Chronique Livresque·Littérature

L’habit ne fait pas le moineau par Zoé Brisby

Quelques informations…

Auto-édition – 558 pages – ebook – Littérature

Un résumé ?

Vous tenez entre les mains l’histoire de Maxine, fausse vieille dame mais vraie sage et d’Alex, faux dépressif mais vrai gentil.
Alors qu’ils feront connaissance lors d’un covoiturage, vous assisterez à ce qu’on appelle communément un retournement de situation.
Vous devrez alors suivre leurs péripéties et rester attentifs aux maximes de Maxine, véritable encyclopédie frelatée des expressions françaises.
Vous apprendre par ailleurs qu’il ne faut jamais se fier aux apparences, mais ça vous le saviez déjà, non?

Lecture-hiver

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Zoé Brisby, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro et pour sa gentillesse. 

Alex est un jeune homme dépressif qui décide de partir pour Bruxelles, peut-être y trouvera-t-il une bonne raison de vivre ? Max, ou Maxine, jeune nonagénaire pleine de peps décide, quant à elle, de fuguer de sa maison de retraite. Elle part pour Bruxelles mais elle c’est pour y mourir. C’est ainsi qu’ils vont se lancer dans l’aventure du covoiturage et ce qui devait être un voyage tranquille de quelques heures se change en road-trip drôle et émouvant..

Dès les premières lignes, j’ai su que j’allais passer un excellent moment en compagnie d’Alex.. Ses réflexions et interrogations quant au choix de son futur camarade de voyage m’ont vraiment fait beaucoup rire. Puis, il rencontre Max et là… Je n’ai plus su décrocher de leurs aventures à tous les deux et ce jusqu’à la dernière page ! 

L’énorme point fort de ce roman sont les 2 héros. En effet, ils sont aussi éloignés l’un de l’autre que possible et pourtant la combinaison des deux est détonante et étonnante. Entre un Alex qui ne se remet pas d’un chagrin d’amour mais qui cache beaucoup d’autres fêlures et une Maxine dont la vie a été bien remplie mais pas toujours rose, il n’y a pas un moment de répit. Au fil de leurs échanges, le lecteur en apprend plus sur chacun d’eux, sur leurs vies, leurs passés, leurs attentes.. Alex est un jeune homme effacé, qui ne croit pas en lui.. A l’inverse de Maxine, la truculente grand-mère est expansive, amusante, voir même déjantée mais elle cache de nombreuses blessures au fond de son cœur. 

Idées farfelues, manque de chance, joutes verbales tout y est pour que le lecteur passe un très bon moment. L’histoire est souvent drôle grâce aux échanges entre les personnages et aux situations vécues, mais elle est également attendrissante voir même parfois triste.. Ce qui devait être un voyage tranquille se change en road-trip endiablé, en périple loufoque grâce auquel l’un espère sauver l’autre et inversement. Il faut dire que Maxine ne manque pas d’imagination pour pimenter la route.. Quoi de mieux que du shopping ou un karaoké pour se détendre ? A chaque arrêt de la Twingo (voulu ou pas !) on se demande ce qu’il va bien pouvoir leur arriver.. 

Hormis nos deux protagonistes, il y a plusieurs personnages secondaires et paradoxalement ceux que j’ai le plus aimé ne sont même pas là physiquement. Il faut dire que la disparition de Maxine met toute la maison de retraite en émoi et que Mr Lamoureux ou Marty ne vont pas ménager leurs efforts pour la retrouver ou l’aider. 

Bien qu’ils soient indissociables, j’avoue avoir eu un coup de cœur pour Maxine.. J’ai adoré son sac à main quasi magique, son téléphone portable, sa façon si personnelle de restituer les expressions de la langue française ou de refuser son âge mais aussi sa gentillesse, son histoire personnelle…  Tout en elle m’a attendrie.

L’idée de Zoé Brisby d’intégrer les flash-infos à son histoire m’a également énormément plu. On y retrouve bien la manie de certaines presses de monter en épingle les faits sans preuves. Chaque bulletin d’information a été un franc moment de rigolade ! 

Ce roman est le second de cette jeune auteure plus que prometteuse. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire : légère, drôle mais également tendre. J’ai adoré chaque moment passé avec Maxine et Alex, j’ai aimé découvrir ce que chacun cachait au fond de lui grâce à Zoé et à ses mots. Une lecture qui fait du bien et une auteure que je vais maintenant suivre avec beaucoup d’intérêt ! 

arbre

Embarquez en compagnie d’Alex et Max dans la Twingo ! Et attachez bien vos ceintures car comme le dirait Maxine « ça démarre sur des chapeaux de clous ! » 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre, cliquez ici. 

Chronique Livresque·Feel - good·humour

Contrat avec un Geek – Niveau 1 : Amis & Sexy Alchimie par Chani Brooks

Quelques informations… 

Auto-édition – ebook – Feel-Good / Humour

Un résumé ?

