aventure·Chronique Livresque·steampunk

La Neste Funeste par Camille X Morgan

Quelques informations…

Auto-édition – 362 pages – ebook ou broché – Steampunk

Un résumé ? 

Avril 1890 – Depuis les événements de l’Exposition universelle, la Demoiselle Dynamite a disparu sans laisser aucune trace. Mais depuis quelques jours, la voilà qui reparaît pour des vols loin de ses habitudes, sans envergure, qu’elle signe d’une carte. Durant l’année écoulée, Camille a préféré mener une vie tranquille loin des sensations fortes et elle ne sait pas qui commet ces larcins en son nom. Cette course pour démasquer l’imposteur s’arrête aussi brutalement qu’elle a commencé, quand la jeune femme découvre que l’Horloge de la XIIIe Heure a été dérobée avec fracas chez son propriétaire, laissé mourant. Avant d’expirer, celui-ci lui donne la mission de retrouver l’Horloge, au cœur d’un grand secret alchimique, au risque de laisser le chaos régner sur le monde. Camille n’a pas d’autre choix que de sortir de sa retraite pour affronter de nouveaux dangers et découvrir qui usurpe son identité, qui a volé l’Horloge et, surtout, qui a tué son vieil ami.

5156185_dca5e

Mon avis :

J’attendais avec impatience la suite d’un roman Steampunk que j’avais tout particulièrement aimé : L’Horloge de la XIIIème heure. Lorsque son auteur, Camille X Morgan, m’a contactée pour m’annoncer que cette suite sortait j’étais ravie. Et encore plus lorsqu’il a eu la gentillesse de me le confier en service presse ! 

On retrouve ici Camille quelques temps après les événements du tome 1. Elle se remet doucement des pertes subies en restant éloignées de ses activités de voleuse. Lorsque des vols sont commis et signés par la Demoiselle Dynamite alors qu’ils ne sont pas de son fait, la jeune femme décide de retrouver l’usurpateur. Elle ne peut pas laisser salir son nom !  Mais, l’Horloge de la XIIIème heure (la véritable horloge, rescapée du premier tome..) est volée et son propriétaire, dans un dernier souffle, donne mission à Camille de la retrouver.. pour le bien de l’humanité ! 

Ce second opus nous ramène dans le Paris de 1890 auprès de Demoiselle Dynamite qui se voit contrainte de reprendre du service. Elle va partir à la recherche de l’Horloge de la XIIIème heure mais sa route va être parsemée d’embûches et de difficultés. La jeune femme veut non seulement honorer la parole donnée à son vieille ami mais également venger la mort de celui-ci. Elle va donc devoir plonger dans cette enquête qui va la mener bien loin de Paris et le fait d’être une voleuse célèbre et recherchée ne va, évidemment pas lui faciliter la tâche ! J’avoue que cette suite m’a vraiment captivée car l’histoire est vraiment bien ficelée et pleine de rebondissements. L’auteur a plus d’un tour dans son sac pour surprendre le lecteur.. 

J’ai été ravie de retrouver la jolie Camille qui est une héroïne comme je les aime : forte, avec du caractère et qui sait ce qu’elle veut. Dans cette nouvelle aventure, je l’ai trouvée également plus sensible, meurtrie.. plus humaine en quelque sorte. Le passé n’est pas complètement clos et Camille va devoir affronter des épreuves liées à celui-ci tout en essayant de mener à bien sa quête. Il est difficile de parler des personnages sans spoiler mais j’ai vraiment aimé la façon dont Camille X Morgan amène les choses, crée des liens entre les différents personnages et leur insuffle personnalité et caractère. 

C’est le troisième roman que je lis de cet auteur et je suis définitivement fan ! J’aime tout autant son imagination et la façon dont il traite l’histoire que sa façon d’écrire aussi bien légère qu’adaptée à l’époque. Les aventures de la Demoiselle Dynamite font parties de mes romans Steampunk préférés et j’ai hâte d’en connaître la suite ! 

GIF ecrire

Un second tome à la hauteur de mes espérances ! J’ai pris énormément de plaisir à le lire et si vous êtes fan du genre ou voulez découvrir le Steampunk je vous conseille vivement cette série. 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

bit lit·Chronique Livresque·Non classé·Romance

La Rose Bleue par Camille Mélo

Quelques informations…

Auto-édition – 389 pages – ebook ou broché – Romance fantastique

Un résumé ? 

Prisonnière d’un lourd fardeau qui la tourmente depuis sa naissance, Esther, fille du stratège de Transilvania, le royaume des vampires, n’aspire qu’à vivre comme le commun des mortels. Mais son destin bascule le jour où elle échappe de peu aux griffes des Corbeaux déchus, grâce au troublant Aaron, redoutable chasseur de vampires. En quête de réponses, Esther ne se doute pas une seconde qu’elle est sur le point de déterrer un lourd secret de famille, qui pourrait bien être la clé de son enlèvement et des mystérieuses attaques orchestrées par les Corbeaux déchus, à travers tout le royaume. Va-t-elle se tourner vers les bons alliés ? Son Gardien William a-t-il raison de se méfier d’Aaron ? Que cache réellement le Chasseur ?

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Bonjour à tous !

Je suis de retour après quelques semaines de silence, vacances obligent.. et elles ont été riches en lecture alors attendez vous à me voir souvent dans les semaines qui viennent. 

Aujourd’hui, je vous parle du roman « La Rose Bleue » de Camille Mélo (que je remercie pour sa confiance, sa gentillesse et son extrême patience vue que je suis en retard pour ce retour !!). 

