Chronique Livresque·Thriller

Elise par Luca Tahtieazym

elise-961193-264-432

Fiche Technique :

Editions CZY – 338 pages – ebook ou broché – Thriller

Résumé :

Quatre murs ont été érigés autour d’elle par son geôlier. Tout ce que connaît Élise, elle le tire de ses nombreuses lectures.
Et l’épilogue est proche.
Voici l’histoire de celle qui voyageait avec les mots.

pile-de-livres

Mon avis :

Tout d’abord, un grand merci à Luca Tahtieazym d’avoir pensé à moi pour ce service presse et pour sa confiance renouvelée.

J’avais eu le plaisir de découvrir cet auteur grâce à son roman précédent « Versus » dont je vous parlais ICI et qui avait été un coup de cœur.

J’ai donc ouvert « Elise » en anticipant le plaisir de retrouver la plume de Luca.. Et quel régal cela a été !

Elise vit dans le Refuge, cabane rudimentaire, avec pour seule compagnie Mama Sim et son papa qui ne viennent pratiquement que pour la nourrir ou vider ses seaux. Mama Sim lui fait un cadeau qui va changer son existence : elle lui apprend à lire. Elle n’a pas le droit de sortir alors pour combler le vide, le temps qui passe elle lit, elle lit beaucoup..

Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire. J’ai voulu tout savoir tout comprendre d’Elise, de sa vie. Elle vit cloitrée dans 20 m² mais elle s’est créée sa fenêtre sur le monde, son échappatoire grâce à la lecture. C’est une liseuse compulsive qui, malgré son très jeune âge, va découvrir un monde qu’elle ne connaît pas grâce à Stendhal, Stevenson ou Frédéric Dard. Les livres sont sa canne, son soutien, ils lui permettent de voyager sans bouger de sa prison, de se construire. Elise est une enfant touchante que l’on a envie de prendre dans ses bras pour la protéger de ses geôliers. Elle m’a profondément bouleversée par sa maturité, sa pureté, sa force et son courage.

Et puis il y a éLISE.. qui est également prisonnière du Refuge, qui va essayer de survivre à cet enfermement, à cette torture physique et mentale. éLISE est tout aussi émouvante mais elle a également un côté troublant, dérangeant. 

Ce roman est construit en différentes parties qui vont s’emboîter et construire petit à petit une histoire, seule et unique de celles que l’on oublie pas, de celles qui vous touchent, vous prennent aux tripes et vous laissent une marque indélébile un peu comme un livre corné qui gardera cette trace pour toujours.  A chaque page tournée, à chaque gifle, chaque coup je me suis attachée à Elise et à éLISE et à chaque fois que la porte du refuge s’ouvrait je détestais, haïssais un peu plus ces matons. Jusqu’à une fin que j’ai trouvé absolument parfaite !

Encore une fois Luca Tahtieazym m’a embarquée dans son histoire grâce à son talent.. Son écriture est incisive, juste, addictive. Il utilise les mots de façon magistrale en leur donnant tout leur sens. Il sait appuyer là où ça fait mal pour que le lecteur souffre avec ses personnages, s’identifie, se sente prisonnier du Refuge. La psychologie des personnages est parfaitement travaillée, décrite à tel point que j’ai, par moment, ressenti de l’empathie pour les bourreaux d’Elise même si cela n’a duré que quelques instants.

en-conclusion

Encore un coup de cœur pour l’un des roman de Luca Tahtieazym ! Une lecture qui m’a marquée et un personnage, Elise, qui va m’accompagner pendant un bon bout de chemin..

Ma note : 9/10

 

Publicités
Chronique Livresque·polar·suspense

John Fade – mAc A dAmes de Grégory Bryon

cover-373

Fiche Technique : 

Autoédition – 32 pages – ebook – Policier / Science Fiction – Nouvelle

Résumé : 

John Fade est un détective privé du 23e siècle exerçant à New Boston. Ancien policier, il se sert de son expérience et de ses relations pour retrouver des personnes disparues.

Alors qu’il vient tout juste de clôturer sa dernière affaire, un certain « Triple A » semble s’en prendre aux prostituées. La police ne s’en préoccupant pas, le détective décide de pousser l’enquête, qui l’emmènera dans les endroits les plus sombres de la ville.

***

« John Fade » est une série de nouvelles de polar-SF dont « mAc À dAmes » est le second volume.

pile-de-livres

Mon avis : 

Tout d’abord je remercie chaleureusement Grégory Bryon de m’avoir confié ce tome 2 en service presse et pour sa confiance.

Ça a été un régal de retrouver John Fade dans une nouvelle aventure.. En effet, je vous parlais il y a quelques jours du tome 1 (John Fade – L’affaire Johan Jones), qui m’avait fait prendre conscience du potentiel des nouvelles, format qui me plait de plus en plus. 

