Chronique Livresque·Jeunesse·Romance·surnaturel

Qui t’a tuée, Alice ? par Virginie Deniau

Quelques informations…

Marathon Editions – 343 pages – ebook ou broché – Surnaturel

Un résumé ?

La veille de la rentrée scolaire, Alec emménage avec sa mère dans leur nouvelle maison. En allant se coucher, une surprise l’attend dans sa chambre : une jeune fille désemparée, Alice, lui demande son aide. Le lendemain, au lycée, il apprend qu’elle est morte il y a six mois. Pourquoi se trouvait-elle alors dans sa chambre ? Que lui est-il réellement arrivé ? S’est-elle suicidée, sans raison, comme le suggère la version officielle ? Quelqu’un l’a-t-il tuée ?Pour répondre à l’appel au secours d’Alice, Alec va devoir élucider ces mystères et découvrir les secrets de ses camarades de classe.

book_and_rose_by_ladyfatadudesons-d4wdclu

Mon avis :

Avant tout, je remercie Marathon Editions de m’avoir de nouveau fait confiance en me permettant de lire ce roman en service presse.

Alec emménage avec sa mère dans une nouvelle ville, une veille de rentrée scolaire. Une surprise de taille l’attend dans sa chambre ce premier soir : une jeune fille qui semble plutôt perdue. Mais Alec n’est pas au bout de ses surprises lorsqu’il découvre au lycée le lendemain qu’Alice, cette fameuse jeune fille, est en réalité décédée. Alec décide donc d’enquêter pour comprendre ce qui a bien pu se passer en réalité..

Dès les premières pages, j’ai été prise dans l’histoire d’Alec et Alice. En effet, quoi de plus déroutant que de trouver un revenant dans sa chambre ? Surtout que ledit fantôme n’est pas une représentation qui passe à travers les murs mais c’est bel et bien la jeune fille en chair et en os. Virginie Deniau a su créer un monde autour de ce retour d’entre les morts qui m’a beaucoup plu et qui pimente l’histoire. Celle-ci avance tranquillement entre vie lycéenne, enquête, amours et amitiés. Les histoires personnelles s’entrecroisent, il est bien sur question d’histoires d’amour comme dans tout lycée mais tout cela est très bien dosé.

Le point fort de cette histoire sont, sans aucun doute, les personnages. Les principaux comme les secondaires. En effet, Alice est une jeune fille attachante, drôle et touchante. Son histoire personnelle est triste mais au fil des pages on ressent tout l’amour dont elle était entourée. Alec est, quant à lui, un jeune homme adorable tant par son attachement à sa mère que par ses réactions vis à vis des autres. Il va tout mettre en œuvre pour découvrir ce qu’Alice a réellement vécu même s’il doit sacrifier un part de ses sentiments pour cela. Il est droit, sincère et touchant. J’ai également beaucoup aimé les personnages secondaires, chacun a sa personnalité, sa façon d’être. J’avoue avoir une préférence pour Léo qui m’a beaucoup émue. L’auteure a su créer des personnages qui sonnent vrais et auxquels le lecteur peut facilement s’identifier.  

C’est un roman très doux je trouve bien que la mort y soit omniprésente. Il est tendre et prenant entre suspense, sentiments et retournements de situations et pour ma part, je l’ai dévoré jusqu’à la dernière page. J’y ai découvert Virginie Deniau et sa plume et je dois dire que j’ai frôlé le coup de cœur. J’ai eu l’impression de suivre les personnages à travers un trou de serrure, de vivre leurs aventures avec ce petit pincement au fil des pages tournées qui nous rapprochent de la fin inévitable. Ma lecture a été plus qu’agréable grâce à l’écriture fine et fluide de l’auteure et j’ai hâte de pouvoir découvrir d’autres de ses histoires.