C’est l’histoire d’Esther, fille d’un vampire de premier rang de Transilvania et vampire elle-même bien sur. La jeune fille n’est pas comme tous ceux de son espèce et alors qu’elle échappe à des Corbeaux déchus, son chemin croise celui d’Aaron, un chasseur dont son entourage semble se méfier. Mais il faut parfois savoir faire confiance… 

Le résumé m’attirait beaucoup, vous connaissez ma passion pour les vampires et ceux-ci semblaient vraiment à part. En effet, l’auteure a su créer un monde vraiment particulier où humains et vampires cohabitent et où les vampires ont de grandes responsabilités. Il est également question de secret alors il n’en fallait pas plus pour m’appâter !  

Camille Mélo m’a plongée de suite dans son histoire grâce à l’action qui débute dès les premières pages du roman. Elle est bien menée entre rebondissements et secrets et j’ai senti que l’auteure savait où elle voulait m’emmener. J’ai apprécié de suivre Esther dans cette quête qui va bouleverser toute sa vie, sa rencontre avec Aaron en étant le point de départ. La romance entre les deux jeunes gens est plutôt sympathique malgré un manque de profondeur par moment mais elle n’étouffe pas l’histoire ce qui est un bon point pour moi, 

Les héros sont donc Esther, la vampire, et Aaron, le Chasseur. Bien qu’opposés ils vont très vite s’allier (dès le début du roman, pas de spoile ne vous inquiétez pas !). Ce ne sont pas des héros traditionnels du genre Bit-Lit à mon avis, tout du moins Esther. La jeune fille est sensible, douce au point que j’en ai parfois oublié que c’était une vampire (tout cela n’étant pas sans raison, bien sur !) Quant à Aaron, il est plus ténébreux et mystérieux ce qui colle parfaitement à son image. Par contre, je suis restée sur ma faim concernant ces personnages (et tous les autres) qui manque, à mon goût, d’un peu de profondeur et de constance.

ce roman est le premier tome d’une duologie alors il reste encore beaucoup à découvrir sur ce monde et ses habitants à la fin de ce livre. En réalité, l’auteure a révélé il y a quelques temps que la suite ne serait pas publiée en auto-édition comme ce premier tome mais il est possible de la retrouver gratuitement sur Wattpad en cliquant ICI.  La plume de Camille Mélo est très détaillée (avis aux amateurs de descriptions !!) et plutôt fluide. L’auteure a fait le choix d’écrire à la première personne en faisait d’Esther sa narratrice, et même si ce n’est pas mon style de narration favori, il permet de bien comprendre l’héroïne, ses pensées, ses choix. Malgré quelques maladresses j’ai trouvé que cette façon d’écrire collait plutôt bien à l’histoire et aux personnages. Une plume qui devrait se bonifier avec le temps et que je suivrais avec plaisir ! 

papillon  

Suivre Esther et Aaron a été une balade plutôt agréable et j’ai pris plaisir à découvrir quelques uns des secrets de la Rose Bleue.. 

Ma note : 7/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

Chronique Livresque·Historique·Romance

Indomptable Aquitaine par Aurélie Depraz

Quelques informations… 

Autoédition – 212 pages – ebook ou papier – Romance historique

Un résumé ? 

France, 1137 – 
Après avoir longtemps guerroyé et fait prospérer l’économie de ses domaines, il est temps pour le comte de Champagne de se trouver une épouse. La belle Héloïse, fille du comte d’Angoulême, lui conviendrait tout à fait : elle est ravissante, racée et s’avère un excellent parti. Mais les mœurs légères de la cour d’Aquitaine, au sein de laquelle la jeune fille a grandi, l’inquiètent. Pour éprouver la vertu et la droiture de sa future, Guillaume convient alors avec le père de la demoiselle d’un arrangement… plus que discutable. Un marché qui pourrait fort bien lui coûter l’amour de la jeune femme…Un jeu entre désir, honneur, passion, amour et rancœur au temps des ducs d’Aquitaine et des comtes de Champagne…
Aurélie Depraz signe là son 3e roman historique et nous transmet sa passion à la fois pour le Moyen-Age et pour sa région d’adoption : l’Aquitaine.

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement Aurélie Depraz, l’auteure, qui, à chaque nouvelle parution me renouvelle sa confiance, mais aussi pour sa disponibilité et sa gentillesse. 

Alors que son amie Aliénor s’apprête à épouser le futur Roi de France, la jeune Héloïse sent que sa vie va prendre un tournant. En effet, elle n’accompagnera pas son amie en tant que suivante comme le veut la tradition, elle devra prendre un époux, choisit par son père. Lorsque Guillaume fait la connaissance d’Héloïse à ce même mariage, il se dit que la jeune fille serait une épouse vraiment parfaite : belle, bien née, elle a toute les qualités qu’il attend de sa future femme. Il va donc mettre en place un stratagème afin de s’assurer que la jeune femme est digne de lui.. et cela risque de ne pas plaire à la demoiselle en question ! 

Il est des auteurs que l’ont aime suivre pour leurs histoires, leurs personnages ou leur plume, pour ma part, si j’aime lire les romans d’Aurélie Depraz c’est pour toutes ces raisons et bien d’autres encore ! Sa capacité à entraîner le lecteur à l’époque voulue, sa rigueur historique, ses histoires d’amour torrides, le vocabulaire travaillé mais aussi pour toutes les découvertes culinaires que je fais au fil de ses histoires ! Que j’aime lorsqu’un banquet est organisé dans son roman, je suis sure de prendre 2 kilos rien qu’en la lisant ! Et « Indomptable Aquitaine » n’a pas dérogé à la règle ! 

