qui pousse le lecteur à réfléchir, à se questionner sur les réactions, les à-priori que l’on peut avoir sur les apparences par exemple. Comme dans tous les contes, le Bien et le Mal sont présents et il y a une morale mais l’histoire en elle-même n’est pas moralisatrice. L’univers est très bien travaillé et j’ai été entraînée sans aucune difficulté dans cette histoire bien qu’elle soit résolument jeunesse. En tant qu’adulte, je l’ai apprécié et savouré mais elle est destinée à un public plus jeune sans aucun doute. 

J’ai beaucoup aimé les personnages de ce roman, ils sont bien construits et tous différents. J’ai beaucoup aimé le Baron Miaou et sa complexité de caractère mais ma préférée est Nhadda Cranne qui malgré ses 12 ans réalise de magnifiques masques grâce auxquels elle peut se cacher aux yeux des autres. Les autres personnages sont très attachants également, notamment Maria, une fan de thés comme moi, mais qui souffre d’une étrange maladie. Une galerie de personnages vraiment intéressante à découvrir au fil des pages. 

J’avais déjà beaucoup aimé la plume de Nico Bally dans les précédents romans que j’avais lu mais dans celui-ci je l’ai trouvé un brin plus poétique et toujours très adaptée à son public. Le vocabulaire est riche et varié sans rendre la lecture compliquée, au contraire elle coule naturellement. Le langage du Baron Miaou, un poil plus sophistiqué, m’a vraiment charmée et j’ai trouvé qu’il rendait le personnage encore plus original. C’est une très jolie découverte pour clore cette première année du Prix ! 

c472ea14

Un roman qui m’a fait voyager dans cet univers si particulier du Baron Miaou et de ses compagnons d’aventure. Une lecture agréable et douce pour passer un joli moment.. 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantasy

Fabuleux Nectar par Vincent Portugal

Fiche technique :

Autoédition – 156 pages – ebook ou broché – Fantasy

Résumé :

Du haut de sa tour du Palais Suspendu, Misha étudie ses grimoires et réchauffe ses alambics. L’alchimiste du roi est un créateur talentueux. Il invente des sortilèges et murmure des poèmes pour transformer la magie en outils insolites.

Son quotidien est bouleversé par la capture de trois rebelles des îles Liberté qui luttent pour leur indépendance. Pourquoi la princesse Séléna s’est-elle livrée à ses ennemis ? L’alchimiste soupçonne la prisonnière de profiter de sa captivité pour leur tendre un piège.

La belle étrangère prétend que son navire contient des trésors dignes des légendes, l’héritage d’un antique peuple des mers. Ses ruses et ses manigances se teintent de mystère, de magie, et d’une alchimie fabuleuse qui pourrait changer le destin du royaume.

th56910733

Mon avis :

« Fabuleux Nectar » fait parti de la sélection du Prix des Auteurs Inconnus dans la catégorie Imaginaire pour lequel j’ai la chance de faire partie du jury.

Misha est l’alchimiste du Roi Alexander, une place à responsabilité mais qui amène surtout un grand confort. Alors, lorsqu’il est convoqué afin de rencontrer les prisonniers fait par la flotte du Roi, il sent que quelque chose cloche. En effet, pourquoi la princesse Séléna, des Iles Libertés, a-t-elle quitté son territoire où elle était en sureté ? Que manigance-t-elle ? La présence de cette princesse rebelle au château ne va pas être de tout repos pour l’alchimiste…

Dès les premières pages, Vincent Portugal nous entraîne dans un monde bien particulier où la magie est non seulement très présente mais tient une place prépondérante dans la vie quotidienne. Misha est l’alchimiste du Roi et apprécie à sa juste mesure sa vie au Palais Suspendu et le luxe qui en découle. Mais pour pouvoir en profiter il doit faire fi de certains de ses principes comme par exemple la non-violence et mettre ses talents au profit de la guerre menée par le Roi aux Iles indépendantistes Liberté. Alors que je pensais plonger dans un roman fantasy avec, qui sait (un peu aiguillée par la couverture) des sirènes et peut-être un trésor, j’ai découvert un roman bien plus centré sur la politique où la ruse et les manigances sont légions. J’ai été plutôt surprise car finalement il y a peu d’action pour beaucoup de discussions mais c’est plutôt bien mené. L’histoire est plaisante et tient la route (ou la mer ici…) et j’ai pris plaisir à essayer de deviner où la Princesse Séléna voulait en venir.

