Mots-clefs

, , , , , ,

Fiche Technique :

Auto-édition – 147 pages – ebook – Policier / drame

Résumé :

Jean-Yves tombe amoureux d’une jeune fille paraplégique, Emma chaperonnée par sa tante. La mère de Jean-Yves, veuve, s’oppose à sa liaison… A tort ou à raison ?

Mon avis :

Avant tout, je souhaite remercie Brice Milan l’auteur de m’avoir confié son livre en service presse et de sa confiance.

Jean-Yves est une jeune homme vivant des rentes léguées par son père. Il coule une petite vie paisible entre un peu de course à pied et une mère un brin envahissante. Jusqu’au jour où il croise Emma, jeune femme paraplégique pour laquelle son coeur s’emballe. Mais souvent les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être et Jean-Yves va le découvrir rapidement à ses dépends..

Ce roman commence assez doucement, un petit côté romance avec un Jean-Yves fleur bleue qui s’enflamme sur sa belle assise. Puis tout s’emballe entre secrets et non-dits, Jean-Yves va devoir affronter des situations auxquelles il ne s’attendait pas (et le lecteur non plus !). Une enquête policière va prendre le pas rapidement sur l’histoire d’amour naissante et faire plonger notre héros dans les secrets bien gardés de son passé. Le personnage de Jean-Yves peut paraître un peu caricatural mais pour ma part, je l’ai beaucoup apprécié. Je trouve son évolution au fil des pages vraiment intéressante. Au départ, il ressemble à un gran ado que la vie aurait favorisé puisqu’il n’a pas besoin de travailler pour vivre décemment, qu’il semble en bonne santé et heureux de sa condition. Mais au fur et à mesure que des pans de sa vie s’effondre, il est confronté à des choix qui vont le faire mûrir inexorablement. Emma m’a donné plus de mal même si je l’ai trouvé attachante à certains moments. Je pense qu’il m’aurait fallu plus de détails ou d’explications sur leurs vies, leurs choix pour pouvoir vraiment les comprendre et les apprécier pleinement.

J’ai particulièrement aimé le rythme de ce roman, les chapitres sont très courts mais donnent une cadence à l’histoire très rapide. Brice Milan, l’auteur, a une très belle plume, très fluide qui fait que la lecture est très aisée. Jean-Yves étant issu du milieu bourgeois, l’auteur a choisi un langage assez soutenu ce qui m’a parfois un peu fait tiquer mais sans me gâcher le plaisir de la lecture un seul instant. Chaque révélation entraîne de nouvelles questions et fait s’accélérer un peu plus l’histoire, obligeant le lecteur à imaginer un dénouement qui ne sera de toute façon pas le bon.

Les romans courts ont souvent pour moi un petit côté frustrant car je trouve que ça manque de détails mais pas pour « La belle assise » dont l’intrigue débute très rapidement et pour laquelle nous avons toutes les réponses attendues. Mon seul bémol étant pour les personnages comme je l’ai dit plus haut pour lesquels j’aurais aimé plus d’explications pour mieux les appréhender. Ce format court est donc une réussite.

Un roman policier bien ficelé avec une intrigue prenante et bien pensée. Une lecture agréable et étonnante jusqu’à la conclusion finale surprenante.

Ma note : 8/10

Publicités