Mots-clefs

, , , ,

Fiche technique :

Editieur CZY – 226 pages – broché ou ebook

4ème de couverture :

ENTREZ DANS LA TÊTE DU TUEUR…
Quand on lui attribue à tort une nouvelle victime, Achille, le tueur en série que la presse a baptisé L’Artiste, comprend qu’une personne connaissant son modus operandi l’imite.
Les rôles s’inversent et il décide de mener l’enquête.
On trompe comme on tue : en se grimant et en semant les bribes d’une vie imaginaire que la proie ne suspectera pas.
Mais qui est la proie ?

Mon avis :

Avant tout, je tiens à remercier Luca Tahtieazym pour ce service presse et sa confiance.

Lorsque j’ai commencé la lecture de ce roman, j’étais fébrile. Ce n’est pas souvent que l’on peut pénétrer l’esprit d’un tueur en série et moi qui adore les méchants dans les livres là j’avoue que j’étais pressée de le découvrir !

Achille est un commercial qui voyage souvent et tue de temps en temps, lorsque son besoin artistique se fait sentir. Il est « L’Artiste » ainsi surnommé par la presse car il laisse une signature bien particulière à ses meurtres. Mais lorsqu’un imitateur apparaît et qu’un nouveau crime lui est imputé alors que lui, pauvre innocent, était à des centaines de kilomètres du lieu et bien Achille voit rouge et part en quête de ce vil copieur !!

Achille est un personnage comme je les aime : atypique. J’ai adoré sa façon de s’adresser tout au long du livre aux lecteurs , les appelant ses futurs supports potentiels, de les interpeller, de leur livrer ses confidences comme pour les voir rallier sa cause. Sa vie semble parfaite entre son métier et l’argent qu’il gagne, sa compagne, et.. son intelligence ! Car Achille se considère comme un être d’exception, il EST l’exception ! D’un intellect hors norme, d’une classe folle, tout ce qui n’est pas lui ne vaut pas la peine et rien ni personne ne trouve grâce à ses yeux.

Le suivre dans sa quête de vérité est un plaisir absolu, macabre certes mais jubilatoire. Etre témoin de ses actes donne des frissons, il réussit à entraîner le lecteur dans son combat et parviendrait presque à le convaincre du bien fondé de sa chasse, je dis bien presque. Malgré tout la curiosité l’emporte et au fil des pages on se demande qui a bien pu avoir l’outrecuisance d’imiter le maître de la perfection. Alors tant pis pour les dommages collatéraux, savoir devient un besoin vital !

J’ai découvert grâce à Versus la plume de Luca Tahtieazym et il n’est pas question, mais pas question du tout que je m’arrête là ! Son écriture fluide, parfois cynique, souvent moqueuse ou ironique m’ont fait lire ce roman quasiment d’une traîte et j’anticipe déjà le plaisir de la retrouver dans un autre livre.

Vous aurez compris que Versus est un coup de coeur pour moi ! J’ai passé un moment de lecture exceptionnel et je vous encourage vivement à très vite faire la connaissance d’Achille avant de peut être un jour devenir son support…

Ma note : 9/10

 

 

Publicités