Le point que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman c’est la magie… Une magie originale faite de pierres et surtout de poèmes, les deux sont liés et j’ai trouvé cette idée originale et belle. Devoir réciter des vers pour que la magie fonctionne est une très belle façon de mettre les mots, les rimes en avant..  

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé Misha qui est non seulement un idéaliste mais un être attachant par sa non-perfection. Il a conscience d’aimer un peu trop le luxe par exemple, je l’ai trouvé plutôt attachant. Malheureusement, les personnages sont ici trop peu développés à mon goût. On connaît leurs motivations mais leurs caractères restent trop superficiels pour moi. J’aurais aimé en savoir plus sur eux. La princesse Séléna est celle dont la psychologie est peut-être la mieux détaillée au vu de son rôle. Elle est rusée, calculatrice et surtout elle sait ce qu’elle veut. Malgré tout, il y a ici un panel de protagonistes intéressants.

Vincent Portugal écrit de manière très fluide et poétique, j’ai trouvé sa plume vraiment très agréable à lire. Il rend en quelques mots une description d’un lieu ou d’une personne sans phrases lourdes ou indigestes. Je serais donc ravie de lire la suite des aventures de Misha, de Séléna et de leurs compagnons !

livre magie

Un roman fantasy plutôt politique mais où la magie et la poésie sont présentes à chaque instant.. Une jolie découverte !

Ma note : 7.5/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique·young adult

Anthea – Livre 1 : Les Mastels par Tia Wolff

Fiche technique :

Autoédition – 289 pages – ebook ou broché – Fantasy / Young Adult

Résumé :

16 ans… Le printemps de la vie ! Pour Cassandra et Max, cette phrase va dépasser les limites qu’on lui pose habituellement. Au départ, une amitié ancestrale remontant sur plusieurs générations, des amis, des cours ennuyeux, des coeurs prêts à s’emballer et des matchs de basket à gagner. Le vent léger de l’adolescence. Mais c’était sans compter sur les secrets de famille, sur les squelettes qui dorment dans les placards, sur les légendes qui sont parfois bien plus que ça. Un bruissement infime dans la forêt, il y a de cela de nombreuses années. Un autre siècle. Une autre époque… En apparence anodin mais véritable tempête à venir. Un battement d’aile de papillon en dormance. Il suffira de rien, ou presque. D’un bracelet offert, pas du tout par hasard, pour chambouler leur vie. Comment réagit-on quand on vous apprend soudainement que le monde dans lequel on évolue n’est que mensonge ? Comment assimiler l’incompréhensible ? Comment, surtout, continuer d’être un adolescent lambda avec son quotidien de tracas insignifiants ? Entre doutes, magie, grimoires, secrets et inquiétudes, ils devront se frayer leur propre chemin.

livre magie

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Tia Wolff, de m’avoir proposé son roman en service presse via le site Simplement et pour sa confiance. 

Dès le prologue le lecteur est mis dans l’ambiance :  deux femmes, un rituel, leur sacrifice. Puis, un grand bond en avant nous emmène directement plus de 300 ans plus tard à la rencontre de Cassandra et Max. Les deux jeunes gens sont amis depuis l’enfance, leurs familles sont très proches et ils partagent tout. Ils vont avoir 16 ans, ont des amis, vont au lycée bref mènent une vie banale d’adolescents jusqu’au jour où un bracelet va tout changer et les faire basculer dans un monde inconnu empli de légendes et de croyances. Ils vont devoir accepter que la magie fait partie de ce monde..  

J’ai de suite été attirée par ce roman non seulement pour sa couverture que je trouve magnifique (et que l’on comprend au fur et à mesure de la lecture) mais également pour son résumé. J’adore ce genre d’histoire où des ados vont sortir du lot et découvrir leur potentiel. Ici les choses se font plutôt lentement et comme c’est un premier tome, j’ai trouvé que c’était vraiment bien amené. On n’est pas noyé sous la masse d’information, l’auteure nous laisse digérer et bien comprendre au fur et à mesure.  

