anticipation·Chronique Livresque·nouvelle

Blouse blanche et 5 nouvelles d’Anticipation par Jean-Baptiste Van Dyck

Quelques informations…

NDB Editions – 190 pages – Broché – Littérature / Anticipation / Nouvelles

Un résumé ? 

Un infirmier, Antoine, est fou amoureux de sa collègue. Il idéalise son désir ardent dans ses pensées et ne voit pas la réalité de son quotidien lui échapper complètement. Une ambiance de service psychiatrique en mode nocturne. Une veillée habituelle, l’accalmie avant la monstruosité. Suivi de 5 nouvelles d’anticipation sociétales et réalistes, ayant pour cadre un monde de demain pas très éloigné de celui dans lequel nous évoluons déjà. Une anticipation violente mais vivante.

livre et papillons

Mon avis : 

Avant tout, je remercie chaleureusement l’auteur Jean-Baptiste Van Dyck ainsi que NDB Editions de m’avoir adressé ce service presse et pour leur gentillesse. 

Le format « nouvelle » est un exercice difficile, je vous en ai parlé déjà à plusieurs reprises. Développer une histoire, des personnages en si peu de pages n’est pas la chose la plus simple à faire. Et c’est sans doute pour cela que pendant longtemps j’ai fuit face à ce format. Mais après plusieurs bonnes surprises, j’y ai pris goût et ce n’est pas Jean-Baptiste Van Dyck qui va m’en détourner, bien au contraire ! 

En effet, ce recueil regroupe 6 nouvelles et contrairement à la couverture qui semble « proprette » et lumineuse, les histoires dans lesquelles nous plonge l’auteur sont sombres, glauques, sanglantes, dérangeantes… 

La première nouvelle nous fait découvrir Antoine.. Antoine est infirmier de nuit en hôpital psychiatrique mais il est aussi artiste et surtout timide maladif. Il ne s’intègre pas aux équipes et lorsqu’il entame un binôme avec la jolie Clarisse, il sait qu’ils sont fait l’un pour l’autre, il le sent. Cette première nouvelle nous précipite dans une ambiance particulière plutôt pesante où le lecteur partage les pensées d’Antoine, ses désirs, ses envies sans qu’ils ne deviennent forcément réalité..

Avec «Le cul de sac de Douglas» on pénètre dans une salle d’opération où tout ne se passe pas forcément bien (les petits morceaux de cadavres en attestent !). C’est déjà glauque mais lorsque l’on comprend le pourquoi c’est encore pire.. 

Dans « Cortex » des jumeaux médecins aussi barrés l’un que l’autre nous entraînent dans leur folie, leurs ambitions.. Jusqu’où iront-ils pour les satisfaire ?!

«Fortune macabre pour Jacques Athanée» nous laisse entrevoir dans un avenir plus ou moins proche dans lequel l’être humain frôle l’immortalité, au grand désespoir de certains..

Une nouvelle dans le thème de la gastronomie cette fois avec «Fourmillements dans l’assiette», où les cartes du restaurant vous feront saliver.. si vous aimez les insectes !

Et enfin la dernière nouvelle «Le monde en blanc» est à mon sens la plus futuriste du recueil. On y découvre un monde où il a fallu que l’être humain trouve des solutions pour survivre.. mais où la solution est devenue l’obligation. On y découvre la mort des libertés individuelles, du libre arbitre.. Mais elle laisse entrevoir malgré tout un espoir et il est agréable de finir sur une note un brin positive.  

Chacune de ces nouvelles donne à réfléchir sur des thèmes importants, sérieux et actuels comme l’écologie, le pouvoir, sur notre monde en général et l’être humain en particulier. Elles nous plongent dans un monde à la fois effrayant, pas si éloigné du notre, possible ou probable, et que, personnellement, j’espère ne jamais connaître. 

Grâce à sa plume précise et fluide J.B Van Dyck insuffle à ses histoires un rythme que j’ai particulièrement apprécié. On a le temps de s’imprégner de chacune d’elle, de la comprendre, la visualiser et d’en garder le goût en bouche avant de plonger dans la suivante. 

5156185_dca5e

Si vous souhaitez plonger dans la folie humaine ce recueil de nouvelles est fait pour vous ! La folie à tous les étages qu’elle soit individuelle ou collective, qu’elle soit ancrée ou décidée chacune de ces histoires vous fera naviguer dans ce que l’humain peut avoir d’effrayant ou de pire en lui… 

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

anticipation·aventure·Chronique Livresque·young adult

The Big History Show – L’Emission, Spéciale Ados Par Jeanne Bocquenet-Carle

Quelques informations…

Marathon Editions – 327 pages – ebook ou broché – Anticipation / Aventure

Un résumé ?