Après les Vikings de « L’amour, la mer, le fer et le sang » et les beaux highlanders de « Pour l’amour d’une Sasunnach« , Aurélie Depraz nous emmène en Aquitaine en 1137. Encore une fois, elle installe son histoire dans un contexte historique passionnant dont elle nous décrit les us et coutumes, la vie de l’époque avec brio. 

L’histoire commence très vite, on fait connaissance avec la cour d’Aquitaine, sa joie de vivre, ses mœurs libérés, son soleil et les couleurs la caractérisant. Aliénor va devenir Reine et Héloïse devra se marier selon les souhaits de son père. Guillaume, par son charme et sa prestance séduit la jeune femme qui est bien moins délurée que son amie, la future Reine. J’ai adoré suivre ces deux personnages entre l’Aquitaine et Provins, découvrir les routes du royaume de France. De nombreuses embûches se dressent sur leur chemin, notre jeune auteure ne ménageant pas ses héros. 

Héloïse est une jeune femme attachante par son côté un peu rigoureux mais elle est également drôle et têtue. Guillaume, quant à lui, est le futur époux idéal si ce n’est son esprit légèrement machiavélique puisqu’il met en place un plan retors pour tester sa future épouse. Il est beau, riche mais surtout attentionné, droit et courageux. Les autres personnages, bien que plus effacés, sont tous aussi bien réalisés.

Comme à chaque roman, Aurélie déploie une palette de sentiments et de situations rendant son histoire captivante. J’ai toutefois trouvé « Indomptable Aquitaine » un peu plus technique pour le côté historique avec de nombreuses explications. Une précision et une rigueur que j’apprécie tout particulièrement chez Aurélie Depraz et qui rendent ses romans encore plus vivants à mes yeux. J’ai trouvé que sa plume s’affirmait encore avec cette nouvelle histoire, qu’elle était plus sure et travaillée. Et comme à chaque nouvelle publication, Aurélie nous réserve de nombreuses surprises sur son BLOG, dans lequel elle détaille le contexte, nous partage cartes et explications ou bonus sur son roman. Une véritable mine d’or !   

conclusion 6

Vous l’aurez compris, j’ai encore une fois adoré un roman de cette jeune auteure tout y est : histoire, personnages, amour, embûches.. De quoi passer de très belles heures de lecture ! Et comme vous êtes gentils, je vous dévoile un petit secret.. Je commence très bientôt le nouveau livre d’Aurélie et je vous en parle bientôt ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·policier

L’étrange pension de Mrs Scragge par Anna Kessou

Quelques informations… 

Autoédition – 246 pages – ebook ou broché – Policier

Un résumé ? 

Antoinette n’est pas l’employée modèle de la CLEAN, une agence de nettoyage dirigée par l’énigmatique Monsieur Anselme, un ancien directeur de la sécurité… A chaque nouveau client, une enquête à résoudre. Avec son inséparable collègue, Mireille une hollandaise à la langue bien pendue, elle va sillonner villes et en campagnes et venir en aide même à ceux qui n’ont rien demandé ! 
Dans ce 1er épisode, découvrez :
• Comment Antoinette, nurse anglaise charmante, mais un peu cynique est devenue femme de ménage à la CLEAN
• Comment arriver à la tête d’un trafic de cocaïne colombienne
• Pourquoi les diamants sont les meilleurs amis des femmes et des pirates
• Et que tous les souterrains mènent aux bibliothèques
Alors, remontez votre plaid, ajoutez une bûche dans la cheminée et faites chauffez la bouilloire. Vous reprendrez bien un peu de fantaisie et de suspense avec votre earl grey?
Vous êtes prêt ? 

thé

Mon avis : 

Un grand merci à Anna Kessou, l’auteure, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro. J’étais ravie de sa proposition car j’avais trouvé le résumé très attrayant et original. J’ai donc plongée avec joie dans ce premier épisode des aventures d’Antoinette.. 

Une nurse anglaise bien sous tout rapport, une fête monstrueuse, de la drogue, des colombiens et une entreprise de ménage.. Voilà le début de ce roman ! Antoinette va être embauchée par la CLEAN suite à un concours de circonstances assez peu banal. Elle va donc devoir suivre Mireille, sa nouvelle collègue, pour une mission à la pension de Mrs Scragge.  

Comme je l’ai dit, j’ai trouvé le résumé vraiment accrocheur et dès les premières pages de ce roman, j’étais sous le charme d’Antoinette : professionnelle, flegmatique.. parfaite pour son job de nurse ! Mais tout dérape, la situation lui échappe et elle fait la connaissance Mr Anselme qui lui propose d’intégrer la CLEAN. C’est le début d’une aventure à laquelle notre gentille nurse ne s’attendait pas, elle va se retrouver mêlée un peu malgré elle à une enquête. L’histoire est fraîche, agréable et bien menée entre l’Angleterre, la France et la Hollande. 

Le suspense est vraiment bien dosé et j’ai eu du mal à poser mon livre par moment tant je voulais connaître la suite. Il faut dire qu’Anna Kessou ne manque pas d’imagination et réussit à mettre en scène des personnages sympathiques (ou pas !), des histoires qui s’entremêlent avec des pirates, un trésor et une pension de famille pas du tout accueillante ! Du mystère, du dépaysement.. tout ce qu’il faut pour passer un très bon moment. 