Une comédie romantique avec des geeks, des chats, des jeux vidéo et un peu de sexe parfois 😉

Jessica est une chimiste de génie fan de Star Wars. Son but ? Devenir riche et ne jamais dépendre d’un homme : un chat, du chocolat et des Ewoks à la télé suffisent pour rendre une femme heureuse. Ça avec une partie de jambes en l’air tous les trois mois, sans engagement. Sa théorie tient la route jusqu’à ce que sa startup se retrouve en faillite. Tomasi, un ancien camarade de lycée qui cartonne dans le jeu vidéo, accepte de lui prêter de l’argent en échange de quelques contreparties, une sorte de petit contrat entre amis. Jessica croit son cœur blindé contre les hommes. Mais comment lutter contre celui-là ? Tomasi est pire qu’un chat à deux pattes… Laissez-vous entraîner par un humour décalé et des héros un peu fous. Et, peu à peu, savourez une histoire d’amour complexe et vraie. La geek romance est une littérature sentimentale moderne entre chicklit et new romance érotique.

livre et feuilles automnes

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement Chani Brooks, l’auteure, de m’avoir permis de lire son livre en service presse et pour sa gentillesse.

Mission acceptée !

Je plonge avec délice dans ce roman alléchée par le résumé et la couverture. Il faut dire que je suis une fan inconditionnelle de Sheldon Cooper et de ses camarades de The Big Bang Theory  et l’aperçu que nous donne l’auteure m’avait de suite fait penser à ma série fétiche.. Et là c’est bingo ! 

Jessica est l’ancienne intello du lycée qui a lancé sa startup mais qui peine à boucler son budget. C’est sans aucune joie qu’elle participe à une réunion d’anciens élèves mais elle veut pouvoir leur en mettre plein la vue : Mme « 1ère de la classe » réussit sa vie ! Elle va y retrouver, entre autres, un ancien camarade, Tomasi, un peu geek, un peu bizarre mais très attachant ! Et ces deux là, il faut le dire, n’ont pas leurs langues dans leurs poches !  

Dès la première page, l’auteure m’a prise dans son histoire : la présentation du livre, les situations improbables et cocasses, les personnages drôles et amusants et le chat ! L’action commence sans attendre et on est de suite dans l’ambiance avec les références à Star Wars ou au Seigneur des Anneaux (que les non-initiés se rassurent, l’auteure nous gâte en annotations ! Elles sont claires et amusantes ce qui ne gâche rien…). C’est très gai, léger, divertissant et les pages défilent sans que l’on s’en aperçoivent.. Entre prises de becs et romance,  l’histoire avance rapidement et est vraiment plaisante et addictive. Elle va vite dévier d’ailleurs parce que Jessica a un gros besoin d’argent et que Tomasi va se proposer de le lui prêter.. Vous le sentez arriver le piège ? Qui prête une grosse somme d’argent sans contrepartie ? Et celles de Tomasi risquent d’être gratinées… 

Le roman se divise en plusieurs missions ce qui lui donne du rythme. Jessica va devoir se dépêtrer de situations tantôt embarrassantes ou drôles. L’histoire évolue rapidement et le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer un instant. 

Les personnages principaux sont très sympas et ils m’ont beaucoup amusée. Jessica a un sacré caractère et du répondant et je l’ai trouvée vraiment attachante. Elle fait tout son possible pour réussir dans les affaires, ne veut surtout pas s’attacher à quelqu’un et est un peu gaffeuse. Tomasi est très drôle avec son côté geek et surtout sa façon de titiller Jessica même si j’avoue que son évolution n’est pas ce qui m’a le plus plu. Leurs dialogues sont vraiment comiques, plein de pep’s parfois même un peu barrés, un duo vraiment drôle. 

Chani Brooks mêle ici un peu de romance, un zeste d’érotisme, des situations parfois improbables et fait passer le tout grâce à sa plume légère, spontanée et vivante. Elle donne vie à ses personnages sans aucune difficulté et je ne me suis pas ennuyée une minute !   

Conclusion

Si vous aimez rire, les personnages loufoques et la culture pop ce livre est fait pour vous ! C’est moderne, c’est actuel, c’est sexy bref pour ma part j’ai passé un super moment avec Jessica et Tomasi.. et le chat !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature

Ouais… mais non ! par Luna Joice

 

Quelques informations…

Auto-édition – 584 pages – ebook ou broché – Littérature sentimentale

Un résumé ?

Je savais bien qu’on n’aurait jamais dû s’inscrire sur ce site de rencontre. C’était l’idée de laquelle ça encore ? Moi ! Bah bravo ! Nous voilà bien dans de beaux draps là, on va faire comment maintenant pour se sortir de ce merdier ? Aucune idée. C’est évident qu’on n’a pas vu venir tout ça… Et si on laissait tomber ? Ça ne va pas ! Je veux savoir ce qu’il cache ! Hors de question de ne pas lever le voile sur cet homme… Et vous, trouverez-vous ce que cache M. Mystère ?

arbre

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Luna Joice, pour l’envoi de son roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Tout m’a intriguée lorsque j’ai vu ce livre : le résumé (nous inscrire ? laquelle ? On ?…), le titre (plutôt pas trop explicite !) et la couverture que j’ai trouvé géniale par la simplicité qu’elle dégage. J’avais donc hâte de le commencer…

Au départ, le lecteur fait la connaissance d’Emma, une jeune femme de 22 ans qui connaît quelques déboires. Elle vient de rompre avec son copain, déménage pour retourner chez sa mère et commence un nouvel emploi.. que de changements ! Sa sœur Eva lui conseille de s’inscrire sur un site de rencontres, elle ne doit pas se morfondre et rester seule trop longtemps. Emma va donc se laisser convaincre et tenter l’aventure.. Elle tombe sur le profil d’Hugo dont la photo l’hypnotise, des yeux pareils… Les deux jeunes gens vont entamer un échanges de messages pour apprendre à se connaître.. iront-ils jusqu’à la rencontre ?