L’histoire tourne autour du duo Casey / Max mais pas seulement, ils ont un groupe d’amis de lycée qui prend un peu de place et qui donne une ambiance non seulement sympathique mais également vraisemblable. En effet, on ne tombe pas dans le cliché des deux ados coupés des autres qui ne vivent que l’un pour l’autre bien au contraire ! Ils ont des amis, des petits amis, sortent, font la fête, sont punis, bref une vrai vie de jeunes de 16 ans. L’auteure réussit à rendre le côté lycéen non seulement présent mais crédible. A cela s’ajoute la découverte de la légende des Mastels, ils vont devoir accepter que leurs vies ne sont pas ce qu’elles semblent être et que d’autres soucis que leurs examens ou leurs matchs de basket vont leur tomber dessus. Pareil pour cette partie de l’histoire, j’ai apprécié que tout ne leur tombe pas tout cuit dans la bouche mais également que leur acceptation ne soit pas immédiate. Ils vont devoir comprendre leurs rôles, celui de l’Energie. Cette histoire est originale car elle touche à la nature et pas uniquement à la magie pure. 

L’histoire se déroule donc plutôt lentement mais de façon continue entre révélations, découvertes, chamailleries et réconciliations. Les personnages de Cassandra et Max sont très attachants car ils sonnent justes et sont plutôt raccords avec leurs âges. J’ai particulièrement aimé Cassandra et son caractère.. si impétueux. Les deux héros prennent beaucoup de place alors les autres personnages sont moins travaillés et j’aurais aimé en savoir plus sur certains comme leurs mères par exemple. Mais c’est un tome 1 et il y a encore beaucoup de révélations à venir.. 

Tia Wolff a une écriture vraiment agréable, légère et fluide qui colle parfaitement à son histoire et à ses personnages. Elle a également une imagination fertile pour avoir inventé ce monde et ces légendes même si j’ai pu deviner certaines choses avant l’heure. C’est un premier tome très sympathique qui m’a fait passé un moment de lecture distrayant. 

Conclusion

Un monde où la magie existe et où deux adolescents vont devoir comprendre leurs rôles dans cet univers. C’est léger mais prenant, c’est agréable et ça se lit rapidement.. Un tome un qui ne donne qu’une envie.. Lire le tome 2 ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici..

Chronique Livresque·fantastique

Sorceraid, Tome 1 : Décadence, le fantôme de Waterlow par Léna Lucily 

Fiche technique :

Autoédition – 148 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

Nora est une jeune diplômée, blogueuse mode à ses heures, qui vit à Londres et cherche du travail ! Lorsqu’elle découvre cette alléchante offre d’emploi sur Internet, elle ne se pose pas de question : elle fonce… Droit dans un bus ! Accident dont elle ressort sans une égratignure. Cet exploit lui vaut d’être embauchée chez Sorceraid, société de conseil en solutions magiques. Nora passe donc ses journées à fournir à des sorciers décadents (ayant utilisé l’intégralité de leurs ressources en magie) les solutions aux problèmes existentiels de leur quotidien, tels que la résurrection d’Elvis Presley pour un anniversaire ou la traque d’un fantôme inopportun. Bienvenue chez Sorceraid !

livrelecteurs

Mon avis :

Je ne vous en avait pas encore parlé mais j’ai eu la chance d’être sollicitée pour faire parti des chroniqueurs / jury au Prix des auteurs inconnus (n’hésitez pas à aller consulter le site en cliquant ICI ), j’ai donc lu mon 1er roman sélectionné dans la catégorie Imaginaire.

Nora est fraîchement diplômée et recherche activement un emploi. Elle se rend donc à un entretien mais alors qu’elle a un doute sur l’adresse elle se fait renverser par un bus. Accident dont elle se relève sans aucun dommage, ce qui apparemment vaux pour embauche chez Sorceraid puisqu’elle est embauchée sur le moment. Nora va donc découvrir une facette de notre monde qu’elle ignorait : le monde des sorciers ! La magie existe et Sorceraid est là pour apporter des solutions aux sorciers, qui ont, parfois de bien étranges demandes..