J’ai trouvé le personnage d’Antoinette vraiment excellent ! Elle est drôle, attachante et un brin curieuse. Elle m’a fait rire et j’ai aimé la suivre dans ses déductions. Elle m’a fait penser à un  savant mélange de Miss Marple et d’Hercule Poirot. Les autres personnages sont également bien réalisés et tout particulièrement Mireille, la collègue bavarde d’Antoinette. 

Anna Kessou signe ici une première aventure vraiment réussie. J’ai non seulement beaucoup aimé les personnages et l’histoire mais aussi la plume de l’auteure. elle est légère, fraîche avec des dialogues drôles et qui sonnent vrais. En me penchant un peu sur cette histoire et son auteure, j’ai découvert qu’elle tient un blog sur les aventures d’Antoinette, si vous avez envie d’en savoir plus c’est ICI. Et la cerise sur le cake, c’est qu’Anna offre ce premier épisode en ebook sur son blog, donc aucune raison de ne pas le lire ! J’attends maintenant avec impatience la suite des aventures d’Antoinette ! 

conclusion 6

Une lecture divertissante à souhait, une héroïne attachante.. de quoi passer un excellent moment de lecture ! En tout cas moi… j’ai adoré ! 

Ma note : 9/10

aventure·Chronique Livresque·dystopie·Romance

Les Enfants de Vénus (Odyssée) Tome 2 par M.S. Mage

Quelques informations…

Auto-édition – 323 pages – ebook ou broché – Dystopie

Un résumé ?

Dans ce futur forgé par la Révolution de Vénus, où seules les femmes détiennent le pouvoir, la princesse Physalis et son procréateur Lime sont séparés malgré leur amour sincère.
Banni aux Agoras, Lime tente de s’acclimater à sa nouvelle vie. Mais loin du royaume et de Physalis, il doit encore trouver sa place dans ce monde qui ne veut pas de lui.
Pendant ce temps, Physalis et l’équipage de la Téméraire font route sur les eaux glacées du nord afin de retrouver son frère, bien déterminés à le sauver de son exil en prison et à le ramener au palais.
Poursuivant leur quête de justice et de liberté, Physalis et Lime entament un nouveau voyage, semé de troubles et d’incertitudes…

gif livre pieuvre

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, M.S. Mage de m’avoir renouvelé sa confiance en me permettant de lire ce tome 2. Attention donc, ma chronique peut vous spoiler si vous n’avez pas encore lu le tome 1

J’avais découvert le monde qu’elle avait créé dans le Tome 1 et je l’avais beaucoup apprécié. En effet, après une révolution, les femmes dominent maintenant et gèrent absolument tout. Un monde où les hommes ne sont plus qu’utilisés mais pas non plus un monde parfait.

La descendante de Vénus et héritière du trône de Sàlissa, la princesse Physalis a embarqué à bord de la Téméraire. Son but ? Rejoindre le Grand Nord pour y retrouver son frère Arum avec qui elle souhaite partager le pouvoir. Quant à Lime, le procréateur dont elle était tombée amoureuse, il est banni aux Agoras. L’histoire se déroule donc en parallèle des deux héros chacun ayant pris une route différente (même si leurs pensées..).

J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les personnages car Physalis, malgré sa douceur est une princesse plutôt téméraire et Lime est toujours aussi attachant. Leur amour perdure malgré la distance et la séparation. Lime va prendre de gros risques afin de se rapprocher de la princesse. Quant à elle, elle remet le système en cause à sa façon, elle n’est pas la petite fille obéissante que l’on aurait aimé qu’elle soit. D’autres personnages prennent de l’ampleur ou de la profondeur dans ce second tome comme Paulo, marin sur la Téméraire ou Dame Rose, amie fidèle de la princesse. Des personnages que j’ai aimé découvrir un peu plus, voir évoluer. 

L’histoire est toujours aussi prenante puisque M.S. Mage nous réserve quelques surprises. Je dois dire que j’ai non seulement pris beaucoup de plaisir à lire cette suite mais que, vue la fin, je vais attendre le 3ème tome avec impatience. Rien n’est jamais acquis à Sàlissa… Des déconvenues, de la peine mais aussi des joies, les personnages ne sont pas au bout de leurs aventures ! J’ai trouvé ce second tome un peu plus descriptif et il m’a, du coup, plongée encore plus dans ce monde inventé dans lequel nous retrouvons des touches du notre. L’auteure m’a fait voyager à travers ses descriptions des lieux visités par les personnages, une plongée très agréable dans des endroits parfois chaleureux ou parfois dangereux. 

Cette lecture confirme le fait que j’aime beaucoup la plume de l’auteure qui est très fine et légère. Son texte dépeint les lieux, les gens sans êtres lourd ou redondant, on intègre facilement l’histoire et on lit avec avidité afin de découvrir ce que M.S. Mage nous réserve. C’est une excellente lecture que je recommande ! 

orig

De l’amour, de l’aventure, des personnages attachants.. un cocktail réussi pour ce second tome ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·Essai

Bienvenue chez les Ibériques par Gaspard Chevallier

Quelques informations…

Auto-édition – 195 pages – ebook ou broché – Essai / Humour

Un résumé ?

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Espagne sans jamais avoir osé le demander !