Les premières pages mettent tout de suite dans l’ambiance de qui est Emma… Elle folle ? Non…. Elle a juste 12 facettes à sa personnalité et ce sont elles qui gèrent sa vie (Mme Colère, Mme Bêtise, Mme Curieuse, etc…). Elle a très souvent des conversations avec Les Douze puisqu’elle leur demande régulièrement leur avis, fait des sondages.. Ces discussions ou réactions des Douze m’ont souvent beaucoup amusée et j’ai trouvé que l’idée était bien trouvée, originale et bien intégrée à l’histoire.

Puis au fil des pages, on en apprend plus sur la jeune femme jusqu’à ce que son chemin virtuel rencontre celui d’Hugo. Leurs échanges, leurs discussions m’ont fait rire et sourire. Ils apprennent à se connaître avec parfois des questions légèrement farfelues.. Luna Joice a donné une présentation à ces échanges vraiment sympathique en retranscrivant les mails et SMS qu’ils s’ échangent (ce qui explique le pavé de plus de 500 pages !). L’histoire est parfois redondante mais elle est vraiment agréable à suivre d’autant qu’un mystère plane autour d’Hugo et que la Madame Curieuse d’Emma en frétille d’avidité.

Les personnages autres qu’Emma sont finalement peu développés leurs rôles étant vraiment secondaires. Ce premier tome est centrée sur la jeune femme et on n’apprend d’Hugo que ce qu’il veut bien dévoiler à travers leurs échanges. Emma est une jeune personne attachante et drôle. Elle semble fragile tout en ayant des centres d’intérêts qui disent le contraire, elle est tout en contradiction ce que j’ai vraiment aimé. 

L’histoire est légère, fluide on tourne les pages en espérant percer ce mystère et comprendre ce que cache Hugo. Je l’ai lu très rapidement malgré l’épaisseur tant je me suis prise au jeu. La plume de l’auteure est agréable, actuelle et donne un bon rythme au récit. J’ai passé un très bon moment avec ce roman feel-good qui donne le sourire.

Luna Joice intègre à son histoire des noms de groupes musicaux ce qui m’a poussé à faire une petite recherche.. Et là, une très belle surprise ! J’ai découvert le groupe « Bullet for my Valentine », du métal comme je l’aime.. Voilà le lien d’une de leurs chansons pour les petits curieux qui voudraient en savoir plus « Forever and Always par Bullet for my Valentine«  pour ma part je les écoute en boucle depuis quelques jours !

livre et rose

En conclusion, j’ai passé un moment de lecture amusant rafraîchissant et sympathique en compagnie d’Emma et des Douze.. Et avec un fin comme celle que l’auteure a écrit je n’ai qu’un conseil.. Ayez le tome 2 à portée de main !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·Feel - good·humour

Moi, smartphone, ce héros – l’intégrale par Thomas Palpant

Fiche technique :

Autoédition – 267 pages – ebook ou broché – Humour

Résumé :

Vous le trimballez de toutes parts, le sollicitez du matin au soir… et il en bave ! Plongez dans la peau d’un smartphone, son quotidien et ses états d’âme, le temps d’une histoire feel-good bourrée d’humour !

livre-plage_0

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Thomas Palpant de m’avoir adressé son roman en service presse et pour sa confiance renouvelée. J’ai eu la chance de découvrir ce jeune auteur grâce à son roman E-Storic que j’avais vraiment beaucoup aimé alors j’avais hâte de le lire de nouveau.

Dans « Moi, smartphone, ce héros », l’auteur nous présente un héros original puisqu’il s’agit d’un smartphone. C’est vrai, on n’imagine pas tout ce qu’ils entendent, voient, connaissent de nous (enfin si justement on imagine….) Alors ici on va vivre une vie de smartphone avec ses joies, ses peines et ses déboires. Il faut dire que ce n’est pas de tout repos et que sa vie dépend de son propriétaire. Calme ou déjanté ? Sportif ou oisif ? Doué avec la technologie ou encore à l’âge de pierre ? Peut-être qu’un smartphone vit plusieurs vies en une..

Encore une fois, j’ai passé un excellent moment grâce à Thomas Palpant (ça devient une habitude.. une bonne habitude ! ) et à ce roman tout en humour. Chaque chapitre représente une sorte de moment choisi dans la vie de notre héros, tout en respectant la chronologie. On fait sa connaissance en même temps que Virginie, sa première propriétaire et on ne le quitte plus. Il nous entraîne entre texto romantique et panne de batterie, entre trop-plein d’applications et ennui complet à partager sa vie de labeur et d’attachement à son propriétaire.

J’ai trouvé que Thomas Palpant donnait à son héros un ton vraiment juste, drôle et attachant. Bien sur Smartphone sera amené à changer de détenteur, à découvrir de nouveaux horizons ou plutôt de nouvelles utilisations. Il faut dire que Thomas Palpant le fait passer entre les mains de personnages très différents. D’ailleurs, à l’origine, cette histoire a été publiée en 3 épisodes, dont les titres sont : Virginie, Louis et Eric, du nom des 3 propriétaires successifs. Ils sonnent tous très authentiques et le lecteur se reconnaitra sans aucun doute en l’un d’eux. Qu’il soit plutôt geek, utilisateur compulsif ou un peu dépassé chacun y verra son propre reflet ou celui de ses proches.

