Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 3: La révolte par Séverine Silbert

Quelques informations… 

Auto-édition – 280 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

Janvier 1861, des jours sombres se sont abattus sur Ténégria. En réponse à l’acte odieux orchestré par Ludwig, les humains se sont révoltés. Ils n’ont plus qu’une idée en tête : éliminer toutes les créatures surnaturelles.
Au milieu de cette terreur, les frères Matharel et leurs compagnons tentent, tant bien que mal, de survivre. Pourtant, leurs heures sont comptées.
La guerre paraît inévitable. Nos héros n’ont plus le choix, ils doivent se battre, risquant leur vie et celles de ceux qui les soutiennent.
Arriveront-ils à échapper au sort funeste qui leur est réservé ? Pourront-ils mettre un terme aux agissements de leurs ennemis dont la cruauté semble sans limites ? Mais surtout, ont-ils raison ou tort de croire en une possible cohabitation avec les humains ?
Entrez une dernière fois dans le royaume de Ténégria et découvrez qui remportera la victoire.

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie très sincèrement Séverine Silbert, l’auteure, pour m’avoir permis de lire ce troisième tome de sa trilogie. J’ai été ravie de faire la connaissance de cette jeune auteure au talent prometteur et à l’imagination débordante. 

Je vous ai parlé des 2 premiers tomes de cette saga dans laquelle vampires, loup-garous, sorcières et autres surnaturels se côtoient (pour ceux qui ont une mémoire de bulot c’est ici que ça se passe ! Tome 1 et Tome 2). Ce roman étant le tome 3 inutile de vous dire que ma chronique va vous spoiler les premiers tomes si vous ne les avez pas encore lu (nanmého ! allez ! on se bouge !!). 

Le royaume de Ténégria est en grand péril tout comme les Surnaturels depuis la traîtrise de la Reine Victoria. Alicia a été faite prisonnière et ses camarades sont dispersés dans la nature. Il va leur falloir tout le courage et la ruse possibles pour délivrer leur souveraine et surtout sauver Ténégria des multiples ennemis qui la menace. 

Ce troisième tome, je l’attendais avec impatience. En effet, j’avais beaucoup aimé les deux premiers opus et les frères Matharel (et Melchior en particulier) m’avaient beaucoup plu. J’avais donc hâte de savoir ce que Séverine Silbert leur réservait en guise de bouquet final. L’histoire était déjà bien posée alors elle commence très vite. Le rythme est beaucoup plus soutenu ici car l’urgence se fait sentir. Les personnages plongent directement dans l’action car ils sont cernés de toutes parts par les ennuis  Ludwig, Laura, les humains mais également la disparition de Louis et Melchior, l’emprisonnement d’Alicia.. Ils ne vont pas avoir le temps de chômer. L’histoire m’a encore une fois beaucoup plu car non seulement elle avance bien, les réponses sont apportées mais on y découvre de nouveaux personnages.

Du côté des protagonistes, quelques nouveautés pour ce dernier tome avec de nouveaux Surnaturels qui viennent grossir les rang des proches de la Souveraine de Ténégria. De nouvelles amitiés vont éclore, des liens se tisser. J’aime toujours autant le personnage de Melchior qui évolue dans ce tome encore un peu plus, montre peu à peu un visage plus « humain ». Aria et Darren sont ceux que je préfère parmi les nouveaux, même si j’aurai aimé en savoir encore plus sur eux. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Alicia, Louis, Léandra, Charlotte et tous les autres dans leurs aventures.

Je tenais également à faire un petit aparté sur les 3 couvertures des 3 tomes qui sont seulement magnifiques, parfaitement réalisées et en parfait accord avec l’histoire. 

Séverine Silbert a été une très belle découverte et j’ai non seulement aimé son style d’écriture efficace et fluide mais également le monde qu’elle a crée dans cette saga. Le royaume de Ténégria et ses habitants m’ont emporté dans leur histoire et je le quitte avec regret (pour une fois je n’aurais pas été contre 1 spin-off ou deux..). Je garderais toutefois à l’œil cette jeune auteure qui, à mon avis, n’a pas fini de nous surprendre.

tumblr_naoc4un3iY1riilx0o1_500.gif

Ce troisième tome conclue d’une très belle façon cette trilogie avec laquelle j’ai passé un excellent moment. De l’amour, de l’action, du suspense.. tous les ingrédients sont ici réunis, suivez Alicia et ses compagnons dans leurs aventures ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 2 : La Voleuse par Séverine Silbert