Pourquoi les Espagnols sont-ils si proches (dans tous les sens du terme) de leur famille ?
Comment font-ils pour aussi bien concilier travail, fête et sieste ?
D’où leur vient ce surprenant amour pour le sport ?
La religion est-elle toujours aussi influente en Espagne ?
Quels sont les secrets de la langue de Cervantes ?
Pourquoi, de nos jours, un tel engouement pour la gastronomie espagnole ?
Qu’arrive-t-il donc aux Catalans ?
Que pensent les Ibériques des autres nations ?

Des questions, entre autres, qui trouveront réponse dans ce livre à travers les anecdotes amusantes et le vécu de deux décennies passées dans ce pays… si différent du nôtre.

livre-plage_0

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteur, Gaspard Chevallier, de m’avoir permis de lire son livre en service presse. J’ai été d’autant plus ravie qu’ayant des origines espagnoles j’étais certaine de retrouver des choses qui allaient me parler dans ce livre et en apprendre de nouvelles…

Gaspard Chevallier nous entraîne dans ce livre à la découverte de la société espagnole, du pays, de sa culture. De traditions en croyances, de potins en promenades, j’ai plongé avec délice dans ce tour d’Espagne. On sent au fil des pages tout l’amour et l’attachement que l’auteur porte à son pays d’adoption et j’avoue le comprendre. Malgré la proximité géographique tout y est très différent de chez nous !

On découvre de jolies anecdotes comme le pourquoi des 12 grains de raisin à la Saint Sylvestre, on aborde des sujets plus sérieux comme la politique, on potine avec Cayetana ou la famille royale.. A titre personnel, j’ai beaucoup ri à toute la partie sur la langue de Cervantès car j’y ai retrouvé du vocabulaire que j’employais lorsque j’y passais mes vacances (et les espagnols ont un langage plutôt fleuri croyez moi !). J’ai aussi adoré les explications concernant le loto de Noël (qui est toujours aussi flou dans ma tête…). Ce livre a été comme un paquet de madeleines de Proust, il m’a replongé dans l’Espagne de mon enfance !

Le ton y est très léger, souvent taquin. Gaspard Chevallier émaille son texte d’anecdotes souvent drôles et personnelles entre sa famille et belle-famille, ses amis il y a des passages vraiment savoureux. L’écriture est légère et le livre se dévore très rapidement, peut-être même trop rapidement. Tantôt amusant tantôt sérieux, l’auteur pointe du doigt les différences et les points communs entre nos deux pays. Différents thèmes sont développés afin de cerner au mieux l’Espagne et ses habitants. Ce livre s’intitule « Bienvenue chez les Ibériques », les portugais devraient donc en faire partie mais Gaspard Chevallier en explique la raison dans son livre : il ne connaît pas le peuple portugais comme le peuple espagnol. 20 ans de vie commune ça rapproche…

Ce livre est une sorte de guide touristique teinté d’humour et de bienveillance, une plongée dans la culture espagnole qui donnera sans doute envie à certains de passer les Pyrénées pour découvrir « la paella valenciana y la fiesta » ! Viva España !

0002333

Un livre très sympathique pour apprendre à connaître un peu mieux le peuple espagnol : fier, toujours droit dans ses bottes et au langage imagé !

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Ténégria, Tome 3: La révolte par Séverine Silbert

Quelques informations… 

Auto-édition – 280 pages – ebook ou broché – Fantastique

Un résumé ? 

Janvier 1861, des jours sombres se sont abattus sur Ténégria. En réponse à l’acte odieux orchestré par Ludwig, les humains se sont révoltés. Ils n’ont plus qu’une idée en tête : éliminer toutes les créatures surnaturelles.
Au milieu de cette terreur, les frères Matharel et leurs compagnons tentent, tant bien que mal, de survivre. Pourtant, leurs heures sont comptées.
La guerre paraît inévitable. Nos héros n’ont plus le choix, ils doivent se battre, risquant leur vie et celles de ceux qui les soutiennent.
Arriveront-ils à échapper au sort funeste qui leur est réservé ? Pourront-ils mettre un terme aux agissements de leurs ennemis dont la cruauté semble sans limites ? Mais surtout, ont-ils raison ou tort de croire en une possible cohabitation avec les humains ?
Entrez une dernière fois dans le royaume de Ténégria et découvrez qui remportera la victoire.

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Tout d’abord, je remercie très sincèrement Séverine Silbert, l’auteure, pour m’avoir permis de lire ce troisième tome de sa trilogie. J’ai été ravie de faire la connaissance de cette jeune auteure au talent prometteur et à l’imagination débordante. 

Je vous ai parlé des 2 premiers tomes de cette saga dans laquelle vampires, loup-garous, sorcières et autres surnaturels se côtoient (pour ceux qui ont une mémoire de bulot c’est ici que ça se passe ! Tome 1 et Tome 2). Ce roman étant le tome 3 inutile de vous dire que ma chronique va vous spoiler les premiers tomes si vous ne les avez pas encore lu (nanmého ! allez ! on se bouge !!). 

Le royaume de Ténégria est en grand péril tout comme les Surnaturels depuis la traîtrise de la Reine Victoria. Alicia a été faite prisonnière et ses camarades sont dispersés dans la nature. Il va leur falloir tout le courage et la ruse possibles pour délivrer leur souveraine et surtout sauver Ténégria des multiples ennemis qui la menace. 