J’étais ravie de retrouver la plume de Thomas Palpant qui est très agréable à lire et fluide. Comme pour « E-Storic », les rebondissements arrivent au juste moment et le lecteur ne s’ennuie pas. J’ai passé, pour ma part, un excellent moment de lecture, j’ai beaucoup ri et je me suis reconnue en plusieurs occasions. Et cette seconde lecture n’a fait que renforcer mon opinion sur Thomas Palpant, un auteur à découvrir !

conclusion-gif-9Que vous l’emmeniez partout ou que vous l’abandonniez dans une poche ou sur une table, quelque soit votre façon de l’utiliser une fois ce livre  lu vous ne regarderez plus jamais votre Smartphone de la même façon.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Feel - good·Littérature

Avec des si et des peut-être par Carène Ponte

Fiche technique :

Editions Michel Lafon – 374 pages – ebook ou broché – Littérature française

Résumé : 

Aimeriez-vous savoir quelle serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ? 

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur). 
Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander :  » Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ?  » 
En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel… 
Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ? 
Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

livre-plage_0

Mon avis : 

Tout d’abord je remercie les Editions Michel Lafon de m’avoir permis de lire ce roman via le site NetGalley. 

Autant je suis fan de romans noirs, de romans gores, autant j’adore me détendre avec un roman feel-good. Et généralement avec l’auteure Carène Ponte je ne suis déçue ni pour la détente ni pour la lecture, c’est donc avec plaisir et délectation que j’ai plongé dans ce livre. 

Maxine, ou Max, est professeure de français, elle craque sur son proviseur et vit en colocation avec Claudia, végan et grande défenseure de la cause animale. Mais Max a une petite manie : elle se demande toujours ce qu’aurait été sa vie si.. Si elle n’avait pas oublié sa pièce d’identité ce matin là peut-être que… Si elle ne s’était pas foulée la cheville il se peut que… Mais à trop vivre avec des si et des peut-être Max n’est-elle pas en train de passer à côté de sa vie ? 

Dès les premières pages, je me suis sentie bien dans ce roman et surtout je me suis trouvée de nombreux points communs avec Max dont le plus important les « Si » et les « Peut-être ». Maxine est une héroïne attachante car elle ressemble à tout le monde. Elle pourrait être notre meilleure amie, notre voisine ou même nous tant elle vit une vie normale. Mais elle s’interroge à tout bout de champs sur ce qu’aurait été sa vie « si ».. et à force de trop le questionner le destin va lui jouer un petit tour à sa façon. Elle va pouvoir tester sa théorie et peut-être s’apercevoir que le plus important est, finalement, de profiter de la vie.. 

Carène Ponte intègre à son histoire une pointe de fantastique ce qui est inhabituel chez elle. C’est bien amené et j’ai beaucoup aimé du coup le tournant que prend l’histoire. Des éléments loufoques viennent apporter légèreté et humour comme par exemple le nom de la ville où vit Max « Savannah-sur Seine », ou le métier de l’un de ses prétendants (chut.. je vous laisse le découvrir, pour ma part ça a été un sacré fou-rire !). Tous ces éléments font que j’ai lu ce livre avec un sourire quasi permanent… 

Mais ce n’est pas seulement l’histoire qui fait que ce roman est une sorte de doudou, parce que je vous parlais de Max comme une héroïne attachante mais les autres personnages le sont également. Je pense notamment à Laetitia, sa sœur, ou Audrey et Samia ses amies. J’ai beaucoup aimé Audrey avec son humour un peu caustique mais également Moune, la grand-mère de Max décédée dans un accident de voiture mais que l’on découvre malgré tout grâce à Max et ses souvenirs, entre autre. J’aurais aimé en savoir plus sur d’autres personnages comme Julien, le frère de Max, par exemple mais c’est juste pour pouvoir faire durer le plaisir. 

J’ai retrouvé avec joie la plume de Carène qui est légère, drôle, fluide. Elle écrit de façon actuelle, sans chichi ce qui permet de s’identifier facilement aux personnages. Leurs dialogues sont crédibles et non pas surjoués, ce qui rend la lecture vraiment agréable. J’ai également adoré le clin d’œil à son précédent roman « Tu as promis que tu vivrais pour moi » qui avait été un coup de cœur. Un vrai moment de lecture détente mais qui fait également réfléchir sur soi et la façon dont on appréhende la vie. Et SI on profitait du présent au lieu de se dire PEUT ETRE ?

Conclusion_Logo_-_Cool_Dots_Font

Un roman qui fait du bien par son humour et sa vision de la vie. Des personnages attachants, une histoire souvent drôle, parfois moins qui oblige à se poser des questions mais qui permet surtout de passer un très bon moment de lecture ! 

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici.