Frissonnez avec la nouveauté de « The Big History Show » ! Cette année, le jeu de télé-réalité envoie, non pas des adultes, mais des ados s’affronter dans les couloirs du temps !

De Pauline, Gaétan, Mado ou Miche, qui ira jusqu’au bout et aura une chance de remporter le million d’euros ?
À quatorze ans, Pauline a vu sa vie anéantie par un accident de voiture. Participer à l’émission serait l’occasion d’une renaissance. Le peut-elle ?
Avec son frère jumeau, Gaétan, Mado valse de famille d’accueil en famille d’accueil. Plonger dans le passé est-il aussi facile que fuguer ?
Miche est un doux rêveur nourri par une passion hors norme. Les époques sanglantes dans lesquelles il va être transporté auront-elles raison de lui ?

Et vous ? Êtes-vous prêt pour « The Big History Show » ? Êtes-vous prêt à affronter un programme télé aussi brutal que les époques qu’il visite ? En sortirez-vous indemne ?

gif livre pieuvre

Mon avis…

Un très grand merci à Marathon Editions pour leur confiance renouvelée en me confiant ce roman en service presse.

Je vous parlais il y a peu du premier tome de « The Big History Show, l’émission » une lecture que j’avais tout particulièrement aimée. En effet, une émission de télé-réalité qui fait vivre à ses candidats des aventures à travers le temps c’est original. Ce premier tome m’avait vraiment convaincu tant par l’écriture de l’auteure que par son contenu et son fond historique très travaillé.

J’étais donc ravie et pressée de lire ce second tome qui concerne une autre saison de cette émission très particulière. Cette fois les candidats sont des adolescents qui vont devoir survivre à différentes époques. Ils vont devoir composer avec leurs propres sentiments, leurs histoires respectives, leurs caractères ce qui n’est pas toujours évident à leurs âges.

Encore cette fois, Jeanne Bocquenet-Carle m’a embarquée dans son histoire. Même si l’on connaît le principe et que du coup on perd un peu l’effet de surprise, la lecture est toujours aussi plaisante. En effet, les époques choisies sont intéressantes (mais je ne vous révèlerais pas lesquelles !), bien renseignées et les épreuves auxquelles les candidats doivent se plier sont bien pensées et leur demande beaucoup de courage et d’inventivité.

On découvre de nouveaux protagonistes qui sont là pour des raisons très personnelles et toutes différentes. Madeleine, Gaétan, Jean-Michel, Selma, Pauline ou Novak (entre autres !) vont tenter le tout pour le tout et vivre des aventures qui leur laisseront sans aucun doute des marques à vie. Chacun des adolescents en lisse est attachant, leurs personnages sont moins « stéréotypés » que lors de la première émission et leurs caractères sont variés. Certains sont plutôt effacés et moins développés puisque l’auteure se focalise sur les principaux. Je les ai tous beaucoup aimé mais ce sont Mado et Novak qui sortent du lot pour moi : Mado pour sa force de caractère et son courage, Novak pour son côté protecteur. On retrouve également avec joie des personnages rencontrés lors du premier opus comme Fabienne, Jeff ou Edward. J’avais déjà beaucoup apprécié Fabienne dans le premier tome, ici elle m’a également beaucoup touchée par son investissement.

Je suis toujours aussi fan de la plume de l’auteure qui est extrêmement agréable à lire. J’ai également beaucoup aimé le choix des périodes et surtout le travail réalisé pour rendre ces voyages dans le temps crédibles. En effet, même si les candidats doivent rester sur le territoire français, notre langue a évolué au fil du temps et on ne parle pas en 2018 comme on parlait de 1515 ou à Alésia ! Jeanne Bocquenet-Carle a pris en compte tous ces paramètres aussi bien le langage que l’habillement, la nourriture ou les coutumes pour rendre les incursions dans le temps plausibles et intéressantes. Son travail de recherche fait vraiment toute la différence à mes yeux et a rendu cette lecture encore plus captivante. 0002333

J’ai refermé ce second tome avec un petit pincement au cœur en espérant que l’auteure nous réserve encore quelques voyages.. il reste encore tellement de destinations possibles !