Lecture-hiver

Une très jolie lecture, très tendre que j’ai tout particulièrement aimé. Une histoire pleine de délicatesse et aux personnages attachants. Un très bon moment de lecture !

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

 

Chronique Livresque·nouvelle·surnaturel

Plus forte que l’éternité par D. F Novel 

Fiche technique :

Autoédition – 60 pages – ebook – Nouvelle / Paranormal

Résumé :

– Un jeune couple aux prises au pire des tourments
– La perspective d’une nouvelle vie pour conjurer le sort macabre
– Un lieu chargé d’histoire

Quel terrible secret va découvrir la jeune femme?
La découverte de la vérité fera-t-elle écho à la vie du jeune couple?
Faut-il réveiller les fantômes du passé?

Dans ce nouveau livre de D-F Novel, vous retrouvez les ingrédients d’une histoire fantastique et d’une enquête mystérieuse aux portes de l’au-delà. Un livre pour les amateurs d’histoires surnaturelles et de frissons…

livre et papillons

Mon avis :

Avant tout, je remercie l’auteur D.F. Novel de m’avoir permis de lire cette histoire en service presse via le site Simplement.Pro.

Laura et Sébastien prennent un nouveau départ après qu’un drame soit survenu dans leur vie. Tout quitter et recommencer ailleurs.. Ils vont donc s’installer dans leur nouvelle demeure, un manoir ancien et inhabité depuis de nombreuses années. Mais cette grande maison vide recèle bien des secrets et Laura va se mettre en tête de les découvrir..  

Ce récit est une nouvelle d’une soixantaine de pages, l’auteur entre donc rapidement dans le vif du sujet. Laura et Sébastien s’installent dans leur beau mais un peu lugubre manoir et la jeune femme va très vite prendre conscience que quelque chose cloche. Elle va donc chercher à comprendre qui étaient les anciens propriétaires et connaître leur destin. L’auteur nous plonge dans un récit plutôt sombre non seulement dû à l’ambiance qui règne dans cette grande maison mais également dans ce village : les commérages, les on-dit y sont maîtres ! La souffrance est omniprésente dans cette histoire : celle de Laura et son mari, celle du fantôme hantant les lieux, elle est un peu comme le fil conducteur qui nous mènera vers une fin plus optimiste.

Le format court ne permet pas de trop développer les personnages et c’est dommage, je ne me suis donc pas vraiment attachée à eux mais plus à l’histoire du manoir qui est, à mes yeux , l’un des protagonistes de ce récit. J’ai tout de même ressenti de l’empathie pour Laura qui traverse une terrible épreuve. Tout comme son mari d’ailleurs, mais lui ne m’a pas fait ressentir la même chose, je l’ai trouvé plus détaché, froid.  

D.F. Novel traite au travers de cette nouvelle paranormale de sujets difficiles  tels que le deuil par exemple mais également la dépression. Sa plume est fluide et permet une lecture facile du texte mais il m’a manqué un peu de « sentiments ». Je suivrais néanmoins cet auteur avec plaisir.

livre magie

Un nouvelle sympathique et agréable à lire même si l’histoire reste plutôt classique pour une histoire de fantôme. A lire le soir dans un manoir isolé…

Ma note : 6.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Lazare Donatien : Le Kriss Javanais par Virginia Besson Robilliard

Fiche technique :

Iggybook – 44 pages – ebook – Fantastique / Nouvelle

Résumé :

Avez-vous déjà ressenti un certain malaise envers un vieil objet? Quelque chose dont vous avez hérité et dont vous ne savez pas quoi faire la plupart du temps ? De tous temps, les hommes ont cherché à percer les mystères qui se présentent en rencontrant plus ou moins de succès dans leur entreprise. Je ne prétends pas apporter plus de réponses que d’autres à ces nombreuses questions, ce n’est pas mon travail. Mais si d’aventure des évènements bizarres commençaient à se manifester autour de vous de façon impromptue, ce serait alors le moment choisi pour songer à faire appel à moi. Qui suis-je ? Un être étrange, travaillant pour des causes plus étranges encore… je suis le Drockhead !

