Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Fiche Technique :

Editeur : L’ivre Book – 193 pages – Ebook

Résumé :

Été 1942. La domination nazie sur l’Europe atteint son apogée. L’état-major du Troisième Reich expédie plus de 900 000 soldats à l’assaut de la ville de Stalingrad.

Cette bataille ne ressemble à aucune autre. Le froid intense, le volume des destructions, la présence de civils, les atrocités commises de part et d’autre, expliquent la fascination qu’elle exerce encore aujourd’hui.

Mais ses souterrains recèlent en outre les reliques d’un secret terrifiant, protégé par d’anciens rites et d’indicibles créatures.

Comme les cinq branches d’un pentagramme, cinq récits se croisent et forment la trame de ce roman épique, dans lequel la réalité historique se confond avec les figures mythiques de Raspoutine ou Baba Yaga.

Emmanuel Delporte signe son premier roman, récit historico-fantastique, uchronie spectaculaire dans laquelle il vous invite à une réflexion sur le poids du passé et de la guerre.

Mon avis :

Je remercie chaleureusement les Editions L’Ivre Book pour ce service presse.

Ce livre est vraiment atypique de par sa structure. Cinq parties ayant toutes comme fil conducteur la bataille de Stalingrad qui se déroula en 1942 et compta des centaines de milliers de morts. Chaque histoire, comme le dit le résumé, est la branche d’un pentagramme au coeur duquel chaque personnage a son importance.

La plume d’Emmanuel Delporte est fluide et très agréable à lire. Les mots coulent simplement mais tombent juste et décrivent parfaitement les actes ou sentiments des personnages. J’ai eu parfois l’impression d’entendre les bombes exploser ou les cris des agonisants tant cela semblait réel. J’ai particulièrement apprécié la façon dont le récit est documenté et précis. On sent que l’auteur a beaucoup travaillé pour apporter authenticité et précision à son texte.

Lorsque j’ai vu le format de ce livre coupé en plusieurs nouvelles, j’avoue avoir eu peur de m’y perdre. Mais pas du tout ! L’auteur a réussi a croiser chaque histoire, chaque destin sans que le lecteur peine à le suivre une seule seconde. J’ai tourné les pages fiévreusement espérant la clémence pour certains, souhaitant le pire à d’autres et toujours j’ai été surprise.

J’ai particulièrement aimé le côté humain de ce roman. La réflexion sur la guerre et le rôle de l’être humain quant à sa propre destruction est précise. L’homme va oeuvrer à tous les niveaux pour anéantir l’humanité à cause de ses croyances comme le nazisme ou le stalinisme autant sur le champ de bataille, qu’au commandement ou dans une crypte secrète et ancienne.  

L’ajout de fantastique est un plus vraiment appréciable avec la présence de personnages mythiques russes comme Raspoutine ou Baba Yaga et tellement bien dosé que l’on se prend à y croire. Cela m’a permit d’apprendre un peu plus sur ces noms que l’on croise souvent mais que l’on connait mal au final.

Une très bonne lecture passionnante et prenante qui donne à réflechir. Je recommande vivement ce livre à tous et pas seulement aux fans de livres historiques. Foncez, vous ne serez pas déçu !

Ma note : 9/10

 

Publicités