Ce troisième tome, je l’attendais avec impatience. En effet, j’avais beaucoup aimé les deux premiers opus et les frères Matharel (et Melchior en particulier) m’avaient beaucoup plu. J’avais donc hâte de savoir ce que Séverine Silbert leur réservait en guise de bouquet final. L’histoire était déjà bien posée alors elle commence très vite. Le rythme est beaucoup plus soutenu ici car l’urgence se fait sentir. Les personnages plongent directement dans l’action car ils sont cernés de toutes parts par les ennuis  Ludwig, Laura, les humains mais également la disparition de Louis et Melchior, l’emprisonnement d’Alicia.. Ils ne vont pas avoir le temps de chômer. L’histoire m’a encore une fois beaucoup plu car non seulement elle avance bien, les réponses sont apportées mais on y découvre de nouveaux personnages.

Du côté des protagonistes, quelques nouveautés pour ce dernier tome avec de nouveaux Surnaturels qui viennent grossir les rang des proches de la Souveraine de Ténégria. De nouvelles amitiés vont éclore, des liens se tisser. J’aime toujours autant le personnage de Melchior qui évolue dans ce tome encore un peu plus, montre peu à peu un visage plus « humain ». Aria et Darren sont ceux que je préfère parmi les nouveaux, même si j’aurai aimé en savoir encore plus sur eux. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Alicia, Louis, Léandra, Charlotte et tous les autres dans leurs aventures.

Je tenais également à faire un petit aparté sur les 3 couvertures des 3 tomes qui sont seulement magnifiques, parfaitement réalisées et en parfait accord avec l’histoire. 

Séverine Silbert a été une très belle découverte et j’ai non seulement aimé son style d’écriture efficace et fluide mais également le monde qu’elle a crée dans cette saga. Le royaume de Ténégria et ses habitants m’ont emporté dans leur histoire et je le quitte avec regret (pour une fois je n’aurais pas été contre 1 spin-off ou deux..). Je garderais toutefois à l’œil cette jeune auteure qui, à mon avis, n’a pas fini de nous surprendre.

tumblr_naoc4un3iY1riilx0o1_500.gif

Ce troisième tome conclue d’une très belle façon cette trilogie avec laquelle j’ai passé un excellent moment. De l’amour, de l’action, du suspense.. tous les ingrédients sont ici réunis, suivez Alicia et ses compagnons dans leurs aventures ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·Science fiction·steampunk

Kerys tome 2 : Ceux du dehors par Catherine Loiseau

Quelques informations…

Autoédition – 334 pages – ebook – Steampunk / science-fiction

Un résumé ? 

Plus de six mois ont passé depuis la victoire des humains sur les Abominations et la clôture de toutes les failles.

Kerys goûte la paix retrouvée ; Honoré Rocheclaire et Artémise Bouquet convolent en justes noces. La fête sera courte : le moment est venu de secourir Érika Zhaan, retenue prisonnière dans une faille à proximité de Sainte-Victoire. Au cours de leur incursion en territoire ennemi, les mercuriens découvrent l’ampleur de la menace. Les Abominations n’ont pas décidé de passer leur chemin, au contraire, elles semblent avoir trouvé un appui inattendu chez certains humains : les individualistes. Ces nouveaux alliés semblent avoir pour but d’abattre à la fois le gouvernement et les brigades du mercure.

Face à ces menaces, Honoré, Artémise, Erika et les mercuriens vont devoir rivaliser d’ingéniosité et courage…

Ceux du dehors est le deuxième tome de Kerys, trilogie mariant action, steampunk et ambiance lovecraftienne, le tout sous forme de comédie !

5156185_dca5e

Mon avis : 

Je remercie chaleureusement Catherine Loiseau pour l’envoi de ce service presse et pour sa gentillesse. 

Un roman de Catherine Loiseau, c’est comme un bonbon au caramel, quand je l’ai entre les mains, je me lèche les babines d’avance ! 

« Ceux du dehors » est le tome 2 d’une trilogie Steampunk, je vous ai déjà parlé du tome 1 « Ceux du mercure » que j’ai beaucoup aimé.. Mais attention ma chronique risque de vous spolier le tome 1 si vous ne l’avez pas encore lu. 

L’action reprend environ 6 mois après que Ceux du mercure aient « botté les fesses » des Abominations. Dès la première scène, j’ai replongé dans l’humour que j’apprécie tant de cette auteure. En effet, nous sommes témoins du mariage d’Honoré Rocheclaire et d’Artémise Bouquet et je dois dire que la Mme Rocheclaire mère m’a vraiment fait rire. Pauvre Honoré.. Mais cette petite parenthèse enchantée ne va pas durer; en effet la victoire ne s’est pas faite sans pertes.. Erika a été enlevée par les envahisseurs et il va falloir songer à la tirer de cette situation. 

Ce second tome est parfaitement dans la lignée du 1er : de l’action de l’humour, des rebondissements et toujours des personnages charismatiques. Certains ne sont plus (je dois dire que Maximilien m’a beaucoup manqué) mais d’autres prennent plus d’ampleur sans compter les petits nouveaux que l’on découvre. L’évolution des personnages est toujours aussi intéressantes surtout pour les personnages féminins. En effet, Artémise prend en main sa destinée un peu poussée par Simonet. Le personnage d’Eléonore m’avait déjà beaucoup plu lors du précédent tome et on la voit ici grandir et s’imposer (avec parfois un peu de mal..). Erika et Ripley sont également indispensables à l’histoire et vont changer au fur et à mesure. Le personnage masculin qui m’a le plus plu est Octave Simonet même s’il est un peu différent que dans le premier tome. Son esprit manipulateur me plaît toujours autant et le voir au fil des pages c’est comme assister à une partie d’échecs. 

