Chronique Livresque·fantastique·Littérature

Une touche de mal par Claire Lebreton

Fiche technique : 

Auto-édition – 257 pages – ebook ou broché – Romance / Fantastique

Résumé : 

La vie est faite de hauts et de bas. Celle de Sélène est actuellement faite de beaucoup de bas. Elle vient de perdre son père et doit maintenant réapprendre à vivre avec une mère catatonique depuis cette terrible tragédie. Un nouveau départ dans une nouvelle ville l’aidera peut-être à avancer mais il lui reste énormément de chemin à parcourir pour se sentir vivre à nouveau ; sans même la garantie de retrouver une vie normale. Heureusement, cette jeune fille qui a tout perdu sera accueillie à bras ouverts par les Flavius. Mais qui sont-ils réellement ? Sélène saura-t-elle percer le mystère qui les entoure ? Le voudra-t-elle seulement, au risque de les perdre ?

magic-book-4BlurBlog-2

Mon avis : 

C’est le second roman que je lis de Claire Lebreton, et je la remercie pour cette confiance renouvelée. J’avais découvert Claire et sa plume en lisant Tout ce qui compte que j’avais beaucoup aimé, alors c’est avec plaisir que j’ai plongé dans ce livre-ci.. 

Sélène est une jeune fille meurtrie, blessée, à l’existence ravagée. Son père est décédée, sa mère est catatonique alors elle décide de les faire déménager toutes les 2 afin de changer leur cadre de vie. Elles vont s’installer à Madison où l’adolescente va essayer de reprendre sa vie en main.. 

Claire Lebreton nous entraîne avec ce second roman de nouveau dans un monde d’adolescents et ce monde n’est pas simple, bien au contraire.. On aborde ici des thèmes graves comme le manque de confiance en soi, le deuil mais à la différence de son premier livre, ici s’ajoute une pincée de fantastique. 

Il n’est pas simple d’être adolescente mais Sélène découvre qu’il est encore moins simple d’endosser des responsabilités qui vous poussent irrémédiablement vers l’âge l’adulte. La jeune femme doit s’occuper de sa mère tout en gérant le quotidien et en continuant ses études, un rythme difficile mais elle est heureusement soutenue par sa toute nouvelle amie Stella Flavius et sa famille. Une famille plutôt étrange avec laquelle elle va se lier.. Drew, Tullia, Scarlett et Nathaniel vont entrer dans sa vie sans qu’elle ne s’y attende vraiment. 

La romance est très présente dans ce roman sans être étouffante. Sélène est une jeune fille vraiment torturée, sa vie est partie en morceau et elle peine à tenir le cap. Elle craque bien entendu, souvent, mais au vu de son vécu cela semble logique. Même si le personnage peut sembler excessif, j’ai trouvé ses réactions plutôt justes. L’auteure a su montrer les phases de bonheur comme celles de désespoirs, les moments de doute, d’espoir ou d’amour.. Certaines redondances de situations font que l’histoire avance plutôt lentement et le fantastique ne fait qu’une très timide apparition dans ce premier tome mais une quadrilogie étant prévue ce thème a le temps d’être développé. 

Les personnages m’ont, en règle général, beaucoup plu même si certains sont justes survolés. J’aurais aimé en apprendre plus sur leurs histoires, leurs passés mais je pense que nous en saurons plus dans la suite. Ce premier tome est très introductif et met non seulement en place l’histoire, les personnages mais est également très centré sur la romance et la psychologie des personnages principaux que sont Sélène et Nathaniel. 

Claire Lebreton a une écriture vraiment très agréable et adaptée aux thèmes traités. Sa façon de pénétrer le mental de son héroïne est vraiment très réaliste et j’ai beaucoup aimé ce côté. J’ai toutefois relevé quelques petites choses qui m’ont gênée comme par exemple le changement de narrateur au milieu du texte sans annonce, ce qui fait que j’étais parfois perdue et obligée de revenir en arrière. La tendance également à utiliser les initiales pour désigner les personnes ou de donner plusieurs surnoms (je pense à Stella par exemple) m’ont parfois perturbée. Ces quelques petites erreurs n’ont toutefois pas trop entaché ma lecture et j’espère pouvoir lire la suite de leurs aventures très bientôt. 

arbre

Un premier tome introductif qui pose les bases de l’histoire et s’attache à développer la psychologie des deux héros.. 