Chronique Livresque·Littérature

Tout le monde connaît Lola par Jonathan Mazo

Fiche technique :

Autoédition – 312 pages – ebook ou broché – Contemporain

Résumé :

Je m’appelle David, et j’ai le moral dans les chaussettes. Cela fait maintenant deux ans que j’erre dans ma vie au gré du vent. Et puis un jour, elle débarque dans mon quotidien, comme ça, sans crier gare. Lola qu’elle s’appelle. Et le pire c’est qu’elle prétend être ma petite amie. Tout le monde connaît Lola, alors que je suis bien placé pour savoir que cette femme m’est inconnue. Je vous laisse, je ne voudrais pas passer à côté de ma vie !

livre et rose rose

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement Jonathan Mazo, l’auteur, de m’avoir contacté afin de me proposer son roman en service presse et pour sa gentillesse.

David vit seul et n’est pas au mieux de sa forme depuis sa rupture.. Mais un jour tout bascule lorsque Lola apparaît dans sa vie, et quand je dis « apparaît » ce n’est pas une image. A un moment il est célibataire et l’instant d’après une superbe jeune femme est là, dans son salon, et semble bien le connaître sauf que lui n’a aucune idée de qui elle est .. Et le plus étrange ? C’est que tout le monde connaît Lola..

J’ai été plutôt surprise dès le départ car à la vue du résumé, je m’attendais à un roman très « léger » mais dès les premières pages, j’ai revu mes à-priori à la baisse parce que Jonathan Mazo a un style d’écriture vraiment très travaillé. Le narrateur est David ce qui donne à la lecture un côté très intimiste, on pénètre ses pensées et sentiments.

L’histoire est originale et bien amenée, l’auteur malmène son héros tout en lui accordant la chance de vivre une existence qu’il n’espérait pas. Après sa rupture, David connaît une longue période de creux où il s’enfonce dans une vie sans intérêt. L’arrivée de Lola va l’obliger à prendre les choses en main pour non seulement comprendre le mystère de la présence de la jeune femme mais aussi parce que Lola est une jeune femme pétillante et belle. David va donc pénétrer dans cette vie qui est la sienne mais qu’il ne connaît pas et il n’est pas au bout de ses surprises ! 

Dès le début, j’ai trouvé le personnage de David attachant et drôle. Son humour est parfois grinçant, parfois caustique et j’ai trouvé que le personnage était vraiment bien mené. Le lecteur se fera sa propre opinion mais pour ma part, je me suis demandée à plusieurs reprises s’il n’était tout bonnement pas bon à enfermer. Il se débat, le pauvre, dans une situation compliquée qui va le mettre souvent dans l’embarras (la rencontre avec les parents m’a vraiment fait rire !) voir en difficulté et certaines sont vraiment savoureuses. Son évolution au fil des pages est vraiment intéressante et j’ai vraiment aimé le suivre.

Mais David n’est pas le seul personnage qui soit intéressant.. Jonathan ne manque pas d’idées pour rendre ses personnages soit émouvant soit limite détestable. J’avoue que Clémentine m’a tapé sur les nerfs tout en me touchant, prouesse qu’il n’est pas facile de réaliser. Et bien sur Lola… Lola qui apparaît avec ses qualités et ses défauts, ses manies au quotidien que David va devoir découvrir. Elle est haute en couleur, parfois agaçante, parfois touchante mais je l’ai beaucoup apprécié.

J’ai passé un très bon moment en lisant ce premier roman de Jonathan Mazo. Il écrit de façon très fluide parfois même poétique mais c’est également drôle et même musical grâce à la playlist. Je me suis souvenue de chansons que je n’avais pas écouté depuis bien longtemps… Je vais donc suivre Jonathan avec beaucoup d’intérêt car « Tout le monde connaît Lola » m’a convaincu de son talent.

th56910733

Une lecture agréable et prenante avec laquelle j’ai passé un très bon moment grâce à la plume de l’auteur et à son imagination. Et vous ? Est ce que vous connaissez Lola ? Non ? Alors foncez !

Ma note  8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·humour·Littérature

Mon été avec Lucifer par Edith Couture Saint-André 

Fiche technique :

Autoédition – 356 pages -ebook ou broché – Littérature

Résumé :

Il y a trois types de journées : celles où il ne se passe rien, au point où on se demande pourquoi on s’est donné la peine de sortir du lit ; celles qui sont encombrées de complications, dont le seul but est de vous empoisonner l’existence, et puis, il y a celles où un seul événement peut faire basculer votre vie. Aujourd’hui est une journée du troisième type : spectaculaire, inattendue, aux répercussions déterminantes pour moi, pour mes amis, pour mes ennemis. Surtout pour mes ennemis. Lucifer, le saviez-vous ? est une flamboyante rouquine, belle comme une madone botticellienne et gaulée comme une danseuse du Crazy Horse. Aujourd’hui, juchée sur des stilettos vertigineux et moulée dans les cuirs noirs d’un ensemble pantalon-bustier, cette madone sulfureuse me promet la jeunesse éternelle. Que feriez-vous à ma place ? Ce récit, drôle, enlevé et pétillant, est l’histoire de Mathilde, une Québécoise baby-boomer de 60 ans à qui la science et la médecine ont promis, comme à tous les baby-boomers, une santé indéfectible et la jeunesse éternelle, voire : l’immortalité. De toute évidence, la promesse n’a été que partiellement tenue. Mathilde décide de s’adresser à quelqu’un qui a la réputation de tenir ses promesses : Lucifer. Alias Lucy Fériale. Lulu pour les intimes. Lucy est d’accord pour un pacte. Bien naturellement. Mais, en tant que femme d’affaires avisée, patronne d’une Business Unit, elle pose une condition : récupérer des âmes. Normal, c’est dans son job description. Au début, Mathilde a des sursauts de conscience. Ça la chiffonne cette histoire de morts. Elle rechigne. Mais lorsqu’elle voit le résultat : passer de 60 à 45 ans en moins d’une semaine, avec son énergie toute requinquée, sa vitalité qui casse la baraque et une peau de pêche, elle en redemande, établit une liste, donne des noms à Lucifer.