Ce deuxième opus va également voir l’émergence de nouveaux problèmes pour les kérysiens, des soucis dont on trouvent un étrange échos dans notre société : crise économique, chômage,  etc.. après qu’ils aient vécu un âge d’or particulièrement fleurissant grâce à la Canne Bleue. Tous ces tracas vont faire que l’histoire va évoluer différemment que ce que je pensais. En effet, lorsque la paix sociale n’est plus, les gens se tournent parfois vers des choix discutables. Catherine Loiseau aborde ici des thèmes non seulement très actuels mais qui nous touchent tous. 

J’ai donc passé un excellent moment de lecture encore une fois grâce à Catherine Loiseau et à son roman où se mélangent subtilement Steampunk, science-fiction, humour et amour.. L’écriture de l’auteure est toujours aussi active et prenante. Une plume légère grâce à laquelle on voyage sans mal dans Kérys mais aussi à travers les failles, au gré de l’imagination de cette auteure pleine de talent. Et une mention spéciale pour la couverture, qui est, comme pour chaque livre de Catherine, une véritable réussite !  Il me tarde maintenant de retrouver Honoré, Artémise, Erika et tous les compagnons pour la conclusion de cette trilogie ! 

papillon

Un suite réussie qui prolonge l’aventure des kérysiens et de ceux du mercure, les Abominations n’ont qu’à bien se tenir ! 

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Chronique Livresque·fantastique

Sangs Eternels T1 : La reconnaissance par Florence Barnaud

Quelques informations… 

Auto-édition – 264 pages – Broché – Fantastique

Un résumé ? 

Une vampire-sorcière solitaire. Une étrange maladie. Et si les vampires protégeaient les humains. « Mon nom est Ismérie, je suis plutôt une vampire ratée. Le vampire qui m’a bue n’a pas senti que j’étais une sorcière. Cela lui a été fatal et moi je me suis découvert des dons très particuliers. Ça m’a compliqué la vie et j’ai dû surmonter beaucoup d’épreuves. Du coup, je suis solitaire, c’est plus simple. Mais voilà que ma routine devient mortelle et que l’on me propose un emploi à Paris pour une mission obscure : une étrange maladie condamne les vampires jusque-là immortels. Et là, un événement va tout précipiter et bouleverser ma vie ». Ismérie va devoir faire face à un univers machiavélique et gagner la reconnaissance de ses congénères. Si vous aimez les univers riches en émotions, les aventures rocambolesques, accompagnés de pouvoirs magiques, d’un brin d’humour et de personnages charismatiques, cette saga est faite pour vous.

Embarquez dès maintenant pour le premier tome de Sangs Éternels. « Un roman sensuel, sans vulgarité. Des friands de gourmandises élégantes… »

livre-gifs-animes-3764918

Mon avis : 

Un grand merci à l’auteure, Florence Barnaud, de m’avoir adressé son roman en service presse avant sa sortie officielle le 5 février 2019 pour une lecture VIP. 

Je suis une grande fan de fantastique et les vampires et sorcières font parti de mes personnages préférés dans ce genre alors c’est avec plaisir que j’ai plongé dans l’histoire d’Ismérie.

Ismérie se considère comme une « vampire ratée ».. En effet, elle était une sorcière puissante lorsqu’elle a été transformée en vampire. Le mélange des deux a donné naissance à une créature aux pouvoirs hybrides. Elle est, un jour, contactée pour une offre d’emploi étrange et accepte suite à une rencontre qui vient bouleverser sa routine… 

Dès les premières pages, j’ai été prise par cette histoire aussi entraînante qu’originale. En effet, ici les vampires ont fait leur « coming-out » et vivent parmi les humains ouvertement, ils travaillent et sont intégrés à la société. L’auteure nous donne au fil de l’histoire de nombreux détails quant à cette intégration, une sorte de mode d’emploi de la vie vampirique.. Et je dois dire que tout tient la route ! J’ai trouvé ses idées très convaincantes. Ismérie va donc rejoindre un grand groupe qui oeuvre pour un monde « propre », les vampires ont en effet besoin que les humains se nourrissent sainement afin d’avoir un sang de qualité à boire. Mais lorsque cet équilibre est menacé et que des vampires meurent ils vont faire leur possible pour découvrir le coupable.. 

Le personnage d’Ismérie est vraiment attachant. Dès le début on ressent son extrême solitude, due en partie à ses différences d’avec ses congénères mais pas seulement.. Elle quitte sa petite routine pour se retrouver dans un hôtel particulier parisien habité par le clan Duroy dirigé par Eiirin, vampire asiatique vieux et sexy à souhait. Le passé de la jeune femme se dévoile au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire ce qui permet au lecteur de mieux la comprendre. J’ai aimé son caractère fort, sa tendance à désobéir et son côté fragile.. 

Les autres personnages sont également tous attachants même si je leur ai trouvé un manque de profondeur et de développement. En effet, on ne sait finalement pas grand chose de chacun d’eux même si j’ai aimé l’humour et le côté lumineux de Léo ou la force et le mystère d’Eiirin. J’aurais aimé en savoir bien plus sur leurs passés respectifs par exemple mais ce tome étant le premier, j’imagine que l’auteure nous garde des détails pour la suite. 