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

 

Chronique Livresque·fantastique

The Big History Show – L’Emission par Jeanne Bocquenet-Carle 

Quelques informations…

Marathon Editions – 311 pages – ebook ou broché – Science-fiction

Un résumé ?

Qui ne connait pas encore The Big History Show ?
Suivez avec nous les aventures de Coline, Chris, Jean et des autres candidats dans ce jeu de télé-réalité hors normes, qui envoie ses participants s’affronter dans les couloirs du temps !

Coline a vingt-quatre ans et vient de se faire plaquer par son petit ami. Sa sœur lui fait la surprise de l’inscrire à The Big History Show. Ensemble, elles vont plonger dans des époques lointaines et dangereuses au péril de leur vie.
Chris a subi une agression et ses blessures cicatrisent à peine. Est-ce bien raisonnable pour lui de se lancer dans une aventure aussi incertaine ?
Jean est guide de haute montagne et il pensait avoir conquis les sommets. Il va devoir se débattre dans cette émission qui bouleversera son existence à jamais. On ne revient pas le même d’un voyage dans le temps.

Et vous ? Êtes-vous prêt pour The Big History Show ? Êtes-vous prêt à faire face à un programme

c472ea14

Mon avis…

Avant tout, je remercie Marathon Editions de m’avoir permis de lire ce roman en service presse via le site Simplement.Pro.

Et si l’être humain avait la possibilité de voyager dans le temps ? S’offriraient à lui tant de possibilités que ça en donne le vertige non ? Et bien, dans le roman de Jeanne Bocquenet-Carle il choisit d’en faire.. un jeu télévisé ! En effet, des groupes de candidats soigneusement triés s’affrontent pour remporter une coquette somme en accomplissant des épreuves alors qu’ils sont propulsés dans l’Histoire. Tout un programme !  

J’avoue avoir été conquise dès la lecture du résumé, je trouvais l’idée vraiment originale. J’avais hâte de découvrir comment l’auteure allait amener son histoire, lui faire tenir la route. En effet, comment justifier une utilisation aussi « futile » d’une capacité aussi importante ? Eh bien tout colle ! Et Jeanne Bocquenet-Carle m’a complétement captivée par son récit !

Les premiers chapitres sont consacrés aux futurs candidats potentiels, l’histoire se met en place avec, tout d’abord, Coline et sa sœur Lana. Cette dernière les a inscrites à The Big History Show et malgré ses réticences, l’aînée va se laisser convaincre pour faire plaisir à sa cadette. On fera également la connaissance de Chris, Jean, Mathilde et Adem entre autres. La palette de personnages est diversifiée, parfois un peu stéréotypée mais peut-être est-ce que ce que souhaite le producteur ? Et une fois les candidats choisis et validés ils sont lancés dans le grand bain et vont traverser le temps et les époques.

Comme je le disais, j’ai été vraiment conquise par ce roman. On sent que l’auteure a fait un travail de recherche important concernant les époques choisies (je ne vous dirais pas lesquelles sont visitées pour ne rien vous gâcher de la lecture..) mais j’ai aimé les petits détails donnés, l’intrusion faite dans le quotidien. Quelques indices sont glissés sur la très belle couverture, alors.. avez-vous une idée d’où vont atterrir les protagonistes ? Je ne suis pourtant pas fan de jeu de télé-réalité dans la « vraie vie » mais là j’ai tourné les pages avec l’envie de voir certains gagner ou d’autres être éliminés. Jeanne Bocquenet-Carle réussit à intégrer du suspense et des rebondissements qui font que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, bien au contraire. Il y a peu de moment de calme dans le récit et on en profite pour souffler un peu…

Le lecteur suit non seulement les candidats mais également tout le côté production puisque l’auteure s’attarde sur certains personnages comme la directrice des castings par exemple. On y découvre un peu la face cachée de l’émission, les exigences des décisionnaires, les scrupules de certains et le manque d’empathie d’autres.

La plume de l’auteure m’a également beaucoup plu, sa fluidité rend la lecture vraiment agréable. Elle est aussi très imagée, les descriptions sont justes sans êtres pesantes. Tout ce que j’aime ! C’est ici un tome 1 et j’ai non seulement hâte de connaître la suite mais je suis également curieuse car pour moi ce tome 1 finit vraiment l’histoire donc je ne sais pas du tout vers quoi va nous entraîner Jeanne Bocquet-Carle avec un second tome. En tout cas, une chose est sûre, je vais le guetter et garder à l’œil cette auteure vraiment talentueuse !

lames-de-livre-d-automne-6469026

Une idée originale et bien menée qui fait de ce roman une excellente lecture où se mêlent action, aventure et où l’on ne s’ennui pas un instant. A lire !!