th56910733

Mon avis :

J’ai découvert le personnage de Lucy Fériale lors des sélections pour le Prix des Auteurs Inconnus. En effet, le tome 2 était en lice et je l’avais retenu dans mes 10 préférés. Le roman n’ayant pas passé la sélection, je l’ai choisis comme « coup de cœur » , une lecture bonus à vous faire découvrir en marge du prix. L’auteure a eu la gentillesse de me faire parvenir le tome 1 en service presse (autant commencer par le début, un grand merci !!) et c’est comme ça que j’ai fait la connaissance de Mathilde et son amie Lucifer..

Qui ne craint pas la vieillesse et ses conséquences ? Certainement pas Mathilde.. la soixantaine active, elle sent poindre les changements dus à son âge mais elle l’accepte relativement bien. Mieux que son amie Sandy en tout cas qui, elle, ne jure que par le Botox et la chirurgie esthétique ! Jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Lucy Fériale alias Lucifer, visiblement Mathilde l’aurait appelé sans même s’en rendre compte. Un pacte est conclu : Mathilde va rajeunir mais d’autres vont mourir.. A elle de fournir la liste !

Je n’avais lu que 10 pages du tome 2 et j’avoue que j’avais beaucoup ri. C’est donc avec joie que j’ai retrouvé Lucy Fériale : petite nana d’1m50, rouquine pétillante, pailletée, tout en cuir ou en rose selon son humeur.. Lucifer comme vous ne l’avez jamais imaginé ! (et moi non plus mais j’adore l’idée !). Et Lulu sait se rendre indispensable parce que Mathilde va vite prendre goût au rajeunissement, ce qui veut dire que ses ex vont tomber comme des mouches.

L’auteur choisit un thème universel et pas forcément drôle pour écrire une comédie vraiment surprenante et amusante. L’histoire est sympathique et touchera forcément le lecteur. En effet, le vieillissement tout le monde y passe et pas toujours avec le sourire.. Mais à travers ses personnages Edith Couture Saint-André nous fait non seulement rire et passer un bon moment mais également réfléchir. Il faut dire que les personnages sont le point fort de ce roman..

En tête de liste (et ma chouchou !) Lucy Fériale bien sur ! Lucy et son look, Lucy et sa façon de raconter (l’origine, l’Un, Noé, le Patron.. entre autres !), Lucy et son langage.. Allez un petit cadeau, tiré du roman, ici elle parle des conséquences de la mise à la porte d’Adam et Eve par le Big Boss : 

« Un bordel sans nom ! J’avais prévenu le Patron pourtant. Je lui avais dit que de leur laisser le libre arbitre était une connerie… »

N’est-elle pas savoureuse ?? J’ai également beaucoup aimé Mathilde qui est attachante, drôle et a la répartie bien sentie. J’ai aimé sa psychologie fine et bien travaillée mais aussi sa personnalité. L’auteure a su lui donner de la profondeur à travers les anecdotes sur sa vie, son entourage, ses pensées. J’ai adoré ses dialogues avec Lucifer, leurs échanges, leurs discussions sur la religion, elles remettent les choses en perspectives. Elle m’a fait l’impression d’une Bridget Jones sexagénaire entourée d’un groupe d’amis plutôt éclectique où l’on retrouve Philippe par exemple. Ce dernier m’a touchée de par son histoire personnelle même si elle n’est pas très développée dans le roman.

Cette histoire est fraîche, un peu déjantée, drôle, addictive et j’ai passé un excellent moment avec Lucy, Mathilde, Sandy et tous les autres. Edith Couture Saint-André a su créer une ambiance vraiment plaisante et j’ai eu l’impression de me balader dans les rues de Montréal avec les protagonistes. Elle écrit d’une plume fluide et légère, très imagée malgré quelques longueurs. C’est plein d’humour, de bon sens et d’idées farfelues : tout ce que j’aime ! Edith étant canadienne certaines expressions m’étaient inconnues mais j’ai beaucoup aimé ce dépaysement. La fin m’a surprise et beaucoup plu car elle laisse ouvert le champs des possibles.. Vivement la suite ! Je vous en parle sans doute bientôt…

Conclusion

Un lecture non seulement amusante mais qui donne à réfléchir.. Accepteriez de tuer (même par procuration..) afin de rester jeune ? Qui sacrifieriez vous ? Commencez à réfléchir, on ne sait jamais peut être que Lucy et son t-shirt à paillettes se baladent pas très loin et entendront votre appel…

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque

11 Serpents par Philippe Saimbert

Fiche Technique :

Editions Philippe Salamagnou – 300 pages – broché ou ebook

Résumé :

La terrible cousine Abeline, aussi riche qu’originale, convie amis et famille dans son domaine pour leur faire une étrange proposition. Elle leur propose un jeu où les participants devront se montrer drôles et machiavéliques.
Elle cédera la moitié de sa fortune à celui ou celle qui remportera le défi.
11 invités. 11 serpents. Le gagnant sera celui qui mordra le plus fort.
Coups de théâtres, scènes cocasses et parfois cruelles vont s’enchaîner jusqu’à l’incontournable twist final.