John Fade, ancien flic devenu détective privé, se remet tranquillement de sa dernière enquête lorsqu’il est abordé en plein dîner par Polak, homme de main du mafieux Jimmy Falcone. John est contraint de le suivre et se voit proposer du travail par Falcone. En effet, ses prostituées disparaissent et il aimerait bien pouvoir mettre la main sur celui qui a l’outrecuidance de le défier. 

Encore une fois la magie du futur a agit sur moi. J’ai adoré retrouver les années 2260 et toutes les nouveautés technologiques.. En effet, dans ce nouvel opus John nous entraîne dans une enquête où il va devoir se servir de son flyster, utiliser son holocom et boire un vin californien visiblement naturel (ouf !). L’auteur m’a, une nouvelle fois, emporté dans ce monde où tout nous est familier mais différent (la description du parc pour enfant est un peu flippante au vu des noms…). Des explications sur les inventions ou la façon de vivre du 23ème siècle sont glissées dans le texte permettant au lecteur d’imaginer sans mal cette époque lointaine où la retraite se prendrait au bout de 30 ans de bons et loyaux services.  

John va, pour cette nouvelle enquête, se frotter à la mafia locale et à Jimmy Falcone en particulier. Il va de nouveau payer de sa personne pour pouvoir mener ses investigations à leur terme. Le personnage de John est de plus en plus attachant au fil des tomes. Je l’avais déjà beaucoup apprécié dans le 1er opus mais ici il nous montre un côté intègre et humain que j’ai particulièrement aimé. Son amour du passé et sa nostalgie du 20ème siècle sont également toujours présents et font partie intégrante de ce personnage. 

L’histoire est tout aussi captivante et bien menée que la première. J’ai même personnellement préféré celle-ci peut-être parce que je l’ai trouvé plus développée, mieux expliquée. En effet, on suit plus facilement le raisonnement de notre héros qui justifie les raisons de ses démarches, la logique de sa pensée au fur et à mesure. Il va devoir utiliser toutes ses ressources afin de mettre la main sur le fameux Triple A qui serait à l’origine des disparitions de prostituées. C’est encore une très bonne histoire policière que nous livre l’auteur, rondement menée. 

Grégory Bryon confirme ici mon coup de cœur pour sa plume. Il entraîne le lecteur dans cette aventure avec une écriture énergique et sans temps mort et bien que le format soit court l’histoire est parfaitement accomplie. 

en-conclusion

Un second opus encore plus entraînant qui permet de nous immerger un peu plus dans le 23ème siècle.. Un 3ème tome étant paru je vous en parlerais très vite mais si vous aimez les héros charismatiques et les enquêtes policières John Fade est fait pour vous ! 

Ma note : 8.5/10

 

Chronique Livresque·Thriller

La Cave de Natasha Preston

Fiche technique :

Editions : Hachette Roman – 400 pages – Boché ou ebook

4ème de couverture :

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

Mon avis :

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai acheté en flanant dans les magasins. Cela faisait quelques jours que je le voyais passer dans les groupes Facebook et il m’intriguait, il n’en fallait pas plus pour que je craque..

Et je dois dire que ma curiosité a été très bonne conseillère !!

Nous faisons connaissance avec Summer, jeune fille qui mène une vie banale d’ado.. des parents, un frère, des copines, Lewis son petit ami.. Un soir, elle sort rejoindre ses amies, elle ne va pas très loin, elle décide donc de s’y rendre à pieds et là, elle croise Trèfle sur son chemin. Trèfle, un homme qui semble ordinaire, mais Trèfle, l’homme qui enlève des jeunes filles pour les faire vivre dans sa cave en leur donnant un nom de fleur.. Summer devient Lilas, elle fait la connaissance de Rose, Iris et Violette.. Mais Summer semble vouloir garder espoir, elle ne se résoud pas à se considérer comme perdue..

J’ai été assez étonnée que ce livre soit classé en catégorie Young Adult. J’ai trouvé, en effet, que certains passages étaient assez durs et pas à mettre entre toutes les mains.

Ce roman a été écrit comme je l’aime, avec plusieurs narrateurs. Summer, Lewis et Trèfle prennent la parole chacun à leur tour pour nous faire vivre l’histoire de leur point de vue mais aussi de raconter leurs souvenirs. Cette alternance nous permets d’entrer dans la psychologie des personnages, de les comprendre, de disséquer leurs réactions. Mais aussi d’insuffler du rythme à l’histoire pour éviter le côté trop répétitif de la vie dans la cave.