café et arbre

Mon avis :

Lazare Donatien est agacé et de mauvaise humeur ! Enfin il faut avouer qu’au vu de la soirée passée il a quelques raisons…

Nous en sommes à la quatrième aventure de mon Drockhead préféré et je ne m’en lasse pas ! C’est toujours un bonheur de retrouver Lazare Donatien, Dimitri et Zeph mais grâce à cet épisode j’ai aussi pu mettre un visage sur un nom qui apparaissait depuis le début de la série : Félicie Pindragon ! Elle va quitter quelques instants ses hautes fonctions dans l’Outremonde pour aider Lazare à gérer ce problème de Kriss Javanais envouté.

Je trouve que plus la série avance et plus l’auteure prend de l’assurance. Ici une sorte de fil rouge se tisse et annonce une continuité pour les épisodes à venir. J’aime beaucoup cette idée d’ennemi récurrent…

Les personnages sont toujours aussi attachants et c’est un vrai bonheur de les retrouver au fil des aventures. Lazare nous gratifie ici de nouvelles tenues extravagantes et Dimitri avance à grands pas dans son apprentissage. On en apprend également plus sur la relation entre Moïra et Lazare, que j’ai trouvé adorable et qui j’espère continuera à évoluer. Mais surtout, on découvre ici Félicie Pindragon ! Elle ne correspond pas du tout à l’idée que je m’en faisais mais c’est encore mieux. C’est un personnage fort, qui inspire du respect.

A chaque nouvel opus, on découvre grâce à un objet envouté l’étendue des pouvoirs du Drockhead. J’aime beaucoup la façon dont Virginia Besson Robilliard nous distille les informations sur cette profession si particulière, un peu au compte goutte.  

en-conclusion

Mon coup de cœur pour cette série se confirme à chaque nouvel épisode. Tout y est addictif et il me tarde de découvrir la suite des aventures de Lazare et de ses compagnons !

Ma note 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ICI

Chronique Livresque·fantastique·suspense

Les fantômes du passé par Barbara Laurame

Fiche technique : 

Autoédition – 146 pages – ebook – Surnaturel

Résumé : 

Bridget est une jeune antiquaire passionnée par son métier.
Sortant d’une déception sentimentale, elle se jette à fond dans son activité et achète, aux enchères, un lot de cartons de vaisselles et autres objets provenant de Hardwood Castle, château qui a la réputation d’être hanté.
Bridget s’amuse de ce fait, pourtant, depuis ce jour, elle se sent surveillée et des événements surnaturels s’abattent sur elle.
Qui la surveille et pourquoi ?
Qu’a-t-elle à voir avec les entités qui s’en prennent à elle et à sa mère ?
Et lorsqu’au travers de cette aventure, elle vient à rencontrer l’amour, peut-elle seulement avoir confiance ?

fantome

Mon avis : 

Avant tout, je remercie vivement l’auteure Barbara Laurame, de m’avoir permis de lire son roman en service presse. 

L’histoire commence tranquillement, avec Bridget, une jeune antiquaire, qui déballe les cartons d’objets anciens achetés à la vente aux enchères à laquelle elle vient d’assister. Un sentiment diffus s’installe en elle, comme une sensation d’être épiée mais Bridget mets ça sur le compte de la fatigue. Au fur et à mesure de son déballage, la jeune antiquaire va faire de jolies découvertes dont certaines vont changer irrémédiablement sa vie.

L’auteure nous entraîne dans une histoire où le passé resurgit alors que l’héroïne ne s’y attend pas sous la forme d’un fantôme plutôt agressif. Bridget et sa mère vont devoir y faire face pour comprendre en quoi elles sont concernées par ces entités qui les hantent.