Mon avis :

Je remets cette chronique en avant puisque ce roman fait parti de la sélection pour le Prix des Auteurs Inconnus..

Philippe, notre narrateur, est un auteur de seconde zone qui depuis toujours est à la recherche d’un scénario de best-seller. Il vivote difficilement, jusqu’au jour où sa cousine Abeline, riche à millions grâce à la tourte qu’elle commercialise dans le monde entier, convoque famille et amis pour une semaine dans son domaine. Le but ? Désigner qui sera l’heureux bénéficiaire d’une partie de sa fortune.. Et il faut dire que la cousine Abeline est une vieille dame fantasque et pleine de vie qui a décidé que celui qui sera le plus retors envers les autres sera son héritier !

Aahh les réunions de famille ! Déja que sans héritage à la clef, ça peut être gratiné mais lorsque l’on sait que plus on va faire de vacheries aux autres et plus on a de chances de toucher le pactole il y a de quoi attiser les convoitises et faire oublier les liens du sang. Et ça non seulement les participants l’ont bien compris mais en plus ils ont déjà de l’entraînement. Les 11 serpents comme les surnomment Abeline s’installent donc et le grand bal (Rock’N Roll !!) de la méchanceté peut commencer !

Nous assistons ici à un huis clos absolument savoureux, les situations cocasses s’enchaînent sous l’oeil attentif et hilare de la cousine Abeline. Il faut dire que les personnages ont tous un potentiel énorme et une imagination débordante pour pouvoir pourrir la vie des autres. Les personnalités sont toutes différentes les unes des autres ce qui permet une grande variété dans le choix des méchancetés, d’autant plus que chacun étant au faite de la vie de ses colocataires il est plus facile d’appuyer là où ça fait mal..

Je n’ai pas su déterminer quel personnage j’ai le plus aimé ou detesté, ils m’ont tous tellement amusé que je ne saurais en désigner un seul ! Il faut dire que Zoé, Bernadette, Frédo, Eva, Diane, Hubert, Joseph, Josette, Priscillia, M.Dumond et Philippe (pour les participants) sont tous aussi plaisants et bien ficelés quant à Abeline, elle est tantôt drôle ou cruelle. Et la réunion de ces 12 personnalités fera voler en éclat tous les secrets que chacun s’efforcait de garder pour le plus grand bonheur du lecteur. Une cascade de situations comiques marquées par la cupidité qui nous mets face à ce que l’être humain est prêt à faire subir à ses congénères lorsque de l’argent est en jeu.

Une histoire de famille et de gros sous où chacun va tirer la couverture à lui sans regrets ni remords. Une lecture idéale pour passer un très bon moment de lecture entre rire et pitié pour chacun des 11 serpents jusqu’au grand twist final !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici.

aventure·Chronique Livresque·fantasy

Ash & Vanille, Tome 1 : Les Guerriers du Lézard par Sosthène Desanges

Fiche technique :

Les Trois Chouettes Editions – 395 pages – ebook – Fantasy / Aventure

Résumé :

Dernier d’une famille décimée, vivant à l’écart dans une tribu maudite, Ash décide de fuir le mariage auquel on le destine. Il quitte son clan et s’enfonce dans la forêt.

Mais que faire quand on a des ennemis terribles sur sa route, qu’on n’est pas encore vraiment un homme et qu’on commet l’erreur de s’encombrer de compagnons bizarres ? Et surtout faut-il accepter la proposition de cette Vaaï prénommée « Vanille » ?

Nul n’imagine alors dans quelle effroyable bataille ce pacte insensé va tous les jeter !

livre magie

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur, Sosthène Desanges, pour m’avoir proposé de lire son roman en service presse et pour sa confiance.

Soyez les bienvenus dans la vie d’Ash, jeune homme de 15 ans (enfin homme de 15 ans !) et dernier membre du clan des Casses – Têtes. Il vit sur une île où plusieurs clans cohabitent et où une étrange malédiction sévit : plus aucune femme ne naît, autant dire que la dernière disponible, Fleur de Banane, est âprement disputée. Bien que le Sorcier la lui attribue comme épouse, Ash préfère quitter ses terres et dans sa quête il va se retrouver avec des compagnons d’aventure hors du commun comme Boulba le poypoy, Méduse une fillette pas si innocente ou Tarsham. Et Ash n’est pas au bout de ses surprises..  

Je dois dire que ce roman est une carte postale grâce auquel l’auteur m’a fait voyager sur une île lointaine au décor paradisiaque et dépaysant. Les décors sont variés, on passe de la mer à la montagne et  travers la forêt, on découvre une faune luxuriante aux noms exotiques, j’ai vraiment apprécié le périple. Mais ce livre n’est pas uniquement une jolie promenade, c’est également un roman d’aventure et Ash va vivre toutes sortes de péripéties avec ses compagnons. On ne s’ennuie pas une seconde au vu des nombreux rebondissements et intrigues qui se greffent à celle de départ, même si parfois j’ai trouvé que c’était un peu trop et que l’on perdait de vue le but initial du voyage. Ash et ses amis vont parcourir l’île et y faire de nombreuses rencontres tantôt drôles tantôt dangereuses, Vanille étant l’une d’elle.