Quelques informations…

Autoédition – 426 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

L’espoir commence à renaître dans le cœur des habitants de Ténégria depuis la réapparition d’une Gardienne. Cependant, cet espoir reste fragile. Alicia et Louis doivent chaque jour faire face aux manigances de leurs ennemis qui se dévoilent enfin. De son côté, Melchior a quitté l’Angleterre pour la France afin de partir en quête de l’un des Veilleurs. Il y voit là un moyen de prouver sa loyauté et peut-être, de guérir son âme. Son voyage ne se fera pas sans encombre. Sur sa route, il va croiser une voleuse qui rendra ses investigations beaucoup plus tumultueuses et enrichissantes que prévu. Dans ce deuxième volet, retrouvez les frères Matharel et leurs alliés pour une aventure empreinte de danger, de passion et de chagrin.

c472ea14

Mon avis : 

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les jumeaux Matharel pour la suite de leurs aventures. Le premier tome « Ténégria, La Gardienne » , dont je vous avais parlé m’avait bien plu et j’avais hâte de savoir ce qu’il allait advenir d’Alicia, Louis et tous leurs compagnons. Je remercie l’auteure, Séverine Silbert, de m’avoir permis de le lire en service presse. Un mention spéciale pour la couverture qui est tout aussi belle et harmonieuse que celle du premier tome. 

Melchior est parti pour la France en compagnie de Lucas en laissant l’Angleterre, son frère Louis et la Gardienne Alicia derrière lui. Il débute ce périple afin de découvrir où se cache l’un des Veilleurs qui posséderait une partie de la relique permettant de sauver le royaume de Ténégria. Il va croiser le chemin d’une jeune femme plutôt déconcertante mais qui, peut-être, réussira à toucher son âme si torturée. 

J’étais ravie de voir que ce second opus était plus centré sur Melchior, le jumeau taciturne et énigmatique. Après avoir subit le traumatisme de la mort de son père, Melchior s’est renfermé et il ne laisse personne pénétrer sa carapace. Mais c’était avant que son chemin croise celui de Léandra, voleuse de bonne famille. Leur rencontre va produire des étincelles au vu de leurs forts caractères ce qui n’était pas pour me déplaire. 

L’histoire est toujours aussi agréable à suivre entre la Ligue, l’Ordre, les loups-garous et surtout la Prima, Laura. Le camp des « méchants » est un peu plus développé dans ce tome même si j’aurais aimé en savoir toujours plus. On apprend des détails sur Laura ou sur Ludwig, sur leurs plans. J’ai trouvé cette seconde partie un peu plus lente mais l’intrigue se pose, s’installe et une fois lancée elle ne s’arrête plus. La quête dans laquelle se lancent Melchior et ses amis va les entraîner bien plus loin dans la souffrance qu’ils ne l’escomptaient. Et pendant ce temps là, Alicia et Louis vont faire face à des meurtres qui mettent en danger Ténégria et le secret de l’existence des Surnaturels. 

Les personnages m’ont tout autant plu ici que dans le tome précédent. On en apprend un peu plus sur Melchior (ce qui m’avait manqué, je suis ravie !) qui reste mon préféré des frères Matharel. Léandra Belair est, quant à elle, une jeune femme attachante tant par son caractère que par son histoire personnelle. Sa vie est compliquée et difficile et elle fait preuve de beaucoup de courage pour essayer de s’offrir une existence loin de la souffrance que lui inflige son frère. J’ai également été ravie de retrouver les autres personnages et plus particulièrement Charlotte, la cousine des jumeaux que j’ai trouvé vraiment touchante. 

Ce second tome continue parfaitement la lancée du premier en développant l’intrigue et en incluant du suspense, des rebondissements et de l’inattendu. Les « intrusions » de la Reine Victoria donnent un peu de piquant supplémentaire puisqu’elle met la pression sur La Gardienne. L’écriture est toujours aussi agréable et fluide, elle est dans le ton du siècle choisi ce qui la rend encore plus appréciable. Séverine Silbert m’a entraîné dans son histoire sans aucun mal et j’ai maintenant hâte de retrouver Melchior, Louis et tous leurs amis !