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici 

Publicités
Chronique Livresque·Littérature

Tout ce qui compte de Claire Lebreton

tout ce qui compte

Fiche Technique : 

Autoédition – 177 pages – ebook et broché – Littérature 

Résumé : 

Les gens se désintéressent très rapidement de ce qu’ils ne comprennent pas ; et personne ne comprend Melody. Melody et Hayden sont deux lycéens un peu en marge. Ils traversent leur quotidien chacun de leur côté jusqu’à ce qu’un incident les mettent sur le chemin l’un de l’autre. Hayden est solitaire et les élèves le prennent pour un drogué. Melody, elle, est atteinte de troubles obsessionnels compulsifs. Sujet de moqueries, même de la part de sa meilleure amie Max, c’est lorsque les taquineries deviennent persécution que cette différence attire l’attention d’Hayden. Lui, d’ordinaire je-m’en-foutiste et solitaire va découvrir qu’il est capable de curiosité en trouvant en Melody un mystère intriguant et une mission passionnante. Elle est dans son monde et rongée par ses TOCs qu’elle doit respecter scrupuleusement et qui créent un fossé entre elle et le reste du monde. Il essaiera d’entrer dans cet univers fermé pour la comprendre et, à terme, l’aider à se débarrasser de ce qui l’entrave.

pile-de-livres

Mon avis : 

Je remercie l’auteure, Claire Lebreton, de m’avoir permit de lire son livre en service presse et pour sa confiance.

Melody est une jeune lycéenne pour qui tout est compliqué sa vie de famille comme sa vie au lycée. Elle est atteinte de TOCs (Troubles Obsessionnels Compulsifs) ce qui lui vaut nombre de moqueries de la part de ses camarades voir même de sa meilleure amie Max. Elle se fait un jour agresser par des élèves du lycée et Hayden, lycéen solitaire, intervient. Il ne sait pas vraiment pourquoi il a agit comme ça lui qui a du mal à s’intéresser réellement aux autres mais cette rencontre va faire exploser la petite bulle dans laquelle chacun d’eux s’enfermait.

A la lecture du résumé, j’ai de suite été séduite par l’idée de ce roman. En effet, Melody et Hayden semblaient être des personnages intéressants et captivants. J’avoue que je ne suis pas tombée loin de la réalité. 

Ce livre est écrit de l’une de mes façons préférées, avec une alternance de narrateur à chaque chapitre. J’aime pouvoir plonger dans les pensées de chaque personnage et ici c’est plus que ça, c’est une introspection de leurs sentiments. En effet, Melody et Hayden prennent la parole à tour de rôle pour non seulement nous raconter leur quotidien ou leurs aventures épisodiques mais ils nous font pénétrer dans leurs pensées intimes, leur façon d’appréhender les autres, leurs sentiments vis à vis de l’autre. 

Melody est une jeune fille attachante et on sent qu’elle souffre de la situation dans laquelle elle vit. En effet, ses nombreux TOCs l’empêche de vivre comme tous les adolescents de sa classe et même si elle ne se plaint pas elle est mise à l’écart par ses camarades mais également sa famille. Peu de gens comprennent la difficulté qu’a Melody d’avoir à se plier à de nombreux rituels journaliers, à l’impossibilié de passer outre sans se sentir mal..  Hayden, quant à lui, est un jeune homme solitaire qui manque cruellement de confiance en lui et dont la famille ne fait rien pour l’aider, bien au contraire puisque ses proches lui répètent sans arrêt qu’il ne fera jamais rien de sa vie. La rencontre de ces deux personnages si différents était hautement improbable mais c’est ce côté incroyable qui rend l’histoire belle. Hayden va tout d’abord considérer Melody comme un sujet d’étude, un peu comme un insecte à disséquer pour le comprendre, avant de se rendre compte que la jeune femme a juste besoin d’une main tendue (tout comme lui..) pour changer les choses. 

J’ai particulièrement aimé ces deux personnages qui sont, à mes yeux, indissociables. Ils sont attachants et émouvants, ils sont si complémentaires que ça en est captivant de les voir évoluer l’un avec l’autre, de voir comment chacun va réussir à surmonter ses difficultés pour permettre à l’autre d’entrer un peu plus dans son univers mais également de voir l’ingéniosité avec laquelle ils vont réussir à démonter les murs que chacun avait monter autour de lui. 

Ce roman, par contre, est très psychologique. En effet, ce sont les deux narrateurs qui expliquent leurs actions il y a donc peu de dialogues et beaucoup de descriptions surtout concernant leurs ressentis. Ça ne m’a pas dérangé pour ma part car j’ai aimé pouvoir les comprendre en profondeur mais ça peut déranger certains lecteurs qui aiment les rythmes d’action plus intenses. L’auteure a utilisé un langage soutenu qui ne colle pas vraiment au côté adolescent mais qui donne une certaine profondeur au texte. 

en-conclusion

Un rythme doux, une écriture profonde, une plongée dans les pensées de deux personnages touchants, autant de points qui m’auront fait aimer ce roman malgré quelques longueurs. 

Ma note : 7,5/10