L’idée du roman est très bonne avec des rebondissements, un personnage mystérieux, des révélations qui font avancer l’histoire. Le fait que le format soit plutôt court fait qu’il m’a manqué parfois un peu de détails ou de précisions et notamment sur les sentiments. J’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages car ils m’ont semblé un peu « froids » surtout la mère à Bridget. Par contre, j’ai beaucoup aimé cet inconnu qui m’a beaucoup amusé et dont on se demande en quoi il est concerné par tout cela.. L’idée d’inclure un chien (appelé Paul !) m’a beaucoup plu car il apporte une touche d’humour et de légèreté au texte.    

Une grande part de cette histoire touche au paranormal avec la présence de fantômes et j’ai trouvé que c’était vraiment bien mené. Barbara Laurame nous rend ces entités plutôt réelles non seulement par ses descriptions mais également par la façon dont elle nous explique leurs histoires personnelles. Chaque apparition est bien amenée et j’ai particulièrement apprécié ces passages. 

Ceci est le premier roman de Barbara Laurame et je suis certaine que ce n’est pas le dernier. Elle fait preuve d’imagination et sa plume est très agréable à lire. Elle maîtrise parfaitement son histoire et sait où elle veut nous mener. Je me suis doutée assez rapidement de certains points mais malgré cela l’auteure réussit à tenir le suspense jusqu’à la toute fin de l’histoire. 

en-conclusion

Malgré un manque de développement, ce roman nous laisse présager de futurs beaux écrits de l’auteure Barbara Laurame. Alors si vous aimez les fantômes et les sombres histoires issues du passé vous trouverez ici de quoi passer un bon moment ! 

Ma note : 7/10

Si vous voulez acheter et lire ce livre cliquez ICI

Chronique Livresque·fantastique·nouvelle

Lazare Donatien : Les runes de Myrdal par Virginia Besson Robilliard 

lazare-donation---les-runes-de-myrdal-957254-264-432

Fiche technique :

Iggybook – 43 pages – ebook – Fantastique / Nouvelle

Résumé :

Avez-vous déjà ressenti un certain malaise envers un vieil objet ? Quelque chose dont vous avez hérité et dont vous ne savez pas quoi faire la plupart du temps ? De tous temps, les hommes ont cherché à percer les mystères qui se présentent en rencontrant plus ou moins de succès dans leur entreprise. Je ne prétends pas apporter plus de réponses que d’autres à ces nombreuses questions, ce n’est pas mon travail. Mais si d’aventure des évènements bizarres commençaient à se manifester autour de vous de façon impromptue, ce serait alors le moment choisi pour songer à faire appel à moi. Qui suis-je ? Un être étrange, travaillant pour des causes plus étranges encore… je suis le Drockhead !

livrelecteurs

Mon avis :

Je vous l’avais bien dit que je vous reparlerais très vite de Lazare Donatien et de la suite de ses aventures ! Cette chronique risque de vous spolier la 1ère nouvelle si vous ne vous êtes pas encore précipités pour la lire alors hop ! On lit « L’écritoire » et on revient ici pour connaître la suite…

Ce second opus débute par un repas organisé par Lazare pour son nouvel apprenti Dimitri Valevsky. Hors, se présente un nouveau client et une nouvelle aventure qui va faire se confronter notre Drockhead à de mystérieuses runes, des esprits frappeur et un marionnettiste. 

J’ai retrouvé avec plaisir Lazare Donatien et ses tenues improbables, Zeph et sa répartie et bien sur Dimitri Valevsky que l’on avait rencontré dans le précédent tome et qui confirme ici son souhait de devenir apprenti Drockhead. Le trio va se lancer à la poursuite d’un marionnettiste tirant les ficelles de 5 esprits frappeurs.