Ma note : 9/10

Pour acheter et lire ce roman cliquez ici

anticipation·Chronique Livresque·young adult

Les Enfants de Pangée, Tome 1 : Naissance par Stéphanie Aten

Fiche technique :

Editions Hélène Jacob – 248 pages – ebook ou broché – Young adult / anticipation

Résumé :

La Terre, de nos jours.
Un mal étrange se répand sur la planète.
Un mal qui s’empare des moins de 20 ans et modifie leur comportement.
Un mal contre lequel ils ne peuvent lutter et qui cherche à les utiliser.
Un mal qui bouleverse leur existence et les transforme en renégats.

La Terre aussi s’agite.
Mais l’Humanité n’y prête aucune attention.
Elle a tort…

Entre fantastique et anticipation, la trilogie Les Enfants de Pangée, dont Naissance est le premier tome, sonne le glas d’une civilisation et place l’avenir du monde entre les mains de la jeune génération.
À l’heure du bouleversement climatique et des choix qui s’imposent, plongez dans une histoire fracassante où l’Humanité va devoir affronter sa planète et sa propre descendance.

arbre

Mon avis :

Avant tout, je tiens à remercier les Editions Hélène Jacob pour leur confiance renouvelée, c’est toujours un plaisir de découvrir un livre de leur catalogue.

Corail, Rive et Lily sont 3 adolescents qui semblent un peu à part.. Violence excessive, angoisses ou du mal à s’intégrer font parti de leur quotidien avec des crises récurrentes. Mais le plus étrange c’est qu’ils ne sont visiblement pas les seuls dans ce cas là, ils vont donc essayer de comprendre chacun de leur façon ce qui leur arrive et étrangement leur sort semble lié à celui de la Terre.

L’auteure aborde ici un thème des plus sérieux à savoir l’écologie et plus précisément le lien entre l’Homme et la planète. Ce sujet est terriblement d’actualité et j’ai trouvé que Stéphanie Aten avait une façon originale d’amener le problème. En effet, certains enfants voient leurs comportements directement liés au sort de la Terre et c’est à eux qu’incombe la difficile tâche de convaincre les adultes de changer leur comportement. Ce premier tome pose les bases de l’histoire, présentent les personnages chacun dans son quotidien et plante le décor. Il n’y a donc pas énormément d’action dans cet opus mais malgré tout, je ne me suis pas ennuyée une seconde. En effet, suivre Corail, Lily et Rive puis Estéban, un camarade qui arrive en cours de route, dans leur cheminement de compréhension respectif est prenant car bien sur cela ne se fera pas facilement.

L’idée est vraiment originale d’autant que l’auteure y intègre d’anciennes croyances, des complots, le rapport à la technologie est également évoqué. La Terre va faire le « ménage », une idée qui ne semble pas si farfelue au final, qui semble même probable.. Mais j’ai apprécié que ce roman ne soit pas moralisateur, il nous donne des pistes qui font réfléchir, qui permettent au lecteur de se remettre en question s’il le souhaite.

Les différents personnages secondaires, les adultes autrement dit, tiennent un rôle important car on décortique grâce à eux notre société actuelle : la surconsommation, le mépris de la Nature, l’exploitation à outrance des ressources mais aussi l’indifférence face à ces phénomènes. Quant aux 4 adolescents que l’on suit, je les ai trouvé touchants et réalistes, ils pourraient être l’un de nos proches sans problème. Ils sont tous différents mais irrémédiablement liés J’ai aimé suivre chacun d’entre eux avec leurs caractères respectifs, leurs vies plus ou moins difficiles, leurs rapports aux adultes mais aussi leur façon de gérer ce qui leur arrive. Une mini romance est présente mais elle est juste ébauchée.

C’est le premier roman que je lis de Stéphanie Aten et bien qu’il soit Young Adult je dois dire que je l’ai dévoré. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire que j’ai trouvé très imagée. Le texte est fluide, les chapitres se finissent en générale en laissant le lecteur en haleine. A chaque changement de chapitre on suit un des 4 adolescents ce qui permet à l’auteure de distiller les informations au compte goutte et au lecteur de suivre la piste comme un petit Poucet.. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Corail, Lily, Rive et Estéban et j’espère avoir la chance de pouvoir lire prochainement la suite de leurs aventures qui s’annoncent passionnantes !