L’histoire est un très bon mélange de fantastique que l’on découvre grâce à Sorceraid et ses clients et de monde réel puisque Nora est une héroïne bien ancrée dans son siècle : téléphone portable, blog,.. J’ai particulièrement aimé la finesse dont fait preuve l’auteure pour mélanger ces deux mondes, faire qu’ils cohabitent de façon crédible. Elle est bien construite, sans temps mort, j’ai même trouvé qu’elle était trop courte tant j’ai pris plaisir à la lire. Entre l’arrivée de Nora à son nouveau poste et les aventures qui en découlent, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Car, bien sur, comme l’indique le titre il y a une histoire de fantôme..

Nora est une héroïne qui donne du peps à  l’histoire, elle est drôle, un peu tête brûlée et surtout elle n’y connaît rien à la magie alors lorsqu’elle est propulsée commerciale chez Sorceraid. Elle se retrouve à travailler avec Christine, sa lyconthropie et son fichu caractère cela donne des scènes vraiment amusantes. Tous les personnages de ce premier tome sont vraiment attachants, j’avoue un petit faible pour George et ses chapeaux.. Que ce soit les « humains » amis de Nora comme Charlotte ou Jeff ou les sorciers comme Ying ou Ellie, je les ai tous appréciés (même les méchants !).

Lors des pré-sélections, j’avais déjà beaucoup apprécié le style de l’auteure et mon impression s’est confirmée à la lecture du roman. Léna Lucily écrit de façon très légère, actuelle et ça donne un récit fluide et qui se lit très bien. Elle a choisit d’écrire cette série en épisodes, et j’avoue être de plus en plus fan de ce format. C’est plutôt court (et parfois frustrant), rapide à lire mais de cette façon on retrouve plus souvent des héros que l’on apprécie. J’ai tout spécialement aimé la façon dont SMS et mails étaient intégrés au récit. Ca apporte un petit côté moderne très sympa..  

Conclusion

Grâce au Prix des Auteurs Inconnus, j’ajoute le nom de Léna Lucily à ma liste d’auteurs à suivre.. J’ai vraiment aimé faire la connaissance de Nora et pénétrer dans le monde de Sorceraid..

Ma note : 8.5/10

Si vous souhaitez acheter et lire ce roman, cliquez LA

Pour suivre l’auteure, Léna Lucily suivez LE LIEN

 

Chronique Livresque·fantasy

Coeur de flammes, Tome 1 : Le Visage de l’Ombre par Iman Eyitayo

coeur-de-flammes,-tome-1---le-visage-de-l-ombre-514148-264-432

Fiche Technique :

Editions Plumes Solidaires – 364 pages – ebook ou broché – Fantasy

Résumé :  

Dans un monde qui redécouvre l’emploi de la magie, scellée dans des pierres depuis près d’un millénaire, Aluna vit dans l’ombre : c’est une paria. Elle est née jumelle, synonyme d’arrêt de mort depuis qu’un être mystérieux, le Régisseur, règne en tyran sur son monde. Toutefois, lorsqu’elle brise un interdit ancestral par accident et ravive un ancien conflit avec le royaume voisin, elle se retrouve au centre de toutes les attentions. Dès lors, Aluna va être entrainée dans une aventure mêlant magie, complots, rébellion, et qui va lui permettre d’entrevoir un des secrets les mieux gardés de son monde…

livrelecteurs

Mon avis :

Un grand merci aux Editions Plumes Solidaires de m’avoir proposé ce roman en service presse et pour leur confiance.  

Aluna est une jeune femme qui vit dans un monde vraiment loin d’être accueillant.. Le Régisseur le dirige d’une poigne de fer, les différents territoires se font la guerre ou sont à peine en trêves et elle est née jumelle ce qui est formellement interdit, elle aurait dû être exécutée à la naissance. Elle vit en compagnie d’un druide qui l’utilise comme cobaye pour des expériences et cela l’amène à transgresser malgré elle une loi ancestrale et à se retrouver dans une situation délicate et dangereuse..