L’histoire est toujours aussi plaisante et addictive. L’ambiance me plait beaucoup dans cette série, elle est sombre mais avec une pointe d’humour. L’auteure développe dans ce second tome les fonctions d’un Drockhead, on en apprend donc plus sur Lazare Donatien et son rôle. Cela permet de commencer l’apprentissage de Dimitri mais du coup j’ai trouvé que l’enquête se faisait attendre. Par contre une fois lancée, elle est prenante même si j’aurais aimé un peu plus de détails. J’ai trouvé que tout allait un peu vite cette fois.. Malgré tout, cette seconde aventure est toujours aussi agréable à lire.

Virginia Besson Robilliard développe un peu plus les personnages comme je l’ai dit pour Lazare mais également pour Zeph. J’ai un gros faible pour Zeph qui me fait beaucoup rire et je suis surtout intriguée par sa relation avec Lazare. On apprend aussi à mieux connaître Dimitri qui va certainement prendre une place plus importante par la suite en tant qu’apprenti. Mais j’aime déjà son caractère franc et fonceur.

L’écriture est toujours aussi agréable, l’auteure a vraiment une plume fluide et percutante. Un aspect dont je n’avais pas parlé la dernière fois mais qui me semble également important sont les couvertures. J’adore les 2 premières et les suivantes sont aussi très réussies. Je trouve qu’elles reflètent bien l’histoire et l’ambiance. Celle-ci a un côté très shakespearien qui me plait particulièrement.

Je ne vous étonnerais pas en vous disant que ce n’est pas la dernière fois que je vous parle de Lazare Donatien et de ses aventures !

conclusion   

Une second opus tout aussi addictif avec des personnages hauts en couleurs et une histoire où l’on croise des esprits frappeurs. Une suite qui a confirmé mon coup de cœur pour cette série alors j’espère lire la suite très rapidement !

Ma note : 9/10

 

 

Chronique Livresque·fantastique·humour·nouvelle

Lazare Donatien : L’écritoire par Virginia Besson Robilliard

lazare-donatien---l-ecritoire-967535-264-432

Fiche technique :

Iggybook – 42 pages – ebook – Fantastique / Nouvelle

Résumé :

Avez-vous déjà ressenti un certain malaise envers un vieil objet ? Quelque chose dont vous avez hérité et dont vous ne savez pas quoi faire la plupart du temps ? De tous temps, les hommes ont cherché à percer les mystères qui se présentent en rencontrant plus ou moins de succès dans leur entreprise. Je ne prétends pas apporter plus de réponses que d’autres à ces nombreuses questions, ce n’est pas mon travail. Mais si d’aventure des évènements bizarres commençaient à se manifester autour de vous de façon impromptue, ce serait alors le moment choisi pour songer à faire appel à moi. Qui suis-je ? Un être étrange, travaillant pour des causes plus étranges encore… je suis le Drockhead !

livre et feuilles automnes

Mon avis :

Je remercie vivement Virginia Besson Robilliard, l’auteure, de m’avoir confié son livre en service presse.

Un matin, alors qu’il ouvre sa boutique d’antiquités, Lazare Donatien voit arriver un jeune homme qui semble un peu perturbé. Celui-ci vient le consulter à propos d’une étrange affaire tournant autour d’un écritoire ayant appartenu à feue son aïeule.

Moi qui adore les histoires de fantômes et qui adhère de plus en plus au format court, j’avoue que je me suis rapidement laissée tenter. Cette courte nouvelle est la première d’une série où le héros, Lazare Donatien est un Drockhead, c’est à dire qu’il règle les problèmes ayant trait à l’au-delà et plus précisément aux fantômes. Ce premier opus entame vraiment bien la série car il pose les bases, explique au lecteur ce qu’il doit s’avoir pour s’immerger dans le monde de Lazare et nous y fait pénétrer doucement.