Ce roman est le premier de Florence Barnaud et j’ai été bluffée par sa maîtrise de l’histoire et des mots. Malgré des répétitions qui m’ont un peu ralentie dans ma lecture, l’auteure possède une plume de grande qualité qui va, à mon avis, encore s’étoffer avec le temps. Le texte est vraiment rythmé et on passe sans difficulté de moment d’échanges et de calme à ceux d’action dans lesquels parfois le sang est versé. Elle aborde à travers cette histoire des thèmes d’importance comme la pollution ou la santé par exemple. Je vais donc la suivre avec beaucoup d’intérêt, d’autant plus que j’attends maintenant la suite des aventures d’Ismérie et de ses camarades avec impatience ! 

magic-book-4BlurBlog-2 

Une lecture captivante que j’ai beaucoup appréciée.. Un monde dans lequel humains et vampires cohabitent mais qui n’est pas sans danger, une héroïne attachante et une histoire étonnante. Un excellent moment de lecture ! 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

Pour rendre visite à Florence Barnaud sur son blog, cliquez ici

Chronique Livresque·Littérature

L’habit ne fait pas le moineau par Zoé Brisby

Quelques informations…

Auto-édition – 558 pages – ebook – Littérature

Un résumé ?

Vous tenez entre les mains l’histoire de Maxine, fausse vieille dame mais vraie sage et d’Alex, faux dépressif mais vrai gentil.
Alors qu’ils feront connaissance lors d’un covoiturage, vous assisterez à ce qu’on appelle communément un retournement de situation.
Vous devrez alors suivre leurs péripéties et rester attentifs aux maximes de Maxine, véritable encyclopédie frelatée des expressions françaises.
Vous apprendre par ailleurs qu’il ne faut jamais se fier aux apparences, mais ça vous le saviez déjà, non?

Lecture-hiver

Mon avis :

Je remercie chaleureusement l’auteure, Zoé Brisby, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro et pour sa gentillesse. 

Alex est un jeune homme dépressif qui décide de partir pour Bruxelles, peut-être y trouvera-t-il une bonne raison de vivre ? Max, ou Maxine, jeune nonagénaire pleine de peps décide, quant à elle, de fuguer de sa maison de retraite. Elle part pour Bruxelles mais elle c’est pour y mourir. C’est ainsi qu’ils vont se lancer dans l’aventure du covoiturage et ce qui devait être un voyage tranquille de quelques heures se change en road-trip drôle et émouvant..

Dès les premières lignes, j’ai su que j’allais passer un excellent moment en compagnie d’Alex.. Ses réflexions et interrogations quant au choix de son futur camarade de voyage m’ont vraiment fait beaucoup rire. Puis, il rencontre Max et là… Je n’ai plus su décrocher de leurs aventures à tous les deux et ce jusqu’à la dernière page ! 

L’énorme point fort de ce roman sont les 2 héros. En effet, ils sont aussi éloignés l’un de l’autre que possible et pourtant la combinaison des deux est détonante et étonnante. Entre un Alex qui ne se remet pas d’un chagrin d’amour mais qui cache beaucoup d’autres fêlures et une Maxine dont la vie a été bien remplie mais pas toujours rose, il n’y a pas un moment de répit. Au fil de leurs échanges, le lecteur en apprend plus sur chacun d’eux, sur leurs vies, leurs passés, leurs attentes.. Alex est un jeune homme effacé, qui ne croit pas en lui.. A l’inverse de Maxine, la truculente grand-mère est expansive, amusante, voir même déjantée mais elle cache de nombreuses blessures au fond de son cœur. 

Idées farfelues, manque de chance, joutes verbales tout y est pour que le lecteur passe un très bon moment. L’histoire est souvent drôle grâce aux échanges entre les personnages et aux situations vécues, mais elle est également attendrissante voir même parfois triste.. Ce qui devait être un voyage tranquille se change en road-trip endiablé, en périple loufoque grâce auquel l’un espère sauver l’autre et inversement. Il faut dire que Maxine ne manque pas d’imagination pour pimenter la route.. Quoi de mieux que du shopping ou un karaoké pour se détendre ? A chaque arrêt de la Twingo (voulu ou pas !) on se demande ce qu’il va bien pouvoir leur arriver.. 

Hormis nos deux protagonistes, il y a plusieurs personnages secondaires et paradoxalement ceux que j’ai le plus aimé ne sont même pas là physiquement. Il faut dire que la disparition de Maxine met toute la maison de retraite en émoi et que Mr Lamoureux ou Marty ne vont pas ménager leurs efforts pour la retrouver ou l’aider. 

Bien qu’ils soient indissociables, j’avoue avoir eu un coup de cœur pour Maxine.. J’ai adoré son sac à main quasi magique, son téléphone portable, sa façon si personnelle de restituer les expressions de la langue française ou de refuser son âge mais aussi sa gentillesse, son histoire personnelle…  Tout en elle m’a attendrie.

L’idée de Zoé Brisby d’intégrer les flash-infos à son histoire m’a également énormément plu. On y retrouve bien la manie de certaines presses de monter en épingle les faits sans preuves. Chaque bulletin d’information a été un franc moment de rigolade ! 

Ce roman est le second de cette jeune auteure plus que prometteuse. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire : légère, drôle mais également tendre. J’ai adoré chaque moment passé avec Maxine et Alex, j’ai aimé découvrir ce que chacun cachait au fond de lui grâce à Zoé et à ses mots. Une lecture qui fait du bien et une auteure que je vais maintenant suivre avec beaucoup d’intérêt ! 

arbre

Embarquez en compagnie d’Alex et Max dans la Twingo ! Et attachez bien vos ceintures car comme le dirait Maxine « ça démarre sur des chapeaux de clous ! » 

Ma note : 8.5/10

Pour acheter et lire ce livre, cliquez ici.