Je découvre grâce à ce roman la plume de son auteure, Iman Eyitayo, et je dois dire que c’est une très jolie découverte. En effet, ce premier tome, nous entraîne dans le monde qu’elle a créé et qui s’articule parfaitement entre les différents peuples, leurs lois, leurs traditions plus précisément entre Cristallia et Goran. La toute puissance du Régisseur y est omniprésente à travers le personnage d’Aluna puisque celle-ci ne peut vivre au grand jour, étant jumelle. Iman Eyitayo a une écriture vraiment très agréable, fluide et légère. Elle décrit parfaitement les lieux, les situations ou les personnages sans lourdeur et malgré quelques longueurs j’ai vraiment apprécié ma lecture.

Le lecteur pourra avoir un point de vue plus précis de ce monde grâce à la carte se trouvant au début du livre. Dans les livres de fantasy j’aime lorsque l’auteur inclus une carte, un plan car les mondes étant généralement inventés il est compliqué de s’y retrouver. Cette carte et le glossaire l’accompagnant sont un très bon ajout pour permettre au lecteur de vraiment s’immerger dans l’histoire et d’en comprendre toutes les subtilités.

L’histoire, quant à elle, est très prenante car elle repose non seulement sur le personnage d’Aluna et sa magie mais également sur des complots et des trahisons qui font avancer l’histoire de façon rythmée. L’apparition de créatures telles que les chimères m’a fascinée et j’aurai aimé en savoir encore plus sur celles-ci. Une création vraiment originale de la part de l’auteure tout comme ce qui touche à la magie ici. Une jolie part de romance est également présente et elle est très justement dosée car elle n’est pas envahissante et ne prend pas le pas sur l’histoire principale.

Le personnage d’Aluna est vraiment mon préféré (pour une fois, l’héroïne !!!). Elle est délicate, touchante mais a également une part sauvage voir dangereuse. Elle est pleine de contradiction et j’ai trouvé qu’elle était vraiment bien développée. Le prince Willan de Goran est également un personnage attachant même si je l’ai trouvé un peu plus lisse qu’Aluna, moins travaillé. Il manque à mon goût d’un tout petit peu de caractère même s’il n’hésite pas à donner son point de vue voir à contredire son père le Roi par exemple. Quant aux personnages secondaires mes préférés sont sans aucun doute Siruth et Beth qui bien qu’ils ne soient pas forcément très présents sont sans aucun doute les plus réussis, j’ai un faible pour Beth mais je brûle d’en savoir plus sur Siruth.

en-conclusion

Un très bon livre de fantasy où la magie, bien que bannie, reste très présente. Un monde plutôt cruel mais d’où il ressort des actes généreux et de l’amour. Un premier tome qui laisse présager une suite tout aussi prenante.

Ma note : 8/10

Chronique Livresque·fantasy

Cœur de Menhir par Adrien Hortemel

coeur-de-menhir-981696-264-432

Fiche Technique :

Donjon Editions – 269 pages – Broché – Fantasy / Heroic fantasy

Résumé :

Une paix fragile règne entre les différents peuples de la forêt de Déremkas. Les habitants sont menacés par une prophétie oubliée qui annonce le retour des ténèbres. Parmi eux, Dairen, un jeune homme ordinaire, va se retrouver au milieu d’une lutte de pouvoir. Les rencontres seront nombreuses, mais ces personnes vont – elles l’aider à se frayer un chemin dans un monde cruel où les légendes sont devenues réalité ?

livrelecteurs

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie Adrien Hortemel, l’auteur de m’avoir confié son livre en service presse et pour sa confiance.

Le livre ouvre comme un zoom de cinéma d’abord un gros plan qui se resserre peu à peu pour arriver dans une maison où des « ombres » attaquent une femme et un enfant. La femme pratique une sorte de magie qui permet à l’enfant de s’enfuir. Le ton est donné, la magie est présente dès le début du récit, on sent que son influence va être importante.

Puis on fait connaissance avec Dairen, jeune garçon vivant à Kêrstrud, ville où tout est très organisé, hiérarchisé. Les gens sont répartis selon leurs compétences professionnelles comme par exemple les guérisseurs, les éducateurs ou les moissonneurs (entre autres). Chacun y tient sa place pour le bien de la communauté. Sauf que Dairen n’est pas originaire de cette cité alors il a bien du mal à se faire accepter par ses camarades. Jusqu’au jour où les ténèbres font leur apparition..

Dès le départ on comprend que l’auteur aime les légendes et les mondes imaginaires. Il crée, en effet, dans ce premier tome un monde vraiment bien pensé où chaque personne  a sa fonction, où tout est organisé avec en plus un côté original quant au choix du lieu d’habitat. Ce n’est malheureusement pas une cité très accueillante surtout pour Dairen qui subit le fait d’y être étranger. Il est rejeté par la plupart des natifs de Kêrstrud. La haine de l’autre est très présente, on sent bien que même si les non-natifs sont acceptés ils ne sont pas forcément les bienvenus pour tout le monde.

Dairen est un personnage que j’ai trouvé attachant car assez atypique. C’est un héros plutôt silencieux, il parle peu, est introverti, observe. Il aime également à se retrouver seul. Ce n’est pas un héros sans peur, j’aime beaucoup son côté humain et touchant et j’ai trouvé qu’il changeait un peu de tout ces héros beaux et sans peur et sans reproche que l’on voit régulièrement. Dairen va rencontrer de nombreux autres protagonistes dont Alyssan, Sigrid ou Raudan. Alyssa est celle que j’ai préféré à cause de son caractère, de sa répartie, elle m’a souvent fait sourire. Concernant les autres personnages tels que Sigrid, Raudan ou Léno également, j’aurai aimé en savoir plus sur eux. J’ai trouvé qu’ils était moins développés mais peut être en saurons nous davantage dans le second tome.

L’histoire est très intéressante et j’ai aimé découvrir cette cité médiévale avec ses croyances et surtout cette prophétie qui annonce le retour des ténèbres. L’auteur a construit autour de son héros tout un monde où se côtoient magie, créatures étranges et où les humains n’hésitent pas à comploter, trahir ou tuer. De nombreux rebondissements ou révélations se font au fil des pages et l’auteur n’épargne pas ses héros. Il les malmène suffisamment pour que l’histoire soit rythmée, sauf que j’aurai aimé qu’il s’attarde parfois pour nous expliquer un peu plus la psychologie de certains personnages ou l’action qui se déroule.

Un gros point fort de ce roman, en plus de son histoire prenante, est la très belle couverture. Elle est très représentative et très bien réalisée. Le lecteur découvrira également au fil des pages des illustrations vraiment réussies représentant certains personnages, créatures ou lieux de vie. Elles sont un vrai plus pour ce livre et j’ai trouvé que c’était une très belle idée tout comme la carte au début du livre permettant de situer l’action.

J’ai toutefois un bémol concernant cette fois l’écriture. L’auteur écrit bien et utilise un vocabulaire varié et adapté ce qui est un bon point, sa plume est également agréable et il ajoute une note d’humour très appréciable. Malheureusement, il y a une faiblesse concernant la concordance des temps qui m’a parfois gênée dans ma lecture. Ca et de nombreuses fautes, j’ai trouvé cela un peu dommage car ça m’a parfois gâché un peu le plaisir de l’histoire. Malgré tout, ça reste un roman distrayant et avec une histoire vraiment originale qui plaira aux fans de fantasy.

conclusion

Un roman fantasy bien construit avec un monde intéressant et un héros touchant. L’orthographe et les temps à revoir pour un second tome parfait ! J’ai hâte de connaître la suite de leurs aventures !

Ma note : 6.5/10

Chronique Livresque·fantastique·fantasy

Galénor Tome 1 : Le livre des Portes par Audrey Verrault

galenor,-tome-1---le-livre-des-portes-872161-264-432

Fiche Technique :

Autoédition – 358 pages – ebook ou broché – Fantasy

Résumé :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres… Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées… Le livre des Portes est le premier tome des aventures de JudyAnn à travers Galénor.

pile-de-livres

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie chaleureusement Audrey Verreault, l’auteure, pour ce très beau service presse.

JudyAnn fête ses 19 ans, âge auquel la magie est révélée et elle apprend qu’elle est l’une des dernières géminies encore en vie. Elle va donc devoir quitter sa mère adoptive et sa petite sœur pour aller vivre à Godwynn chez  le célèbre Edgar Grimm Mérindol et apprendre à y maîtriser ses pouvoirs. Elle sera l’élève de Vincent, vampire plutôt atypique, et rencontrera les autres géminies. Mais les choses vont très rapidement se compliquer à cause du mage noir Kendrick et de ses agissements…

Ai-je besoin de vous dire que la première chose qui m’ait attiré l’œil est la couverture ? Je la trouve sublime. En général, je ne suis pas fan d’avoir un personnage sur la couverture, je trouve que cela bride l’imagination en imposant un visage mais là je pense qu’elle est parfaite ainsi ! Le dessin, les couleurs,… l’ensemble est magnifique.

Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans un monde unique peuplé de magiciens et d’inferniths.. Des muses, vampires, sphinx, sirènes, elfes, mages noirs peuplent Galénor, entre autres. J’ai de suite été embarquée dans ce monde très riche et varié qui se dévoile peu à peu. L’auteure explique à chaque nouvelle « apparition » les propriétés dont dispose chaque espèce aussi bien au niveau physique que magique et vu le nombre d’inferniths de tous genres c’est une bonne chose, ça permet au lecteur de bien assimiler les différences et de situer chaque personnage.

Le monde créé par Audrey Verreault est tout aussi vaste et hétéroclite. On passe d’un village de campagne où les habitants vivent en retrait à une grande et belle ville emplie de lieux étranges comme le bar pour inferniths mais également d’une population cosmopolite. On traverse également des forêts, on visite des échoppes, j’ai vraiment trouvé que l’auteure faisait preuve de beaucoup d’imagination. J’ai particulièrement aimé le clin d’œil à Désechantée, monde où les habitants ne croient plus en la magie..  

Le personnage principal, JudyAnn, est attachante et mignonne. Elle est assez naïve car elle n’est jamais sortie de son village mais j’ai été assez impressionnée par sa capacité à apprendre les choses. Chaque nouvelle leçon est vite assimilée, peut-être parfois trop vite. Je l’ai trouvée vraiment courageuse, sa situation n’est pas des plus simples. Apprendre qu’elle est une magicienne exceptionnelle, quitter sa famille et ses amis pour partir avec des inconnus, même si c’est le lot des magiciens ça bouscule une vie ! J’ai adoré, par contre,son don de géminie qui est vraiment étonnant et bien trouvé ; une idée vraiment originale de la part de l’auteure..

Mais le personnage que j’ai le plus apprécié est Vincent, le vampire qui se travestit en clown et mange des bonbons à tout bout de champs.. Il est plus complexe que Judyann, plus mature également (en même temps, il a quelques centaines d’années…). Il doit faire face à des sentiments, à des choix qu’il doit gérer seul en tenant compte de sa condition de vampire. Les autres personnages sont aussi sympathiques comme Kyle, Tom ou Daphnée que j’ai beaucoup aimé. Ils sont trop peu développés à mon goût même s’ils sont très présents dans l’histoire. J’aurais aimé pouvoir cerner un peu mieux leurs caractères, leurs pensées.

L’histoire est également très prenante et intéressante. Elle est riche en rebondissements, les personnages ne sont pas forcément épargnés et les révélations sont nombreuses. Malgré des moments un peu cousu de fil blanc ou sur lesquels il aurait fallu s’arrêter un peu plus en explications, j’ai vraiment été prise dans cette aventure et j’ai suivi tous les personnages avec intérêt. J’ai tremblé, espéré, craint et souffert en compagnie des protagonistes de ce premier tome et j’ai hâte de pouvoir lire la suite des aventures de JudyAnn et de ses compagnons.

Je découvre ici la plume d’Audrey Verreault et j’ai été bluffée par son imagination et surtout sa connaissance des êtres mythiques ou mythologiques. Elle réussit à mener son histoire tout en informant sur ces êtres le lecteur sans que cela n’alourdisse le récit. Quelques petites maladresses ou coquilles apparaissent dans le texte mais rien qui ne soit gênant à la lecture ou ne soit rectifiable pour de futurs écrits. Une jeune auteure à suivre sans aucun doute !

en-conclusion

Une histoire sympathique et bien menée pour ce livre mêlant fantasy et fantastique. De l’amour, des rebondissements, des révélations, de la trahison.. un livre où l’on ne s’ennuie pas !

Ma note : 7.5/10