L’histoire tourne autour d’une famille aisée, d’un écritoire ancien et des phénomènes que celui-ci engendre. Dès les premiers mots, j’ai été prise dans ce récit où règnent le mystère et le paranormal et qui m’a vraiment plu et embarqué. Les dons de Lazare Donatien semblent être extraordinaires et j’ai hâte d’en apprendre plus sur sa fonction ainsi que sur le monde que l’auteure a créé. En effet, il y a des fantômes, des spectres vagabonds et je suis certaine que ce premier épisode n’est qu’une mise en bouche de ce que Virginia Besson Robilliard nous réserve.

Outre l’histoire, j’ai eu un gros coup de cœur pour le personnage principal, Lazare Donatien. Celui-ci est vraiment fantasque, atypique et drôle. Son valet et compagnon Zeph m’a beaucoup fait rire et j’ai apprécié tout particulièrement leur complicité (même si Zeph n’est pas ravi de son travail…). Je ne dévoilerais pas leurs particularités mais ils forment un duo de choc ! Les personnages secondaires sont également sympathiques et touchants, j’ai hâte d’en apprendre plus sur certains..

Je découvre grâce à cette nouvelle la plume de Virginia Besson Robilliard et je dois dire que c’est une magnifique découverte. J’ai vraiment aimé sa façon d’écrire fluide, prenante, addictive. Le vocabulaire est varié et adapté aux personnages avec un style enlevé et bourré d’humour. Une magnifique surprise !

en-conclusion

Vous aurez compris que j’ai eu un gros coup de cœur pour Lazare et le premier tome de ses aventures. De l’humour, du paranormal, un héros farfelu.. tout ce que j’aime et à mon avis, vous n’avez pas fini d’en entendre parler !

Ma note : 9.5/10 

Chronique Livresque·fantastique·Thriller

28 allée des Ormeaux de Tiffany Schneuwly

28,-allee-des-ormeaux-715130

Fiche Technique :

Lune Ecarlate Editions – 118 pages – ebook ou broché – Thriller / Suspense

Résumé :

À 27 ans, il est grand temps pour Liam de prendre son envol. Lorsque le jeune homme se voit offrir une promotion qui l’enverra bien loin de la maison familiale, il n’hésite pas et se met en quête de son premier appartement. Sise au « 28, allée des Ormeaux », sa nouvelle demeure lui paraît idéale. Jusqu’à ce qu’il se rende compte que ses voisins ont un sérieux penchant pour le suicide. Est-ce une coïncidence ? Quel mystère plane sur le « 28, allée des Ormeaux » ?

pile-de-livresMon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercie Tiffany Schneuwly, l’auteure, de m’avoir confié son roman en service presse et pour sa gentillesse.

Liam est un jeune homme de 27 ans qui, boulot oblige, va quitter le nid familial. Il trouve un appartement qui peut lui convenir au « 28, allée des Ormeaux » et après une arrivée en fanfare qui va le mettre de suite dans l’ambiance, il apprend que son immeuble semble être un repaire de suicidaires en puissance. Mais Liam a du mal à croire aux coïncidences..

L’auteure plante le décor dès le début.. Stress et angoisse vont être les fidèles compagnons du lecteur au fil des pages. Il faut dire que l’immeuble du 28 allée des Ormeaux réuni toutes les caractéristiques pour cela : un passé chargé, un futur imprévisible et des locataires qui tombent comme des mouches ! J’avoue que personnellement je n’y aurai même pas déposé mon premier carton que j’aurai fuit à toutes jambes, Liam est bien courageux..

Ce roman est très court mais malgré cela, Tiffany réussit à nous livrer une histoire où tous les éléments s’enchaînent parfaitement et où toutes les réponses sont données. De petits détails mettent le lecteur sur la voie, un peu comme les miettes du Petit Poucet, mais le final reste surprenant. Le côté fantastique est très présent et bien distillé dans l’histoire pour rester crédible et cohérent. J’ai trouvé que les révélations arrivaient au bon moment pour permettre au lecteur de souffler entre deux scènes un peu stressantes.