Conclusion

Un roman d’anticipation très réussi qui pose les bases d’une histoire qui s’annonce captivante ! Et si la Terre faisait le ménage ?

Ma note : 8/10

Pour acheter et lire ce livre cliquez ici

anticipation·Chronique Livresque·dystopie·Science fiction

E-STORIC par Thomas Palpant

Fiche technique :

Autoédition – 160 pages – ebook ou broché – Anticipation

Résumé :

Et vous, comment réagiriez-vous si TOUT ce que vous avez fait sur le web depuis deux décennies était dévoilé au grand jour ? L’historique Internet de la planète est en fuite. Persuadé d’un incident éphémère, je tente de résister à la panique ambiante. Et pourtant, j’allais moi aussi être pris dans la tourmente d’une crise sans précédent, qui accoucherait bientôt de profonds bouleversements. D’espoir en désillusions, rien ne serait plus jamais comme avant… Un roman d’anticipation réaliste sur notre société obsédée par l’apparence et le jugement porté aux autres, qui se veut une réflexion sur Internet et l’usage que nous en faisons.

c472ea14

Mon avis :

Je remercie Thomas Palpant de m’avoir permis de lire son roman en service presse via la plateforme Simplement.Pro et pour sa confiance.

Et si ? Et si un jour tout notre historique de navigation sur Internet était révélé à la terre entière ? Comment réagirions nous ? Peur ? Angoisse ? Stress ? Indifférence ? Curiosité ? Une chose est certaine personne ne resterait stoïque face à la situation..

C’est cette idée que développe Thomas Palpant dans ce roman d’anticipation qui, je dois l’avouer, m’a fait froid dans le dos. En effet, même si le fait de voir son historique dévoilé peut ne pas être plaisant ce n’est pas (pour la grande majorité des gens) une catastrophe. Mais la société qui en résulte est terrifiante ! L’intrusion dans l’intimité de chacun, le jugement d’autrui sont des actes qui nous semblent contre-nature et lorsque tout cela est fait avec aucune possibilité de retour en arrière et le consentement général on découvre le véritable visage de l’être humain.

Thomas Palpant nous dévoile peu à peu, à travers les yeux de son narrateur, non seulement l’évolution de la société suite à l’apparition du site E-STORIC avec le grand déballage des historiques mais également l’évolution de la pensée. Les protagonistes passent de l’effroi à la curiosité, de l’angoisse au besoin morbide de tout savoir de l’autre. Les curieux se révèlent au grand jour, certains assument moins bien que d’autres mais toute la société est touchée et va en pâtir.

L’idée n’est pas si farfelue lorsque l’on se penche un peu sur l’utilisation que l’on fait d’Internet et de la technologie. Entre le temps passé, les informations personnelles dévoilées, les clics d’un site à l’autre, l’historique de chacun est non seulement chargé mais en plus révélateur de nos habitudes, centres d’intérêts, etc.. L’auteur a su développer son histoire autour de cette idée qui donne à réfléchir au lecteur. Comment aurions-nous réagit si cela nous arrivait ? Comment notre société évoluerait-elle ? J’avoue m’être posé beaucoup de question au fil de ma lecture et les pistes apportées par Thomas sont non seulement intéressantes mais en plus crédibles. Sa façon d’imaginer un monde où notre historique serait finalement plus important que notre vraie personnalité est effrayante mais plutôt juste au vu de certaines réactions sur les réseaux sociaux.

Les personnages sont un peu secondaires dans ce roman, ils sont finalement peu développés au profit de la réflexion même si le narrateur m’a parfois émue. Je dis le narrateur parce qu’en effet l’auteur ne nous dévoile pas son nom. J’ai trouvé cette idée intéressante car ainsi il pourrait être n’importe qui.. On en sait trop peu sur leurs vies (étrangement..) pour s’attacher réellement aux protagonistes mais le lecteur pourra s’identifier à leurs réactions ou leurs façons de penser.

Pour ma part, j’ai particulièrement apprécié la façon dont l’auteur traitait ce sujet et faisait de ce roman une sorte introspection commune à notre comportement face à Internet. Sa plume est fluide et sa façon d’apporter les rebondissements en les annonçant un peu avant de façon détournée m’a beaucoup plu. Je vais donc suivre Thomas Palpant avec beaucoup d’intérêt d’autant que je vous parlerais prochainement d’un autre de ses romans…

livre et rose

Un roman d’anticipation qui fait réfléchir à notre comportement sur la toile mais également sur la part que nous laissons à l’intimité et au respect de la vie privée. Une lecture vraiment intéressante même si elle fait un peu froid dans le dos..

Ma note : 8/10
Pour acheter et lire ce roman cliquez ici.

Chronique Livresque·dystopie·Science fiction

Les enfants de Vénus par M.S. Mage

les-enfants-de-venus-972895-264-432

Fiche technique :

Autoédition – 332 pages – ebook ou broché – Science Fiction

Résumé :

Quelques centaines d’années après la Révolution de Vénus qui a permis l’avènement d’une ère matriarcale, Physalis, princesse de Sàlissa et descendante de Vénus, est en âge d’enfanter une héritière pour le trône. Au mépris du protocole, elle refuse la méthode d’insémination et fait appel à un procréateur. Mais dans un futur où les hommes sont considérés par la plupart comme des êtres inférieurs, ce choix ne s’avère pourtant pas si simple… Les deux jeunes gens que tout oppose commencent à devenir proches et cette intimité inédite remet en cause l’ordre établi. Face à la pression du conseil du royaume et aux interdits qui planent sur cette relation, Physalis va devoir faire un choix entre ses responsabilités d’héritière et ses convictions… Les Enfants de Vénus est un roman d’anticipation, mêlant romance, aventure et science-fiction. L’auteur vous invite à plonger dans son univers futuriste insolite, ode à l’espoir, à l’égalité et à la nature. Laissez-vous emporter par la délicatesse des sentiments et les rebondissements palpitants de cette histoire d’amour impossible !

café et arbre

Mon avis :

Avant tout, je remercie chaleureusement M.S. Mage, l’auteure, pour ce service presse et pour sa gentillesse.

La dystopie étant l’un de mes genres préférés j’étais ravie de pouvoir plonger dans ce monde où la femme semble tout dominer pour voir si l’imagination de l’auteure lui a fait créer un monde meilleur ou pas..

Physalis est la princesse héritière du royaume de Sàlissa et descendante directe de Vénus, grâce à qui le monde est tel qu’il est. En effet, une révolution a eut lieu alors que le monde était proche de l’anéantissement ce qui a permit l’avènement de cette ère matriarcale où les hommes ne sont plus considérés que comme des serviteurs. Mais Physalis n’est pas une princesse comme les autres et sa décision d’utiliser un procréateur afin de donner une héritière à la Couronne ne va pas être sans conséquence.

M.S. Ange crée dans ce roman un monde vraiment étrange, très loin de ce que l’on connaît. En effet, ici, la Femme domine tout : elle est Reine, conseillère, garde, elle dirige des maisons de plaisir où d’autres femmes viennent utiliser les hommes pour la procréation. J’ai trouvé ça assez déstabilisant au départ puis au fil de ma lecture  j’ai trouvé ce monde vraiment cohérent et bien imaginé. Le fait que les hommes n’aient plus la main sur les décisions n’empêche ni les tensions ni les conflits et j’ai aimé que ce monde ne soit pas parfait. L’auteure réussit à le rendre suffisamment crédible pour que l’on s’y projette pendant la lecture et a répondu à bon nombre de question que l’on peut se poser telle que : que fait-on des bébés garçons ? Pour ma part, j’ai vraiment apprécié..

L’histoire tourne, bien sur, autour de la Princesse Physalis et de sa décision d’utiliser un procréateur. Elle choisit donc Lime et bien que ce ne soit pas du tout la coutume va vouloir faire plus ample connaissance. Nous suivons donc l’évolution des sentiments de Physalis pour cet homme et les conséquences qu’engendrent ses choix.. J’aurai aimé qu’il y ait plus de suspense et d’action surtout dans la première partie du roman car j’ai trouvé quelques passages un peu longs. La romance naissante occupe tout l’espace et laisse peu de place au réel suspense bien que certaines décisions de Physalis fassent rebondir le récit. La seconde partie est plus mouvementée et j’ai beaucoup aimé la fin qui laisse présager une suite vraiment intéressante.