Les personnages sont attachants et j’ai adoré voyager en leur compagnie. Ash est assez déroutant parfois au vu de ses réactions mais j’aime lorsque les personnages ne sont pas tous lisses. Il peut être naïf, drôle, violent, émouvant.. Malgré sa jeunesse, il est considéré comme un homme par les membres des clans et ses réactions sont adaptées à son âge et à sa position. J’ai beaucoup ri avec Boulba, un poypoy plutôt peureux qui à plutôt tendance à se cacher à la moindre alerte, enfin en même temps c’est un oiseau ! Quant à Méduse, elle est très énigmatique et j’ai beaucoup aimé son personnage qui m’a aussi souvent fait rire par ses réactions. Toutes les rencontres faites par notre héros nous font découvrir des individus aux caractères différents et je les ai trouvé tous très bien faits.

Comme je le disais, j’ai vraiment beaucoup aimé le côté voyage de ce roman, l’Océanie n’étant pas un lieu que je rencontre souvent dans mes lectures ce que je regrette. J’ai trouvé que Sosthène Desanges avait une très jolie plume descriptive qui s’adapte aux situations. Elle peut être poétique pour les paysages, drôle pour les échanges entre les personnages ou pesante si la situation l’exige.. Il rend ce récit très vivant et joue facilement avec le lecteur en changeant de ton en passant du comique au drame par exemple.  

conclusion 

Un roman de fantasy qui plaira à tous les fans d’aventure, un voyage à travers une île belle et pleine de danger qui entraîne le lecteur entre aventures et amitié à la rencontre de personnages attachants et de paysages magnifiques.

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici 

Chronique Livresque·fantastique·Horreur

Mute par Joseph Kochmann

Fiche technique :

Editions Boz’Dodor – 373 pages – ebook – Fantastique

Résumé :

Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l’incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards.

Au même moment, quatre adolescents : Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l’amoureuse et Jonathan l’immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves…

Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l’horizon ?

livre magie

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteur Joseph Kochmann de m’avoir permis de lire son livre en service presse via le site Simplement. 

J’avoue avoir été intriguée par le résumé, ça avait l’air un peu étrange comme histoire : créatures mutantes, désert, cow boy aux cheveux rouges (why not ?!) .. et les premières pages m’ont confortée dans cette idée. On suit une poignée d’élèves dont Jonathan, Marianne, Antoine et Josie qui vont tenter de comprendre ce qu’il se passe dans leur établissement : le lycée Vile, et ce n’est pas toujours très joli joli !

J’ai très vite été prise dans cette histoire où l’auteur fait preuve de beaucoup d’imagination et même d’une pointe de folie tant cela part loin. Dès le début le ton est décalé parfois drôle parfois gore, on navigue entre fantaisie et horreur et Mute, le cow-boy aux cheveux rouges est une sorte de phare qui nous entraîne à sa suite (enfin pour autant qu’il s’en souvienne..). Les lycéens vont aller de découvertes en révélations en essayant de comprendre ce qu’abrite réellement le lycée Vile. Un lycée où le proviseur crée des sortes de guépard-robots tueurs d’élèves enfreignant le règlement par exemple, charmant non ? Mais c’est aussi un endroit où l’on trouve des monstres vraiment hideux.. 

L’histoire est vraiment originale et comme je le disais surfe sur plusieurs styles avec beaucoup de réussite. Il faut parfois avoir le cœur bien accroché pour certaines scènes mais ce que j’ai particulièrement aimé c’est la facilité avec laquelle on passe d’une scène drôle ou cocasse à une scène violente ou gore sans aucun problème. Les thèmes abordés dans ce livre sont vraiment intéressants et variés comme l’amour, l’amitié mais également le pouvoir. C’est paradoxalement une lecture légère mais abordant des thèmes plutôt graves.. 

Le très gros point fort de ce roman sont ses personnages. J’ai une préférence pour Josie qui m’a semblé tellement réaliste mais j’ai également beaucoup aimé Tom, Antoine, Jonathan et Marianne. Ils sont tous très bien travaillés et réalisés. Chacun a son caractère, sa façon d’être et de penser sans être caricatural. Le personnage qui est, bien sur, exceptionnel reste Mute non seulement de par sa façon d’être mais par cette sorte d’aura d’innocence qu’il dégage. Il est touchant, drôle, décalé.. 

Je découvre grâce à Mute son auteur, Joseph Kochmann, et j’avoue que c’est une excellente surprise. Sa plume est légère et sûre, on sent qu’il sait où il nous emmène (même si c’est un peu flippant de le suivre du coup) et il a réussit à me surprendre jusqu’à la toute fin. Son imagination est débordante, il maîtrise son histoire et ses personnages et nous livre un récit rythmé où l’on ne s’ennuie jamais. Je le suivrais avec beaucoup de plaisir à partir de maintenant !

ZOMBIES 

Un roman décalé, drôle, gore et bien mené qui m’a fait passé un très bon moment, bonbon moment.. mais QUI M’A DONNE FAIM… SI FAIM… 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici ..