Mots-clefs

, , , , , , ,

Fiche technique :

Editions Michel Lafon – 362 pages – ebook ou broché

4ème de couverture :

Et si on prenait le risque d’être heureux ?

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…
Un roman pétillant sur l’amitié et le pouvoir de changer sa vie

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement Carène Ponte, l’auteure, ainsi que les Editions Michel Lafon pour ce service presse et leur confiance.

Molly est une jeune femme qui vit un drame immense, la perte de sa meilleure amie Marie. Molly et Marie étaient liées depuis leur enfance et vivre sans sa soeur de coeur semble être impossible à Molly. Marie lui extorque avant de mourir la promesse de vivre pleinement pour elles deux. Mais Marie connait visiblement bien son amie et s’inspire d’un film qu’elles ont vu ensemble pour lui faire parvenir 12 petites enveloppes dans lesquelles elle lui donne des instructions à suivre..

Je suis comme Molly et Marie, fan de ce film (et encore plus du livre dnt il est tiré..) donc lorsque j’ai lu le résumé du nouveau livre de Carène, ma curiosité a de suite été piquée. Et par expérience, je me suis dit qu’une boite de Kleenex a porté de main ne serait pas de trop.. Grand bien m’en a pris..

Ce livre est un condensé d’émotions ! J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai ri en pleurant ou pleuré en riant.. Ce livre m’a fait faire n’importe quoi pendant 24 heures : j’ai fait des promesses totalement farfelues à mes enfants pour pouvoir lire quelques pages tranquillement, j’ai bâclé mon repassage (merci aux gens qui me croisent de me regarder de face uniquement..), j’ai servi une salade aux enfants le midi parce que ça allait vite et que je pouvais tenir mon livre d’une main en la préparant (non mais leurs têtes !) Bref.. Serrez-vous étonnés si je vous dis que ce livre est un énorme coup de coeur pour moi ??

Il faut dire que dès le départ je me suis énormément attachée aux personnages. Marie et Molly bien sur mais aussi les personnages secondaires, même Germain ! Viviane, l’autre meilleure amie de Molly m’a particulièrement touché, elle se dévoile au fil des pages, elle change et évolue. Chaque personnage apporte sa petite pierre, sa contribution au retour du bonheur de Marie et j’ai trouvé ça touchant. Ils sont tous très bien travaillés, ils ressemblent finalement à des gens que l’ont pourraient connaître dans notre quotidien aussi bien ses parents, que Nadège ou Germain.

Et bien sur Molly est mon personnage préféré.. Non pas parce qu’elle est l’héroïne mais surtout parce qu’elle est touchante, drôle, courageuse, pétillante et qu’elle a un coeur gros comme ça. Elle fait preuve d’une loyauté sans faille en se prêtant au jeu mis en place par Marie quitte à se remettre totalement en question. Quant à Marie.. Marie n’est finalement jamais loin comme un chef d’orchestre invisble..  

Malgré quelques passages tristes (âmes sensibles prévoyez les mouchoirs..), ce livre est plein de moments drôles et il faut dire que Molly y est pour beaucoup. Carène a su lui faire vivre des situations poignantes mais aussi cocasses, je pense notamment au télésiège ! Des moments de vie que nous pourrions finalement tous vivre : monter un meuble sans notice, tomber en ski ou s’attaquer à la déco d’un appartement et qui font que l’on s’attache à Molly comme à une amie.  

Ce roman, bien qu’il traite d’un sujet douloureux comme l’est celui du deuil, est plein d’espoir, de joie et d’amour. Il nous montre que l’on peut surmonter les difficultés de la vie si l’on accepte les mains tendues. Une jolie histoire qui nous pousse à vivre en essayant de dépasser nos craintes et profiter de chaque instant.

Carène nous offre ici un magnifique moment de lecture et au-delà une leçon de vie : profitons de ce que la vie nous offre ! Un roman-bonbon qui se déguste et vous laisse un goût tout doux.

Ma note : 10/10

 

 

 

Publicités