0002333

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de la Voleuse et du Vampire et j’avoue qu’à la lecture de l’extrait du troisième tome donné à la fin je n’ai qu’une hâte.. connaître le dénouement de cette histoire ! 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria : la gardienne par Séverine Silbert

tenegria-tome-1--la-gardienne-962830-264-432

Fiche Technique :

Autoédition – 428 pages – ebook ou broché – fantastique

Résumé :

1860, au cœur de Londres, le royaume de Ténégria rassemblant les surnaturels est en proie au chaos suite à une tentative de prise de pouvoir d’une organisation sanguinaire. Au cœur de ce tumulte, Alicia lutte pour sa survie en cachant son passé. Sa rencontre avec un agaçant vampire risque de mettre à mal sa sécurité et peut être même son cœur. Entrez dans l’univers de Ténégria où la trahison est de mise et les apparences souvent trompeuses !!

pile-de-livres

Mon avis :

Un grand merci à Séverine Silbert de m’avoir confié son livre en service presse et pour sa confiance.

Ténégria est un royaume rassemblant les surnaturels au sein du Royaume d’Angleterre tels que les vampires, loup-garous ou sorciers. Alicia tente de survivre prise entre l’Ordre, organisation sanguinaire ayant tentée de prendre le pouvoir de Ténégria et un vampire charmant mais qui compromet sa sécurité. Cela va s’avérer plus compliqué et surtout plus dangereux que prévu pour la jeune femme…

La lecture du résumé m’a de suite emballée.. Londres, 1860, vampire, prise de pouvoir… Voilà des mots chers à mon cœur qui laissaient présager une lecture sympathique et à ça on ajoute une magnifique couverture, je n’ai pas hésité une seconde à me lancer.

L’histoire débute avec Alicia qui est femme de chambre chez des aristocrates. Elle participe aux préparatifs du bal que donnent ses maîtres sans enthousiasme même si cet évènement il va lui servir de couverture afin de procéder à une mission confiée par La ligue qui tente de rétablir l’ordre au sein de Ténégria. Elle va très vite faire connaissance avec Louis, un vampire charmant mais légèrement agaçant qui risque de compromettre sa sécurité..

L’auteure nous entraîne ici dans un récit vraiment sympathique et prenant où tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment : de l’action, une romance, du suspense, de la trahison.. L’histoire commence rapidement avec le bal, la mission d’Alicia et sa rencontre avec Louis. Il n’y a pas de temps mort pour les deux héros et leurs compagnons d’aventure entre : la lutte contre l’Ordre, la sauvegarde de leurs vies et le lien qui se tisse entre Louis et Alicia le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer. L’idée de la lutte pour Ténégria est bien trouvée et ce royaume dans le royaume m’a beaucoup plu. En effet, les personnages sont pour la plupart des surnaturels mais l’action se déroule à Londres et les humains ont une belle part à jouer dans cette aventure ce qui rend ce récit intéressant.

Alicia est une jeune femme au caractère bien trempé, qui a de la répartie et ne se laisse pas faire. Elle est également courageuse et entière et m’a souvent fait rire avec ses réactions parfois excessives. Louis, quant à lui, même s’il est beau, sexy, riche et charmant n’est pas le vampire qui m’a le plus touché. J’avoue que ma préférence va à Melchior, son frère, que j’ai trouvé plus retors, plus déterminé, plus froid.. Louis, malgré son courage et l’attachement qu’il ressent pour Alicia, m’a laissé un goût d’inachevé. Il est beaucoup plus lisse que son frère, plus prévisible.

Les personnages secondaires sont également très intéressants comme par exemple Charlotte, cousine des deux frères, que j’ai beaucoup aimé ou le personnage de Flynn, un vieil homme, qui m’a beaucoup touché également. Par contre pour les « méchants » j’aurais aimé un peu plus de profondeur. J’ai trouvé que même si leurs rôles sont bien définis et qu’ils sont aussi méchants que l’on peut s’y attendre, j’aurai aimé en savoir plus sur eux, leurs motivations. Ce petit manque de développement n’empêche en rien la lecture et ne remet pas l’histoire en cause du tout bien entendu.

Séverine Silbert signe ici un premier roman vraiment agréable et qui m’a beaucoup plu malgré quelques erreurs, rien de bien méchant toutefois. Sa plume est vraiment fluide et plaisante, elle est entraînante avec une histoire bien construite et menée. J’ai hâte de connaître la suite des aventures d’Alicia, Louis et leurs amis car la fin de ce tome 1 laisse présager une suite toute aussi mouvementée et passionnante !

en-conclusion

Un premier tome plaisant et intéressant avec des surnaturels attachants et une histoire à rebondissements dans le Londres victorien..

Ma note : 8/10