L’ambiance du livre s’alourdit au fil des pages, on apprends à connaître les autres filles captives, les travers de Trèfle mais aussi son passé.. Je me suis attachée à chacune de ces jeunes filles qui, pour survivre et surtout par peur, vont subir une torture absolument terrible. Certaines développent un syndrome de Stockholm vraiment poussé, elles acceptent ce que leur bourreau leur fait subir. La vie dans la cave est stressante, étouffante, Trèfle y a aménagé une sorte de cocon pour mettre à l’abri ses fleurs comme si elles pouvaient vivre sans soleil.

J’ai trouvé ce thriller vraiment bien mené, sans temps mort. La plume de l’auteur est vraiment fluide et agréable à lire. Elle arrive à donner un côté oppressant à la lecture lorsque c’est nécessaire, à nous faire trembler d’effroi, à espérer..

Si vous êtes fans de thriller, je vous recommande vivement ce livre. Une plongée dans l’esprit torturé d’un psychopathe mais aussi et surtout dans celui d’une jeune fille prête à tout pour survivre.

Ma note : 9/10

 

 

 

Chronique Livresque·Thriller

Le candidat de Jean-Luc Espinasse

Fiche technique :

IS Editions – Sorti le 30 avril 2016 – 154 pages – Broché ou ebook

Résumé :

Mike arrive en finale d’un célèbre jeu télévisé. Il fonde tous ses espoirs dans le gain des 500.000 euros qui pourraient payer une opération chirurgicale à sa fille, et aider financièrement ses parents.

Malheureusement, il est manipulé par le présentateur et échoue à la toute dernière question. Suite à cet échec, toute sa vie s’effondre brutalement.

Un an plus tard, l’équipe du jeu télévisé gagne le prix du meilleur audimat à Nice. Déterminé à se venger, Mike les enlève à la sortie de la cérémonie et les emmène dans un entrepôt isolé où il a préparé une reconstitution du jeu.

Mais, cette fois-ci, les règles ont changé et sont diaboliques : en cas de mauvaise réponse, le présentateur kidnappé doit sacrifier un de ses coéquipiers.

Pour survivre, les huit membres de la production vont devoir s’entredéchirer dans un huis clos impitoyable…

Mon avis :

Avant tout, je tiens à remercier IS Editions pour ce service presse.

Dès la première page, nous sommes plongés dans l’action ! Mike, candidat malheureux d’un jeu télévisé, décide de se venger de l’équipe de production qu’il estime responsable de ses déboires. Il les enlève donc et les emmène dans un entrepôt désafecté où il va les faire jouer à son tour..

A la lecture du résumé, je m’étais dit que ce livre était pour moi : thriller psychologique, huis clos et donc surement du stress, de l’angoisse.. Et là, je dois dire que j’ai été gâtée !

Tout d’abord, le format du livre : chaque chapitre alterne les points de vue tantôt Mike (le candidat) tantôt Gilbert (le présentateur vedette). Le format est plutôt court avec 159 pages donc l’action se déroule rapidement. Une vraie partie de ping-pong livresque !

L’accent est donné à la psychologie de chaque personnage plutôt qu’à de longues descriptions. Ce choix fait par l’auteur nous permet de plonger dans l’esprit de chacun, de comprendre son fonctionnement, ses choix. On s’attache à chaque protagoniste malgré un temps compté et, dans le cas de Mike, sa cruauté.

Je dois dire que le personnage de Mike est sublimement réussi ! Charismatique, intelligent, désespéré, il réunit tous les critères pour être un héros touchant, sauf que c’est un kidnappeur au minimum.. Et bien malgré cela, on s’attache à lui. Son histoire, sa famille, ses motivations font que j’ai vraiment compris son désir de vengeance. Et à contrario, j’ai classé de suite Gilbert, qui est une victime finalement, dans le rôle de pourri notoire qui mérite ce qui lui arrive.

L’auteur a vraiment adapté sa plume à cette situation de huis clos stressant. Son écriture est précise, acérée et fine. Elle donne envie de tourner les pages rapidement pour savoir la suite, et surtout ne pas s’arrêter avant la fin.

L’autre point que j’ai apprécié et là pour le côté un peu drôle ce sont les questions posées par Mike lors de son simulacre de jeu. Je me suis surprise à essayer de trouver la réponse avant de lire la suite.. Je dois avouer que je n’aurais pas survécu longtemps ! Mais ça m’a beaucoup amusé !

Mon seul bémol est que j’aurais aimé peut être un peu plus de développement sur certains points comme les préparatifs par exemple, les flash-backs auraient pu être un peu plus développés même si je comprends l’envie de l’auteur de ne rien nous révéler trop rapidement.

Un très, très bon thriller psychologique avec tout ce que j’aime angoisse, suspense, stress et surtout une fin que je n’imaginais pas !! A lire de toute urgence pour un très bon moment lecture !!

Ma note : 9.5/10