Le rythme de l’histoire est très efficace malgré un petit manque de détails à mon goût. J’aurai aimé plus de développements pour certaines scènes, en savoir plus sur certains personnages pour assouvir ma curiosité naturelle de lectrice. Malgré ce petit bémol, j’ai trouvé que l’histoire était vraiment addictive et parfaitement menée. Le suspense va crescendo avec des scènes parfois plus dures ou gores que l’auteure a su parfaitement décrire sans tomber dans la caricature mais qui font prendre consciences au lecteur l’ambiance du 28 allée des Ormeaux.

Je me suis dit pour certains passages « non ! elle ne va pas oser ! » mais si.. Tiffany ose et fait bien, car elle nous montre à travers ce roman sa maitrise du fantastique voir de l’horreur.

Les personnages sont pour la plupart très attachants. J’avoue mon penchant pour Marie et Nathalie, deux personnages que j’ai particulièrement appréciés. Liam est un très bon personnage principal même s’il lui manque un petit quelque chose, peut être plus de sentiments. Il semble parfois survoler un peu la situation mais il fait bien de ne pas trop s’attacher à ses nouveaux voisins….

J’ai découvert la plume de Tiffany Schneuwly grâce à ce livre et une chose est certaine : je ne vais pas m’arrêter là ! Son écriture est fluide, sombre dans ce cas là, et très efficace. Elle trouve les mots justes et le ton qui vont embarquer le lecteur dans son histoire et j’ai trouvé sa façon d’écrire vraiment addictive. Una jeune auteure à suivre !!

en-conclusion

Une lecture fantastique vraiment prenante et agréable, à ne pas lire le soir dans le silence d’une vieille maison, vous pourriez vous faire peur…

Ma note : 8/10

Chronique Livresque·fantastique

Hellwood, tome 1 D’Anaël

Fiche Technique :

Auto-édition – 117 pages – ebook ou broché – Fantastique

Résumé :

« Fichu lundi ! En une seule journée, non… En quelques heures, j’ai tout perdu ! Me voici de retour à la case départ chez mes parents, qui ont une fille médecin et une autre étudiante pour rattraper mon désastre. Mon nouveau départ se fait la malle lorsque je réponds à un appel, celui d’une ancienne amie, Paige. Maintenant qu’elle est coincée à Hellwood, c’est vers moi qu’elle se tourne. Quelle idée d’aller vivre dans cette bourgade malsaine et glauque ? Et surtout, puis-je l’abandonner quand elle a besoin de moi ? J’ai la désagréable sensation que mes vieux fantômes sont à deux doigts de me rattraper… »

Mon avis :

Avant tout, je souhaite remercier Anaël, l’auteure, de m’avoir adressé son livre en service presse et pour sa confiance.

Josefina, Joe pour les intimes, est une jeune femme qui passe un très mauvais lundi.. En quelques heures toute sa vie s’écroule et elle décide donc de retourner chez ses parents pour quelques jours. Elle se demande si elle va survivre à la cohabitation avec ses deux soeurs lorsqu’une ancienne amie, Paige, l’appelle et lui propose de venir passer quelques jours chez elle à Hellwood, une ville pas très claire où d’étranges phénomènes se passent. Malgré un manque d’enthousiasme flagrant, Joe va rejoindre son amie et faire connaissance avec Hellwood.

Dès les premières pages, j’ai trouvé Joe attachante. Elle vit une journée compliquée et je l’ai plains même si elle m’a fait beaucoup rire par sa façon de s’exprimer. Retourner chez ses parents n’étaient pas forcément son but ultime mais ce retour aux sources va non seulement lui permettre de se remémorer de vieux souvenirs en relisant les journaux écrits lors de son adolescence mais d’accepter de rejoindre Paige à Hellwood où l’attendent quelques aventures. Les personnages secondaires sont tous aussi sympas et drôles, je pense notamment aux parents de Joe, en particulier sa mère qui m’a beaucoup amusé.