L’un des gros point fort de ce roman sont les personnages. En effet, je les ai tous vraiment apprécié Physalis comme Lime ou la Reine, la conseillère Cyclamen même Achillea ou Dame Oliva. Chacun des personnages est bien réalisé, bien amené. J’ai trouvé leurs caractères, leurs façons d’être très réalistes. Physalis, par exemple, fait preuve de naïveté mais également de caractère quand c’est nécessaire, elle va contre les usages mais on la sent également très attachée à sa mère malgré leurs différents. Lime est plus compliqué à cerner car il est comme  endoctriné par le monde dans lequel il vit mais on assiste à son évolution tout au long de l’histoire. Les personnages secondaires m’ont également beaucoup plu particulièrement la Reine qui peut être  froide, dure mais qui démontre à quel point elle aime sa fille.

L’auteure a donc, pour moi, bien réussi ce premier tome grâce à l’histoire, aux personnages mais également grâce à sa jolie plume. En effet, M.S. Mage possède une écriture très fluide, très agréable à lire. Elle m’a donné d’en savoir plus sur ce qu’il peut advenir des personnages et j’espère avoir la possibilité de lire la suite de cette histoire très bientôt.

conclusion 6

Une lecture très agréable et sympathique avec des personnages bien réalisés. J’espère juste un peu plus d’action dans le second tome qui semble être prometteur et que j’ai hâte de découvrir pour retrouver Physalis.

Ma note : 7.5/10 

 

 

Chronique Livresque·Science fiction

Sans issue, épisode 1 : Le silence de Svetlana Kirilina

sans-issue--1---le-silence-909943-264-432

Fiche Technique :

Auto-édition – 227 pages – ebook ou broché – Science fiction

Résumé :

La guerre a laissé des traces. Des traces qu’on a tenté d’effacer. Des traces qu’on a tenté de camoufler. Avec succès. La vie est devenue meilleure. La vie est devenue simple.

Mais tout le monde ne semble pas de cet avis.

pile-de-livresMon avis :

Un immense merci à Svetlana Kirilina qui m’a confié ce premier épisode en service presse et pour sa confiance renouvelée. C’est toujours un plaisir d’ouvrir l’un de ses livres…

J’ai eu la chance de lire déjà 2 livres de cette auteure : Comment j’ai tué sept personnes avec une agrafeuse et Les pâtes froides pour lequel j’avais eu un gros coup de cœur. C’est donc avec plaisir que je me suis lancée dans cette nouvelle lecture.

Cette chronique ne va concerner que l’épisode 1 car « Sans Issu » est une série de novellas ayant pour thème la dictature où chaque histoire est indépendante l’une de l’autre.

Ce premier opus ouvre sur Gul qui se réveille comme chaque matin au son de la radio. Une radio qui semble assez envahissante dans la vie quotidienne mais qui tranquillise Gul puisqu’elle émet sans discontinuer depuis que la guerre a prit fin. C’est une compagne rassurante, fidèle qui rythme ses journées. Puis, il y a Jo, qui arpente les allées d’un parc et qui semble nerveuse, elle a une mission à accomplir. Elle fait partie (sans le savoir encore..) de la rébellion avec son ami Tal.

Svetlana Kirilina nous décrit, une fois encore, un monde qui fait froid dans le dos. La guerre a laissé des traces et les autorités ont créé un monde où  la vie est simple, facile et surtout sans liberté. La radio est justement là pour guider, orienter voir commander aux citoyens leurs actes (il va pleuvoir, prenez un parapluie !). Mais le jour où la radio arrête d’émettre, c’est le grand vide. Gul est perdu, isolé sans cette voix qui lui parle toute la journée, il se sent seul et déboussolé. Mais dans un autre quartier de cette ville, là où vivent les employés de l’industrie on fête, on célèbre ce Silence. La liberté n’a pas perdu tous ses adeptes..

Ce récit est très court, environ une quarantaine de pages mais j’ai trouvé que tout y était. Les bases de l’histoire sont bien posées, les personnages sont bien expliqués et les sentiments bien décrits. On ressent la détresse de ceux qui espèrent le retour de la radio, on ressent la joie de ceux qui espèrent qu’elle n’émettra plus jamais.. Et surtout on se dit que ce monde pourrait être le notre…

Encore une fois Svetlana Kirilina m’a emportée dans son histoire dès les premières lignes. Sa vision de l’avenir de l’humanité est toujours aussi effrayante et sombre mais elle fait réfléchir, espérer que ce n’est pas ce qui nous attend. En tout cas, personnellement, je n’ai pas très envie de vivre comme un robot lobotomisé.. J’ai été ravie de retrouver la plume de Svetlana qui est toujours aussi directe, addictive, rythmée.. A la fin de ce premier épisode, je n’avais qu’une envie : lire les suivants !

en-conclusion

Un premier épisode que j’ai lu d’une traite, sans pouvoir m’arrêter tant l’histoire est prenante. Comme toujours avec cette auteure un très bon moment de science-fiction, en espérant que ça le reste !

Ma note : 8/10

 

Chronique Livresque·dystopie·Science fiction·Uchronie

Pax Europae T1 : Certitudes par Florent Lenhardt

L

Fiche Technique :

Autoédition – 356 pages – ebook ou broché – Science Fiction

Résumé :

2033. L’Europe est fédérée ; le monde lui appartient. Pourtant la colère gronde. Les terroristes slavistes s’agitent aux frontières des Régions Est, tandis qu’au sein même des États-Unis d’Europe un mouvement réfractaire sort de l’ombre. À Berlin, le sulfureux journaliste Michael Kith assiste aux premières loges au meurtre du Ministre de l’Intérieur et enregistre les derniers mots de l’assassin. Avant qu’il n’en réalise l’importance capitale, les conséquences de cet attentat entraînent déjà la fédération sur le chemin de la guerre. À Hambourg, le soldat Erwin Helm et ses camarades se préparent à être envoyés en Slavie pour rétablir la Paix Européenne sur un continent à couteaux tirés. Chacun de leur côté, ils vont s’enfoncer sans le savoir dans les méandres de l’Histoire des E.U.E. pour en écrire de nouvelles pages… au risque de tout perdre, à commencer par leurs certitudes.

pile-de-livres

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie Florent Lenhardt de m’avoir confié son livre en service presse et pour sa confiance.

2033.. Le monde n’est plus tel que nous le connaissons. L’Europe est maintenant un grand pays où chaque ancien pays membre est devenu une région. Les Etats-Unis d’Europe sont contraints d’intervenir en Slavie suite à un attentat meurtrier contre le Ministre de l’Intérieur. Mais quels sont les enjeux et les raisons de cette guerre ? C’est ce que Erwin Helm et ses compagnons vont nous faire découvrir..

Voilà un roman qui s’attaque à un sujet sensible mais captivant : la construction Européenne. L’auteur a fait le choix de traiter le sujet comme une dystopie puisque les Etats-Unis d’Europe seraient en place en 2033. J’ai trouvé cette vision intéressante car dans ce grand pays Européen, chaque état membre est devenu une région, une langue commune existe, l’europeos. L’Europe est donc perçue comme un pays à part entière et non plus comme un regroupement d’états. Une fois cela intégré l’auteur nous entraîne dans un récit fiction mais qui donne une vision assez juste de ce que pourrait être l’avenir d’une Europe totalitaire, expansive..

Ce livre démarre assez lentement avec pas mal de notions à intégrer pour le lecteur mais une fois prit dans l’histoire j’ai eu du mal à le lâcher. Tout d’abord, le récit est passionnant. Les choses se mettent en place, la tension monte et la guerre éclate. L’auteur nous décrit parfaitement les scènes d’action où de nouvelles technologies sont utilisées, les hommes de la chair à canon, et où la politique et la manipulation prennent le pas sur le reste.

Le lecteur va suivre en parallèle le journaliste Michael Kith et sur le front Erwin Helm et ses camarades Greg, Cyril, Marc entre autres. J’ai trouvé que l’auteur avait particulièrement bien réussi ses personnages. Les sentiments sont parfaitement décrits, leurs idées et leurs choix se tiennent, se valent. On les comprend quelque soit leur bord. Je me suis particulièrement attachée à Erwin qui est selon moi le plus abouti mais également le plus présent. C’est un personnage fort, courageux, altruiste mais qui garde malgré tout des secrets.. Le personnage de Michael Kith est également intéressant car on voit à travers lui d’autres facettes des EUE : le contrôle de la presse, la place faite à la religion. On découvre le fonctionnement de cette Europe où les libertés individuelles semblent être aliénées au possible. Le personnage est également intéressant dans son cheminement personnel.

Je suis fan de dystopie, uchronie et roman d’anticipation et je dois dire que celui-ci a tenu toutes ses promesses (malgré quelques petites coquilles..) et je lirais la suite avec plaisir pour non seulement connaître le sort réservé aux personnages mais également sconnaître l’avenir de ces Etats-Unis d’Europe.

en-conclusion

Un très bon roman d’anticipation.. J’ai prit beaucoup de plaisir à le lire. Un premier tome prometteur qui laisse présager une suite intéressante !

Ma note : 8/10