L’histoire est vraiment bien pensée et menée. L’auteure a une plume très fluide et plaisante qui entraîne le lecteur dans une lecture rythmée. Mon seul bémol étant quant au choix de mots inappropriés à 2 ou 3 reprises mais qui ne gênent pas la lecture bien sur. Le fait que ce soit un roman très court d’une centaine de pages les situations s’enchaînent et l’histoire avance à grands pas mais toujours de façon cohérente et sans temps-mort. Le format court est toujours un peu frustrant pour moi car du coup je trouve que ça manque de détails mais ici on suit vraiment Joe dans ses aventures et même s’il n’y a pas beaucoup de descriptions ou d’explications ce n’est pas vraiment gênant. On sent l’ambiance un peu glauque d’Hellwood et les phénomènes paranormaux y sont monnaie courante. Joe va devoir replonger dans ses vieux souvenirs afin de se sortir de situations délicates.

Un roman vraiment très sympa avec une héroïne attachante et une histoire prenante. J’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 pour avoir les réponses à certaines questions mais surtout connaître la suite des aventures de Joe !

Ma note : 8/10

Chronique Livresque·Jeunesse

Le sceptre de l’île d’Ilona de Nathalie Chéry Chevalier

Fiche technique :

Livre d’aventure pour les 7 – 14 ans – 172 pages – ebook ou broché

Résumé :

Qui ne rêve pas de croiser un jour un véritable fantôme dans un château Ecossais ? Manon, Enora, Benjamin et Alexis en voyage avec leurs parents en Ecosse s’apprêtent à vivre une aventure aussi excitante que dangereuse. Une Ile mystérieuse habitée par des personnages tout aussi mystérieux voilà ce qui attend nos quatre héros dans ce voyage qui restera marqué dans leur mémoire à jamais

Mon avis :

Avant tout, je tiens à remercie Nathalie Chéry Chevalier pour ce service presse et sa confiance.

Ici tout commence avec un départ en vacances direction l’Ecosse pour Manon, Enora, Benjamin, Alexis et leurs parents. Les 4 enfants vont très vite se retrouver embarqués dans une aventure extraordinaire pleine de suspense.

C’est le second livre que je lis de cette auteure et je suis vraiment conquise (voir Elina et la graine magique ICI) Sa plume est vraiment adaptée aux jeunes lecteurs, les mots utilisés sont justes et compréhensibles. Le roman n’est pas très long avec 172 pages, il se lit rapidement et le rythme y est entraînant. On ne s’ennuit pas une minute !

L’histoire est vraiment très sympathique ! Le petit groupe de 4 enfants va vivre de nombreuses aventures en cherchant à aider un clan de fantômes écossais. Pour cela, ils vont devoir partir à la recherche d’un sceptre caché quelque part sur l’île d’Ilona où se déroulent leurs vacances.

Ils vont vivre des moments exceptionnels, découvrir un monde qui leur était inconnu où la magie est présente et passer ainsi des vacances mémorables. Les enfants vont faire connaissance avec de nombreux personnages extraordinaires tous aussi attachants les uns que les autres, mes préférés étant Blackchat et Clumsy..

J’avoue que même si je ne suis plus une jeune lectrice depuis un bout de temps, j’ai adoré ce livre ! Une très bonne histoire, des personnages vraiment agréables et bien pensés, un rythme qui fait qu’on ne se rends pas compte des pages qui tournent.. Tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un très bon moment de lecture quelque soit l’âge du lecteur ! J’aurais aimé parfois un peu plus de détails ou d’explications mais je pense que pour un lectorat entre 7 et 14 ans ce livre tient toutes ses promesses !

Un très bon roman qui nous entraîne dans une chasse au trésor en compagnie de fantômes et autres personnages magiques. Parfait pour les jeunes lecteurs avident d’aventures !!

Ma note : 8/10